Fermer

Publié par pascal.lapointe  -  14.Avril.2020 - 07:44
2227  
 

Analyse des banques d'espoirs | Oilers d'Edmonton : est-ce que ça va lever un jour ?

REP.jpg
On poursuit notre tour du futur des équipes de la ligue nationale, alors qu’Edmonton est à l’ordre du jour. Lorsque Peter Chiarelli s’est joint aux Oilers en 2015-2016, on s’attendait à ce que l’équipe prenne une tangente positive qui les mènerait au sommet du circuit. Avec l’ajout de Connor McDavid et de nombreux hauts choix au repêchage, les attentes étaient élevées. Toutefois, malgré une participation aux séries en 2016-2017, la recette n’a pas du tout fonctionné. L’ancien directeur général des Bruins de Boston y est allé de plusieurs mouvements douteux qui ont fait stagner l’équipe. C’est pourquoi il a été congédié pour faire place à Ken Holland, une figure importante et respectée du monde du Hockey. Bien que je n’aie pas trop aimé la fin de son ère avec Détroit, je crois que le vétéran possède tout ce qu’il faut pour construire une équipe gagnante. Les bases sont là, ça, c’est évident. Avec deux des meilleurs joueurs de la ligue dans les rangs, on peut s’attendre à ce que les Oilers redeviennent enfin une équipe compétitive. Avec la 14e formation la plus âgée, il y a un beau mélange de jeunes et de vétérans dans l’alignement, mais Holland ne doit pas oublié de garnir sa banque d’espoirs chaque année. Espérons qu’il ne suive pas la tendance établie à Détroit dans les cinq dernières années de son régime. Scott Wheeler de The Athletic note leur futur au 15e rang, alors il y a encore du travail à faire et il ne faut pas sacrifier les effectifs acquis pour atteindre les séries.

PrénomNomPositionDDNExpérience LNHRonde
 RyanMcLeodC19992
 RaphaëlLavoieC/RW20002
 TomasMazuraC20006
 SkylerBrind'AmourC19996
 AapeliRäsänenC19986
 MaximDenezhkinC20007
 JessePuljujärviRW1998Oui1
 KailerYamamotoRW/LW1998Oui1
 TylerBensonLW1998Oui2
 MatejBlümelRW/LW20004
 OstapSafinRW/LW19994
 GrahamMcPheeLW19985
 KirillMaximovRW19995
 PatrikSiikanenLW/C20007
 PhilipBrobergLD20011
 EvanBouchardRD1999Oui1
 DmitriSamorukovLD19993
 MarkusNiemeläinenLD19983
 MatthewCairnsLD19983
 MichaelKesselringRD20006
 PhilipKempRD19997
 OlivierRodrigueG20002
 StuartSkinnerG19983
 IlyaKonovalovG19983
 DylanWellsG19985


Attaquant

Je ne peux pas dire que je suis un partisan du repêchage de cette formation depuis un bon nombre d’années. C’est toujours avec de hauts choix qu’ils abordent les séances, mais ils ne ressortent que très rarement gagnants. C’est une formation qui ne repêchage qu’en fonction de leurs besoins en première ronde. Ça peut amener plusieurs problèmes lorsqu’on priorise ce type de stratégie au détriment du talent. La recherche d’un ailier pour leurs centres élites est ce qui les hante depuis quelques années déjà. Jesse Puljujärvi et Kailer Yamamoto étaient de bons essais avec un potentiel intéressant, mais, jusqu’ici, le pari n’a vraiment pas payé. Le Finlandais attend toujours après une transaction pour quitter le navire et Yamamoto commence tout juste à sortir de sa coquille. Comprenez-moi bien, je ne trouve pas qu’ils étaient nécessairement de mauvais choix, mais il y a quelques choses quelque part qui ne fonctionne pas dans cette équipe. Je ne sais pas si c’est les recruteurs, le directeur général, la philosophie de l’équipe ou le développement, mais les mauvaises décisions se succèdent. J’ai bonne espérance que Yamamoto se développe, mais, pour le Finlandais, ce sera ailleurs. On espère qu’il rapportera un atout à la formation, sinon, ce sera encore un échec pour eux.



