Retour à l'accueil

Rocket de Laval | Bilan du mois de mars

Pour une deuxième année, Toutsurlehockey a l’occasion de suivre de près la saison du Rocket de Laval. Nous avons la chance d’être présents lors des échos de vestiaire ainsi qu’aux rencontres d’après-match avec l’entraîneur-chef Jean-François Houle. Après avoir proposé des bilans de 1/4, 1/2, 3/4 et fins de saison l’an dernier, une nouvelle formule mensuelle vous sera offerte afin de ne rien manquer sur la progression des jeunes espoirs du Canadien de Montréal. Dans ces bilans, vous retrouverez des statistiques individuelles et collectives ainsi que des analyses et impressions basées sur des observations.

Fiche de l’équipe: 8-5-1

Évaluation des joueurs

À chaque mois, une note sera attribuée à chacun des joueurs, soit la note de A (Très bon), B (Bon), C (correct) et D (décevant). La note attribuée sera par la suite expliquée dans un court texte, qui sera conclu par des prévisions et/ou des attentes pour le mois suivant.

Les attaquants

  • Brandon Gignac: B+
  • Lias Andersson: B
  • Philippe Maillet: B
  • Sean Farrell: B-
  • Xavier Simoneau: B-
  • Emil Heineman: B-
  • Mitchell Stephens: B-
  • Jared Davidson: C+
  • Gabriel Bourque: C+
  • Filip Cederqvist: C
  • Lucas Condotta: C
  • Riley Kidney: C
  • Riley McKay: D+
  • Jacob Perreault: D+

Non-évalué: Arnaud Durandeau.

Les défenseurs

  • Tobie Paquette-Bisson: B
  • David Reinbacher: B
  • Olivier Galipeau: B
  • William Trudeau: B-
  • Logan Mailloux: B-
  • Justin Barron: B-
  • Mattias Norlinder: C

Non-évalué: Brady Keeper (blessure).

Les gardiens de but

  • Jakub Dobes: B
  • Kasimir Kaskisuo: C+

Brandon Gignac

5 buts, 8 mentions d’aide en 14 matchs, +5.

Ainsi va le Rocket, ainsi va Brandon Gignac. L’attaquant a connu une superbe séquence avec 9 points (3B-6P) en trois matchs face à Cleveland (2) et Bridgeport. Ce fut un peu plus difficile offensivement pour le Rocket en mars et l’apport de Gignac est crucial. Avec deux buts gagnants en mars, Gignac mène l’équipe avec un total de quatre en 2023-24. Le meilleur attaquant du Rocket cette saison devra être remplacé par comité dans les prochains jours, lui qui est à l’écart pour une blessure au bas du corps (évaluation quotidienne). Son absence pourrait particulièrement faire mal à l’équipe au niveau de la vitesse de jeu dans une période de la saison où il est difficile de créer des ouvertures offensivement.

Lias Andersson

4 buts, 7 mentions d’aide en 13 matchs, +2.

Lias Andersson a connu une saison parsemée d’adversité. Plutôt constant offensivement depuis quelques semaines, le Suédois de 25 ans vivra vraisemblablement sa première campagne professionnelle sans être rappelé dans la LNH. Il sera intéressant de voir si les rumeurs qui l’envoient en Europe au terme de la saison se concrétiseront. J’ai apprécié sa contribution cette saison et il ne faut pas sous-estimer l’importance de la présence d’un vétéran européen au sein d’une jeune équipe.

Philippe Maillet

5 buts, 4 mentions d’aide en 14 matchs, -4.

Philippe Maillet est plutôt constant offensivement depuis le début de l’année 2024. Sa production sur la glace ainsi que son expérience hors glace seront importantes pour l’équipe d’ici la fin du calendrier. J’ai aimé la maturité et la lucidité du vétéran cette saison, à voir s’il choisira de revenir avec le Rocket l’an prochain.

Sean Farrell

3 buts, 5 mentions d’aide en 14 matchs, -1.

