Fermer

Publié par mat.para  -  3.Décembre.2020 - 09:45
Abonnez-vous:

12 
1652  
 

Patience chez le CH | Il faudrait se souvenir de Pacioretty, Markov, Ribeiro, Plekanec, Koivu, Subban, Gallagher...

MTL.jpg
Photo par John ©
''Je me souviens'' étant la devise du Québec, on pourrait très souvent ajouter les mots ''de rien'' après la paraphrase qui représente notre province. Dans le monde politico-social et même dans le sport, on a tendance à oublier bien des choses lorsqu'on véhicule notre opinion. Du côté des partisans du Canadien de Montréal, on a tendance à oublier jusqu'à ce qu'on remette certaines choses en plein visage. Hier, on fêtait les 25 ans de la fameuse échange impliquant le gardien de but Patrick Roy. On s'est donc souvenu, pendant toute la journée, à quel point cette transaction a cloué le spectre du Canadien loin des succès. Pourtant, depuis près d'une décennie, on voit plusieurs personnes souhaiter voir Carey Price être échangé.

Heureusement, les gens qui pleurent encore le départ de Roy ne sont pas les mêmes qui souhaitent voir Price être échangé. Mais tout de même, cela démontre très bien comment on peut oublier les répercussions et les émotions reliées à certains événements plus le temps passe. L'exemple de Patrick Roy et des gens qui souhaitent voir Price être échangé en est un parmi tant d'autres. Dans ce texte, je vous ferai part d'une observation qui devrait rester vissée dans la tête de bien des gens.

La patience est une vertu...absente

On voit souvent des gens s'affoler sur le développement d'un jeune joueur. Lorsque je regarde les jugements à l'égard de jeunes comme Ryan Poehling, Jesperi Kotkaniemi, Cole Caufield, Jesse Ylonen, Lukas Vejdemo et j'en passe, je ne peux m'empêcher de lâcher un soupir. Dès qu'un joueur atteint la branche d'âge de 18 à 20 ans, il se doit de performer aux yeux du partisan, sinon, il est un ''bust''. Vraiment ? Je suis très conscient que le développement chez le CH a longtemps fait défaut et je comprends la frustration de plusieurs devant le nombre de joueurs repêchés qui n'ont ni même franchi la porte du hockey professionnel. Cela dit, on a des joueurs dans l'organisation qui aspire à la NHL à temps plein et on se permet de les dénigrer s'ils ne performent pas à 20 ans. Revenons un peu dans le passé si vous le voulez bien.

''Vejdemo se juste bon en AHL, il ne fera jamais la NHL''
''Cole Caufield, un nain de jardin. S'il fait la NHL, c'est bon''
''Kotkaniemi, un flop monumental encore''
''Poehling ne sera jamais plus qu'un 4e centre''


Voici là des commentaires qui reviennent fréquemment sur nos différentes plateformes et croyez-moi, les exemples pris ici sont censurés puisque c'est bien pire en réalité. Le parcours vers le NHL de Poehling (21 ans) et de Vejdemo (24 ans) s'éclaircit beaucoup avec les années. Dans le cas de Ryan Poehling, un choix de premier tour à l'encan 2017, je ne suis pas prêt à abandonner à son âge tout comme bien des jeunes. Pourquoi ? Parce qu'on ne doit pas abandonner auprès de jeunes de cet âge et je reviens à l'adage amené en début de texte: ''je me souviens''.

Lorsqu'on revient dans le temps, on peut constater qu'un nombre important de joueurs chez le Canadien se sont implantés dans l'alignement quelques saisons après leur début. J'ai décidé de ressortir tous les joueurs d'impacts sélectionnés par le CH dans les dernières années. J'ai évidemment omis de mettre Ryan McDonagh, puisque ce dernier a connu un passage assez éphémère chez le CH. Les exemples que j'ai pris sont les suivants:
- Max Pacioretty
- Andrei Markov
- Mike Ribeiro
- Tomas Plekanec
- Saku Koivu
- P.K Subban
- Brendan Gallagher

Vous croyez que j'en ai oublié deux ? On y reviendra, soyez-en assuré. Lorsque je regardais le rendement de ces sept joueurs, un constat flagrant ressortait. Ces joueurs connaissent ou ont connu de belles carrières alors qu'à leur tout début, la patience était de mise. Prenons Max Pacioretty et Mike Ribeiro pour commencer. Les deux joueurs ont débuté leur carrière chez le Canadien plutôt lentement et c'est à l'âge de 23 ans que les deux ont commencé à amasser les points et à jouer de façon plus intéressante. 23 ans ! Pas 19 ni 20 ans...23 !