Ryan McLeod
et Raphaël Lavoie sont deux joueurs complètement différents. Le premier est un centre responsable jouant sur 200 pieds avec une vitesse élite. Le deuxième est un marqueur de but à gros gabarit, mais avec une attitude discutable. Pour moi, ces deux jeunes représentent des choix risqués. Le potentiel offensif de McLeod est nébuleux. Il n’a pas eu une mauvaise saison, mais en le regardant sur la glace, on peut voir qu’il manque d’imagination parfois. Le centre se débrouille, ça, c’est sûr. C’est un travaillant qui connait son hockey et qui est capable d’exécuter les systèmes de jeu, mais ce n’est pas lui que vous mettez sur la glace pour créer l’égalité. Je me questionne beaucoup sur son futur dans la grande ligue. Il aura tout son temps dans l’AHL pour se développer, alors j’espère que la lumière lui viendra, mais je doute qu’il devienne un réel régulier avec un impact dans la LNH. Pour Lavoie, ce jeune a absolument tout pour réussi, mais son attitude et son acharnement sur la glace font cruellement défaut. Vous vous souvenez du jeune en secondaire 3 qui ne faisait pas ses devoirs, mais qui battait tout le monde dans les examens ? C’est exactement ce que Lavoie est. Ce n’est pas le plus travaillant, mais il l’a. C’est tout. Il le sait, et ce, depuis un bout déjà. Ce qui fait que le Québécois a pris des mauvais plis qui seront difficiles à briser. Avec la maturité et quelques « slashing » dans la ligue américaine, je suis pas mal certain qu’il va apprendre, mais j’ai peur que ce ne soit trop tard. Tippett est un excellent entraîneur, très sous-estimé. J’imagine que ça va être la meilleure chose qui va lui arriver que de jouer pour lui dans les deux ou trois prochaines années.



Tyler Benson fut tout un choix en 2016 et possiblement le seul qui leur amènera du concret pour cette séance. Ce n’est pas nécessairement un ailier au talent comme Lavoie, mais c'est un excellent joueur de hockey. C’est un attaquant infatigable avec une bonne vision et des aptitudes physiques appréciables. Il vient de connaître deux excellentes saisons dans l’AHL et on peut croire que la LNH est à sa portée l’an prochain. Je ne sais pas si l’aile gauche de McDavid sera une option pour Tippett, mais c’est le type de joueur qui rend meilleurs ses coéquipiers, alors on peut penser qu’il y sera essayé. Les deux autres espoirs notables sont Aepeli Rasanen et Kirill Maximov. On questionne beaucoup leur futur, mais leur potentiel est appréciable. Je doute vraiment qu’ils aient un réel impact dans la ligue, mais sait-on jamais ? Nous verrons. Je ne les décrirai pas pour rien, mais pensez à de bons joueurs juniors qui manquent quelque peu d’évolution depuis leur sélection.



Défenseur

Quand je dis qu’Edmonton repêche en fonction de ses besoins depuis quelque temps, c’est surtout en raison des deux derniers repêchages où des défenseurs ont été sélectionnés. Philip Broberg et Evan Bouchard sont d’excellents joueurs de hockey, mais c’est un manque au niveau de la défensive qui a fait en sorte que ces deux joueurs ont été choisis. Pour Evan Bouchard, je n’ai pas de problème dans son acquisition. Sauf pour son patin qui peut être médiocre par moment au niveau technique, le défenseur est une force en offensive et sa première saison professionnelle laisse croire que son développement se passe bien. Pour le Suédois, si vous me donnez le choix entre Trevor Zegras, Cole Caufield, Vasili Podkolzin, Alex Newhook et même Thomas Harley, je crois que je les choisis tous avant lui. C’est facile de le dire maintenant, mais, même l’an passé, pour plusieurs observateurs, le défenseur perdait des plumes en raison de son manque de finesse et de vision. C’est encore tôt évidemment, mais la dernière saison tend à dire que son développement sera plus ardu qu’anticipé par l’état-major des Oilers.



