Fermer

Publié par pascal.lapointe  -  31.Janvier.2020 - 09:19
9334  
 

Marc Bergevin | Sauver son poste au détriment de l'équipe

MTL.jpg
Photo par Lisa Gansky ©
Une embauche encourageante

Depuis l’arrivée de Bergevin dans le giron du Canadien, je suis plus dans ceux croyant qu’il fait un bon travail. Dès les premières entrevues qu’il a données, j’ai aimé son charisme et son intelligence. Il faut dire qu’on venait de subir des années ternes sous Gainey et Gauthier. Bergevin a amené un vent de fraicheur qui a franchement fait du bien à mon cœur de partisan. Sa sélection ne faisait pas et ne fera jamais l’unanimité, mais somme toute, en huit ans, je crois qu’on peut dire qu’il a fait un bon travail. Les erreurs sont présentes, mais qui n’en fait pas sérieusement ? Il a beaucoup appris depuis son arrivée, mais commence-t-il à être le temps de le remplacer ?



Un emploi convoité

Présentement, le directeur général du Canadien est l’heureuse cible de plusieurs millions de gérants d’estrade qui, selon eux, en connaissent davantage que lui sur ses fonctions. Depuis son arrivée en poste, les critiques et les propositions pullulent sur la toile afin de démontrer quel chemin il devrait prendre afin d’améliorer son équipe à court, moyen et long terme. Il n’est assurément pas le seul dans sa situation et le prendre en pitié n’est vraiment pas le but ici. C’est plutôt le contraire. Le poste qu’il occupe est en quelques sortes privilégié. Un Québécois qui dirige le Canadien se doit d’être fier d’avoir les rênes de l’organisation ayant le plus d’histoire dans la ligue. Le logo sur le gilet doit être mis à l’avant de tout. Les intérêts personnels ne sont pas à être considérés primordiaux pour le bien de l’équipe, et ce, pour chacun de ses membres. Toutefois, elle est où la ligne entre tout tenter pour améliorer sa franchise en fonction de ses besoins et sauver son propre emploi ?



Manquer les séries, une vocation

En ce moment, le tricolore se dirige encore une fois vers un printemps sans hockey et la tension est palpable autour de l’organisation. Pour de nombreux partisans et experts, l’équipe se doit de penser à l’avenir au lieu d’essayer de batailler chaque année pour les séries. Ils soulignent que la province est prête à souffrir quelques années hors du bal printanier surtout si l’organisation est honnête et volubile dans ses intentions. De toute façon, ces partisans sont déjà dans ce processus vu les insuccès sur la glace depuis quelques années. On voit partout des débats surs que faire pour relancer le tricolore. Principalement, ce qui ressort est d’échanger des morceaux importants comme Tomas Tatar et Jeff Petry afin d’acquérir essentiellement des espoirs et des choix au repêchage. Le souhait est parfaitement louable et il s’insère bien dans l’optique de devenir une organisation bâtie sur de jeunes joueurs élites. Néanmoins, Marc Bergevin et les têtes pensantes de l’organisation semblent entêtés à essayer de faire les séries chaque année en prônant qu’à Montréal, c’est ce qui doit être visé en tout temps. « Tout peut arriver » que l’on entend souvent. Perdre n’est pas une option pour tout athlète et professionnel qui se respectent, mais quel est le prix de cette mentalité sur l’équipe à long terme ?



Prioriser les jeunes

Est-ce que c’est réellement inconcevable de ne pas viser les séries à Montréal ou bien c’est seulement que perdre à répétition met en danger le poste des dirigeants ? On s’entend tous pour dire que le CH n’est pas à un joueur près d’être un aspirant aux grands honneurs. L’absence d’au moins un joueur élite à l’attaque et à la défensive fait grandement mal. Jesperi Kotkaniemi, Nick Suzuki, Cole Caufield, Alexander Romanov et les autres ne sont pas prêts pour prendre ces rôles. Il va leur falloir du temps pour murir et essayer de se développer adéquatement. En plus, rien ne dit qu’ils vont y arriver, mais accumuler les jeunes à potentiel élevé est la meilleure façon de se bâtir une équipe solide à long terme. Alors, pourquoi garder des vétérans remplaçables pour poursuivre une lubie ? N’est-il pas mieux de faire jouer le plus possible ces jeunes ? De conserver les vétérans élites comme Weber et les jeunes vétérans du noyau en sacrifiant le reste (Tatar, Petry, Byron, Weal, Cousins, etc.) pour ainsi réellement être prétendant dans 2 ou 3 ans ?



