Fermer

Publié par mat.para  -  28.Novembre.2020 - 22:10
Abonnez-vous:

4975  
 

Analyse de match de l'espoir du CH, Cole Caufield

MTL.jpg
Photo par InStat Hockey
Ce samedi soir, le réseau RDS présentait le match de Cole Caufield et des Badgers de Wisconsin. Au sein de cette formation, on retrouve également Jack Gorniak. L'équipe des deux espoirs du Canadien affrontait Arizona State, une formation qui n'est pas la plus puissante dans le Big-10 (hors top20), division de la NCAA. Comme le match était présenté à RDS, nous n'offrirons pas de vidéos highlights dans cette manchette, mais nous vous offrirons notre analyse du match impliquant les deux jeunes de l'organisation du Canadien.

Note : J'aimerais mentionné d'entrée de jeu que je n'ai pas écouté les analyses entre les périodes, question de baser mon évaluation sur mes perceptions et non celles des analystes de RDS.

1ere période
Malheureusement, le premier Caufield à s'illustrer ne sera pas Cole, mais bien Brock, le frère de l'espoir du Canadien. Ce dernier inscrit le premier but de sa formation. Dans le premier tiers, c'est plutôt Jack Gorniak qui se démarque de par son implication physique et par son échec avant. Les deux formations s'échangent les buts, mais les séquences impliquent très peu les deux espoirs du CH. Je trouve Caufield bien positionné en défensive et il coupe même une passe qui aurait très bien pu se transformer en chance de marquer dans le ''high danger zone''.

Caufield obtient une belle chance en avantage numérique alors qu'il joue à la pointe gauche. Lors des dernières rencontres, il voyait du temps en ''powerplay'' sur la pointe droite, bien qu'il prenait les mises au jeu sur la gauche. La transition pendant le jeu ne semble pas s'être fait ce soir puisqu'à sa première présence à l'avantage d'un homme, il est demeuré à gauche. . À noter que comme à l'habitude, cinq attaquants oeuvrent en avantage numérique.

2 période
Début de deuxième plus ''flat'' pour Caufield alors que Gorniak s'illustre quelque peu en créant une belle chance de marquer. Malheureusement pour Cole Caufield, au milieu du 2e tiers, il semble se chercher en zone défensive, ce qui libère le joueur adverse d'Arizona States pour creuser l'avance de son club. Arizona prend vraiment le ''momentum'' grâce au gardien faible des Badgers. Ses quelques flashs, bien que très peu soient-ils dans cette période, ne rachètent pas sa période ''flat'' à mon humble avis.

3e période
Très dur début de période pour les Badgers, qui se font dominer littéralement. Arizona porte même la marque à 6-2. Toutefois, l'espoir du Canadien Jack Gorniak voit ses efforts récompensés puisqu'il s'inscrit au pointage pour réduire la marque à 6-3. Celui qui fut un choix de 4e tour à l'encan 2018 pour le CH effectue de bons échecs avant depuis le début du match. Sans être étincelant. il réussit à se démarquer offensivement avec un bon tir. C'est la première fois que je l'observe plus de près donc je ne peux vous dire s'il a évolué depuis le début de l'année. Son trio crée également le 4e but des Badgers alors que Gorniak est vraiment plus employé par son entraîneur.

Lors de cette troisième période, Caufield passe son tour à quelques reprises. Habituellement jumelé à Weissbach et à Brock Caufield, Cole n'apparaît pas sur la patinoire deux-trois fois alors que ses comparses sont sur la patinoire. À 6 contre 5, alors que l'arbitre avait une punition dans le bras, les Badgers mettent la marque à 6-5 et Cole Caufield obtient une passe (secondaire). Une ligne sur la feuille statistique, mais il n'y a rien d'impressionnant à dire sur ce jeu. Encore une fois, en avantage numérique, Caufield se trouve à la pointe gauche et se tient sur le cercle gauche, son endroit de prédilection. Malheureusement, Arizona met un but et apporte la marque à 7-5.

À noter que les Badgers enlèvent le gardien à 2 minutes et demie et Cole Caufield demeure sur le banc à 6 contre 5. Après un temps d'arrêt, on renvoie Caufield avec Gorniak sur la mise au jeu en territoire défensif. Arizona marque d'ailleurs un 8e but alors que Caufield n'a pu maîtriser le disque.

