Retour à l'accueil

Les meilleurs prospects à la défensive du repêchage 2021 | Espoirs LNH (Top 1 à 11)

Je ne crois pas que c’est un secret pour personne qui consulte Toutsurlehockey, je suis un partisan fini du repêchage ainsi que du recrutement. Depuis fin octobre, je me suis lancé dans le repêchage 2021 et je vous présente mon top 22 des défenseurs que j’ai visionnés pour le moment.

Cette année, nous n’aurons pas un repêchage comme les autres. La séance sera caractérisée par de nombreux défenseurs dans la première ronde et, plus précisément, dans le top 10. Avec la LNH qui affiche de plus en plus de jeunes d’arrières talentueux, ce « draft » viendra assurément alimenter cette tendance aux grands plaisirs des partisans. Il n’y a pas nécessairement de futur joueur de franchise, mais la profondeur est loin d’être mauvaise.

Je vais être transparent dans ma démarche pour cette saison. J’ai visionné de trois à cinq matchs de chacun des prospects compris dans cette liste à l’aide de la plateforme d’InStat Hockey. Afin d’optimiser mon temps (qui se fait rare je dois le dire), j’ai visionné toutes les présences de ces jeunes au cours des affrontements au lieu de me taper les matchs en entier. Ce n’est pas l’idéal, je dois l’avouer, mais c’est une méthode efficace afin de couvrir le plus de joueurs possible en peu de temps. Aussi, ce classement ne contient que des jeunes qui ont joué au hockey cette année. Il y a donc quelques absents, dont Brandt Clarke.

Je vais sortir plusieurs listes au cours de l’année à commencer par les attaquants au début de l’année 2021, pour ensuite combiner le tout en un seul et même classement. Ainsi, si vous êtes un partisan de la relève de la LNH, suivez nos textes, car le contenu concernant ce repêchage sera l’une de mes priorités tout comme l’an dernier. Je vais également produire des profils pour un bon nombre de prospects. Pour le draft 2020, j’en ai sorti 89. Pour le 2021, j’espère dépasser ce nombre. Alors, ouvrez l’œil.

Je vous rappelle que ceci n’est pas un mock draft, mais bien mon classement d’appréciation personnelle de ces espoirs. Il en manque, car je n’ai pas tout vu les joueurs, mais c’est un début. Le texte fait plus de 3900 mots, alors je le sépare en deux parties. Mercredi, la deuxième partie sera publiée.

1. Owen Power D L CAN NCAA Michigan 2002-11-22 6-6, 214 lbs
À mes yeux, il n’y a aucun autre défenseur cette année (et l’an passé) qui dépasse le potentiel de ce jeune canadien. Power est tout ce que vous voulez d’une force du hockey moderne. Mobilité élite, confiance en possession de la rondelle, habile en relance et responsable dans les trois zones, il sera tout un joueur pour sa future équipe. Le seul aspect à travailler se retrouve au niveau du jeu physique. Ce n’est pas un espoir qui utilise beaucoup sa taille sur la glace exceptée pour protéger le disque. Malgré tout, le reste compense et il demeure difficile à tasser quand il s’y met. Son début de saison en NCAA a été explosif, mais il s’est calmé depuis. Je m’attends tout de même à une bonne production cette année.

2. Luke Hughes D L USA USNTDP U.S. U18 2003-09-09 6-2, 176 lbs
C’est à partir d’ici que ça se corse pour moi. Il y a tellement de candidats. Le cadet des frères Hughes présente un avantage sur ses frères : le gabarit. Malheureusement, ce dernier ne l’utilise pas et il est plutôt faible physiquement, mais tout comme Power, le reste de son jeu demeure très intéressant. Patineur agile dans les quatre directions, cet Américain est un as dans l’art de transporter le disque. J’aimerais le voir un peu plus explosif, mais ça viendra avec la prise de masse. Utilisant sa mobilité pour éviter la pression adverse, Hughes présente une bonne capacité à déjouer ses couvreurs (mêlant jeu de jambes ainsi que mains rapides) et à jouer dans son territoire. Encore une fois, c’est un élément fiable dans les trois zones et une force sur l’avantage numérique. Il devra travailler sur son lancer, mais, comme je l’ai dit précédemment, avec une prise de poids, ce sera réglé.