Ralenti par les blessures très souvent cette saison, on a pu observer une période d’ajustement nécessaire pour Sean Farrell lorsqu’il était de retour dans l’alignement. J’aime beaucoup son intelligence et sa capacité à trouver ses coéquipiers avec de savantes remises. En contrepartie, c’est loin d’être simple pour un attaquant de petite taille dans une période de la saison où le jeu devient très serré. Il sera difficile d’évaluer Farrell avant de le voir atteindre une certaine maturité physique. Certains joueurs parviennent à la LNH malgré cela, il faudra être patient avec Farrell qui aura un important été d’entraînement devant lui.

Xavier Simoneau

1 but, 2 mentions d’aide en 6 matchs, 0.

Quelle énorme perte pour le Rocket dans la course aux séries! Xavier Simoneau démontre son importance soir après soir avec son niveau d’engagement et son intensité. Son absence fait assurément très mal au jeu collectif du Rocket, surtout à ce stade-ci de la saison. La présence d’un joueur qui se présente dans les zones dangereuses sur le top 6 manque cruellement à l’équipe.

Emil Heineman

3 buts, 4 mentions d’aide en 14 matchs, +3.

J’ai de grandes attentes envers Emil Heineman, qui a mieux fait en mars d’un point de vue offensif. Je veux le voir diriger davantage de lancers sur le filet matchs après matchs, ce qu’il a bien réussi en début de mois. Il possède un excellent lancer qu’il doit utiliser lorsque ses coéquipiers créent du chaos, ce qui est moins le cas lorsqu’il s’aligne avec Sean Farrell et Brandon Gignac. Sur les 37 tirs de Heineman décochés en mars, seulement 20 ont touché la cible. Je lui reproche une certaine prévisibilité que j’aimerais qu’il parvienne à varier. Il s’agit d’une saison où il a été ralenti par une blessure à la tête, j’ai donc plutôt hâte de voir comment ce dernier rebondira l’an prochain s’il demeure en santé.

Mitchell Stephens

1 but, 7 mentions d’aide en 14 matchs, -2.

Mitchell Stephens est un jeune vétéran très important pour le Rocket. La production offensive n’est peut-être pas autant au rendez-vous cette saison, mais sa présence physique au centre et son expérience aident assurément les plus jeunes de la formation. Avec les pertes de Légaré et de Mysak, l’importance du vétéran en désavantage numérique est décuplée. Le désavantage numérique a fait le travail en mars avec une efficacité de 82%. Espérons qu’il soit en mesure de jouer dans le dernier droit, son absence a fait mal en fin de saison l’an dernier.

Jared Davidson

1 but, 1 mention d’aide en 5 matchs, -2.

La blessure de Jared Davidson est survenue à un bien mauvais moment, disons-le, alors qu’il aurait pu profiter d’une augmentation de responsabilités offensives en l’absence de Simoneau. L’attaquant a démontré une progression intéressante cette saison et pourrait être un joueur très polyvalent pour l’équipe dans l’avenir à court terme. Souhaitons au jeune homme de demeurer en santé pour sa deuxième saison professionnelle.

Gabriel Bourque

1 but, 3 mentions d’aide en 11 matchs, +2.

Le capitaine semble en être à ses derniers miles dans le hockey professionnel. Ses qualités de leader et sa riche expérience sont indéniablement des caractéristiques importantes pour l’équipe. Il a malheureusement été ralenti par quelques blessures cette saison. Je suis d’avis que le joueur qui succédera à Bourque devra être un joueur d’impact dans l’équipe, autant sur la glace qu’à l’extérieur de celle-ci. Respect à Gabriel Bourque pour cette longue carrière remplie d’adversité jusqu’à la toute fin!

Filip Cederqvist

1 buts en 12 matchs, +1.

Cederqvist n’est pas le plus offensif, mais j’aime le voir sur une dernière unité pour travailler en fond de zone. Côté gabarit, Cederqvist amène une belle profondeur à l’attaque lavalloise.

