Fermer

Publié par mat.para  -  30.Novembre.2020 - 08:04
Abonnez-vous:

18 
1148  
 

La semaine en deux temps de Cole Caufield n'aide en rien la polarisation à l'égard de l'espoir du CH

MTL.jpg
Photo par InStat Hockey
L'espoir du Canadien de Montréal devait se dévoiler à la majorité de ses partisans en fin de semaine alors que le 28 et 29 novembre, on présentait les matchs des Badgers sur le réseau RDS. Plusieurs personnes n'avaient pas eu la chance de la voir en action depuis le dernier championnat mondial junior. Ces rencontres tombaient à pic, puisque Cole Caufield venait de mettre la main sur le titre de joueur de la semaine dans la division Big-10. Le ''hype'' était donc bien présent à l'égard de ce joueur qui tend à polariser l'opinion parmi la ''fanbase'' du Canadien de Montréal.

C'est donc dire qu'en l'espace de 10 jours, nous avons eu droit aux deux extrêmes. Après un excellent match le week-end dernier, l'opinion publique à l'égard de cet espoir était si favorable que plusieurs avançaient même qu'il n'avait plus rien à apprendre en NCAA. Les 20, 23 et 24 novembre, Caufield a effectivement démontré de belles choses. En possession de la rondelle, il était constamment dangereux dans les matchs que j'ai pu observer sur notre plateforme InStat Hockey. D'ailleurs, mon collègue Pascal et moi étions d'accord sur ce point: Caufield perfectionne actuellement son côté fabricant de jeu et son utilisation va également en ce sens. De ce que j'ai pu observer des matchs du 20-23-24, c'est un Caufield sûr de lui, qui crée de l'espace pour ses coéquipiers en se départissant de la couverture adverse grâce à ses mains et ses changements de direction rapides.

Malheureusement, ces matchs n'étaient pas télévisés. Les plus fidèles sur TSLH obtenaient l'heure juste: Caufield joue très bien, quoiqu'il présentait quelques lacunes en défensives (tout comme l'ensemble de sa formation). Sur les tribunes, les opinions penchaient dans l'extrême du ''hype'' après les seuls quelques visionnements de faits saillants, puisque le match n'était pas à la télé. On arrive ensuite au week-end du 28-29. Caufield passe à la télé, donc les attentes sont énormes chez les partisans, surtout après ses trois excellents matchs qu'il venait de connaître.

Et on balance dans l'autre extrême

En fin de semaine, Cole Caufield n'a pas bien joué. Dire l'inverse serait mentir. J'ai observé sa performance de samedi, alors qu'on a pris congé dimanche sur TSLH. De toute manière, il semblerait que sa performance de dimanche était la même que celle de samedi, donc visiblement, nous n'avons rien manqué. Par contre, c'était impressionnant de voir les nombreux ''connaisseurs'' sortir de leur taverne. On tombait littéralement dans l'autre extrême, alors que plusieurs avançaient que Caufield n'accéderait même jamais à la ligue nationale. À quel point peut-on descendre un espoir qui connaît deux mauvais matchs consécutifs en retirant tout contexte ?

Les Badgers comptaient sur plusieurs absents en fin de semaine et la formation en était à son 6e match en dix jours. Comprenez bien, ce ne sont pas des excuses, mais en considérant cette variable, on comprend mieux pourquoi Caufield est sorti ''flat'' samedi (et semblerait-il, dimanche aussi). Lors du match de samedi, j'ai trouvé que toute l'explosivité que l'on connaît de Caufield avait subitement disparu. Pour ceux qui en était à leur premier visionnement de l'année, c'est clair que c'est décevant. Rassurez-vous, c'était deux matchs atroces pour l'attaquant, ses pires de l'année. Tout simplement.

Un espoir qui polarise

Dans l'opinion des gens, les opinions partent d'un extrême à l'autre lorsqu'on parle de Caufield. D'un côté: ''trop petit, pas bon défensivement et il ne fera jamais la NHL''. Ça, c'est quand il joue mal. Mais a-t-on déjà vu un joueur, peu importe le calibre de développement où il se trouve, jouer bien à tous les matchs ? Non. Si c'est le cas, ils graduent dans la NHL. De l'autre côté, lorsque Caufield remplit la feuille de statistique: '' quel tir foudroyant, il est le meilleur espoir du CH et il marquera 40 buts par année''.

À quel point on peut basculer l'opinion en fonction de la performance ? Cela me dépasse et la fin de semaine qu'il vient de connaître n'aide en rien. Je vais donc me permettre, pour ceux qui lisent les textes jusqu'au bout, de fournir mon évaluation globale de Caufield. L'attaquant est petit, certes, mais il a gagné de la force dans ses jambes. Or, les 6 matchs en dix jours l'auront passablement brûlé, car je l'ai vu tomber au vent samedi, une chose que je n'avais jamais constatée à ce jour. Caufield se développe présentement en un joueur plus complet offensivement et il se démarque, sur le plan créatif, d'une belle façon. Ce n'est pas le type de joueur qu'on va voir dans le coin fréquemment et défensivement, il reste du travail à faire.

