Retour à l'accueil

Une victoire signée Jakub Dobes et des éloges envers David Reinbacher

C’était les premiers coups de patin de David Reinbacher à Laval. Et pour la cause, le match s’est soldé par la marque de 2-1 en faveur des locaux. Bien que l’attention était tournée vers David Reinbacher, c’est Jakub Dobes qui a volé le show !

Cris et chansons pendant 60 minutes. Ambiance digne des grands stades de soccer. Le hockey en Suisse est un événement à chaque rencontre dans les estrades et c’est dans cette ambiance que David Reinbacher s’est développé cette saison à Kloten. Un premier match à la Place Bell ne devait assurément pas ébranler le 5e choix du repêchage 2023. Et comme de fait, la nervosité ne semblait pas présente dans la prestance du défenseur. Tôt dans le match, il a absorbé une solide mise en échec d’un adversaire sans pour autant broncher. Rapidement au premier vingt, les deux équipes s’observaient et bénéficiaient de buts chanceux. Dans l’ensemble, David Reinbacher effectuait du bon travail. Efficace en relance, l’Autrichien s’impliquait également sur le plan physique. Sans trompette ni tambour, Reinbacher jouait du bon hockey en compagnie de Tobie Paquette-Bisson sur la 3e paire.

«La foule était incroyable. Je m’attendais à cela, car Montréal est toute une ville de hockey !» – David Reinbacher

«Tout ce qu’on lui a dit c’est d’avoir du plaisir. C’est pour cela qu’ils jouent au hockey les jeunes. Je suis sûr que c’est normal d’avoir de la pression, de la bonne pression. Il n’avait pas l’air stressé aujourd’hui,» mentionnait Jean-François Houle dans son point de presse d’après match. L’entraîneur-chef des lavallois vantait par ailleurs la couverture et l’espace qu’occupe Reinbacher sur la patinoire. Au passage, JF Houle ne s’est pas caché qu’il était enjoué de voir que Reinbacher va dans les coins et s’adapte habilement aux petites patinoires.

«Il s’est porté à l’attaque une couple de fois. Pour un jeune, il se débrouille très bien et les petites glaces ne semblent pas l’affecter. Il y va dans les coins et ça, c’est très très important pour un jeune défenseur de démontrer que tu peux jouer physique. […] Son adaptation au sein de la structure de l’équipe est excellente. Nous avons fait du vidéo, mais pas tant que cela. On a parlé surtout et il apprend très vite. On lui montre des choses et très rapidement, il les comprend,» expliquait Jean-François Houle après la victoire des siens ce vendredi.

Encore une fois dans ce match, Justin Barron et Logan Mailloux auront obtenu toutes les présences en avantage numérique. Quant à David Reinbacher, il fut désigné au désavantage numérique à quelques occasions dans la rencontre. Reinbacher a rapidement obtenu la confiance de Houle et on comprend pourquoi lorsqu’on considère les propos de l’entraîneur envers la recrue. Lors de son point de presse d’après match, Houle s’est tout simplement montré très élogieux envers Reinbacher. Et sans rien enlever à qui que ce soit, nous n’avons pas entendu un tel discours depuis quelques années lorsqu’un espoir de haute qualité débarque dans le club-école.

Jakub Dobes solide quand l’enjeu est là

L’homme de confiance à Laval, c’est Jakub Dobes. Le gardien de but recrue du Rocket de Laval obtenait un 8e départ au cours des dix derniers matchs des siens. Il l’a prouvé en NCAA, mais il le démontre très bien présentement. Jakub Dobes peut traîner un club sur ses épaules. En l’absence d’un pilier en offensive en Joshua Roy et depuis la blessure d’un joueur ayant un impact à tous les matchs comme Xavier Simoneau, Dobes a su élever son jeu de plusieurs crans. En guise d’exemple, le gardien de 22 ans n’a pas donné plus de deux buts à chaque victoire récoltée au mois de mars. Durant cette période de temps, Dobes revendique un dossier de 5-4-3. Deux seuls faux pas sont à compter au mois de mars, soit des défaites de 7 et de 4 buts.

«C’était pas notre meilleur match, mais on a trouvé un moyen de la gagner. Dobes a été excellent ce soir. C’est tout un ‘comeback’ qu’il a fait cette année. Ça démontre très bien à quel point c’est un gros compétiteur,» répondait JF Houle lorsque questionné si le rendement actuel de Dobes était envisageable au début de la saison.

