Fermer

Publié par pascal.lapointe  -  8.Mai.2020 - 08:04
1705  
 

Analyse des banques d'espoirs | Prédateurs de Nashville : un exemple de stabilité

REP.jpg
Les Prédateurs feront l’objet du texte d’aujourd’hui alors que nous allons regarder la qualité de leur relève. Nashville est un modèle de constance depuis leur arrivée dans la LNH. Les cinq premières années de leur existence, où l’équipe a été écartée des séries, n’ont pas été faciles, mais depuis ce temps David Poile fait tout un travail pour maintenir le navire à flot. En effet, Nashville n’a manqué que trois fois les séries depuis ce temps (depuis 2003), c’est quand même remarquable. Ils y parviennent grâce à un repêchage amateur, mais surtout à des transactions judicieuses et à un développement qui n’a rien à n’envier à personne. Présentement, leur alignement est la quatrième plus vieille de la ligue et sa s’explique par le fait qu’ils sont toujours en voie de faire les séries. Malgré tout, les choix au repêchage s’accumulent et, sauf en 2018, ce n’est pas courant de les voir sacrifier l’avenir pour les besoins immédiat. Bref, tout tourne autour de la stabilité. Scott Wheeler classe leur relève au 22e rang dans la ligue. Ceci n’est pas aidé par la classe de 2018 qui a été pauvre en raison de choix qui ont été échangés, mais je n’ai pas de doute que ça n’affectera pas l’équipe à long terme.

PrénomNomPositionDDNExpérience LNHRonde
 PhilipTomasinoC20011
 GrantMismashC/LW19992
 AlexanderCampbellC20013
 JachymKondelikC19994
 PatrickHarperC19985
 ZachMagwoodC19987
 EeliTolvanenLW/RW1999Oui1
 YegorAfanasyevLW/RW20012
 IsakWaltherLW/RW20016
 JuusoPärssinenLW20017
 DanteFabbroRD1998Oui1
 DavidFarranceLD19993
 SemyonChistyakovLD20014
 MarcDel GaizoLD19994
 HardyHäman AktellLD19984
 SpencerStastneyLD20005
 VladislavYeryomenkoRD19995
 EthanHaiderG20015
 TomasVomackaG19995
 MilanVomackaG19987


Attaquant

Ce que je mentionnais à propos de Philip Tomasino l’an dernier est toujours d’actualité aujourd’hui, c’est-à-dire que c’est un joueur axé sur la vitesse et sur l'offensive. L’ailier travaille très fort et démontre une constance à tous les fois qu’il foule la glace. C’est avec la pédale au plancher que tout se passe et on aime le voir mettre en échec ses adversaires avec son physique. Ce n’est pas que son physique est imposant, mais Tomasino est une petite boule d’énergie qui paie toujours le prix et qui vous le fait payer. Ses adversaires le redoute parce que ce droitier est une machine à créer des revirements en plus de posséder un bon tir et une vision assez développée pour créer des jeux. Il a définitivement un avenir dans la grande ligue.



Eeli Tolvanen
était vu comme un espoir de premier ordre après sa saison dans la KHL où le Finlandais a cumulé 36 points en 49 matchs. En deux saisons en Amérique du Nord, l’ailier a joué dans l’AHL et n’a pas encore réussi à faire sa marque dans la grande ligue. Sa production n’a pas semblé progressée également laissant croire que le jeune homme a plafonné. C’est tout faux, il n’est âgé que de 21 ans depuis le 22 avril. C’est encore un très jeune joueur. Il ne faut pas sauté aux conclusions hâtivement. Son tir est encore l’un des meilleurs de sa classe d’âge et il génère beaucoup d’offensive. Toutefois, sa taille et sa mobilité font défaut. Du travail demeure à faire pour le voir fouler les patinoires de la LNH, mais dans le bon environnement, je suis certain qu’on le verra en marquer quelques-uns.



