Fermer

Publié par pascal.lapointe  -  8.Juin.2020 - 07:38
2341  
 

L'héritage de Ron Hextall | Analyse de la banque d'espoirs des Flyers de Philadelphie

REP.jpg
Maintenant que nous savons que le repêchage sera à l’automne (fort probablement), j’ai mis un peu de côté l’analyse des banques d’espoirs et de la stratégie des équipes en vue de la séance. Je vais être un peu moins rapide dans la publication des manchettes, mais je compte les terminer. Ainsi, c’est du côté des Flyers que nous nous retrouvons aujourd’hui. J’aimais beaucoup ce que Ron Hextall était en train de construire jusqu’à son congédiement en novembre 2018. Un conflit avec ses supérieurs concernant le statut de l’équipe a été la fin pour lui, alors qu’il voulait poursuivre la reconstruction au lieu de vouloir faire les séries sans attendre. Comme c’est encore récent, la formation possède toujours un bon nombre de jeunes datant de l’époque d’Hextall. Ceci fait en sorte que leur alignement est relativement jeune (12e plus jeune du circuit) et qu’ils possèdent une banque d’espoirs appréciable en nombre ainsi qu’en qualité. En effet, Scott Wheeler de The Athletic les place au 8e rang de la ligue à ce chapitre.

PrénomNomPositionDDNExpérience LNHRonde
 JayO'BrienC19991
 MorganFrostC1999Oui1
 GermanRubtsovC1998Oui1
 NolanPatrickC1998Oui1
 PascalLabergeC19982
 ConnorBunnamanC1998Oui4
 GavinHainC19986
 MarcusWestfältC19987
 JoelFarabeeLW2000Oui1
 IsaacRatcliffeLW19992
 BobbyBrinkRW20012
 MatthewStromeLW19994
 MaximSushkoRW19994
 NoahCatesLW19995
 YegorSerdyukRW20016
 OlleLycksellW/C19996
 BryceBrodzinskiRW20007
 CameronYorkLD20011
 AdamGinningLD20002
 RonaldAttardRD19993
 MasonMillmanLD20014
 JohnSt. IvanyRD19994
 WyatteWylieRD19995
 LinusHögbergLD19985
 YegorZamulaLD2000NA
 CarterHartG1998Oui2
 KirillUstimenkoG19993
 SamuelErssonG19995
 RoddyRossG20006


Attaquant

Si on se concentre sur le poste de centre, on voit tout de suite qu’ils n’ont rien à envier aux autres formations. On retrouve de tout. Morgan Frost est fait pour le hockey rapide et offensif. Malgré son petit gabarit, son agilité, sa vision et ses mains font en sorte qu’il est comme un poisson dans l’eau entre les défenseurs adverses. L’attaquant peut diriger le jeu en le ralentissant afin d’exploiter à fond les failles du système des opposants. Ce n’est pas le plus rapide ou le plus physique, mais ce n’est pas un problème à l’heure actuelle. Malheureusement, Nolan Patrick a subi une grave blessure cette année qui lui a fait manquer toute la saison jusqu’à maintenant. Sa production est quelque peu décevante et manque de progression, mais avec son jeune âge et ses qualités physiques ainsi que défensives, on le considèrera toujours comme un excellent joueur de hockey. Pour l’offensive, un cheminement comme Sean Couturier est toujours possible avec un développement sur le tard. De toute façon, il aura tout le temps souhaité pour atteindre son potentiel avec les excellents centres que les Flyers possèdent dans leur alignement.



Jay O’Brien, à mes yeux, a été sélectionné beaucoup trop tôt en 2018. Vus comme un espoir de deuxième ronde la plupart du temps, les Flyers ont décidé de le choisir au 19e rang. Je reconnais que le centre est rapide avec de bons instincts en offensive, mais ce jeune a 20 ans et joue toujours dans la BCHL. C’est une ligue de faible qualité pour un espoir aussi vieux. L’an prochain fera foi de tout dans son cas (ou presque, il ne faut pas exagérer, car il est jeune) dans la NCAA. J’ai bien hâte de le voir évoluer contre des adversaires plus matures. German Rubstov est une énigme que je n’ai pas encore résolue. Ce jeune est toujours blessé et son développement en a été assurément affecté. Son style de jeu physique est très pro avec un gabarit fort appréciable. On ne doit pas abandonner encore pour lui, mais il devra rester en santé. Son potentiel ne devrait pas être sur les deux premières lignes, mais un rôle de profondeur demeure une sorte possibilité.