Ce résumé est une gracieuseté de la réalité et de la logique. Pouvons-nous nous ramener au centre lorsqu'on évalue des jeunes, chers partisans ? C'est faux de dire qu'après deux matchs visionnés, qu'il ne fera pas la NHL. C'est faux de dire qu'après deux faits saillants, Caufield sera un marqueur incontesté de 40 buts. Le choix de premier tour 2019 du CH se trouve au milieu et ses performances de la semaine viennent tout simplement démontrer que sa saison supplémentaire en NCAA lui sera très utile.

La polarisation est forte présentement. Les plus vocaux scandent ''qu'il l'avaient dit depuis le championnat mondial junior qu'il n'était pas bon Caufield''. Facile à dire quand il connaît ses deux pires matchs sur les ondes de RDS. Même si on se tue à fournir des analyses de lui depuis le début de l'année, cela n'a aucune valeur pour ces gens qui ne croient que ce qui rejoint leur opinion propre. De l'autre côté, ceux qui ''hype'' Caufield à la moindre passe se sont montré tranquille en fin de semaine. Et à la prochaine bonne performance, tout rebasculera d'un côté et de l'autre. Il va falloir accepter que Caufield connaisse de mauvais matchs et il va aussi falloir accepter le fait qu'il en mettra de nouveau plusieurs dans le filet sous peu. C'est ÇA, le développement d'un jeune dans une ligue inférieure. Cessons de ne regarder qu'un seul arbre et commençons à regarder la forêt en entier ! Pour se faire, je vous invite à continuer de nous suivre sur nos analyses d'espoirs. Vous pouvez être sur que vous aurez l'heure juste !
Abonnez-vous:
Écoutez notre plus récent épisode du TSLH Podcast (Épisode 29: Préfère-t-on un ''playmaker'' ou un ''sniper'')
Pour vous abonner au TSLH Podcast:
Listen on Apple Podcasts


0
  

VOIR AUSSI

DERNIÈRES COMMENTÉES


Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!
Nombre de réponses : 18
#135800

jay-string
Moi je te répondrait qu'à Montréal on s'accroche à ce qu'on a. Mis à part cette année où MB a bougé pour s'améliorer, tout ce qu'on avait à s'accrocher était que Timmins ait frappé un coup de circuit.

Si l'équipe était dominante depuis 10 ans, probablement que personne ne parlerait de la relève avant de l'avoir vu jouer avec le ch en camp d'entrainement ou lors d'un rappel. Mais les clubs étant au mieux ordinaires détournent notre regard vers l'espoir ce qui fait que la relève est épiée avant même d'avoir atteint l'âge de 20 ans.

2.Décembre.2020 - 18:01   
   0  
#135798

Ced244
@Bruins17

Sa oui il faut atteindre que les jeunes arrivent avant de finir un reset pour voir au moins de quel bois il se chauffe

2.Décembre.2020 - 12:31   
   0  
#135796

Bruins17
@Gotchon
Oui ces un espoir mais je suis plus ou moins d?accord car même pour un espoir des Bruins je maintiendrai qu?il faut pas s?énerver.
LAISSONS TOUT JEUNES ARRIVER!!

2.Décembre.2020 - 11:04   
   0  
#135795

Gotchon
@Bruins17 Je te trouve de mauvaise foi sur ce coup. Quand tu parles des espoirs des Bruins, tu y vas aussi de tes pronostics sur ce qu'ils pourraient potentiellement faire, sans qu'ils n'aillent encore atteints la LNH.

Perso je cherche un peu quels ailiers ont des stats proche de lui à 18 ans niveau collège et quatres noms ont retenu mon attention : TJ Oshie, Kyle Okposo, Jason Zucker et Brett Sterling. Leurs stats mise à part pour les minutes de pénalités sont proches de celle de Caufield.

Pas besoin de parler des trois premiers, mais le dernier est aussi l'exemple d'un joueur à bon potentiel, qui a atteint la LAH en y étant très bon mais n'a jamais réussi à percer dans la grande ligue.

2.Décembre.2020 - 10:59   
   0  
#135793

thusk-
Caufield qui sera soit un coup de circui ou rien du tout. Soit va devenir un buteur de 25-30-40 buts ou soit je ne crois pas qu'il sera calibre a rester NHL tres longtemps.

Niveau defensif : pas très impliquer
Niveau intensité : fait default
Niveau physique : c'est nul
Vitesse : il n'a pas une tres grande vitesse
Ce n'est pas un tres grand playmaker.

