Fermer

Publié par pascal.lapointe  -  20.Avril.2020 - 08:01
1904  
 

Analyse des banques d'espoirs | Panthers de la Floride : injection de jeunes talents à venir

REP.jpg
Le texte d’aujourd’hui portera sur la banque d’espoirs des Panthers de la Floride. Depuis leur arrivée dans le circuit Bettman en 1993, on ne peut pas dire que cette formation fait partie de l’élite de la LNH. Comme le démontrent leurs cinq participations aux séries d’après-saisons au total, leur histoire n’en est pas une de victoire et de gloire. Nous n’avons pas vraiment à regarder loin pour comprendre leurs gradins vides. Je n’amènerai pas l’analyse sur ce sujet parce que je ne veux pas être de mauvaise foi (j’adore regarder cette équipe évoluer), mais garder en tête que malgré que l’alignement soit parfois dominant sur papier, les résultats sur la glace se font attendre depuis un long moment déjà. Affichant la 15e formation la plus vieille du circuit, on peut avancer que le mélange de jeunes et de vétérans est favorable en ce moment. Je n’ai pas à vous faire l’énumération de tous leurs éléments qui sont potables dans la LNH, mais ils ne sont pas si loin d’être dans les plans pour le bal printanier à court terme. L’important sera de ne pas perdre d’éléments important via l’autonomie sans pouvoir les remplacer par des jeunes espoirs prêts à faire le saut. Ce sont Mark Pysyk, Brian Boyle, Yevgeni Dadonov, Erik Haula et Mike Hoffman qui sont présentement joueurs autonomes sans restriction à la fin de la saison. Si ces joueurs ne sont pas résignés, vous pouvez vous attendre à voir une arrivée importante de jeunes dans la LNH l’an prochain et une rechute des Panthers au classement. C’est dans les lignes qui suivent que nous allons voir si la 11e meilleure banque d’espoirs selon Scott Wheeler de The Athletic comprend les éléments pour combler les trous à venir.

PrénomNomPositionDDNExpérience LNHRonde
 AleksiHeponiemiC/RW19992
 EetuLuostarinenC1998Oui2
 OwenLindmarkC20015
 GregMeirelesC19996
 MatthewWedmanC19997
 GrigoriDenisenkoLW20001
 OwenTippettRW/LW1999Oui1
 SerronNoelRW20002
 ColeSchwindtRW20013
 LoganHutskoRW19993
 CliffPuRW19983
 HenrikRybinskiRW20015
 JustinSchützLW20006
 VladislavKolyachonokLD20012
 JohnLudvigLD20003
 MaxwellGildonLD19993
 LinusNässénLD19983
 CarterBergerLD19994
 RileyStillmanLD1998Oui4
 TylerInamotoLD19995
 ColeKrygierLD20007
 SanttuKinnunenRD19997
 SpencerKnightG20011


Attaquant

Les deux meilleurs espoirs en attaque sont ceux qui risquent de pourvoir à la perte potentielle d’éléments importants à l’offensive. Il s’agit d’Owen Tippett et de Grigori Denisenko. Le premier vient de connaître une première saison du tonnerre dans l’AHL, tandis que le second va faire le saut en Amérique du Nord dès l’an prochain. Tippett est un excellent joueur de hockey qui réunit tout ce qu’on veut ou presque dans un seul et même individu. Il possède le tir, les mains, la mobilité, l’éthique et la soif de vaincre que l’on observe dans tout bon athlète. Par le passé, on lui reprochait d’être un joueur de périphérie et de ne pas être en mesure de déployer tout son talent soir après soir, mais depuis l’an passé, les doutes se sont dissipés. C’est un jeune débordant de confiance qui affrontera le camp d’entraînement l’an prochain, surtout s’il y a des postes à combler. Pour ce qui est du Russe, Denisenko, tout ce qu’on voit de lui nous amène à penser qu’il sera une vedette dans la ligue. Toutefois, son manque de production dans la MHL et dans la KHL inquiète plusieurs personnes. Néanmoins, contre des jeunes de son âge, il a toujours dominé. Le talent est là, et tout un talent. C’est avec la pédale au plancher que le droitier évolue permanence avec le désire de déjouer tout ce qu’il bouge. Comme beaucoup d’attaquants affichant son dynamisme et son potentiel, c’est la constance qui fera foi de tout. Son arrivée en Amérique du Nord et la transition qui en découle représentent un beau défi pour lui. J’ai bien hâte de le voir l’an prochain. Il se peut que ce soit directement la LNH qui l’attende, mais un voyage en AHL n’est pas impossible. Suffira de voir si ça lui tente de faire du bus ou non. Selon ce que j’ai lu, ce ne semble pas être un facteur pour lui et c’est une bonne nouvelle.