Sautons maintenant à Andrei Markov et à Tomas Plekanec, deux visages marquant de la franchise du Canadien depuis les années 2000. Ces deux piliers ont passé leur carrière à Montréal et sincèrement, je n'ai pas vraiment vu ni constaté de haine envers ces deux joueurs au point de vouloir les échanger. C'est d'ailleurs plutôt dans l'entourage du Canadien de nos jours. Lorsqu'on observe leur parcours, on constate qu'ils ont commencé à avoir un impact dans l'alignement à 24 ans. À cet âge, Markov enfilait pour la première fois de sa carrière un total de 14 buts. Au même âge, Plekanec connaissait une première campagne de 20 buts. Avant cela, les deux s'acclimataient à la NHL puisque leur développement s'est passé en Europe exclusivement. Or, on le rappelle, c'est à 24 ans qu'il ont explosé dans le rôle qu'ils ont conservé toute leur carrière.



Enfin, dans la liste d'exemples que j'ai cités plus haut, il nous reste Saku Koivu, P.K Subban et Brendan Gallagher. Qu'ont-ils en commun ? Ces trois joueurs ont connu leur éclosion à 21 ans dans le rôle qui les maintiendra dans la NHL pour toute leur carrière. Si Koivu s'est développé en Europe, c'est plutôt un passage en CHL et en AHL qui aura amené Gallagher et Subban à s'établir de façon permanente à 21 ans dans l'alignement. Est-ce qu'à l'époque, Gallagher était vu comme il l'est aujourd'hui ? Assurément pas. Même que dès sa saison recrue, on voyait qu'il avait un potentiel. C'est à l'âge de 21 ans qu'il le confirma pour garder son poste à temps plein. En étant un choix tardif au repêchage, la pression est moins forte, cela va de soi. Or, il s'agit encore là de trois exemples où il est totalement impératif d'attendre que le développement atteigne le plafond avant de juger. Koivu demeure toutefois l'un des rares qui a eu un impact direct dans l'alignement dès son arrivée et pourtant, il était âgé de 21 ans.




Et Price ? Et Galchenyuk

Ceux qui auront arrêté de lire critiqueront assurément l'absence de Price et de Galchenyuk, deux joueurs qui ont rapidement intégré l'alignement du CH. En fait, Carey Price a gagné le Calder à 20 ans et déjà, on voyait en lui un prochain Price. On amène Halak dans le lot et hop! On veut échanger le gardien d'avenir en Price. Dès lors, on ne se souvient plus de l'échange de Patrick Roy, basant l'évaluation sur une tenue incroyable d'un auxiliaire en séries. Voir l'arbre et non la forêt...

Quant à Galchenyuk, il fut lancé dans la mêlée à 18 ans et rapidement, on l'a placé au rang de star. On l'a cependant détrôné rapidement en le plaçant dans la catégorie des ''bust''. Pourtant, à 21 ans, il a marqué 30 buts dans la NHL. On connaît le potentiel de Galchenyuk, mais malheureusement, plusieurs facteurs ont fait en sorte que son développement s'est arrêté à 21 ans. Ses problèmes hors glace (rumeurs) et ses blessures l'auront secoué considérablement, mais il n'en demeure pas moins que Galchenyuk est le dernier joueur de 18 ans à débuter rapidement en NHL chez le Canadien.

