Fermer

Publié par pascal.lapointe  -  21.Juin.2020 - 07:25
Abonnez-vous:

2994  
 

Une erreur coûteuse et une reconstruction en retard | Analyse de la banque d'espoirs et du repêchage des Sharks de San Jose

REP.jpg
Photo par Arnold C
Attention, je ne dis pas ici que d’ajouter un joueur comme Erik Karlsson est une erreur, mais, visiblement, de ne pas avoir protégé leur premier choix dans l’échange fait mal. Étant un amateur de repêchage, je serais très déçu d’être un partisan de cette équipe. De voir Ottawa profiter d’un choix top 5 qui aurait pu être le mien me désappointerait au plus haut point. Cela fait longtemps que la formation comprend le même noyau élite et ce dernier ne rajeunit pas. Comme ils ont atteint les séries à toutes les saisons depuis 2003 sauf en 2014-2015, ce n’est pas une organisation qui a l’habitude des reconstructions ou des ventes de feu. On voyait le problème venir tout comme on l’a vu avec les Red Wings de Détroit et c’est l’année passée que tout a déboulé. Les Sharks ont été en chute libre avec une équipe constituée principalement de vétérans et une banque d’espoirs classée au 25e rang par Scott Wheeler de The Athletic. Des changements devront être apportés et j’espère que beaucoup de places seront laissés aux jeunes dans les prochaines années.

Pour consulter les critères pour qu’un joueur fasse partie de mon analyse, cliquez ici

PrénomNomPositionDDNExpérience LNHRonde
 ScottReedyC19994
 NoahGregorC1998Oui4
 YegorSpiridonovC/LW20014
 JasperWeatherbyC/LW19984
 TimurIbragimovC20006
 SashaChmelevskiC/RW19996
 ZachGallantC1999NA
 DillonHamaliukLW20002
 JohnLeonardLW19986
 JakeMcGrewRW19996
 IvanChekhovichLW19997
 JoachimBlichfeldRW/LW1998Oui7
 VladislavKotkovLW/RW2000NA
 LeanBergmannLW/RW1998OuiNA
 RyanMerkleyRD20001
 ArtemiKnyazevLD20012
 MarioFerraroLD1998Oui2
 SanteriHatakkaLD20016
 NikolaiKnyzhovLD1998NA
 ZacharyÉmondG20006
 JosefKorenarG1998NA


Attaquant

Très honnêtement, ce n’est pas une organisation qui m’emballe sur le plan du repêchage. Repêchant plus souvent qu’autrement en fin de ronde, c’est possiblement pour cela que je manque d’enthousiasme pour ce texte. Un dernier aspect serait que je ne connais pas leurs espoirs à l’offensive. Je connais un peu Vladislav Kotkov, Sasha Chmelevski et Yegor Spiridonov, mais pour le reste, c’est le néant. Je vais surtout me fier à Scott Wheeler pour vous faire un portrait de leur banque au lieu de mes connaissances, mais je ne vais pas m’étendre trop longtemps pour rien.

Joachim Blichfeld est l’avant le mieux classé par l’analyste de The Athletic. Ayant fait son baptême de feu dans la LNH cette année, on peut penser qu’il bataillera pour un poste dès l’an prochain. C’est un attaquant qui a très bien fait dans la LAH à son année recrue et qui est décrit comme ayant eu une progression fulgurante lors des deux dernières campagnes. C’est un marqueur de but avant tout qui se découvre peu à peu comme étant un excellent fabricant de jeu. Il possède un excellent gabarit et un tir foudroyant. On pourrait le qualifier de vol, car il a été repêché en 2016 lors de la 7e ronde. Sasha Chmelevski possède un bon « package » d’habiletés, mais jusqu’à maintenant, on ne peut pas dire que le gâteau a levé. C’est un attaquant intelligent et responsable qui adore contrôler le jeu. Il semble avoir une connaissance poussée des systèmes de jeu et de la façon d’y évoluer. Le point le plus important à améliorer dans son cas est la rapidité.



L’auteur nomme Noah Gregor, Ivan Chekhovich et Lean Bergman comme ayant une chance d’atteindre la grande ligue éventuellement, mais je ne peux pas dire que je les connais. Pour ce qui est de Kotkov et Spiridonov, le premier, malgré de bonnes habilités au junior, manque de progression, tandis que le deuxième ne foulera probablement jamais le top 9 des Sharks.

Défensive

C’est en défensive que la banque est plus intéressante et de loin. Ryan Merkley n’est pas nécessairement un de mes espoirs préférés, mais il faut reconnaître son talent. Les allégations envers son attitude et les controverse me font franchement peur personnellement. Toutefois, c’est un défenseur avec des capacités offensives élites. Une mobilité attrayante et une vision imprévisible le rendront très dangereux à la ligne bleue de l’avantage numérique des Sharks. Néanmoins, son jeu en territoire défensif demande du travail tout comme ses petites crisettes sur la glace. Artemi Knyazev était l’un de mes espoirs favoris en deuxième ronde l’an dernier. C’est un arrière des Saguenées qui jouent pas très loin de chez moi (ceci explique cela). Rempli de confiance, il aime transporter la rondelle et être proactif. Son jeu défensif n'est pas à point, mais ce n’est pas un cône. Le défenseur peut parfois vous sortir des mises en échec percutantes, mais on ne peut pas dire que son jeu est physique. Il se retrouve entre deux chaises niveau talent, c’est-à-dire pas assez rapide ou offensif pour contrôler un avantage numérique et pas assez bon dans sa zone pour être un spécialiste de la défensive. En relance, c’est un élément calme positif pour son équipe grâce à sa bonne mobilité et à sa capacité à faire des passes précises. On ne doutera jamais de son efficacité, mais il sera probablement un joueur de profondeur.