3. Simon Edvinsson D L SWE J20 Nationell Frölunda 2003-02-05 6-4, 198 lbs
On pourrait longtemps débattre sur ce Suédois et les chances qu’il soit sélectionné juste en dessous de Power. J’ai hésité longtemps personnellement. Cet arrière est une bouée de sauvetage pour son équipe en Europe. Excepté pour l’aspect physique (encore une fois), dans sa zone, c’est possiblement le meilleur défenseur du repêchage. C’est un général vocal qui dirige le jeu entre son gardien et la ligne bleue. En dehors de cela, il demeure très habile, mais j’aimerais en voir plus. Dans les trois premiers affrontements que j’ai vus (fin octobre), je n’étais pas très enjoué par ses passes en relance et ses tentatives d’entrées de zone. Toutefois, un peu plus tard dans le mois de novembre, en regardant Hugo Gabrielsson, j’ai compris l’engouement entourant ce prospect. Il est en pleine croissance et se concentre tout d’abord au bien de l’équipe. Tranquillement pas vite, ses capacités offensives ressortent et le potentiel que l’on décèle est franchement brillant. Que ce soit par des passes savantes sur l’avantage numérique ou des manœuvres avec la rondelle, ce sera intéressant de voir quel niveau il aura atteint après Noël. Gardez son nom en vue, car on n’a pas fini d’en entendre parler.

4. Carson Lambos D L CAN WHL Winnipeg 2003-01-14 6-0, 200 lbs
Heureusement pour lui, Lambos a réussi à dégoter un contrat de prêt en Europe ce qui fait qu’on peut le voir jouer présentement en Finlande. Pour avoir une meilleure idée de son talent, j’ai visionné deux rencontres de l’an dernier dans la WHL et trois cette année de l’autre côté de l’océan Atlantique. Les éloges à son endroit ne sont pas vains. J’adore l’intelligence de cet espoir pour se positionner dans l’espace. Rarement le voit-on hors position. Ce n’est pas le meilleur patineur du top 4, mais son anticipation fait en sorte qu’il gère très bien son jeu ainsi que ses poursuites. Encore une fois, il s’agit d’un joueur qui excelle dans les trois zones. C’est encore plus vrai cette année que l’an dernier. Il y a réellement un bond dans son jeu. Je le trouve moins aventureux en offensive, mais pour les bonnes raisons. La seule raison qui me fait placer Lambos après Edvinsson et Hughes est au niveau offensif. J’aime son tir, mais son potentiel maximal m’apparait moins élevé que les deux autres. C’est possiblement, car ce gaucher est moins éclatant. Nous verrons au cours de l’année si mon sentiment change à ce niveau.

5. Aidan Hreschuk D L USA USNTDP U.S. U18 2003-02-19 5-11, 182 lbs
Je crois personnellement que je m’emballe un peu trop avec cet espoir, mais je ne peux m’empêcher d’admirer le défenseur qu’il pourrait devenir. Premièrement, Hreschuk est un jeune qui semble très confiant sur la glace et qui semble être conscient de ses capacités. La chose que j’aime le plus est, étonnamment, les chances qu’il prend pour contrer l’adversaire. Sa mobilité élite lui permet toujours de se rattraper lorsque Hreschuk rate son coup. Comme il est conscient du fait que son patin règle tout, l’Américain n’a pas peur de le faire. Ça le rend excitant à regarder jouer. Évidemment, ce n’est pas l’arrière le plus mature du repêchage et il sera plus bas sur les listes d’autres personnes. Malgré tout, j’adore le fait que sa fougue laisse place à un peu plus de responsabilités lorsqu’il se retrouve en contrôle du disque. En relance et en offensive, il est très habile pour contrôler le jeu. Hreschuk ne prend pas trop de risque inutile et je suis certain que ses entraîneurs l’en remercient. Néanmoins, ses instincts demeurent très présents et il demeurera probablement toujours à risque en certaines situations. Si j’avais une autre chose à ajouter pour ses faiblesses, c’est, encore une fois, l’aspect physique et le fait qu’il n’est pas le meilleur pour engager les contacts et libérer son gardien de but de ses assaillants.

6. Sean Behrens D L USA USNTDP U.S. U18 2003-03-31 5-9, 175 lbs
Petit défenseur du programme américain qui évolue aux côtés de Luke Hughes. Je le trouve un peu effacé comparé à ses coéquipiers, mais quand on se concentre sur son jeu, on peut apprécier à quel point Behrens a du potentiel. Premièrement, c’est un patineur agile avec ou sans la rondelle. Je n’aime pas particulièrement sa vitesse ou son explosion, mais ça viendra avec le temps. Deuxièmement, l’Américain a du chien. Ce n’est pas rare de voir ce gaucher tenter de percutantes mises en échec. Ça marche souvent sincèrement, mais c’est quand même télégraphié. Ainsi, Hughes se ramasse parfois en surnombre dans sa zone. Behrens devra donc travailler sur son timing. Le truc que j’aime le plus est sa façon de mettre la rondelle en sécurité. Il est vraiment rapide dans sa zone pour récupérer la rondelle, éviter la pression avec son agilité ou ses mains et l’envoyer à un coéquipier. Je le trouve donc fiable, même s’il n’est pas exempt d’erreurs. En offensive, Behrens laisse trop de place à ses coéquipiers élites, mais on voit des flashs d’excellence par moment où il contrôle le jeu. Ça ne m’étonnerait pas qu’il finisse plus haut lors de ma prochaine liste.

