Fermer

Publié par pascal.lapointe  -  5.Février.2020 - 10:11
1678  
 

Sous le radar | Repêchage 2020 : Jérémie Poirier

Un défenseur nouvelle génération

Écoutez, ça fait un petit bout que je n’ai pas aimé un prospect québécois. Je crois que le dernier est Samuel Girard en 2016 ou Jonathan Drouin en 2013 si on se concentre sur la première moitié de la première ronde. Jérémie n’est pas sans faille, mais le défenseur a une aura qui reflète le succès. S’il atteint son potentiel, le gaucher pourrait être un Thomas Chabot (surtout s’il améliore sa vitesse), mais s’il échoue, on aura un Nathan Beaulieu 2.0 (je sais ce n’est pas un québécois). Jérémie est donc ce qu’on appelle un choix “high risk, high reward”. L’assurance qu’il dégage avec la rondelle est hypnotique. C’est étrange comme expression, mais lorsque vous le regarderez jouer, remarquez les joueurs adverses lorsque Jérémie s’empare de la rondelle dans sa zone. C’est vraiment fréquent que ces joueurs le regardent voler d’un bout à l’autre de la patinoire en oubliant de jouer. Le même phénomène se produit avec McDavid lorsqu’il accélère et survole la zone neutre. On dirait que les joueurs figent et se disent “ wow, c’est qui lui”. Et quand ils reprennent conscience du jeu, il est trop tard et ils sont hors position. Ce n’est pas que l’espoir est le plus rapide (il faut même qu’il travaille sur cet aspect s’il veut dominer dans LNH), mais sa prestance sur la glace lui est propre.

Pas rapide, mais agile et offensif

Poirier patine toujours avec la tête haute. C’est un prototype parfait pour la nouvelle LNH. Il sait utiliser sa mobilité pour se sortir de l’échec avant adverse, se séparer d’une poursuite ou bien pour faire bouger la défense adverse. Il contrôle très bien la rondelle et, avec l’agilité de son jeu de pied, il n’est pas trop difficile pour lui de se sortir d’impasse en déjouant quelques joueurs. C’est un joueur très incisif en relance que ce soit en dirigeant celle-ci ou en arrivant dans la deuxième vague. Dans ces situations, le défenseur des Sea Dogs est bon pour se faire oublier et, quand l’occasion se présente, surgir dans le haut des cercles pour s’offrir à une passe. Son tir est puissant et décoché en une fraction de seconde. Il excelle également dans la création de jeux en zone offensive. On le voit utiliser sa mobilité et ses mains pour faire bouger le jeu, mais également sa vision et son anticipation pour attaquer une défensive de la bonne façon. Da sa zone, il est un chantier en cours. Ce n’est pas qu’il est mauvais, mais ça va demander du travail pour l’améliorer. On note déjà une progression par rapport à l’an dernier, c’est bon signe.



Des défauts à améliorer

Tout comme n’importe quel défenseur offensif et mobile, bien qu’il soit excellent dans sa zone, il est sujet aux revirements. Le jeune veut souvent en faire trop. Sa confiance peut donc lui nuire parfois. Ce n’est pas réellement un problème, car pour chaque jeu raté, des dizaines d’autres sont réussis. L’organisation qui le repêchera aura un joyau entre les mains. Il faudra qu’elle l’encadre de la bonne façon tout en le laissant s’exprimer afin qu’il s’épanouisse de lui-même. Pour le type de défenseur qu’il est, Jérémie devra définitivement travailler son accélération et sa vitesse de pointe. Ce n’est pas un problème au junior, mais dans les pros, il ne dominera pas si ça demeure ainsi. Je ne crois pas que ce sera un problème vu qu’il a d’excellentes bases actuellement, mais c’est le plus gros risque en ce moment. Le défenseur devra s’attarder aussi à sa prise de décision en défensive et à son positionnement.

La journée du repêchage

Pour le Canadien, il est une cible évidente entre les choix 10 et 25. Vue les propensions du CH à choisir selon leur besoin, il ne serait vraiment pas étonnant qu’ils le choisissent tôt. Ce n’est vraiment pas un problème, car selon moi, il est le deuxième ou troisième meilleur défenseur disponible. Il devrait monter dans les listes tout au long de la saison due à ses habiletés et au fait qu’on voit clairement une amélioration depuis l’an dernier. On verra au cours de la saison s’il continue de progresser et s’il augmente sa vitesse.



À lire également



Repêchage 2020 simulé : top 1 à 10

Repêchage 2020 : Connor Zary

Repêchage 2020 : Jan Mysak

Trois plans B pour Pittsburgh

Vejdemo, remplaçant de Thompson ?

Un troisième premier choix fait son entré cette année chez les Islanders

0
  

VOIR AUSSI


Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!

Réseaux sociaux