Un statu quo nuisant à l’avenir de l’équipe

Au moment de son embauche, Marc Bergevin avait confié aux médias qu’il avait été très honnête avec Monsieur Molson dès le départ dans le processus. L’une des premières phrases qu’il avait dites était qu’il avait été embauché pour être congédié. Que le poste de directeur général changeait souvent de titulaire, mais qu’il ne nuirait jamais à l’avenir de l’équipe pour sauver son poste (pardonnez-moi, je n’ai pas retrouvé le vidéo de l’entrevue sur la toile). Présentement, si on favorise la reconstruction, il est facile de croire qu’il ne tient pas entièrement sa parole. Poursuivre frénétiquement les séries en conservant des joueurs remplaçables dont la valeur est optimale, nuit à l’avenir de l’équipe. En vendant ces joueurs, les points inutiles en fin de saison se feraient plus rares et le haut du repêchage serait plus facile à atteindre. En les conservant, on se tient autour du 15e choix tout en s’éloignant des talents élites potentiels. Le tout au profit d’un rêve idyllique de gagner une coupe Stanley par chance. Je ne dis pas qu’il faut faire exprès de perdre, mais il est facile de croire qu’en enlevant Tomas Tatar, Jeff Petry et Paul Byron (je sais il n’a pas joué beaucoup cette année), l’équipe a moins de chance de gagner d’ici la fin du calendrier.



Regardons au travers des lunettes du DG

Si on regarde la situation du point de vue de Marc Bergevin, il est certain que de conserver ces joueurs pour l’an prochain est la meilleure option. Quel message est envoyé aux joueurs si deux maillons importants sont sacrifiés pour des joueurs qui auront un impact que dans quelques années. Quel message est envoyé à Carey Price, Shea Weber et les autres vétérans qui n’auront plus le même niveau dans deux ou trois ans ? Quel message est envoyé à Geoff Molson sur ta capacité à occuper tes fonctions ? Il vaut mieux acheter du temps en conservant ces deux joueurs une année de plus et en espérant faire les séries l’an prochain. Ainsi, il vend des joueurs sans trop de valeur comme Nate Thompson, Dale Weise, Jordan Weal, Marco Scandella, Ilya Kovalchuk, etc. pour accumuler des choix (ce qui est toujours bien mieux que rien quand même) et peut-être tomber sur une perle rare comme Brendan Gallagher au repêchage. Ça donne un plan brouillon sans ligne directrice qui prône l’espérance de ne pas perdre son emploi au détriment de l’organisation qui l’a engagé.

Le pire dans tout cela

Malgré tout cela, je crois que le pire est de conserver un entraineur qui fait tout pour gagner au détriment de la santé à long terme de la jeunesse du club. Claude Julien ne semble pas avoir la bonne façon de faire avec le jeune Jesperi Kotkaniemi et aussi Ryan Poehling si on veut l’inclure. Le franco-ontarien est plus un entraîneur d’équipe mature qu’un fervent admirateur des recrues jouant un rôle important. Je ne dis pas que les joueurs n’ont pas leur part du blâme, mais ces derniers ne semblent pas mis dans une situation avantageuse pour performer. Nick Suzuki a bien fonctionné sous Julien jusqu’à maintenant, mais je donne le mérite surtout à la grande intelligence du joueur et non pas à l’entraîneur qu’il l’a critiqué dans les médias a de maintes occasions. Ainsi, je me demande beaucoup de choses par rapport à la façon de gérer l’équipe par Bergevin. Le statu quo au poste d’entraîneur face aux vétérans à bonnes valeurs et à la quête frénétique des séries nuit présentement au club. Si jamais Bergevin veut conserver son poste, il se doit de bouger et de penser à long terme au lieu de penser qu’à son poste.



