Fermer

Publié par pascal.lapointe  -  13.Mars.2020 - 09:23
2554  
 

Sous le radar | Repêchage 2020 : Alexander Pashin, un coup de coeur personnel

Une arme offensive

Il y a beaucoup de si pour son futur qui détermineront si Alexander Pashin réussira son ascension vers le hockey de la LNH. Les principaux sont : s’il prend de la masse, s’il grandit un petit peu plus et s’il ne frappe pas un mur en atteignant le hockey nord-américain. Néanmoins, il y a une certitude dans son cas, le Russe est un sapré bon joueur de hockey. Pashin est toujours dangereux. Quand il se passe de quoi sur la glace, l’attaquant n’est pas loin. Si ce n’est pas lui qui a marqué, il ne doit pas être loin, car son engagement envers l’offensive est sans compromis. Son tir est l’un des plus puissants du repêchage. Sa manière de jouer est assez semblable à Caufield, mais en plus agressive vers l’avant. Ça tourne autour de sa capacité à trouver les espaces libres pour se mettre à la disposition d’un tir sur réception. Il est vraiment opportuniste et lorsque tu lui en donnes la chance, il va te faire payer ta bourde en défensive. Beaucoup de ses buts proviennent d’un revirement créer par l’un de ses coéquipiers qui lui fait ensuite la passe près du filet. Ça peut vouloir dire que ce n’est pas lui qui se sacrifie, mais je vois cela autrement. Il a le flair pour savoir quand un revirement sera créé ou a des chances de l’être. Sa lecture du jeu dans ce genre de situation est très développée. On le voit exploser et s’immiscer en zone non couverte pour offrir une option de passe à son coéquipier qui a réussi à voler le disque à un défenseur adversaire. Quand il est entouré de joueurs qui le complètent bien, ça peut faire beaucoup de dommages.



Un défaut principal : son gabarit

Ça prend du flair pour faire ce qu’il fait et de la vitesse. Pashin a les deux. Sa vitesse de pointe en ligne droite est élevée, mais il pourrait avoir plus d’accélération et d’agilité pour plus tard. Ça va lui faciliter sa transition vers la LNH s’il prend du poids dans son bas du corps. Bien qu’il se sert bien de son centre de gravité bas, le petit attaquant doit encore travailler sur l’absorption des contacts, car il est toujours plus menu que son opposant. Son intensité et ses mains vives ainsi qu’imaginatives l’aident beaucoup contre la pression, mais ça ne suffira pas contre l’élite. En relance et en replis, l’espoir est bien utile grâce à sa vision et à sa confiance. Il sait comment battre ses adversaires grâce à une passe en attaque ou bien grâce à son positionnement en défensive. Ses entraîneurs aiment beaucoup l’aspect complet de son jeu et on peut les comprendre, car lorsque ton arme offensive de prédilection peut jouer dans toutes sortes de situations, tu peux l’avoir sur la glace le plus souvent possible pour créer quelque chose dans le match. Je dirais qu’il est plus utile en échec avant qu’en replis défensifs dus à sa passion pour l’offensive, mais je crois qu’il pourrait être un joueur assez complet plus tard.

La journée du repêchage

Donc, on dirait que j’ai décrit un joueur qui pourrait sortir dans le top 10 et c’est probablement là qu’il sortirait s’il s’appelait Chris Spencer ou Mikhail Lundqvist. Toutefois, comme il est russe et que son physique est loin d’être avantageux, il est vu comme un espoir qui pourrait sortir entre le rang 25 et le rang 50. Tout va dépendre du désir des équipes à prendre une chance avec lui. Je vois très bien une équipe qui a une bonne banque d’espoirs le sélectionner en fin de première ronde et lui laisser tout le temps qu’il faut pour se développer. Le Canadien pourrait être cette équipe s’il n’est pas choisi avant ses choix en deuxième ronde. Il est le genre de potentiel coup de circuit que l’équipe se doit de prendre. Il est assez polyvalent et son potentiel fait de lui un espoir plus qu’intéressant pour augmenter le niveau de talent de leur banque d’espoirs. Son jeu s’apparente à Viktor Arvidsson.



À lire également


Samuel Knazko
Antonio Stranges
Jean-Luc Foudy
Roni Hirvonen
Vasili Ponomaryov
Helge Grans
Ty Smilanic
John-Jason Peterka
Emil Andrae
Repêchage simulé : Février 2020 partie 3
Repêchage simulé : Février 2020 partie 2
Repêchage simulé : Février 2020 partie 1
Seth Jarvis
Jake Sanderson
Yaroslav Askarov
Zion Nybeck
William Wallinder
Lukas Cormier
Justin Barron
Kaiden Guhle
Jacob Perreault
Rodion Amirov
Noel Gunler
Mavrik Bourque
Hendrix Lapierre
Jérémie Poirier
Connor Zary
Jan Mysak
Braden Schneider
Dawson Mercer
Dylan Holloway
Marco Rossi
Anton Lundell
Cole Perfetti
Alexander Holtz
Jamie Drysdale
Tim Stutzle
Lucas Raymond
Quinton Byfield
Alexis Lafrenière
Écoutez notre dernier épisode du TSLH Podcast

0
  
Tags : pashin vhl mhl khl repêchage 

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!

Réseaux sociaux