Retour à l'accueil

Espoirs NHL | Surestime-t-on les problèmes d’attitude ?

Lorsqu’ils sont inconnus aux yeux des amateurs, les problèmes d’attitude ne font peur à personne. Quand des rumeurs éclatent au sujet d’un jeune joueur de hockey de 18 ans, on est prêt à fuir cet espoir comme la peste…

Récemment sur les ondes de TVA Sports, André Tourigny est venu expliquer que la génération actuelle de jeunes joueurs implique une adaptation auprès des entraîneurs. L’ère des réseaux sociaux touche aussi les espoirs, qui «aiment ça avoir des clics sur Instagram et de l’attention suite à des jeux spectaculaires» selon l’entraîneur des Coyotes. Il donnait en exemple un joueur comme Logan Cooley qui, après une présence infructueuse offensivement contre le meilleur trio adverse, a tendance à bouder au banc.

C’est là que je me suis dis: «les fameux problèmes d’attitude qu’on décrit au repêchage, ça ne vaut pas de la m*** !» Au cours des derniers repêchages dans les médias francophones, on s’est donné comme mission de pointer certains joueurs comme ayant des problèmes d’attitude. Matvei Michkov et Shane Wright furent largement critiqués pour des soi-disant problèmes d’attitude. Pendant ce temps, rien sur Cooley. Et on apprend quelques mois plus tard que c’est le type de joueurs qui boude lorsqu’il doit jouer plus défensivement. À Montréal, on a Juraj Slafkovsky qui brise son bâton et enguirlande les arbitres par frustration. Cela dit, je vois beaucoup plus d’intensité qu’un problème d’attitude dans ces agissements de la part de l’espoir du CH.

Et c’est sans compter le nombre d’espoirs qui ont réellement des problèmes d’attitude, mais qui n’ont jamais été médiatisés puisqu’ils n’avaient pas de chance de jouer pour le CH. Dans un récent texte sur The Athletic, on a réalisé un travail colossal pour parler des problèmes d’attitude de Trevor Connelly. Dans ce texte, un passage m’a particulièrement surpris.

Évidemment, pour la suite du texte, tout ce qui touche les problèmes d’attitude n’implique pas ce qui se rattacher à un volet criminel. Jouer au hockey est un privilège et doit le rester.

Du bouche-à-oreille

Ce qu’on apprend initialement dans le texte de Katie Strang, c’est que les problèmes d’attitude pointés auprès des espoirs de la NHL partent très souvent du bouche-à-oreille. En effet, un grande majorité des recruteurs parlent aux entraîneurs et se limitent à cette opinion. Par la suite, ce sont des discussions entre recruteurs ou avec d’autres DG qui créent ces narratifs de problème d’attitude. Les organisations doivent faire leur enquête, mais on comprend par le travail journalistique de Katie Strang que ce n’est pas le cas bien souvent. On laisse donc passer plusieurs espoirs au comportement immature. Beaucoup plus souvent que l’inverse. Mais quand un cas problématique (jusqu’à une certaine limite) devient médiatique, on est prêt à canceller tout simplement l’espoir. Encore une fois, je repète qu’on parle ici de problèmes d’attitude liés à l’immaturité et non des démêlés judiciaires.

Ainsi, plusieurs joueurs opèrent dans la NHL et se développent comme d’excellents joueurs alors que plus jeunes, ils étaient peut-être problématiques. Il va de soi que certains joueurs présentent plus de drapeaux rouges. Mais est-ce qu’on s’attarde trop aux problèmes d’attitude au repêchage ? Ce sont des jeunes de 17-18 ans qui n’ont clairement pas toute la maturité qu’il faut pour agir comme des adultes de 25 ans. Et la NHL est de plus en plus jeune, donc des espoirs qui boudent comme Cooley, il y en aura d’autres. Va-t-on cracher sur le talent pour autant ?

Les deux côtés…

Lorsqu’on consulte le texte concernant Trevor Connelly, on apprend que plusieurs incidents laissent des traces dans le parcours de l’espoir admissible au repêchage. Par contre, on voit vraiment les deux côtés de la médaille dans son cas. Au sein des Ducks Jr en Californie, plusieurs parents ont parlé de Connelly comme un intimidateur et un jeune garçon avec des problèmes d’attitude. Par la suite, Katie Strang aborde des parents de l’équipe de San Diego AA dans laquelle Connelly s’est retrouvé par la suite. Aucun commentaire négatif et même certains parents avançaient que dans le hockey mineur en Californie, il y a énormément de jalousie et de parents toxiques. Un des entraîneurs à San Diego expliquait même que Connelly était la cible d’intimidation et d’insultes de la part de parents adverses en Californie parce qu’il était trop bon. L’entraîneur explique qu’il est normal que ça laisse des traces puisqu’un «jeune de 13-14 ans n’a pas à gérer cela en temps normal.»