Au poste d’ailier, c’est tout aussi intéressant qu’au centre. Joel Farabee a démontré qu’il appartenait à la LNH cette année avec une saison recrue encourageante. Je ne m’attendais pas à ce qu’il fasse l’équipe aussitôt après son repêchage, mais j’en suis ravi, car le voir aller n’est pas dégueu du tout. L’ailier est toujours impliqué dans le jeu et ses décisions avec ou sans la rondelle le rendent dangereux pour l’adversaire. Sa vitesse est également appréciable et je le vois devenir un joueur du top 6 régulier pour de nombreuses années avec des présences en avantage et désavantage numérique. Bobby Brink ne vous intimidera jamais avec sa taille, mais c’est un joueur purement offensif avec toutes les habilités qui vont avec. Très rapide, sa capacité à marquer des buts grâce à ses mains agiles est phénoménale. Brink ne possède pas un physique avantageux, mais cet ailier n'a pas peur de se faufiler dans l'enclave pour utiliser ses atouts. Gardez son nom en tête.



Isaac Ratcliffe vous dit probablement quelque chose. En effet, pour le temps qu’ils ont joués ensemble, lui et Nick Suzuki ont fait la pluie et le beau temps. Il s’agit d’un colosse de 6 pieds 5 pouces et 203 livres possédant des qualités offensives intéressantes. Ce qui lui nuit le plus est sa mobilité, mais ses capacités en possession du disque et sa vision semblent vouloir indiquer que l’ailier parviendra à la LNH un jour. Je ne crois pas qu’il sera sur un des deux premiers trios régulièrement, mais sur l’avantage numérique, ce sera intéressant de l’avoir pour les bagarres le long des rampes ainsi que devant le filet. L’adversaire a généralement de la misère à le contrer et ce ne sera pas tellement différent dans le plus haut niveau. Il doit seulement continuer à prendre de la force dans ses jambes et de la maturité en général.

Pour les restants des ailiers, je ne peux pas dire que je les connais beaucoup. Je sais que Noah Cates et Olle Lycksell possèdent un potentiel intéressant, mais je ne les connais pas. Cates, avec son gabarit, joue très bien le long des rampes et près du filet. Ce n’est pas seulement un attaquant physique, car en possession de la rondelle il est amplement capable de créer de l’offensive. Bref, Scott Wheeler souligne que Cates est très sous-estimé dans le monde du hockey et qu’on doit le garder à l’œil. Pour Lycksell, Wheeler nous indique qu’il est tout simplement impressionnant et complet en offensive. Ça semble toujours amusant de le voir joué et il vous garde sur le bout de votre chaise la plupart du temps. Ce n’est pas le plus gros ni le plus fort, mais l’analyste est sûr de le voir au plus haut niveau éventuellement.

Défenseur

Le prototype parfait du défenseur offensif qui s’implique en relance et qui contrôle l'offensive se retrouve dans l’organigramme des Flyers. Il s’agit de Cam York. Son intelligence avec la rondelle est sa principale qualité tout comme son patin explosif. Le jeune va devoir s'améliorer en défensive tout comme la plupart des défenseurs de son genre, mais son potentiel est fort appréciable. Yegor Zamula est un vol des Flyers qui l’ont signé comme agent libre. C’est un Russe complet qui n’a pas réellement de faiblesse dans son jeu. Rapide, agile et possédant un bon gabarit, il est un charme (oui oui, un charme) à voir patiner en possession de la rondelle. On peut même le voir tenter des feintes pour se frayer un chemin jusqu’au filet. Je ne sais pas si vous l’avez vu joué au dernier Championnat du monde junior, mais il s’est grandement démarqué. Dans sa zone, on le voit également efficace, mais j’aimerais le voir un peu plus physique. Le potentiel LNH est définitivement là et j’ai bien hâte de le voir dans la LAH. Ce sont les deux seuls défenseurs que je connais dans leur banque d’espoirs. Si je me base à Scott Wheeler, le restant n’est pas nécessairement notable.