Lucas Condotta

1 but, 1 mention d’aide en 12 matchs, +1.

Saison un peu plus tiède offensivement pour Lucas Condotta. Son travail devant le filet adverse, sur l’échec avant et aux cercles des mises en jeu est important. L’attaquant possède une condition physique qu’on a souvent vanté du côté de l’organisation, son travail dans le dernier droit sera important pour créer de l’espace pour ses coéquipiers.

Riley Kidney

1 but, 2 mentions d’aide en 12 matchs, 0.

Riley Kidney parvient à se démarquer malgré la contribution offensive qui n’est pas toujours au rendez-vous. Sa saison complète à Laval aura assurément un impact positif sur son développement à long terme.

Riley McKay

1 but en 6 matchs, -1.

Saison en dents de scie pour Riley McKay qui aurait pu profiter de l’absence de Xavier Simoneau pour amener du caractère et de l’acharnement au groupe. J’ai l’impression qu’on a pu voir le côté indiscipliné de McKay beaucoup plus souvent qu’autrement cette saison. En fin de calendrier, on le voyait plus prudent, mais cela le rendait un peu invisible. Travailler à trouver le juste milieu sera un objectif pour lui dans les prochains mois. Avec l’arrivée de Florian Xhekaj dans l’organisation, McKay écopera assurément.

Jacob Perreault

1 but en 8 matchs, 0.

Jacob Perreault aura assurément besoin d’un peu de temps pour s’acclimater à son nouvel environnement. L’attaquant est demeuré assez effacé depuis son arrivée avec le Rocket, lui qui a été acquis en échange de Jan Mysak en début de mois. Je n’avais pas de grandes attentes de son côté sur l’aspect statistique, mais j’espérais le voir se démarquer davantage pour utiliser son lancer sur réception. Le droitier avait une opportunité à saisir sur l’avantage numérique lavallois. Perreault a dirigé 21 tirs vers le filet adverse en 8 matchs, dont seulement 11 ont atteint la cible, dont 3 en avantage numérique. Ce n’est pas suffisant lorsqu’il s’agit de ta principale qualité.

Tobie Paquette-Bisson

2 buts, 1 mention d’aide en 14 matchs, +1.

Tobie Bisson est un pilier important de la défensive lavalloise cette saison. J’ose espérer que l’organisation s’entendra avec lui pour accompagner les jeunes pour l’avenir. Lors du bilan de l’an dernier, Jean-François Houle avait déclaré que l’équipe avait besoin d’un gros défenseur robuste pour aider les jeunes, c’est exactement ce que Bisson a fait cette saison avec les Trudeau, Mailloux et Reinbacher. Son franc-parlé, sa lucidité et sa prestance m’ont plu cette saison. Si Gabriel Bourque n’est pas de retour l’an prochain, mon vote irait à Bisson pour le titre de capitaine sans aucune hésitation. Je crois toutefois qu’il faudra offrir un contrat LNH à Bisson pour s’assurer de ses services.

David Reinbacher

1 but, 2 mentions d’aide en 6 matchs, +4.

Le jeune défenseur s’est bien adapté depuis son arrivée avec l’équipe. Ses prises de décisions offensives m’ont impressionnée, j’ai hâte de voir s’il décidera de s’entraîner avec ses coéquipiers du côté du Complexe Sportif CN cet été. Il a connu une saison chaotique du côté de la Suisse mais a conservé une bonne attitude malgré tout et s’est amené avec beaucoup d’aplomb en Amérique du Nord. Patience avec le 5e choix au total de 2023, on suivra sa progression de près dans les prochains mois.

Olivier Galipeau

1 but, 1 mention d’aide en 13 matchs, +1.

Olivier Galipeau est un valeureux guerrier que je garderais avec le Rocket. Je dois dire que Galipeau m’a impressionné cette saison, il a su élever son jeu d’un cran et donner au Rocket ce que je m’attendais de Brady Keeper, soit un joueur fiable défensivement en engagé à court d’un homme. Galipeau est un 6-7e défenseur idéal pour l’organisation.