Je ne peux pas nécessairement m’expliquer pourquoi Yegor Afanasyev et Juuso Parssinen ont glissé autant l’an dernier. Pour le Russe, ses habilités offensives avec la rondelle sont très avancées. Il ne possède pas la meilleure vision ou le meilleur patin, mais adore contrôler le jeu. Avec sa taille et en apprenant à jouer professionnellement, l’ailier pourrait devenir une force dans la NHL. Le Finlandais n'est pas un joueur très spectaculaire, mais est bon partout et fait tout bien sur la glace. C’est un espoir intelligent et ses décisions sont rarement mauvaises. Il créé beaucoup de revirements chez l'adversaire et, malgré sa taille, patine très bien. Parssinen va devoir démontrer qu'il est capable de développer le côté offensif de son jeu si jamais on veut le voir dans un rôle de premier ordre dans la LNH. Sinon, ses habilités, son physique et son intelligence feront de lui un joueur de profondeur AHL ou 4e trio.



Pour le restant en offensive, il y a Patrick Harper et Jachym Kondelik, deux joueurs complètement différents. Le premier est une machine offensive dans la NCAA. Le seul problème est que l’espoir mesure 5 pieds 7 pouces et pèse 150 livres. Ce sera très difficile pour lui de transposer son jeu dans la LNH. Pour Jachym Kondelik, il s’agit d’un colosse de 6 pieds 7 pouces et 229 livres. En deux saisons dans la NCAA, son offensive n’a pas vraiment progressé, mais ses habilités sont toujours présentes. Il prend beaucoup de places sur la glace et, même si sa vitesse n’est pas excellente, il n’y a pas vraiment de faille majeure dans son jeu. On peut le qualifier de projet intéressant comme l’indique Scott Wheeler.



Défenseur

Dante Fabbro
et David Farrance sont d’excellent produit de l’université de Boston dans la NCAA. Ces deux espoirs de premiers plans ont fait la pluie et le beau temps ces dernières années dans le circuit universitaire. Fabbro a fait le saut chez les professionnels cette année, alors que Farrance se fait attendre encore. Les deux sont d’une mobilité proche d’élite. Alors que Fabbro est bon dans les trois zones, Farrance se concentre surtout sur l’offensive. Les deux possèdent des tirs des ligues majeures et sont très compétents en possession du disque. Bref, on a hâte de les revoir ensemble dans la LNH et je ne doute pas qu’ils vont parvenir à y demeurer des réguliers.



Pour le restant, je ne peux pas dire que je les connais beaucoup. Selon Scott Wheeler, Marc Del Gaizo et Semyon Chistyakov sont deux espoirs méritant d’être connu. Del Gaizo est un petit défenseur qui a manqué un peu d’activité cette année en raison de blessures. Lorsqu’il joue, ce petit arrière gaucher est capable de gruger beaucoup de minutes en étant un pilier en défensive et une menace en offensive. Son patin n’est pas l’une de ses forces, mais on n’est pas près de le voir dans le hockey professionnel, alors il aura tout le temps requis. Semyon Chistyakov possède le même gabarit que Del Gaizo et a joué la dernière saison dans la MHL. Ce petit espoir n’a pas peur de se salir le nez et, même s’il n’a pas réellement d’aptitudes offensives élites, le Russe s’y débrouille. Scott Wheeler doute son potentiel en Amérique, mais le jeune présentent des qualités que l’on pourrait aimer. À suivre.

Gardien de but

Rien n’est notable à ce poste excepté Connor Ingram, mais ce dernier est trop vieux pour faire partie de cette analyse. Mais noter que malgré que les espoirs de 21 ans et moins ne soient pas nécessairement notables, c’est une position assez forte dans l’organisation.

Stratégie pour le repêchage

Généralement, Nashville est une formation qui repêche selon le talent et non selon le besoin. Présentement, je ne peux pas dire qu’une position est meilleure que les autres dans leur banque. Il n’y a rien d’élite, mais rien n’est pauvre non plus. On peut garder un œil sur le programme Américain où la formation sélectionne souvent.