7. Corson Ceulemans D R CAN AJHL Brooks 2003-05-05 6-2, 192 lbs
Ceulemans pourrait définitivement être plus haut sur ma liste. Toutefois, il ne joue pas dans un niveau très élevé. Ainsi, j’ai de la difficulté à bien évaluer ses capacités comparativement aux autres joueurs qui l’affrontent, car elles semblent surexposées (deux matchs joués). Au niveau du patin, Ceulemans va dans la même veine que les six premiers de la liste : c’est un excellent patineur. J’aime particulièrement son équilibre et le fait que ce soit difficile de le mettre en échec. C’est probablement l’arrière le plus compétent au niveau physique (enfin) dans la liste jusqu’ici, mais il n’est pas non plus Alexander Romanov. Du point de vue offensif, c’est le meilleur joueur de son équipe et ça semble un peu trop facile. J’ai hâte de le voir dans une ligue plus forte. En défensive, je le trouve chancelant quand ça bouge trop autour de lui. Bref, nous verrons plus tard dans la saison s’il y a de la progression.

8. Daniil Chayka D L RUS VHL Zvezda Moskva 2002-10-22 6-3, 187 lbs
Ce Russe a tout pour plaire aux recruteurs avec sa mobilité et son physique avantageux. Toutefois, Chayka me laisse sur ma faim. Sur patin, ce défenseur joue trop haut et n’est pas très puissant. Il se laisse donc battre par des plus petits assez souvent et n’a aucune présence physique ou presque. Néanmoins, pour son gabarit, Chayka bouge bien et une amélioration technique mélangée à une prise de masse règlera sa tenue à un contre un. Ce n’est pas un défenseur qui se complique la vie avec la rondelle. Le Russe priorise toujours le jeu simple, car il sait probablement que ce n’est pas sa force. Néanmoins, on l’utilise sur l’avantage numérique et ressort très bien. L’arrière possède un bon tir de la pointe qu’il n’a pas peur d’utiliser et est capable de distribuer efficacement la rondelle. Généralement, Chayka inspire confiance et je suis certain que sa progression sera intéressante. À suivre.

9. Scott Morrow D R USA USHS-Prep Shattuck 2002-11-01 6-2, 198 lbs
Morrow, malheureusement, ne joue pas dans une ligue très relevée. Si c’était le cas et qu’il démontrait un talent offensif aussi impressionnant, il serait beaucoup plus haut. C’est l’un des meilleurs patineurs de ce classement en plus d’avoir un gabarit favorable. Cet Américain pourrait devenir une force en territoire ennemi, mais ses lacunes sont évidentes dans sa zone. Ça n’a pas l’air à lui tenter plus qu’il ne le faut et ce n’est pas rare qu’un attaque puisse le déjouer. Heureusement, quand on le voit sur la glace, la rondelle se retrouve en offensive. J’ai hâte de le voir à un niveau plus élevé.

10. Logan Mailloux D R CAN SK Lejon HockeyEttan 2003-04-15 6-3, 214 lbs
À l’instar de Morrow, on a ici un fameux « boom or bust ». Je ne pouvais pas ignorer ce terme dans un texte parlant de prospects. Tout est là pour en faire un joueur de haut niveau, mais rien n’est encore peaufiné. Bon gabarit, Mailloux semble être très fort physiquement. Il adore frapper l’adversaire, mais il se sort souvent du jeu pour mettre en échec un adversaire. Lorsqu’il aura amélioré son timing, ce droitier sera dangereux à ce niveau. Sa mobilité est un peu chancelante, c’est-à-dire qu’il manque un peu d’équilibre par moment. Néanmoins, pour sa taille, Mailloux patine fort bien. Dans sa zone, son bâton est très efficace pour contrer l’adversaire et récupérer la rondelle, mais je ne trouve pas qu’il gère bien son positionnement. On peut le voir se faire déborder, trop reculer ou se sortir complètement d’un jeu en raison d’une feinte. Bref, l’expérience et la prise de maturité pourront régler la majorité de ses problèmes. C’est le cas pour tous les espoirs de tous les repêchages, mais encore plus pour lui qui présente un potentiel incroyable sans avoir vraiment trouvé une façon de lier ses capacités l’une à l’autre.