Logan Mailloux

3 but, 6 mentions d’aide en 14 matchs, -2.

Logan Mailloux a connu une très bonne première saison professionnelle et il s’agit sans aucun doute du joueur qui a le plus progressé cette saison en compagnie de Jakub Dobes. Le défenseur droitier a connu une baisse de régime depuis l’arrivée de David Reinbacher mais je vois cela comme une conséquence d’une saison éprouvante physiquement et mentalement. Il cognera aux portes de la LNH l’an prochain, j’ai hâte de voir son camp d’entraînement. Un important été d’entraînement l’attend et il devra être prêt à voler la chaise d’un défenseur du Canadien.

William Trudeau

2 buts, 2 mentions d’aide en 14 matchs, +2.

William Trudeau est un morceau important de la défensive montréalaise. Il a obtenu de grosses minutes cette saison, avec un rôle différent de celui de l’an dernier. Je l’ai trouvé indiscipliné dans les dernières semaines, surtout avec son bâton. Le jeune défenseur devra apprendre à mieux contrôler celui-ci et gérer efficacement ses mouvements. Si le Rocket parvient à s’entendre avec Tobie Bisson et que Mattias Norlinder quitte les rangs au terme de la saison, je crois que cela aidera grandement William Trudeau dans ses différentes missions défensives.

Justin Barron

3 mentions d’aide en 14 matchs, -2.

J’ai très hâte de voir si Justin Barron signera une entente similaire à celle de Jordan Harris cet été (2 ans, 1.4M$). Cela pourrait le rendre attrayant à travers la LNH s’il se faisait supplanter par un autre défenseur droitier (lire ici Logan Mailloux) pour un poste à Montréal l’an prochain. Il s’agit d’un été d’entraînement important pour le jeune droitier qui s’entraîne habituellement avec Sidney Crosby dans l’entre-saison. Barron est un jeune homme talentueux de qui j’aimerais voir un côté un peu plus « méchant ». Le talent ne suffit pas pour faire sa place dans la LNH, certains intangibles doivent être présents.

Mattias Norlinder

1 but, 1 mention d’aide en 9 matchs, -1.

Saison décevante, mais sans surprise pour moi du côté de Mattias Norlinder. Il faut toutefois séparer le personnel du professionnel, je souhaite au kid de trouver sa niche de ce côté-ci de l’océan, mais j’en doute.

Jakub Dobes

Fiche: 6-3-1 , moyenne de but accordé à 2.36, efficacité à 0.915.

Jakub Dobes a permis à son équipe de rester dans la course aux séries grâce à de très solides performances en mars. Dans ses six victoires, le portier recrue a été très solide avec seulement 8 buts contre (moy. de 0.75 but / match) et un pourcentage d’efficacité de 0.955%. Il y a certainement eu des performances plus difficiles en mars mais somme toute, c’est dans le domaine du très solide pour le jeune homme.

Kasimir Kaskisuo

Fiche: 2-2-0, moyenne de but accordé à 2.50, efficacité à 0.893.

Ça été un peu plus brouillon pour Kasimir Kaskisuo en mars. Je l’ai trouvé beaucoup moins solide en repérage de rondelle et il a accordé plusieurs mauvais buts. Le vétéran a paru ébranlé par moments, beaucoup moins square devant ses tireurs.

Les unités spéciales

C’est un peu le monde à l’envers du côté des unités spéciales. Les mouvements de la date limite des transactions annonçaient qu’on désirait renforcir l’avantage numérique lavallois en procédant à l’échange de deux gros morceaux de son désavantage numérique en Mysak et Légaré. Le Rocket a assez bien fait en désavantage numérique avec une efficacité de 82% (9 buts accordés en 51 occasions) et en a arraché en avantage numérique avec une efficacité de 19% (8 buts marqués en 41 occasion). Comme évoqué dans le bilan du mois de février, le Rocket doit absolument être efficace sur les unités spéciales pour espérer se qualifier en séries. Le rendement de l’avantage numérique n’a pas été à la hauteur cette saison et s’est avéré coûteux match après match côté momentum.