Gardien de but

Carter Hart
est le présent et le futur de cette formation en avant du filet. Âgé de seulement 21 ans, tout comme de nombreux jeunes cerbères, on le compare à Carey Price. Ce n’est pas une mauvaise comparaison, car c’est un gardien technique et d’un calme intimidant. Pour ce qui est des trois autres gardiens, je me fie aux lecteurs pour éclairer mes lumières.

Stratégie pour le repêchage

Je suis bien content de voir que la formation possède encore ses choix de première et deuxième rondes. Ça m’indique que l’état-major qui a succédé à Ron Hextall garde en tête qu’ils ne sont pas encore une puissance dans la ligue. Avec leurs choix, je crois qu’ils vont y aller avec le meilleur choix disponible. On remarque de bons joueurs à toutes les positions, alors je ne pense pas qu’ils vont en viser une plus que l’autre. Toutefois, à mes yeux, ils vont viser des jeunes responsables avec de bons gabarits et/ou qui ont du chien. Ça semble être traditionnel chez eux d’être formé de tels éléments.

ÉquipeRonde
Philadelphie1
Philadelphie2
Philadelphie4
Philadelphie5
Philadelphie6
Montréal7
Philadelphie7


Choix de première ronde de Philadelphie (top 25)


1. William Wallinder
2. Noel Gunler
3. Kaiden Guhle
4. Hendrix Lapierre
5. Ryan O'Rourke
6. Brendon Brisson
7. Tyson Foerster
8. Helge Grans
9. Braden Schneider
10. Justin Barron

Je ne me suis pas cassé trop la tête avec cette liste. J’ai inséré quelques joueurs qui sortiront plus tôt à mes yeux, mais qui pourraient descendre. Gunler, Wallinder et Guhle seraient de très bon ajout pour la banque d’espoirs des Flyers.

Choix de deuxième ronde de Philadelphie (top 55)


1. Ozzy Wiesblatt
2. Jake Neighbours
3. Will Cuylle
4. Shakir Mukhamadullin
5. Ridly Greig
6. William Villeneuve
7. Jaromir Pytlick
8. Luke Tuch
9. Tyler Kleven
10. Yan Kuznetsov

Ici, je me suis gâté et j’ai construit la liste avec les petites pestes ainsi que des joueurs à gabarit dans la moyenne ou au-dessus de celle-ci. Je ne suis pas le plus grand admirateur de Tyler Kleven ni Yan Kuznetsov, mais je vois bien les Flyers jeter leur dévolu sur l’un d’eux en deuxième ronde. Je trouve seulement que leur style sied bien à l’équipe. Sinon, Tuch serait une bonne prise tout comme Villeneuve, mais je doute qu’ils soient encore présents.


À lire également


Analyse des banques d’espoirs : Introduction et critères
Analyse des banques d’espoirs : Anaheim
Analyse des banques d’espoirs : Arizona
Analyse des banques d’espoirs : Boston
Analyse des banques d'espoirs : Buffalo
Analyse des banques d'espoirs : Calgary
Analyse des banques d'espoirs : Carolina
Analyse des banques d'espoirs : Chicago
Analyse des banques d'espoirs : Colorado
Analyse des banques d'espoirs : Columbus
Analyse des banques d'espoirs : Dallas
Analyse des banques d'espoirs : Détroit
Analyse des banques d'espoirs : Edmonton
Analyse des banques d'espoirs : Floride
Analyse des banques d'espoirs : Los Angeles
Analyse des banques d'espoirs : Minnesota
Analyse des banques d'espoirs : Montréal
Analyse des banques d'espoirs : Nashville
Analyse des banques d'espoirs : New Jersey
Analyse des banques d'espoirs : New York Islanders
Analyse des banques d'espoirs : New York Rangers
Analyse des banques d'espoirs : Sénateurs d'Ottawa



+1
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!

Réseaux sociaux