Fermer

Publié par mat.para  -  5.Décembre.2020 - 10:31
Abonnez-vous:

2094  
 

Highlights | Dans l'ombre de Caufield, cet autre espoir du CH performe très bien

MTL.jpg
Photo par InStat Hockey
La fin de semaine du 28-29 novembre 2020, Cole Caufield a connu ses deux pires matchs sur les ondes de RDS. La fin de semaine suivante, il retrouve sa touche en inscrivant deux buts et deux passes à ses deux rencontres suivant ce week-end atroce (pour lui et pour les partisans). Depuis, tout ce qu'on voit c'est: Caufield ci, Caufield ça... Bien que dans nos analyses de match de l'espoir du Canadien de Montréal, nous portons également attention à l'un de ses coéquipiers, il va sans dire que Jack Gorniak n'a pas suffisamment l'attention qu'il devrait recevoir. Nous corrigeons le tir aujourd'hui.

Choix de 4e tour lors de l'encan 2018, Jack Gorniak débute sa troisième saison au sein des Badgers de Wisconsin. Après une première campagne ponctuée d'une production de 15 points en 37 matchs (0,41 pt/match), l'attaquant n'a pu faire mieux l'an dernier avec sept points en 25 matchs (0,25 pt/match). Cette baisse drastique de production a créé un désintéressement envers cet espoir, d'autant plus qu'il n'affiche pas le style flamboyant d'un Caufield. Après tout, le monde médiatique et les partisans préfèrent de loin argumenter, ''planter à l'extrême'' ou ''vanter à l'extrême'' un espoir choisit au premier tour plutôt que de parler d'un ''simple choix de 4e tour qui joue bien''. Un phénomène qu'on a d'ailleurs expliqué dans une chronique cette semaine.

Car Gorniak joue bien, c'est une réalité. Je le place d'ailleurs au 6e rang des espoirs du CH que j'ai vu jouer cette année jusqu'ici. En début d'année, comme on peut le voir ci-bas, l'attaquant était bien peu utilisé malgré l'absence de profondeur au sein des Badgers. Cela dit, avec les histoires de COVID, de blessures et de championnat mondial junior, quelques joueurs ont dû s'absenter et Gorniak a réellement ''stepper in''. Employé pour un faible 12-13 minutes par match avant la fin de semaine du 28 novembre, c'est une utilisation de 20 minutes qui a été confiée à Gorniak par son entraîneur Tony Granato. Le jeune a très bien répondu samedi le 28 novembre, un match que j'ai observé comme bien des Québécois. Dans ce match, comme je l'expliquais dans mon analyse de fin de rencontre, c'est Gorniak qui s'est le plus illustré, recevant même des présences en fin de rencontre alors que le compte était de 7-5 pour Arizona States. Caufield, pendant ce temps, était sur le banc. Plutôt que de cibler le positif et de se retourner vers Gorniak, qui demeure à ce jour un espoir du CH également, on a préféré planter Caufield sur les différentes tribunes.

Homme à tout faire

C'est simple, cette année, Jack Gorniak est l'homme à tout faire des Badgers. Utilisé à quelques reprises en avantage numérique et en désavantage numérique, c'est à cinq contre cinq qu'il s'illustre le plus. Rapide en échec avant et impliqué physiquement, l'attaquant de 5''11/187 livres fait sentir sa présence avec de bons coups d'épaule. Il est présentement le type de joueurs chez les Badgers qui respecte le plan de match à la lettre, n'essaie pas d'en faire trop et qui trouve sa place dans la face du gardien adverse. Évidemment, comme il n'est pas le plus électrisant sur la patinoire, on tend à moins le remarquer dans les highlights d'après match. Cela dit, le joueur de 21 ans démontre de belles choses et sa production de 8 points en 10 matchs est le fruit de ses efforts et de son implication.