Absences significatives:

  • Joshua Roy: Avec le Canadien depuis le 10 février, blessure.
  • Xavier Simoneau: Blessure, n’a disputé que 6 matchs.
  • Jared Davidson: Blessure, n’a disputé que 5 matchs.

Changements significatifs:

  • Transaction de Jan Mysak pour Jacob Perreault.
  • Transaction de Nathan Légaré pour Arnaud Durandeau.

Renfort significatif:

  • David Reinbacher: A disputé 6 matchs au terme de sa saison en Suisse.

Buts accordés

2,7 buts par match (mars), 3 buts par matchs (février), 3,07 buts par match (janvier), 3.6 buts par match (décembre), 3.6 buts par match (novembre), 5.3 buts par match (octobre). En progression constante.

Conclusion

Le mois de mars a été marqué par plusieurs changements (date limite des transactions) et la chimie au niveau de l’attaque a semblé difficile à trouver par moments. Les hommes de Jean-François Houle ont éprouvé toute sorte de difficultés à trouver le fond du filet avec 2,57 buts marqués par match. L’absence de Xavier Simoneau s’est particulièrement fait sentir dans des matchs où on peinait à se rendre devant le filet adverse pour créer du chaos. Le Rocket a aussi démontré par moments avoir de la difficulté à « matcher » l’énergie du désespoir de certaines équipes. C’est peut-être le signe d’une fatigue généralisée, les saisons sont longues et éreintantes dans la LAH.

Podcasts
& vidéos

17 mai 24

#132. Special Patreon, Catton ou Lindstrom (?) et l'ascension de Beckett Sennecke !

Mat et Pascal répondent à vos questions et traitent de vos sujets ! En prime, on commente l'actualité de la NHL !

17 mai 24

#131. Épisode spécial Loterie du repêchage avec Marty du Podcast La Relève !

Couverture spéciale de la loterie du repêchage NHL avec le TSLH Podcast et Marty du Podcast La Relève !

17 mai 24

#130. Tournoi U18, bilan des espoirs du CH en NCAA et la défensive du CH en 24-25

Dans cet épisode, on reçoit Simon Servant pour discuter du tournoi U18, regroupant de nombreux espoirs pour le repêchage 2024, mais aussi pour 2025 et 2026 ! On enchaîne ensuite avec un bilan rapide des espoirs de la NCAA appartenant aux Canadiens de Montréal. Et ensuite, Mat vous présente sa brigade défensive pour les Canadiens en 2024-2025 !

Nouvelles

Rocket Laval 17 mai 2024

Rocket de Laval | Un premier changement derrière le banc

Rocket de Laval | Un premier changement derrière le banc
Rocket Laval 30 avril 2024

Bilan | L’unanimité envers Jean-François Houle

Bilan | L’unanimité envers Jean-François Houle
AHL 22 avril 2024

Rocket | La progression au détriment des résultats ?

Rocket | La progression au détriment des résultats ?
Rocket Laval 21 avril 2024

Rocket | Résumé d’un bilan somme toute positif

Rocket | Résumé d’un bilan somme toute positif
Rocket Laval 17 avril 2024

Rocket de Laval | Du renfort pour un week-end crucial

Rocket de Laval | Du renfort pour un week-end crucial
Rocket Laval 16 avril 2024

Rocket de Laval | Mise à jour des blessés, saison terminée pour Jacob Perreault

Rocket de Laval | Mise à jour des blessés, saison terminée pour Jacob Perreault
Rocket Laval 13 avril 2024

Un premier match dans la AHL pour Florian Xhekaj !

Un premier match dans la AHL pour Florian Xhekaj !
Rocket Laval 29 mars 2024

Une victoire signée Jakub Dobes et des éloges envers David Reinbacher

Une victoire signée Jakub Dobes et des éloges envers David Reinbacher

Commentaires

Laisser un commentaire