Fermer

Publié par pascal.lapointe  -  19.Mars.2020 - 15:10
1756  
 

Analyse des banques d'espoirs | Flames de Calgary : une organisation de milieu de classement

REP.jpg
La prochaine équipe en lice pour l’analyse des banques d’espoirs est les Flames de Calgary. On a à faire ici à une équipe de milieu de classement sur l’ensemble de ses sphères. De 2009 à 2014, la formation n’a pas atteint les séries une seule fois. Depuis ce temps, elle est « in and out » du bal printanier. C’est la définition même d’une équipe moyenne sans éclat. Le même constat est présent pour leur recrutement. Il y a pire dans la ligue, mais il y a aussi clairement meilleur. Le plus important à retenir c’est que l’état-major réussit généralement à repêcher un joueur de la LNH par repêchage. Présentement, leur alignement contient de bons jeunes joueurs (11e équipe la plus jeune de la ligue). La base est là, mais ça ne lève pas chaque saison. L’offensive manque cruellement de profondeur et la production n’est pas très diversifiée. C’est assurément l’un des objectifs du directeur général dans les prochaines années, car le niveau élite est couvert par Matthew Tkatchuk, Sean Monahan et Johnny Gaudreau. La venue d’Elias Lindholm a certes aidé grandement, mais il y a encore du travail à faire, car ce n’est pas avec Mickael Backlund, Sam Bennett et Mark Jankowski qui vont abaisser le niveau de pression sur les joueurs vedettes de l’équipe. Scott Wheeler de The Athletic classe leur banque d’espoirs au 26e rang et je ne peux qu’acquiescer son constat.

PrénomNomPositionDDNExpérience LNHRonde
 DillonDubéC/LW1998Oui2
 IlyaNikolayevC20013
 LinusLindströmC19984
 MartinPospisilC19994
 MilosRomanC19994
 LucasFeukC/W20014
 AdamRuzickaC/W19994
 MitchellMattsonC19985
 JoshNodlerC20015
 Mathias EmilioPettersenC20006
 MatthewPhillipsC/RW19986
 JakobPelletierLW20011
 DemetriosKoumontzisLW20004
 DmitriZavgorodnyLW20007
 FilipSveningssonLW/RW19997
 EetuTuulolaRW19986
 JuusoVälimäkiLD1998Oui1
 DustinWolfG20017


Attaquant

C’est assez simple, sauf pour Jakob Pelletier, il n’y a pas grand-chose. Mathias Emilio Pettersen est un espoir digne de ce nom, mais sa constance fait cruellement défaut. Il produit, c’est certain, mais son effort et son implication doivent se régulariser. Dmitri Zavgorodny représente un bon pari, mais sa stature est loin d’être impressionnante et l’effet Alexis Lafrenière sur lui est fortement possible. Le potentiel est là, mais je doute qu’il atteigne un jour le même rendement qu’il a dans le junior. Matthew Philips connait une belle progression depuis son repêchage, mais à 5 pieds 7 pouces, on lui souhaite bonne chance pour la suite. Sa vitesse aidera, tout comme sa mentalité de foncer au filet, mais c’est fort possible que le petit attaquant frappe un mur dans la LNH. Pour le reste, on remarque des qualités c’est certain, mais rien d’assurer d’atteindre la ligue. Manque de constance, de progression ou de gabarit, il y a toujours un point d’interrogation majeur.

Défensive

C’est fou de voir que Juuso Välimäki est le seul défenseur à avoir été sélectionné au cours des trois derniers repêchages. En raison de cela, je n’ai absolument rien à dire. Välimäki connait un bon début professionnel, mais une blessure l’affecte présentement. Je ne doute pas qu’il va atteindre le top 4 de l’équipe plus tôt que tard. Tout le temps nécessaire lui sera accordé, car l’alignement actuel contient un très bon corps défensif.