Qu’est-ce que vous pensez du travail de Bergevin ? De celui de Julien ? Doit-il vendre de joueurs ou bien viser les séries ? Que feriez-vous ?

À lire également



16 propositions de partisans évaluées par un DG

Nouveau DG de l'équipe nationale américaine

Repêchage 2020 simulé top 1 à 10

Rumeurs en provenance de TSN

Alexis Lafrenière suspendu

Repêchage 2020 : Dylan Holloway





+1
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!
Nombre de réponses : 6
#132015

Benoy78
Il y a un gros creux d'âge entre les Price-Weber(32-34) et les Suzuki, Drouin(20-24) Je pense que Bergevin penchera pour ses 2 joueurs d'élite vieillissant et profiter de leur pic de performance dès maintenant et l'an prochain. Bergevin semble croire dur comme fer que n'eut été des blessures, le CH serait des séries. Donc, il ne veut pas liquider son groupe de joueur qu'il adore un peu trop et se dit que l'an prochain les jeunes Suzuki, K.K et Poehling seront meilleur. Sans compter l'arrivée probable des Romanov et Caufield. Mais ce ne sera pas suffisant encore une fois. Manque de profondeur avec des joueurs solide! Trop petit le CH.

C'est bien dommage mais même avec une exclusion certaine, le CH selon moi, gardera ses effectifs et misera le tout l'an prochain.

Avec des vendeurs prochainement comme les Sabres, les Rangers, les Canadiens pencheront pour le pari de faire les séries mais ils oublient les adversaires devant eux. Bergevin et Julien ne veulent rien savoir de reconstruire! Tant que Price et Weber performeront, le CH préférera miser sur eux! Pas sorti du bois les amis!

1.Février.2020 - 02:35   
   +2  
#132014

thusk-
Probleme

1- mtl ont aucun punch en attaque donc on besoin de 4 lignes qui produit et n'ont pas non plus une enorme profondeur. Donc ca fait en sorte que des kk, poehling vont commencer la NHL trop tot car ils ont besoin de production du bottom 6 et qui a personne dautre pouvant l'apporter

2 le plus gros probleme provient de la defensive, weber/petry/ chiarot cest correct, ensuite un gros probleme. Victor Mete nest pas un defenseur calibre nhl et commence dans le top 4 par default. Produit pas assez offensivement pour justifier sa place et defensivement/robustesse c'est pas non plus extra. Sa principale qualire c'est son coup de patin, that's it. Cale Fleury a commence NHL pas car c'etait wow mais parce qu'il y avait aucune competition. Il luttait avec Folin pour un poste . Scandella etait le 7e def a buffalo echange a Mtl et tombe #4 il y a un probleme. Petry/weber/chiarot peuvent pas jouer 40 minutes chacun surtout que weber arriver a 34 petry a 32. Si tu echange petry et qui sont incapable de signe personne de qualite pour le combler, il va arriver quoi l'an prochain. Tu va demander a Romanov de jouer 22 a 25 minutes de qualite avec un gars comme cale fleury. C'est mettre enormement de pression sur un jeune et justement nuir a son developpement en brisant tout simplement sa confiance. Est-ce le retour de petry supplementaire que donnerais echanger petry un an plus tot vaut la peine pour en risque le developpement d'un Romanov?

3- si tu liquide tes joueurs, ca va etre encore plus difficile de convaincre des joueurs ou des jeunes de l'europe comme toronto ont fait avec zaitsev, mikkheyev nottament. Donc si plus difficile et que tu dois trouver des joueurs pour aider les jeunes a bien se developper, ca devient une mission tres ardu

1.Février.2020 - 00:23   
   +1  
#132011

Ced244
Le plan ou le "modèle" de Bergevin ressemble beaucoup a ce que les Jets ont fait. Lentement année après année sans vidé le club au deadline.

