Retour à l'accueil

Sous le radar | Repêchage 2020 : Noel Gunler

Un « scoreur »

Il est assez ironique que le gars qui possède un boulet de canon comme tir ait GUNler comme nom de famille. Bien qu’il ait un peu de difficulté en ce moment à marquer des buts dans la SHL, le Suédois est tout qu’un marqueur. Tous ses instincts le mènent vers l’attaque. Le droitier a un don pour trouver l’espace et se faire oublier afin de donner des options à ses coéquipiers. Son arsenal de tirs est diversifié et il les décoche violemment en une fraction de seconde. C’est l’un des meilleurs sinon le meilleur du repêchage pour battre les gardiens avec seulement son tir. Il n’a pas besoin d’écran pour faire un tir voilé, Gunler peut compter grâce à la vélocité et à la précision du lancer. L’ailier est loin d’être unidimensionnel. En plus de finir le jeu, le jeune homme de Lulea est capable d’en créer. Sa vision offensive est bien développée. Elle lui permet de bien lire les situations et de tirer avantage des faiblesses adverses. Comme sa réputation le précède, il exploite souvent les feintes de tir afin de faire des passes savantes à ses coéquipiers vus que l’adversaire s’attend toujours à un lancer. On ne peut pas vraiment dire qu’il est un joueur qui contrôle le jeu et qui peut dicter l’allure d’un match, mais chaque hockeyeur qui l’est a besoin d’un Gunler pour faire la différence.

Une attitude douteuse

Malgré ses aptitudes, Noel y a des faiblesses à son jeu. Premièrement, il manque royalement de constance. Comme beaucoup de marqueurs, on peut le voir disparaître durant plusieurs matchs pour ensuite le voir marquer de nombreux buts en peu de temps. Ces périodes fades sont plus ou moins appréciées parce qu’on ne peut pas dire qu’est le joueur le plus utile à une équipe lorsqu’il ne compte pas. Sans la rondelle, l’espoir n’est pas vraiment motivé sur la glace. De plus, sa vitesse est quelque peu déficiente. C’est probablement l’aspect de son jeu qui influence le plus sa constance. Il a de la difficulté à créer de la séparation entre lui et l’adversaire afin de se démarquer. Toutefois, il est très compétitif et je ne doute pas qu’il travaillera très fort pour l’améliorer. Le deuxième aspect qui peut affecter son jeu est son caractère. Il est très bouillant. Mentalement, ça peut définitivement affecter sa façon d’évoluer sur la glace. Il se laisse aller un peu trop souvent à ses humeurs. Gunler devra prendre un peu plus de maturité pour jouer dans la LNH un jour sinon les entraîneurs et ses coéquipiers ne le prendront jamais au sérieux. La confiance qu’il affiche en ses moyens n’est pas une mauvaise chose et s’il l’exploite de la bonne manière, son caractère pourra certainement lui apporter de bonnes choses.

La journée du repêchage

Selon moi, le Canadien pourrait définitivement le considérer au milieu de la première ronde ou à la fin de celle-ci. Sa vitesse et son jeu sans la rondelle peuvent s’améliorer et on manque cruellement de joueurs avec un potentiel comme le sien au niveau des ailiers. Il va assurément prendre en maturité avec l’âge et son manque d’effort apparent se réglera par lui-même s’il est bien entouré. En se développant comme il se doit, Gunler a le potentiel d’évoluer sur un top 6 et d’y dominer. Son manque de maturité pourrait possiblement cacher un problème d’attitude et il ne serait pas étonnant de le voir descendre dans les classements au cours de l’année tout comme Kaliyev l’an passé qui était un marqueur unidimensionnel avec une rapidité quelque peu déficiente. Au début de la saison, certain le voyait dans le top 12 avant Cole Perfetti, Dylan Holloway ou Marco Rossi, mais à ce stade-ci, je ne crois plus que c’est d’actualité. Je serais relativement surpris qu’il soit sélectionné avant le top 18. Des joueurs comme Jack Quinn, John-Jason Peterka et Jacob Perreault lui seront probablement préférés le temps venu.

À lire également

Repêchage 2020 : Mavrik Bourque
Repêchage 2020 : Hendrix Lapierre
Repêchage 2020 : Jérémie Poirier
Repêchage 2020 : Connor Zary
Repêchage 2020 : Jan Mysak
Repêchage 2020 : Braden Schneider
Repêchage 2020 : Dawson Mercer
Repêchage 2020 : Dylan Holloway
Repêchage 2020 : Marco Rossi
Repêchage 2020 : Anton Lundell
Repêchage 2020 : Cole Perfetti
Repêchage 2020 : Alexander Holtz
Repêchage 2020 : Jamie Drysdale
Repêchage 2020 : Tim Stutzle
Repêchage 2020 : Lucas Raymond
Repêchage 2020 : Quinton Byfield
Repêchage 2020 : Alexis Lafrenière

Podcasts
& vidéos

31 janvier 23

#79. Analyse des espoirs des Canadiens de Montréal (Partie 2)

Voici la deuxième partie de nos analyses des espoirs du CH en cette saison 2022-2023.

13 janvier 23

#78. Évaluation des espoirs du WJC 2023 par le TSLH Espoirs

Cette semaine, 4 membres du TSLH Espoirs discutent du Championnat mondial junior 2023.

31 décembre 22

#77. Le Forum TSLH: Championnat mondial junior 2023

Pascal et Mat prennent vos questions et jasent du prochain WJC 2023 ! Nos intervenants vous offrent aussi leur prédiction concernant le tournoi.

Nouvelles

Actualité NHL 04 février 2023

Sonny Milano prolongé par les Capitals de Washington

Sonny Milano
AHL 04 février 2023

Alex Galchenyuk performe très bien dans la AHL

Alex Galchenyuk performe très bien dans la AHL
Espoirs NHL 04 février 2023

De la AHL à la CHL | Rendement des espoirs assignés dans les rangs juniors

De la AHL à la CHL | Rendement des espoirs assignés dans les rangs juniors
Actualité NHL 04 février 2023

Match des étoiles 2024: un retour au Canada ?

Match des étoiles 2024: un retour au Canada ?
Actualité NHL 03 février 2023

Est-ce que le format du match des étoiles devrait être changé?

nhl-lnh
Signature 03 février 2023

Cinq ans de plus pour Dylan Strome avec les Caps

capitals-washington
AHL 03 février 2023

AHL | Congédié pour avoir aidé une autre organisation ?

AHL | Congédié pour avoir aidé une autre organisation ?
Espoirs NHL 03 février 2023

Espoirs NHL: Frank Nazar devra s’armer de patience

Frank Nazar - TSLH Espoirs - InStat Hockey

Commentaires