Notes générales
Je ne sais pas si Caufield s'est mis de la pression sur ce match, mais ce fut de loin son pire de l'année. Est-ce qu'il a été informé que le match était diffusé sur les réseaux montréalais ? Je ne peux répondre à cette question, donc laissons cela sur le dos de la malchance. Son revirement en zone défensive menant au but d'Arizona lui a fait sauter quelques tours. J'ai bien aimé la performance de Jack Gorniak. Intense et utilisant son tir, il a été impliqué dans le trafic et son utilisation par Tony Granato prouve qu'il a connu un très bon match. Souvent, il effectuait des présences doubles et son trio était celui qui inspirait confiance tout au long du match.

Caufield n'a pas connu un bon match, cela arrive. Dommage, car c'était contre un club plutôt faible dans la Big-10 et je m'attendais peut-être à plus d'offensive de sa part. Ses quelques flashs disparates, je le répète, ne rachètent pas sa performance qui est, à mes yeux, sa pire de l'année. Il termine avec un différentiel de -3 dans une défaite de 8-5.
Abonnez-vous:
Écoutez notre plus récent épisode du TSLH Podcast (Épisode 21: Début de saison du CH, surprises et déceptions en NHL jusqu'ici)
Pour vous abonner au TSLH Podcast:
Listen on Apple Podcasts


+1
  

DERNIÈRES COMMENTÉES


Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!
Nombre de réponse : 1
#135763

da6d
Une bonne analyse sincère!
Cole Caufield était au courant que les deux matchs cette fin de semaine seraient diffusé sur RDS. Fidèle à ses habitudes, Cole a croulé sous la pression. Cela ne s'annonce pas très bien avec une équipe comme le Canadien de Montréal..

J'ai aussi regardé le match et mon analyse du match de Cole Caufield se limiterait seulement à un gars qui voulais tellement être le héro du match qu'il a fait tout sauf jouer en équipe. Son coach n'a pas dû apprécier nonplus car "bencher" ton meilleur compteur en 3ième période avec un retard de quelques buts n'est pas quelque chose qu'un entraîneur fait juste pour le fun..

Au moins, il a la chance de se reprendre rapidement avec le match d'aujourd'hui.

29.Novembre.2020 - 14:28   
   0  

CANADIENS DE MONTRÉAL - 2020-2021

17 contrats à échéances au 2021-08-01.
10 joueurs autonomes au 2021-08-01.
7 joueurs autonomes avec restriction au 2021-08-01.
Dirigé par monsieur Marc Bergevin



CONTRAT À ÉCHÉANCE POUR LA SAISON 2020-2021

 [LW] - Tomas Tatar 5,3$ M 2017-2021 JA
 [C] - Phillip Danault 3,08$ M 2018-2021 JA
 [RW] - Joel Armia 2,6$ M 2019-2021 JA
 [LW] - Artturi Lehkonen 2,4$ M 2019-2021 JAR
 [LW] - Jordan Weal 1,4$ M 2019-2021 JA
 [C] - Jesperi Kotkaniemi 0,93$ M 2018-2021 JAR
 [C] - Ryan Poehling 0,93$ M 2018-2021 JAR
 [D] - Cale Fleury 0,77$ M 2018-2021 JAR
 [RW] - Michael Frolik 0,75$ M 2020-2021 JA
 [D] - Gustav Olofsson 0,75$ M 2020-2021 JA
 [G] - Charlie Lindgren 0,75$ M 2018-2021 JA
 [RW] - Corey Perry 0,75$ M 2020-2021 JA
 [D] - Victor Mete 0,74$ M 2020-2021 JAR
 [LW] - Brandon Baddock 0,7$ M 2020-2021 JA
 [C] - Laurent Dauphin 0,7$ M 2020-2021 JAR
 [D] - Noah Juulsen 0,7$ M 2020-2021 JAR
 [C] - Alex Belzile 0,7$ M 2020-2021 JA


DATES IMPORTANTES SAISON 2020-2021

Début de la saison : 2021-01-13
Fin de la saison : 2021-05-08
Date limite des transactions : 2021-04-12
Début du marché des agents libres : 2021-08-01



MASSE SALARIALE POUR LA SAISON 2020-2021

Plancher salarial : 69,1 $ M
Plafond salarial : 81,5 $ M



EN VRAC

Réseaux sociaux