Aleksi Heponiemi et Serron Noel étaient de bons espoirs à leur repêchage respectif. Le finlandais a toujours été très un fabricant de jeu hors pair. Que ce soit dans la WHL ou dans la Liiga, sa production était plus qu’intéressante pour un choix de deuxième ronde en 2017. Sa première année dans l’AHL n’a pas été à la hauteur des attentes. Faut dire que le gaucher n’a pas été mis dans des situations favorables à produire. Son cheminement se poursuivra l’an prochain dans la ligue américaine, car visiblement, il n’est pas prêt. Pour Noel, ce n’est pas un espoir que j’aime beaucoup. Sa progression a stagné cette année malheureusement. Ses atouts sont vraiment intéressants. Mobile, offensif et, surtout, un gabarit vraiment avantageux. Toutefois, pour le moment, il ne semble pas avoir réussi à tout mettre ensemble. Le jeune Canadien aura le temps pour se développer. Ce genre de joueur est souvent vu comme un projet. Serron n’en échappe pas.



Pour ce qui est des autres attaquants, Logan Hutsko est un bon jeune jouant dans la NCAA, mais ce sera long avant de le voir dans les rangs professionnels. Il a beaucoup d’atouts, mais je doute qu’il ait un impact important dans la grande ligue. Va-t-il s’y rendre ? Possiblement oui. Va-t-il dominer ? Dur à dire, mais je ne crois pas. Eetu Luostarinen (que j’ai oublié d’enlever dans le tableau des Hurricanes) est un joueur professionnel depuis un bout déjà. Ce ne sera jamais un attaquant élite, mais on le voit très bien jouer un rôle de profondeur d’ici deux ans dans la LNH. Il est responsable et sa production est quand même appréciable. Le finlandais aura sa chance tôt ou tard. Les autres ne sont pas vraiment notables, alors je ne m’étendrai pas.



Défenseur

Ce n’est définitivement pas une de leur force dans leur banque d’espoirs, la défensive. J’aimais bien Vladislav Kolyachonok l’an dernier au repêchage. C’est un jeune que je comparais un peu à Jaccob Slavin dans son style. Voici ce que je disais de lui : c’est un défenseur complet avec un gabarit avantageux qui peut jouer partout en affichant une belle mobilité. Il joue avec dynamisme en se laissant souvent contrôler par ses instincts. Il va devoir apprendre à mieux se gérer et se positionner afin d’évoluer dans un système. Tout ceci n’a pas réellement changé. Sa progression se poursuit et, bien que sa créativité ne soit pas élite, tout porte à croire que la LNH est à sa portée. Riley Stillman possède quasiment le même profil que Kolyachonok. Nous l’avons vu dans la LNH cette année. On voit qu’il n’est pas encore prêt, mais ce ne saurait tarder. Max Gildon n’est pas un joueur que j’ai beaucoup suivi depuis son année de repêchage. Scott Wheeler mentionne qu’il s’améliore appréciablement chaque année. C’est un défenseur qui a tous les atouts physiques pour réussir. Sa mobilité pourrait être travaillée, mais ce n’est pas un boulet non plus. Dans sa zone, il est sujet aux mauvaises décisions et aux revirements, mais avec toutes les minutes qu’il gruge, c’est normal (il est exposé). Selon le journaliste, on peut s’attendre à un rôle sur une deuxième paire dans la LNH avec du temps en avantage numérique.