ÉquipeRonde
Nashville1
New Jersey2
Nashville2
Minnesota3
Nashville3
Nashville5
Nashville6


Choix de première ronde de Nashville (top 18)


1. Seth Jarvis
2. Noel Gunler
3. Connor Zary
4. Jan Mysak
5. Emil Andrae
6. William Wallinder
7. Rodion Amirov
8. Mavrik Bourque
9. Dawson Mercer
10. Hendrix Lapierre

Je me suis concentré surtout sur les avants, car, bien que des défenseurs de qualités soient disponibles au milieu de la première ronde, leur talent ne dépasse pas nécessairement celui des attaquants. Je serais fortement étonné que les 4 premiers soient toujours disponibles, mais je les insère quand même, car on ne sait jamais. Emil Andrae et William Wallinder seraient d’excellentes acquisitions pour eux, même si la défensive est l’une des forces de l’alignement actuel. Cette position n’est jamais assez profonde, alors je ne vois de problème à ce qu’ils jettent leur dévolue sur un arrière. On ne les voit que très rarement prendre des espoirs de la LHJMQ (Samuel Girard est le dernier en 2016), alors c’est pourquoi Mavrik Bourque, Hendrix Lapierre et Dawson Mercer sont aussi bas dans la liste, mais je les considèrerais fortement à leur place.

Choix de deuxième ronde du New Jersey et de Nashville (top 37 et 50)


J’inclus les deux choix de deuxième ronde de l’équipe dans la même liste, car il n’y a que 13 rangs d’écart. Je vais me concentrer encore sur le talent, mais surtout sur des joueurs qui pourraient glisser en dehors de la première ronde en raison de lacune dans leur jeu comme Arthur Kaliyev ou Raphael Lavoie l’an dernier.

1. Helge Grans
2. Brendon Brisson
3. John-Jason Peterka
4. Topi Niemela
5. Theodor Niederbach
6. Martin Chromiak
7. Roby Jarventie
8. Veeti Miettinen
9. Zion Nybeck
10. Roni Hirvonen
11. Jake Neighbours
12. Carter Savoie
13. Kasper Simontaival
14. Marat Khusnutdinov
15. Thomas Bordeleau

J’ai écarté la LHJMQ de cette liste. On aurait pu y voir Vasili Ponomaryov ou William Villeneuve, mais j’ai décidé d’inclure surtout des Européens et des joueurs jouant aux États-Unis. À mes yeux, ce sont tous des joueurs qui ont une chance d’être disponible au 37e rang. J’imagine que certains vont l’être encore au 50e rang, alors j’ai arrêté la liste à 15 joueurs. Les quatre premiers seraient un ajout fort intéressant pour une formation choisissant en 37e place. Possible que Helge Grans soit choisi en première ronde, mais je me risque à le mettre tout de même. On verra en juin. Pour Brendon Brisson et John-Jason Peterka, j’adore la maturité physique du premier et la talent offensif du second. Toutefois, si on combinait les deux joueurs, ce serait tout qu’un mélange. Chacun manque un peu des qualités de l’autre, c’est pourquoi je crois qu’ils glisseront en deuxième ronde. Pour le restant, je ne les vois pas être considéré pour une sélection dans le top 31.

À lire également


Analyse des banques d’espoirs : Introduction et critères
Analyse des banques d’espoirs : Anaheim
Analyse des banques d’espoirs : Arizona
Analyse des banques d’espoirs : Boston
Analyse des banques d'espoirs : Buffalo
Analyse des banques d'espoirs : Calgary
Analyse des banques d'espoirs : Carolina
Analyse des banques d'espoirs : Chicago
Analyse des banques d'espoirs : Colorado
Analyse des banques d'espoirs : Columbus
Analyse des banques d'espoirs : Dallas
Analyse des banques d'espoirs : Détroit
Analyse des banques d'espoirs : Edmonton
Analyse des banques d'espoirs : Floride
Analyse des banques d'espoirs : Los Angeles
Analyse des banques d'espoirs : Minnesota
Analyse des banques d'espoirs : Montréal



0
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!
Nombre de réponses : 3
#133045

Edmondav
@pascal.lapointe
Super. Merci

5.Juin.2020 - 04:37   
   +1  
#133036

pascal.lapointe
Oui c?est en cours, désolé de ne pas être aussi régulier, j?ai moins de temps hehe. Ça va venir.

4.Juin.2020 - 13:04   
   +1  
#133035

Edmondav
@pascal.lapointe
J'espère que tu vas continuer tes chroniques pour les autres formations.
C'est du très bon travail et j'apprécie tes analyses.
Merci d'avance

4.Juin.2020 - 12:40   
   +1  

Réseaux sociaux