Ce que je trouve dommage, c'est que hier dans le match des Badgers contre Ohio States, Cole Caufield a récolté le même nombre de points que Gorniak (1 but, 2 passes) et de qui parlait-on après le match ?

Oui, Gorniak demeure dans l'ombre de Caufield dans un certain sens parce qu'on ne parlera jamais autant de lui que du premier choix du CH en 2019. Je peux comprendre cela parfaitement. Or, l'évolution de Gorniak n'est vraiment pas à négliger et il pourrait devenir un bon joueur pour le Rocket de Laval un jour. Quand tu repêches un joueur en 4e ronde et qu'il devient un bon joueur AHL, on ne peut pas te cracher dessus comme recruteur. Du moins c'est ce que je crois. On a trop souvent le réflexe de se dire ceci: ''il a maintenant 21 ans et est toujours dans la NCAA. C'est finit pour lui''. Une affirmation fausse considérant, comme nous l'affirmions cette semaine, que la majorité des joueurs d'impact du CH dans les dernières années sont arrivés à maturité de performance après l'âge de 23 ans.

L'an dernier, Gorniak obtenait un temps de jeu moyen de 8 à 10 minutes. Cette année, il s'impose comme un joueur de confiance pour Tony Granato, du moins depuis 4 matchs et le jeune répond bien. Voici donc quelques faits saillants de ses derniers matchs et plus bas, vous trouverez le rendement statistique complet de Gorniak fournit par InStat Hockey:




Abonnez-vous:
Écoutez notre plus récent épisode du TSLH Podcast (Épisode 35: Retour sur le repêchage 2021 en NHL
Pour vous abonner au TSLH Podcast:


0
  

VOIR AUSSI

DERNIÈRES COMMENTÉES


Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!

CANADIENS DE MONTRÉAL - 2020-2021

19 contrats à échéances au 2021-07-28.
14 joueurs autonomes au 2021-07-28.
5 joueurs autonomes avec restriction au 2021-07-28.
Dirigé par monsieur Marc Bergevin



CONTRAT À ÉCHÉANCE POUR LA SAISON 2020-2021

 [LW] - Tomas Tatar 5,3$ M 2017-2021 JA
 [D] - David Savard 4,25$ M 2016-2021 JA
 [LW] - Mike Hoffman 4$ M 2020-2021 JA
 [C] - Eric Staal 3,25$ M 2019-2021 JA
 [D] - Erik Gustafsson 3$ M 2020-2021 JA
 [RW] - Joel Armia 2,6$ M 2019-2021 JA
 [LW] - Artturi Lehkonen 2,4$ M 2019-2021 JAR
 [C] - Cedric Paquette 1,65$ M 2019-2021 JA
 [LW] - Jordan Weal 1,4$ M 2019-2021 JA
 [D] - Jon Merrill 0,93$ M 2020-2021 JA
 [C] - Jesperi Kotkaniemi 0,93$ M 2018-2021 JAR
 [C] - Ryan Poehling 0,93$ M 2018-2021 JAR
 [D] - Cale Fleury 0,77$ M 2018-2021 JAR
 [D] - Gustav Olofsson 0,75$ M 2020-2021 JA
 [G] - Charlie Lindgren 0,75$ M 2018-2021 JA
 [RW] - Michael Frolik 0,75$ M 2020-2021 JA
 [LW] - Brandon Baddock 0,7$ M 2020-2021 JA
 [C] - Laurent Dauphin 0,7$ M 2020-2021 JAR
 [C] - Alex Belzile 0,7$ M 2020-2021 JA


DATES IMPORTANTES SAISON 2020-2021

Début de la saison : 2021-01-13
Fin de la saison : 2021-05-08
Date limite des transactions : 2021-04-12
Début du marché des agents libres : 2021-07-28



MASSE SALARIALE POUR LA SAISON 2020-2021

Plancher salarial : 69,1 $ M
Plafond salarial : 81,5 $ M



EN VRAC

Réseaux sociaux