Malheureusement, c'est de lui qu'on se souvient uniquement. Pas du choix de premier tour de 2007 en Pacioretty qui a éclos à 23 ans, pas du choix de premier tour de 2001 en Koivu qui a éclos à 21 ans, pas du choix de deuxième tour de 2007 en Subban qui a éclos à 21 ans, pas du choix de troisième tour de 2001 en Plekanec qui a éclos à 24 ans... On ne se rappelle que de Galchenyuk qui s'est transformé en ''bust'' malgré une saison de 30 buts à 21 ans. C'est du moins ce qui est palpable chez les partisans:

''Kotkaniemi, un autre Galchenyuk''
''Caufield, un bust assuré à la Galchenyuk''


Et si Kotkaniemi devenait un Koivu ? Et si Caufield devenait un Pacioretty ? Non, le réflexe n'est pas celui-là puisque c'est plus facile de juger un jeune de 18-19-20 ans en retirant tout contexte. Pourquoi fait-on cela ? Parce que le Canadien n'a pas eu de joueur (et non gardien) élite dans son équipe depuis des décennies. Un joueur de franchise comme on le voit à Edmonton, Toronto, Pittsburgh, Los Angeles... L'absence de joueur élite au sein du Canadien de Montréal fait mal et c'est ce qui a fait en sorte qu'on développe de plus en plus le réflexe d'en vouloir à des jeunes de 18-20 ans de ne pas être ce qu'on souhaite même si ces derniers ne sont pas encore dans la NHL.


Abonnez-vous:
Écoutez notre plus récent épisode du TSLH Podcast (Épisode 26: Top32 pour le repêchage 2021 en NHL (Partie 1))
Pour vous abonner au TSLH Podcast:
Listen on Apple Podcasts


+1
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!
Nombre de réponses : 12
#135829

thusk-
@Gotchon

A vrai dire c'est exactement le contraire que Vancouver a fait, ils ont échangé schneider en 2013 pour un 1st pick 8 ou 9e qui estdevenu bo Horvat et saison suivante Vancouver était déjà sur la pente descendante et terminé 12e et ont échangé luongo au deadline pour en gros Markstrom.

Regain de vie saison suivante ou Vancouver a terminé 6e mais ce club là était au bout du rouleau et durant l'été ont fait le menage nottament en échangeant Kesler aux ducks.

bref dans les meilleures années des canucks sous l'ère des frères sedins, Luongo était le gardien partant soit à partir de 2006 à 2014

6.Décembre.2020 - 21:29   
   0  
#135827

Gotchon
@thusk- quand je citais Vancouver, je pensais a l'après Luongo. Car ils l'ont échanger en pensant faire mieux avec Schneider

6.Décembre.2020 - 20:24   
   0  
#135820

jay-string
Bon texte mais il ne faut pas oublier que les gens ont tendance à voir plus les exceptions que les joueurs en général. Lafrenière jouera à sa première année et devrait connaitre une bonne saison. Jack Hugues de son côté l'a trouvé un peu plus difficile. Tout dépend du joueur.

On voit des petterson, Tkachuk, Makar... mais on a tendance à oublier qu'il s'agit d'exceptions.

Je crois quand même qu'il est important de mettre les Mcdonagh et Sergachev dans ce texte car malgré qu'ils ne soient pas rester des ch, ils ont été repechés par le ch et ils ont joués dans la grande ligue en bas de 20 ans

Oui 24 ans c'est encore jeune mais avec une ligue où le plafond salarial dicte l'allure de ton équipe, le besoin d'avoir un joueur nhl le plus rapidement possible devient aussi un critère d'évaluation. C'est plate mais si à 24 ans tu signes encore des contrats 2-way, ca se pourrait qu'il commence à se faire tard pour devenir un indispensable au sein de l'organisation.

5.Décembre.2020 - 12:51   
   0  
#135818

thusk-
@Gotchon

Ton exemple de vancouver est cependant tres mauvais car vancouver avait un des 3 meilleurs gardiens de la ligie a l'epoque en Luongo.

Mais effectivement c'est un tout

1-Si tu as une grosse attaque , bonne defensive et gardien pourris = tu va perdre

2- Si tu as une bonne attaque, une defensive pourris et un bon gardien = tu va perdre

3-Si tu as une mauvaise attaque, une bonne defendive et bon gardien. Ultimement tu va perdre aussi

Dans l'ordre la faiblesse qui va avoir le plus d'impatact dans l'ordre

Si ton gardien ne fait pas les arrets, peut importe qui tu va avoir devant, tu va perdre # edmonton,

Si tu as une bonne attaque, bon gardien mais defensive mauvais tu va perdre aussi # toronto ou tampa il y a quelques années a Tampa avant l'arrivee des sergachev, mcdonaugh.