L’un des espoirs que j’aime le plus dans cette organisation est Dmitri Samorukov. Je ne le connaissais pas vraiment beaucoup à son repêchage. C’est en 2018-2019 que je l’ai remarqué, alors qu’il jouait avec Nick Suzuki. C’est un général à la ligne bleue. Avec son gabarit et son jeu dans sa zone, le Russe est intimidant et une force pour la victoire. Ce n’est pas le plus imaginatif en offensive au niveau professionnel, mais son tir est puissant. C’est un joueur qui fait beaucoup de petites choses sur la glace dont finir ses mises en échec et bien distribuer la rondelle en relance. Je trouve, personnellement, qu’il a le potentiel de fouler les patinoires de la LNH d’ici deux ans. Il aura tout le temps nécessaire pour se développer et s’accoutumer au niveau. Gardez son nom en tête. Pour le restant de la liste, je ne peux pas dire que je les connais bien. Je ne me concentrerai donc pas plus qu’il ne le faut sur eux.



Gardien de but

Selon Scott Wheeler de The Athletic, c’est Ilya Konovalov qui possède le plus de potentiel dans leur banque de gardien de but. C’est un gardien athlétique et agressif avec de bonnes aptitudes de contrôle de rondelle. Olivier Rodrigue est aussi nommé, mais de son avis personnel, son potentiel ne l’intéresse guère. Toutefois, il cite l’entraîneur du jeune homme et des joueurs mentionnant qu’il a été une des raisons des succès de l’équipe (Moncton) dernièrement. Nous verrons l’an prochain si son développement se déroule bien.



Stratégie pour le repêchage

Comme cité ci-haut, les Oilers repêchent généralement selon leurs besoins. Toutefois, présentement, je ne dénote pas nécessairement de manques criants dans leur banque d’espoirs. Je crois que de repêcher le meilleur joueur disponible pour eux serait la meilleure chose avec une petite préférence pour les ailes. C’est une équipe qui possède de jeunes centres élites, ainsi, il faudrait peut-être les compléter. Alors voilà, meilleur ailier disponible comme stratégie me semble viable pour la première ronde. Malheureusement, aucun choix de deuxième ronde n’est en leur possession. On ne va donc faire qu’une liste.

ÉquipeRonde
Edmonton1
Edmonton3
Edmonton5
Edmonton6
Edmonton7


Choix de première ronde d’Edmonton (top 24)
1. Jack Quinn
2. Jan Mysak
3. Noel Gunler
4. Seth Jarvis
5. Dawson Mercer
6. Jacob Perreault
7. Jake Neighbours
8. Jérémie Poirier
9. Kaiden Guhle
10. Vasili Ponomaryov
11. William Wallinder
12. Brendon Brisson

Je ne crois pas que les quatre premiers choix seront encore là. Toutefois, je les insère tout de même, car leur classement change beaucoup selon les listes que l’on observe. J’ai inséré Jacob Perreault, car j’aimerais bien voir son talent avec Edmonton et il peut jouer comme ailier si je me souviens bien. De toute façon, n’importe quel joueur qui se fait proposer de jouer à l’aile des centres de cette équipe se doit d’accepter. J’ai également inséré des défenseurs, car à mes yeux, tu ne peux pas passer à côté de Kaiden Guhle, Jérémie Poirier ou William Wallinder au 24e échelon, s’ils sont encore disponibles. Ce ne sera pas facile de redresser cette formation s'ils échangent tout leur choix au cours des prochaines saisons. J'espère que les dirigeants ne précipiteront pas leurs décisions en raison de la performance de l'équipe cette année. Ajouter l'un des six premiers de la liste serait un très bel ajout. Ce sont pour la plupart des marqueurs responsables avec une bonne vision. Ce ne sera pas facile de jumeler des joueurs à Connor McDavid et Leon Draisaitl, mais ce serait un pas dans la bonne direction.

À lire également


Analyse des banques d’espoirs : Introduction et critères
Analyse des banques d’espoirs : Anaheim
Analyse des banques d’espoirs : Arizona
Analyse des banques d’espoirs : Boston
Analyse des banques d'espoirs : Buffalo
Analyse des banques d'espoirs : Calgary
Analyse des banques d'espoirs : Carolina
Analyse des banques d'espoirs : Chicago
Analyse des banques d'espoirs : Colorado
Analyse des banques d'espoirs : Columbus
Analyse des banques d'espoirs : Dallas
Analyse des banques d'espoirs : Détroit
Écoutez notre dernier épisode du TSLH Podcast


0
  

DERNIÈRES COMMENTÉES


Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!

Réseaux sociaux