Gardien de but

Encore une fois, il n’y a qu’un joueur repêché à cette position. Il s’agit de Dustin Wolf. Ce dernier n’est pas piqué des vers je dois dire. L’Américain était classé beaucoup plus haut que la 7e ronde où il a été sélectionné. Chaque gardien est un coup de dés. Présentement, dans la WHL, il cumule une ficher satisfaisante et son arrivée dans le hockey professionnel fera foi de tout.

Stratégie pour le repêchage

ÉquipeRonde
Calgary1
Calgary2
San Jose4
Calgary5
Calgary6
Calgary7


Heureusement pour le futur de l’équipe, rien n’a été sacrifié ou presque au cours de la saison pour viser les séries. La formation possède encore ses deux premiers choix au repêchage. Ça va leur permettre de redorer quelque peu leur défensive parce qu’elle doit être la principale cible de la séance à mon sens. Ça fait pitié et, même si leur alignement actuel comprend une bonne défensive, ils se doivent d’avoir plus de vision que cela. Même si ce sera probablement seulement une des deux sélections qui visera un défenseur, je vais m’avancer et ne viser que des défenseurs pour leurs deux premières sélections.

Choix Calgary (top 20)


Comme je l’ai énoncé plus haut, les Flames sont à l’image de leur classement, c’est-à-dire de milieu de peloton. La liste présentée ici contient les meilleurs défenseurs à mes yeux qui pourraient se retrouver au centre de la première ronde. En fait, sauf Jamie Drysdale, ils sont tous présents.

1. Jake Sanderson
2. Kaiden Guhle
3. Braden Schneider
4. Emil Andrae
5. Jérémie Poirier
6. Lukas Cormier
7. William Wallinder
8. Justin Barron
9. Helge Grans

Ce sont tous des joueurs qui risquent d’être encore présents à la sélection des Flames. Probablement que Jake Sanderson sera partie, mais ce n’est pas la fin du monde, car les autres défenseurs ciblés pour ce rang ne sont pas mauvais. Je doute que l’un de ses jeunes ne devienne un défenseur de première paire, mais on ne sait jamais, le potentiel est définitivement présent pour eux.

Choix Calgary en deuxième ronde (top 40)


Pour le choix de deuxième ronde, comme je l’ai dit, la défensive est une priorité, alors on poursuit avec une liste de défenseur pouvant se retrouver dans ce rang. Les Flames n’ont jamais eu de difficulté à repêcher de petit joueur, ainsi il n’y a pas de restriction à la liste.

1. William Wallinder
2. Helge Grans
3. Samuel Knazko
4. Yan Kuznetsov
5. Shakir Mukhamadullin
6. Topi Niemelä
7. Emil Viro
8. William Villeneuve

On remarque des noms semblables dans les deux listes. Ce sont deux joueurs qui peuvent glisser lors de la séance. Ils présentent un fort potentiel, mais leurs défauts sont évidents et ça pourrait faire douter plusieurs équipes qui cherchent des joueurs un peu plus « safe » pour la LNH. À ce rang, les deux premiers sont des vols assurés en termes de potentiel. Encore faut-il que ces deux espoirs réussissent à les atteindre. Si vous ne connaissez pas encore Samuel Knazko, allez voir son profil en cliquant sur son nom. Son potentiel est énorme et à mes yeux, il n’est pas encore assez haut dans les listes. J’ai bien hâte de voir la suite de son développement.

En conclusion, peu importe la stratégie qu’ils vont adopter, le talent doit être priorisé. Que ce soit la défensive ou l’offensive, rien n’est un mauvais choix. Tout ce que je viens d’énoncer n’est que mon point de vue, ne l’oublions pas. C’est fort possible qu’ils décident de continuer la construction de leur offensive, car elle est loin d’être une force.

À lire également


Analyse des banques d’espoirs : Introduction et critères
Analyse des banques d’espoirs : Anaheim
Analyse des banques d’espoirs : Arizona
Analyse des banques d’espoirs : Boston
Analyse des banques d'espoirs : Buffalo

0
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!

Réseaux sociaux