On pourrait aussi nommer pittsburgh mais en soit ler defensive tres bonne defensivement qu'ils étaient mauvais a tout ce qui concerne la relance offensive et l'attaque.

Si tu as une mauvaise attaque mais bonne defensive et bon gardien nashville

On a tendance a considerer ai tu es pas dans le top 19 des gardiens c'est parce que tu es pas un bon gardien, pourquoi ça doit etre different avec un gardien qu'un centre par exemple? Juste jouer comme partant nhl comme gardien dans la NHL, tu dois etre excellent et faire parti des meilleurs de ta profession, sinon justement tu ne serais pas partant mais back up au mieux # jake Allen.

je prend exemple de ryan oreilly qui pour moi ne fait pas parti du top 10 des meilleurs centre, est-il un mauvais centre? Non mais il est juste une coche inferieur aux mackinnon, draisaitl, mcdavid, malkin, crosby, bergeron, eichel, matthews, point, kopitar..

C'est pas parce que tu as oreilly a place de crosby que tu peux pas gagner mais en ayant un crosby tu as quand meme plus de chances que avec o'reilly mais chose avec price et exemple un binnington. Au même titre que tu peux gagner avec binnington mais tu as plus de chance de gagner avec price.

5.Décembre.2020 - 11:18   
   0  
#135816

SharksFan
@marc30

Il y a un peu le facteur «chance» au repêchage.
Un choix no. 3 une année peut être complètement différent l'année suivante.
Le CH aurait pu repêcher à la même position deux repêchages plus tard et mettre la main sur un centre élite.
Au repêchage de 2012, le joueur avec le plus gros impact à été repêché au 19e rang.
Je parle ici d'Andrei Vasilevskiy.
Le repêchage de 2012 n'a donné aucun joueur de premier trio dans son top 10.
Chez les joueurs établis, il faut aller au 11e rang (Filip Forsberg) suivi du 17e (Tomas Hertl) et 18e rang (Teuvo Teravainen) pour obtenir un premier trio d'attaquants.

Pour Price, je ne crois pas que le CH aurait obtenu un joueur élite comme tu le prétend.
Pourquoi une équipe serait prêt à échanger un joueur élite alors que toi-même tu dis qu'un gardien n'est pas un facteur si important pour une coupe?
Avoir échanger Carey Price en 2016, tu aurais probablement reçu Horvat ou Hall.
De bons joueurs, mais élite!?
Est-ce que leurs venu auraient changés quelques chose?
Ces deux joueurs étaient dans les rumeurs pour PK Subban en 2016.
Je ne crois pas que tu aurais obtenu plus.

5.Décembre.2020 - 11:06   
   0  
#135813

Ced244
@marc30

Sauf que 2017 est un repéchagage FAIBLE le CH a.voulu aller chercher le meilleur centre de draft... Ce qu'il aura probablement fait (dans la.1re ronde en tk!)

4.Décembre.2020 - 13:17   
   0  
#135812

Ced244
@marc30

Finalement c'est une histoire de salaire ton affaire!! En ce moment non le CH n'as pas ce qui faut pour gagner la coupe!! Ce n'ert aucunement la faute Price!!

4.Décembre.2020 - 13:14   
   0  
#135811

marc30
Dans ces équipes tu avais des joueurs tels que :

Stamkos/Hedman,Crosby/malkin, Toews/kane, Ovechkin, doughty/kopitar.
Oui pour brodeur c'est l'exception. Mais depuis les année 2010 il te faut au moins un joueurs elite/étoile repêcher dans le top 10.
Les gardiens que tu me nommes sont de bon #1 qui ont bien joués en playoff. Pas des gardiens qui gagnent des contrats de de 10M sur qui l'équipe repose sur elle. Si price flanche, personne dans l'équipe du CH peux changer le cours d'une game a lui seul. On l'a bien vu cette été qu'il manquait un joueur élite