Gardien de but

Spencer Knight est possiblement l’un des meilleurs espoirs à ce poste à venir dans les prochaines années. Selon Wheeler, c’est lui le meilleur de la banque d’espoirs des Panthers. L’an dernier je le décrivais comme suit : Gardien ayant le meilleur potentiel du présent repêchage. Sa technique est fluide et efficace. Très calme, rien ne semble le troubler. Il peut paraître sans émotion, mais il est l'homme des grandes situations. Mon évaluation ne change pas cette année. Il a tout pour réussir et je ne doute pas de sa réussite.



Stratégie pour le repêchage

Pour la séance de cette année, la Floride possède toujours leur premier choix et leur deuxième. Ce n’est pas une formation qui échange souvent ses hauts choix de repêchage et c’est une bonne nouvelle pour leur avenir. Personnellement, je les vois se concentrer sur la défensive à 100 %. C’est un gros manque de leur banque d’espoirs. Une formation qui repêche un gardien de but au 13e rang ne peut pas se vanter de choisir le meilleur joueur/atout disponible. À mes yeux, ces leurs besoins qui comptent le plus. Donc, voilà je fais ma liste en fonction de cette philosophie. On pourrait aussi les voir choisir un centre, car ce n’est pas non plus une force, mais le besoin est moins important que la défensive.

ÉquipeRonde
Floride1
Floride2
Floride3
Colorado3
Floride4
Toronto5
Floride7


Choix de première ronde des Panthers (top 15)


1. Jake Sanderson
2. Braden Schneider
3. Emil Andrae
4. Jan Mysak
5. Connor Zary
6. William Wallinder
7. Mavrik Bourque
8. Kaiden Guhle
9. Lukas Cormier
10. Jérémie Poirier

Je sais que Jan Mysak n’est pas à 100 % un joueur de centre, mais bon, j’ai un parti pris, alors je ne peux pas m’empêcher de l’insérer dans quasiment toutes mes listes. Je serais vraiment étonné que Jake Sanderson soit encore disponible en dehors du top 10-12, mais s’il est encore là, c’est clair qu’ils vont sauter dessus. À mes yeux, c’est Emil Andrae qui va se ramasser chez eux. Je ne suis pas devin, mais je le vois vraiment bien tomber jusqu’à eux.

Choix de deuxième ronde des Panthers (top 45)


1. Helge Grans
2. Lukas Reichel
3. Ryan O'Rourke
4. Shakir Mukhamadullin
5. Tyson Foerster
6. William Villeneuve
7. Vasili Ponomaryov
8. Topi Niemela
9. Thomas Bordeleau

Bon, encore une fois, il y a vraiment beaucoup d’options. Je ne crois pas qu’Helge Grans et Lukas Reichel seront disponibles. Même O’Rourke possède des chances d’être choisi plus tôt. Les autres options demeurent intéressantes pour eux. Je vois très bien William Villeneuve être sélectionné par la Floride, même si ça fait bien longtemps qu’ils ont jeté leur dévolue sur un joueur de la LHJMQ. Si j’avais un pari à prendre, j’irais avec Shakir Mukhamadullin si un centre est acquis en première ronde et Tyson Foerster si c’est plutôt un défenseur. Bref, comme je disais, les options sont nombreuses et il n’est pas rare de les voir sortir un lapin de leur chapeau. J’ai bien hâte de voir leur stratégie.

À lire également


Analyse des banques d’espoirs : Introduction et critères
Analyse des banques d’espoirs : Anaheim
Analyse des banques d’espoirs : Arizona
Analyse des banques d’espoirs : Boston
Analyse des banques d'espoirs : Buffalo
Analyse des banques d'espoirs : Calgary
Analyse des banques d'espoirs : Carolina
Analyse des banques d'espoirs : Chicago
Analyse des banques d'espoirs : Colorado
Analyse des banques d'espoirs : Columbus
Analyse des banques d'espoirs : Dallas
Analyse des banques d'espoirs : Détroit
Analyse des banques d'espoirs : Edmonton

0
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!

Réseaux sociaux