Mario Ferraro
a réussi à faire la ligue cette année, mais je ne peux pas dire que je l’ai beaucoup regardé jouer. Je ne me suis jamais attardé à lui. Je sais qu’il possède une bonne mobilité et une tendance à se joindre aux relances, mais mes connaissances s’arrêtent là. Je ne détesterais pas que quelqu’un partage ses observations à son sujet dans les commentaires.

Gardien de but

Au niveau des gardiens de but, Scott Wheeler ne classe aucun des deux cerbères identifiés dans le tableau comme faisant partie du top 18 des meilleurs espoirs du club. Je ne m’étendrais pas sur le sujet évidemment, car ça ne vaut pas la peine. Si vous désirez partager votre opinion sur Émond ou Korenar, allez-y.

Stratégie pour le repêchage

Heureusement pour les Sharks, le directeur général a réussi à acquérir un choix de première ronde de Tampa Bay et un second de deuxième ronde du Colorado. Il ne s’agit pas sélections hâtives dans leur ronde respectives, mais on peut dire que ça aidera à renflouer leur banque d’espoirs. Niveau stratégie, je les vois viser le meilleur choix disponible en attaque pour la première ronde. Pour la deuxième ronde, ce sera l’élément ayant le meilleur potentiel peu importe la position.

ÉquipeRonde
Tampa Bay1
San Jose2
Colorado2
Ottawa5
San Jose5
Pittsburgh7
Washington7


Choix de première ronde de Tampa Bay et choix de deuxième ronde de San Jose (top 28 et top 34)


1. Rodion Amirov
2. Jacob Perreault
3. Hendrix Lapierre
4. John-Jason Peterka
5. Ryan O’Rourke
6. Brendon Brisson
7. Topi Niemela
8. Marat Khusnutdinov
9. Kasper Simontaival
10. Zion Nybeck
11. Roni Hirvonen
12. William Villeneuve

Je doute que les quatre premiers choix de ma liste ne soient disponibles au rang 28. Je les insère ici, car ce ne sont pas des joueurs qui font l’unanimité pour la première ronde (Amirov oui quand même, mais on pourrait le voir chuter). Ce serait une très bonne prise pour eux d’avoir Hendrix Lapierre et John-Jason Peterka. Leur banque à l’attaque manque cruellement de talent et ce sont deux avants avec un potentiel quasi élite. Pour ce qui est de la défensive, je les vois très bien priorier un espoir fiable avec un bon leadership en Ryan O’Rourke. Je doute qu’il ne glisse en deuxième ronde, mais on ne sait jamais.

Choix de deuxième ronde du Colorado (top 60)


1. Martin Chromiak
2. Drew Commesso
3. Tyler Tullio
4. Joel Blomqvist
5. Joni Jurmo
6. Veeti Miettinen
7. Shakir Mukhamadullin
8. Jake Neighbours

Ici, je ne me suis pas trop cassé la tête. J’ai nommé des joueurs que je vois chuter avec deux des meilleurs gardiens disponibles. Chromiak partira possiblement avant tout comme Tullio, mais à ce rang ce serait de très bon choix. Jurmo augmente beaucoup dans les listes en ce moment. Il y a un engouement envers lui que je ne m’explique pas entièrement, mais bon. Miettinen est mon choix pour eux à ce rang, nous verrons à l’automne prochain.

À lire également


Analyse des banques d’espoirs : Introduction et critères
Analyse des banques d’espoirs : Anaheim
Analyse des banques d’espoirs : Arizona
Analyse des banques d’espoirs : Boston
Analyse des banques d'espoirs : Buffalo
Analyse des banques d'espoirs : Calgary
Analyse des banques d'espoirs : Carolina
Analyse des banques d'espoirs : Chicago
Analyse des banques d'espoirs : Colorado
Analyse des banques d'espoirs : Columbus
Analyse des banques d'espoirs : Dallas
Analyse des banques d'espoirs : Détroit
Analyse des banques d'espoirs : Edmonton
Analyse des banques d'espoirs : Floride
Analyse des banques d'espoirs : Los Angeles
Analyse des banques d'espoirs : Minnesota
Analyse des banques d'espoirs : Montréal
Analyse des banques d'espoirs : Nashville
Analyse des banques d'espoirs : New Jersey
Analyse des banques d'espoirs : New York Islanders
Analyse des banques d'espoirs : New York Rangers
Analyse des banques d'espoirs : Sénateurs d'Ottawa
Analyse des banques d'espoirs : Flyers de Philadelphie
Analyse des banques d'espoirs : Penguins de Pittsburgh
Abonnez-vous:
Écoutez notre plus récent épisode du TSLH Podcast (Épisode 15: Entrevue avec Martin Pouliot, recruteur professionnel chez les Capitals de Washington)
Pour vous abonner au TSLH Podcast:
Listen on Apple Podcasts


+1
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!

Réseaux sociaux