Échanger price a son peak aurait pu nous rapporter ce fameux top player mais bon, il est trop tard

Et les oilers ont plus de chance de gagner une coupe avec mcdavid que nous avec price. Il est plus facile pour eux de trouver un gardiens qui doit simplement bien goaler en playoff et qui ne coutera pas 10m

4.Décembre.2020 - 12:46   
   0  
#135810

Gotchon
@marc30 donc prenons les derniers gardiens vainqueurs de la coupe (depuis 2000) : Vasilevski, Binnington, Holtby, Murray (2)-Fleury (3), Crawford (3), Quick (2), Thomas, Osggod-Hasek (2), Giguère, Ward, Khabibulin, Brodeur, Roy.

donc dans tout ces noms, pour toi, il n'y en a aucun qui sont élite?

Tu crois vraiment que sans Brodeur, les Devils auraient eu des coupes? Tu crois que les penguins sans Fleury auraient réussi, malgré qu'on a toujours critiqué leur défense horrible? Les blues étaient hors du portail des séries avant que Binnigton n'arrive, n'y est-il vraiment pour rien dans leur victoire?

Et si ta théorie est vrai, explique moi pourquoi les Oilers de MacDavid, les Canucks du temps des Sedin, Les flyers du milieu des années 2000, les Wild de Parise et Suter, ... Toutes ces équipes avec des joueurs élites excepté aux postes de gardien qui n'ont jamais réussi à gagner la coupe.

4.Décembre.2020 - 01:37   
   0  
#135809

marc30
@ced244

Je suis pas un hater de KK j'ai encore confiance en lui.
Mais s'il devient un plekanec je serais quand même deçus... quand tu est draft top 3 je m'attend quand même a un joueur de premier trio minimum. s'il devient un 2C c'est bien..mais je trouve que c'est un peu un choix gaspillé.

Mon avis perso

3.Décembre.2020 - 14:34   
   0  

CANADIENS DE MONTRÉAL - 2020-2021

18 contrats à échéances au 2021-08-01.
13 joueurs autonomes au 2021-08-01.
5 joueurs autonomes avec restriction au 2021-08-01.
Dirigé par monsieur Marc Bergevin



CONTRAT À ÉCHÉANCE POUR LA SAISON 2020-2021

 [LW] - Tomas Tatar 5,3$ M 2017-2021 JA
 [C] - Eric Staal 3,25$ M 2019-2021 JA
 [C] - Phillip Danault 3,08$ M 2018-2021 JA
 [D] - Erik Gustafsson 3$ M 2020-2021 JA
 [RW] - Joel Armia 2,6$ M 2019-2021 JA
 [LW] - Artturi Lehkonen 2,4$ M 2019-2021 JAR
 [LW] - Jordan Weal 1,4$ M 2019-2021 JA
 [D] - Jon Merrill 0,93$ M 2020-2021 JA
 [C] - Jesperi Kotkaniemi 0,93$ M 2018-2021 JAR
 [C] - Ryan Poehling 0,93$ M 2018-2021 JAR
 [D] - Cale Fleury 0,77$ M 2018-2021 JAR
 [RW] - Corey Perry 0,75$ M 2020-2021 JA
 [G] - Charlie Lindgren 0,75$ M 2018-2021 JA
 [D] - Gustav Olofsson 0,75$ M 2020-2021 JA
 [RW] - Michael Frolik 0,75$ M 2020-2021 JA
 [LW] - Brandon Baddock 0,7$ M 2020-2021 JA
 [C] - Laurent Dauphin 0,7$ M 2020-2021 JAR
 [C] - Alex Belzile 0,7$ M 2020-2021 JA


DATES IMPORTANTES SAISON 2020-2021

Début de la saison : 2021-01-13
Fin de la saison : 2021-05-08
Date limite des transactions : 2021-04-12
Début du marché des agents libres : 2021-08-01



MASSE SALARIALE POUR LA SAISON 2020-2021

Plancher salarial : 69,1 $ M
Plafond salarial : 81,5 $ M



EN VRAC

Réseaux sociaux