11. Oscar Plandowski D R CAN QMJHL Charlottetown 2003-05-18 6-0, 190 lbs
Même si ce Canadien n’a pas voulu jouer pour mes Saguenéens de Chicoutimi, je dois avouer que j’adore ce joueur. C’est assez difficile de ne pas le remarquer sur la glace. Ce dernier adore avoir la rondelle et c’est dans ces situations qu’il ressort le plus. En relance et en offensive, Plandowski s’épanouit. En avantage numérique, ce droitier est utilisé à gauche le long des rampes. Ça lui permet d’utiliser son tir, mais également sa vision au-dessus de la moyenne pour exploiter les faiblesses défensives de ses adversaires. Je l’ai beaucoup sous-estimé depuis l’an passé et je suis très content de voir que Plandowski commence à sortir de sa coquille. Au niveau défensif, ce n’est pas encore à point, mais ça viendra, il est trop intelligent pour ne pas y remédier.

La suite mercredi !

Podcasts
& vidéos

18 octobre 21

Analyse de match: Juraj Slafkovsky en temps réel !

Dans cette vidéo, deux intervenants de TSLH Espoirs (Simon Servant et Pascal Lapointe) s'assoient pour analyser deux matchs de Juraj Slafkovsky (repêchage 2022) en temps réel. Pour vous abonner à la chaîne Youtube de Simon Servant: https://tinyurl.com/r4t8tjb7

18 octobre 21

Épisode 38: Début de saison, Suzuki/Tkachuk et quelques prédictions osées

Nos trois chroniqueurs se réunissent pour un podcast de début de saison pendant le match des Canadiens contre les Sabres. On jase des contrats de Suzuki et de Tkachuk, du début de saison des Canadiens et on lance quelques prédictions pour la saison 2021-2022. *Pour faire un don afin d'aider Florence, la princesse guerrière: https://gofund.me/86d52a06 **Pour suivre le combat de la petite Florence: https://tinyurl.com/2h552udv ***Code promo pour la livraison gratuite chez Barbe Noire: TSLH_domicile

08 octobre 21

ScoutCast #5: Le USNTDP et vos cartes cachées pour vos pools 2021-2022

Dans cet épisode, notre chroniqueur Pascal vous présente ses observations concernant le programme national de développement américain, soit le USNDTP. Par la suite, il vous propose ses cartes cachées pour les pools de hockey 2021-2022. ***PROFITEZ DE NOTRE CODE PROMO 'TSLH_domicile' POUR OBTENIR LA LIVRAISON GRATUITE SUR VOTRE PROCHAINE COMMANDE CHEZ BARBE NOIRE***

Nouvelles

Repêchage 15 septembre 2021

Repêchage 2022 | Top 32 de Scott Wheeler de The Athletic

Ivan Miroshnichenko
Repêchage 24 juillet 2021

TSLH Espoirs | Les gagnants et les perdants du repêchage 2021 en NHL

Repêchage 24 juillet 2021

Voici la liste des choix de la septième du repêchage 2021 de la LNH | Les Canadiens font une dernière transaction

Repêchage 24 juillet 2021

Liste des choix de sixième ronde pour le repêchage 2021

Repêchage 24 juillet 2021

Les Canadiens repêchent le guerrier, Xavier Simoneau

Repêchage 24 juillet 2021

Liste des sélections de la cinquième ronde du repêchage 2021 de la LNH

Repêchage 24 juillet 2021

Les Canadiens pigent pour une troisième fois dans la LHJMQ

Repêchage 24 juillet 2021

Trevor Timmins sélectionne un autre espoir de Russie

Podcasts
& vidéos

18 octobre 21

Analyse de match: Juraj Slafkovsky en temps réel !

Dans cette vidéo, deux intervenants de TSLH Espoirs (Simon Servant et Pascal Lapointe) s'assoient pour analyser deux matchs de Juraj Slafkovsky (repêchage 2022) en temps réel. Pour vous abonner à la chaîne Youtube de Simon Servant: https://tinyurl.com/r4t8tjb7

18 octobre 21

Épisode 38: Début de saison, Suzuki/Tkachuk et quelques prédictions osées

Nos trois chroniqueurs se réunissent pour un podcast de début de saison pendant le match des Canadiens contre les Sabres. On jase des contrats de Suzuki et de Tkachuk, du début de saison des Canadiens et on lance quelques prédictions pour la saison 2021-2022. *Pour faire un don afin d'aider Florence, la princesse guerrière: https://gofund.me/86d52a06 **Pour suivre le combat de la petite Florence: https://tinyurl.com/2h552udv ***Code promo pour la livraison gratuite chez Barbe Noire: TSLH_domicile

08 octobre 21

ScoutCast #5: Le USNTDP et vos cartes cachées pour vos pools 2021-2022

Dans cet épisode, notre chroniqueur Pascal vous présente ses observations concernant le programme national de développement américain, soit le USNDTP. Par la suite, il vous propose ses cartes cachées pour les pools de hockey 2021-2022. ***PROFITEZ DE NOTRE CODE PROMO 'TSLH_domicile' POUR OBTENIR LA LIVRAISON GRATUITE SUR VOTRE PROCHAINE COMMANDE CHEZ BARBE NOIRE***

Commentaires

Laisser un commentaire