31.Janvier.2020 - 16:44   
   +1  
#132010

Gotchon
des jeunes comme Fleury ou KK, c'est soit ils sont dans l'alignement soit tu les mets à Laval.

rester dans les tribunes ne les fait pas progresser, sur ce côté là, l'organisation montre qu'elle ne sait pas comment développer ces espoirs.

J'étais content au début de l'embauche de Julien, mais plus le temps passe, plus je me dis que ce n'est pas lui qui va bâtir un futur radieux pour les Habs.

Par contre, je suis de ton avis concernant Bergevin, il fait des choses très bien mais aussi des erreurs, son bilan est plutôt positif.

31.Janvier.2020 - 15:17   
   +3  
#132007

Ced244
Je crois qu'il est temps de passer a autre chose avec Julien. Le CH parle de jeunesse, mais sa fait 2 entraîneurs de suite qui n'ont aucune patience avec les jeunes. Je crois que c'est sa qui énerve le plus les partisans

31.Janvier.2020 - 13:06   
   +3  
#132006

Bruins17
Le plan.....ces quoi le fameux plan d?aller chercher des vieux comme Kovalchuk et tasser les jeunes pour lui faire de la place.
De laisser poireauter Fleury qui est healthy scratch depuis le 15 janvier....et aujourd?hui décide finalement de le céder à Laval....
De niaiser KK qui joue qui joue pas. Lui s?en est un qui au jour de son repêchage n?étais pas prêt et cette année ont s?en est rendu compte. Trop frêle , pas assez fort , manque de constance. Le gars es5 toujours sur le cul.
Le problème avec KK est qu?il se sont planter en le laissant commencer l?an dernier et aujourd?hui ne veulent pas perdre la face en le cédant à Laval ......
Bref se fameux plan et bien ces simple y?en a pas ....ça improvise et sa saute au yeux.
Julien nes5 pas un entraîneur de jeune (demander à Pastrnak) mais préfère tirer le meilleur de ces plombier comme Weal,Cousins,Thompson et j?en passe tellement y?en a.
Bref le meilleur move pour se plan se nomme Molson mais lui son cash y entre donc pourquoi changer une formule gagnante .....
Pauvre partisans , pauvre vous ......

31.Janvier.2020 - 11:33   
   +3  

CANADIENS DE MONTRÉAL - 2019-2020

10 contrats à échéances au 2020-07-01.
4 joueurs autonomes au 2020-07-01.
6 joueurs autonomes avec restriction au 2020-07-01.
Dirigé par monsieur Marc Bergevin



CONTRAT À ÉCHÉANCE POUR LA SAISON 2019-2020

 [C] - Max Domi 3,15$ M 2018-2020 JAR
 [R] - Dale Weise 2,35$ M 2016-2020 JA
 [G] - Keith Kinkaid 1,75$ M 2019-2020 JA
 [D] - Noah Juulsen 0,86$ M 2017-2020 JAR
 [D] - Christian Folin 0,8$ M 2019-2020 JA
 [LW] - Charles Hudon 0,8$ M 2019-2020 JAR
 [D] - Victor Mete 0,75$ M 2017-2020 JAR
 [D] - Xavier Ouellet 0,7$ M 2019-2020 JA
 [C] - Joseph Blandisi 0,7$ M 2019-2020 JAR
 [RW] - Michael McCarron 0,7$ M 2019-2020 JAR


DATES IMPORTANTES SAISON 2019-2020

Début de la saison : 2019-10-02
Fin de la saison : 2020-04-04
Date limite des transactions : 2020-02-24
Début du marché des agents libres : 2020-07-01



MASSE SALARIALE POUR LA SAISON 2019-2020

Plancher salarial : 60,2 $ M
Plafond salarial : 81,5 $ M



EN VRAC

Réseaux sociaux