Dans le match de ce vendredi soir, Jakub Dobes a dû s’illustrer contre l’offensive de Belleville à plusieurs reprises. Son premier but, issu de malchance, ne l’a aucunement déstabilisé devant son filet. Une autre preuve de la force mentale dont fait preuve Jakub Dobes. Au début du troisième engagement, qui s’est entamé à l’avantage d’un homme pour Belleville, Dobes a sorti un très gros arrêt pour conserver l’avance. Les tirs étaient, à ce moment, 29 à 13 en faveur des Senators. Jusqu’à l’écoulement de la dernière seconde, Jakub Dobes est demeuré en maîtrise de son jeu, mais aussi de ses émotions. C’est une 22e victoire pour la recrue, qui a déjà dépassé Cayden Primeau (19) au chapitre du plus grand nombre de victoires pour un gardien du Rocket.

«Quand tu embarques en mode séries, il n’y a plus grand chose qui compte mis à part la victoire. Dans le vestiaire, on veut tous se battre l’un pour l’autre et c’est ce qui me donne de l’énergie,» soulignait Dobes après sa grosse performance de 35 arrêts sur 36 lancers dans laquelle il fut la première étoile de la rencontre.

Farrell créatif et Perreault malchanceux

Durant la rencontre, on a pu observer le brio et l’intelligence de l’attaquant Sean Farrell. L’Américain a frappé à la porte à quelques reprises, mais a surtout créé de belles pièces de jeu pour ses coéquipiers. Il fut d’ailleurs l’artisan d’un deux contre un qui a mené au but de Brandon Gignac en deuxième période. Ce but aura donné les devants aux locaux qui ne dominaient pas vraiment le match à ce stade-ci.

On peut dire que Jacob Perreault s’est aussi montré menaçant, mais la malchance le guettait sans cesse. Incapable de compléter ses jeux pourtant bien orchestrés, il s’est même fait voler par le défenseur Maxence Guenette. En effet, Sean Farrell venait de frapper le poteau et Leevi Merilainen était complètement hors position. Le but était libre pour Perreault, qui a récupéré le rebond dans l’enclave. Le pied étendu de Guenette aura finalement eu raison de Perreault, qui n’a pas caché sa frustration une fois au banc.

Après la rencontre, ce n’était pas une grande satisfaction qui régnait dans le vestiaire. Le résultat fut satisfaisant, mais on était d’avis tant du côté des entraîneurs que chez les joueurs que ce n’était pas le meilleur match de la formation. Le Rocket sera de nouveau en action en après-midi ce samedi, toujours contre Belleville. Tous les matchs auront une importance jusqu’à la fin de la saison et celui-ci ne fera pas exception.

À lire sur TSLH:

Podcasts
& vidéos

11 juin 24

#137. Top 32: Liste finale de Mathieu pour le repêchage 2024

Mathieu vous présente ses analyses et ses profils de joueur pour le repêchage 2024 concernant les 32 meilleurs espoirs, à ses yeux.

11 juin 24

#136. TOP32: Liste finale de Pascal pour le repêchage 2024

Dans cet épisode, Pascal vous présente ses 32 meilleurs espoirs pour le repêchage 2024 !

27 mai 24

#135. Mock Draft 2024 (Rangs 11 à 20) et prédiction pour la Coupe Memoriale !

Dans cet épisode, on poursuit notre Mock Draft NHL avec les rangs 11 à 20 et on met la table pour le tournoi de la Coupe Memoriale !

Nouvelles

Canadiens Montréal 21 juin 2024

Coup de théâtre: Jean-François Houle quitte le Rocket de Laval !

Coup de théâtre: Jean-François Houle quitte le Rocket de Laval !
Rocket Laval 11 juin 2024

Rocket de Laval | Rapport d’observation du gardien Connor Hughes

Rocket de Laval | Rapport d’observation du gardien Connor Hughes
Rocket Laval 05 juin 2024

Rocket de Laval | Israel Mianscum s’amène pour deux saisons

Rocket de Laval | Israel Mianscum s’amène pour deux saisons
Actualité NHL 31 mai 2024

Un contrat pour Jared Davidson avec les Canadiens

Un contrat pour Jared Davidson avec les Canadiens
Rocket Laval 28 mai 2024

Rocket de Laval | Prolongation de contrat pour Jean-François Houle

Rocket de Laval | Prolongation de contrat pour Jean-François Houle
Rocket Laval 17 mai 2024

Rocket de Laval | Un premier changement derrière le banc

Rocket de Laval | Un premier changement derrière le banc
Rocket Laval 30 avril 2024

Bilan | L’unanimité envers Jean-François Houle

Bilan | L’unanimité envers Jean-François Houle
AHL 22 avril 2024

Rocket | La progression au détriment des résultats ?

Rocket | La progression au détriment des résultats ?

Commentaires

Laisser un commentaire