On en vient à l’évènement en 2022 impliquant Connelly et une photo d’une croix gammée. Cet incident a même poussé certains observateurs à tout simplement bannir Connelly de leur liste d’espoirs. Plusieurs experts se demandent si des organisations bouderont aussi Connelly au repêchage. C’est ignoble et complètement dénué de jugement ce que Connelly a fait. Cela dit, il a fait des travaux communautaires dans des organismes pour se sensibiliser à la cause.

Plusieurs le condamnent, mais Jazmine Miley, fondatrice du l’organisme Hockey Players of Color program dans lequel Connelly a fait du bénévolat suite à son scandale, expliquait que «Trevor est un jeune homme incroyable qui a fait une erreur stupide et qui travaille pour la corriger.» De l’extérieur, les juges de la tribune populaire en ont décidé autrement pourtant.

Encadrement et éducation

Tout passe par l’encadrement et l’éducation. André Tourigny regrette-t-il d’avoir repêché un Logan Cooley qui boude sur le banc ? Les Flyers regrettent-ils d’avoir repêché Matvei Michkov qui, selon quelques rumeurs sortis encore une fois du bouche-à-oreille, aurait une attitude douteuse dans un vestiaire ? Est-ce qu’un gars comme Cutter Gauthier mérite toute la haine reçue lorsqu’il a tourné le dos aux Flyers ? On est prêt à jeter de jeunes joueurs de 17-18 ans sous l’autobus dès la première chose mineure. Ces problématiques de manque de maturité se règlent une fois dans la NHL. Un gars comme Cooley arriverait dans une formation déjà bien garnie de vétérans et se ferait dire de prendre son trou. Or, la NHL rajeunit et les Coyotes figurent parmi les plus jeunes formations du circuit. C’est donc à l’Entraîneur de jouer l’éducateur et André Tourigny le fera assurément. Est-ce une raison pour cracher sur sa candidature ? Absolument pas.

On donne parfois trop d’importance à ces détails. Cole Eiserman subit un traitement similaire à celui de Shane Wright et de Matvei Michkov à leur année repêchage. Selon des ouï-dires (encore une fois, le bouche-à-oreille prend de la crédibilité), Eiserman aurait une attitude douteuse. On se fout soudainement qu’il en marque 50 dans la NHL. Les équipes dans la NHL souhaitent être plus blanches que blanches, mais quand on se fie aux propos de Katie Strang, les enquêtes sur l’attitude des joueurs se limitent très souvent aux ouï-dires. Que c’est ironique pareil ! Et après on se demande pourquoi plusieurs équipes l’échappent sur des espoirs. Peut-être parce qu’on accorde trop d’importance à la réponse sur la fameuse question: quel animal te représente le plus ?

À LIRE SUR TSLH:

Podcasts
& vidéos

17 mai 24

#132. Special Patreon, Catton ou Lindstrom (?) et l'ascension de Beckett Sennecke !

Mat et Pascal répondent à vos questions et traitent de vos sujets ! En prime, on commente l'actualité de la NHL !

17 mai 24

#131. Épisode spécial Loterie du repêchage avec Marty du Podcast La Relève !

Couverture spéciale de la loterie du repêchage NHL avec le TSLH Podcast et Marty du Podcast La Relève !

17 mai 24

#130. Tournoi U18, bilan des espoirs du CH en NCAA et la défensive du CH en 24-25

Dans cet épisode, on reçoit Simon Servant pour discuter du tournoi U18, regroupant de nombreux espoirs pour le repêchage 2024, mais aussi pour 2025 et 2026 ! On enchaîne ensuite avec un bilan rapide des espoirs de la NCAA appartenant aux Canadiens de Montréal. Et ensuite, Mat vous présente sa brigade défensive pour les Canadiens en 2024-2025 !

Nouvelles

Canadiens Montréal 09 mai 2024

Oliver Kapanen signe en Suède pour 2 saisons !

Canadiens Montréal 12 avril 2024

Quelles sont les attentes (réalistes) envers Lane Hutson ?

Quelles sont les attentes (réalistes) envers Lane Hutson ?
Espoirs CH 12 avril 2024

U18 | Le Canada sera privé de Cayden Lindstrom et Berkly Catton

U18 | Le Canada sera privé de Cayden Lindstrom et Berkly Catton
Canadiens Montréal 11 avril 2024

Rumeurs CH | Oliver Kapanen: le CH ou la SHL !

Oliver Kapanen - InStat Hockey
Canadiens Montréal 22 mars 2024

David Reinbacher: un bel échantillon de talent et de fiabilité

David Reinbacher: un bel échantillon de talent et de fiabilité
Canadiens Montréal 15 mars 2024

La saison de David Reinbacher en Suisse est terminée

La saison de David Reinbacher en Suisse est terminée
Canadiens Montréal 14 mars 2024

Rumeur: David Reinbacher pour remplacer Logan Mailloux ?

Rumeur: David Reinbacher pour remplacer Logan Mailloux ?
AHL 12 mars 2024

Rocket de Laval | Bilan du mois de février

Rocket de Laval | Bilan du mois de février

Commentaires

Laisser un commentaire