Caufield est un sniper hors paire de petit gabarit capable de se liberer et marquer de toutes les façons possible, le meilleur dans les prospect affilié à ce niveau mais il devra produire des buts a grande echelles pour etre efficace

2.Décembre.2020 - 10:38   
   +1  
#135788

Bretless90
Je suis d'accord avec Ced244. Caufield a le potentiel de faire 30 buts par année. Mais est-ce qu'il va atteindre ce potentiel? Dans un développement optimal de lui et Suzuki et Kotkaniemi, oui il pourra le faire. Peut-être même plus. Sinon il pourrait avoir une carrière respectable sur un 3e trio. Comme Chris Higgins. Il peut tout aussi bien floper comme Nikita Scherbak.

Seul le temps le dira mais on a un potentiel scoreur de buts entre nos mains. Il a prouvé partout où il est passé. À lui de faire les efforts nécessaire et à l'organisation du CH de le développer comme il se doit.

1.Décembre.2020 - 22:09   
   0  
#135786

Ced244
@Bruins17

Il reste un espoir élite avec un gros talent, j'ai bien dit potentiel et nos affirmé qu'il va faire 30 buts. Il va peut-être en faire 20 ou 15 on ne sait pas sa. Mais avec son talent de scoreur il a définitivement le potentiel d'en faire 30.

Qu'il n'aille pas jouer AHL ou NHL sa n'a aucune importance sur le mot POTENTIEL. Il faut commencer quelque part...

Je sais que tu as de la difficulté avec cette notion, mais oui un espoir peut ne jamais avoir jouer une seule partie NHL et avoir une grosse valeure quand meme!

1.Décembre.2020 - 21:22   
   +1  
#135784

Bruins17
@Ced244
Potentiel de 30 buts.....tu te base sur quoi ?
Le gars n?a même pas mis les patins sur une glace de LAH ou LNH et déjà ont le vois marquer 30 buts........
Vois tu ces en plein ca je dit quand je parle qu?ici ont voit toujours grand !

1.Décembre.2020 - 18:45   
   +1  
#135782

Ced244
@Bruins17

Il reste le meilleur espoir franc tireur depuis Pacioretty et il a le potentiel de marquer 30 buts par saison!!

Est-ce qu'il va atteindre ce potentiel? Bonne question!

Est-ce que Montréal va aimé ce joueur, la reponse est non!! Il va marché par séquence et on sais a quel point on aime pas ce genre de joueur a Montréal

1.Décembre.2020 - 18:25   
   0  
#135779

mat.para
@Bruins17

Ah je ne me suis pas senti visé du tout !

1.Décembre.2020 - 09:37   
   +1  

CANADIENS DE MONTRÉAL - 2020-2021

18 contrats à échéances au 2021-08-01.
13 joueurs autonomes au 2021-08-01.
5 joueurs autonomes avec restriction au 2021-08-01.
Dirigé par monsieur Marc Bergevin



CONTRAT À ÉCHÉANCE POUR LA SAISON 2020-2021

 [LW] - Tomas Tatar 5,3$ M 2017-2021 JA
 [C] - Eric Staal 3,25$ M 2019-2021 JA
 [C] - Phillip Danault 3,08$ M 2018-2021 JA
 [D] - Erik Gustafsson 3$ M 2020-2021 JA
 [RW] - Joel Armia 2,6$ M 2019-2021 JA
 [LW] - Artturi Lehkonen 2,4$ M 2019-2021 JAR
 [LW] - Jordan Weal 1,4$ M 2019-2021 JA
 [D] - Jon Merrill 0,93$ M 2020-2021 JA
 [C] - Jesperi Kotkaniemi 0,93$ M 2018-2021 JAR
 [C] - Ryan Poehling 0,93$ M 2018-2021 JAR
 [D] - Cale Fleury 0,77$ M 2018-2021 JAR
 [RW] - Corey Perry 0,75$ M 2020-2021 JA
 [G] - Charlie Lindgren 0,75$ M 2018-2021 JA
 [D] - Gustav Olofsson 0,75$ M 2020-2021 JA
 [RW] - Michael Frolik 0,75$ M 2020-2021 JA
 [LW] - Brandon Baddock 0,7$ M 2020-2021 JA
 [C] - Laurent Dauphin 0,7$ M 2020-2021 JAR
 [C] - Alex Belzile 0,7$ M 2020-2021 JA


DATES IMPORTANTES SAISON 2020-2021

Début de la saison : 2021-01-13
Fin de la saison : 2021-05-08
Date limite des transactions : 2021-04-12
Début du marché des agents libres : 2021-08-01



MASSE SALARIALE POUR LA SAISON 2020-2021

Plancher salarial : 69,1 $ M
Plafond salarial : 81,5 $ M



EN VRAC

Réseaux sociaux