Retour à l'accueil

Opinion | Juraj Slafkovsky et le WJC 2023

Le Championnat mondial junior 2023 approche à grands pas. Les listes de joueurs présents aux différents camps de sélection commencent à sortir. Dans le lot de formations qui lutteront pour une médaille à Moncton et à Halifax, la Slovaquie évoluera dans le tournoi principal. Au championnat U18, la délégation était dans le tournoi inférieur, soit la division 1.

Dans l’effectif de la Slovaquie au Championnat mondial junior 2023, on risque de retrouver les noms de Dalibor Dvorsky (2023) et de Filip Mesar (MTL). Ce sera pas mal les deux piliers de cette formation. Adam Sykora (NYR) et Samuel Honzek (2023) seront des jeunes joueurs plaisants à observer.

Ce sera tout de même une jeune équipe qui risque de se présenter à dans les Maritimes canadiennes. Dans le lot, on risque fort bien de noter l’absence de la vedette slovaque Juraj Slafkovsky.

En effet, dans un entretien avec Guillaume Lefrançois de la Presse, Jeff Gorton a mentionné que le plan actuel est de conserver Slafkovsky chez les Canadiens. Même si la porte n’est pas totalement fermée, on peut s’attendre à ce que le premier choix de l’encan 2022 rate le WJC 2023.

«En ce moment, on prévoit qu’il reste avec nous. Donc on leur a dit de planifier sans lui et qu’on les appellerait si ça change. Il joue assez bien, on voit le progrès. Mais ça peut changer.»

– Jeff Gorton

Serait-ce une bonne décision de la part de l’organisation ?

Passer à une autre étape

À mon avis, le CH prend la bonne décision si on décide de ne pas l’envoyer au tournoi. Je comprends la portion du regain de confiance. Il est certain que d’envoyer Slafkovsky au Championnat mondial junior pourrait lui donner une certaine confiance au niveau de son offensive.

Par contre, en le voyant jouer cette saison dans la NHL, je ne crois plus qu’il appartienne à son groupe d’âge. Allons-y dans le détail.

D’abord, une des lacunes du joueur slovaque présentement, c’est qu’il a de la difficulté à se protéger des coups adverses. À quelques reprises, il s’est fait surprendre en position de vulnérabilité. Des mises en échec qui auraient pu le blesser pas mal plus grièvement.

Ce n’est pas au WJC qu’il corrigera cette lacune selon moi, mais plutôt dans la AHL. Contre des joueurs de moins de 20 ans, Slafkovsky pourrait même reprendre ses vieilles habitudes de ne pas avoir à se protéger. Dans un hockey plus talentueux et moins physique, ce n’est pas l’endroit idéal pour pratiquer cette portion de ce qu’on appelle «jouer pro».

À lire: Repêchage 2023 | Top 32 préliminaire

Slafkovsky a montré qu’il peut jouer avec les adultes. Depuis le début de la saison, il affiche une belle progression tout en jouant dans la NHL. Même si ses lacunes nécessitaient, à mes yeux, un passage dans la AHL, je dois avouer qu’il est en mesure de jouer dans la NHL. Il a aussi montré de belles choses à l’international au Championnat du monde. Contre des adultes encore…

Est-il en mesure de dominer en NHL ? Pas encore. Est-ce que le WJC lui permettrait de trouver cette touche offensive de plus ? Je ne crois pas non plus. La pensée magique qu’il terminera le tournoi avec 16 points en 8 matchs et qu’il reviendra gagner le Calder ensuite dans la NHL, c’est bien beau pour les contes Disney. La réalité, c’est qu’il peut aussi bien terminer le tournoi avec une production bien en deçà des attentes et ainsi détruire sa confiance. Les choses vont bien pour l’instant avec le CH, pourquoi dérouter du plan ?

Un moment donné, dans le cas de Slafkovsky, il se doit de passer à une autre étape et c’est le hockey professionnel. Participer au WJC ne serait que le reculer dans sa progression.

Ce n’est pas qu’il n’a plus rien à apprendre, au contraire. Ce qu’il a à apprendre, ce n’est pas au WJC qu’il apprendra. Son intelligence sur la patinoire au niveau de son positionnement, son anticipation et son adaptation au style nord-américain (lire ici, le jeu physique), ce n’est pas au WJC que tu corriges ça.

C’est en NHL ou en AHL.

À lire également sur TSLH:

Podcasts
& vidéos

31 janvier 23

#79. Analyse des espoirs des Canadiens de Montréal (Partie 2)

Voici la deuxième partie de nos analyses des espoirs du CH en cette saison 2022-2023.

13 janvier 23

#78. Évaluation des espoirs du WJC 2023 par le TSLH Espoirs

Cette semaine, 4 membres du TSLH Espoirs discutent du Championnat mondial junior 2023.

31 décembre 22

#77. Le Forum TSLH: Championnat mondial junior 2023

Pascal et Mat prennent vos questions et jasent du prochain WJC 2023 ! Nos intervenants vous offrent aussi leur prédiction concernant le tournoi.

Nouvelles

Canadiens Montréal 02 février 2023

Carey Price sera au tournoi Pee-Wee de Québec

Carey Price sera au tournoi Pee-Wee de Québec
Canadiens Montréal 01 février 2023

Performances du «Rocket» de Montréal: crédit à Jean-François Houle

Performances du «Rocket» de Montréal: crédit à Jean-François Houle
Canadiens Montréal 31 janvier 2023

Canadiens | Deux joueurs renvoyés à Laval

Canadiens de Montréal
Canadiens Montréal 30 janvier 2023

Nick Suzuki tomberait 3e chez les centres selon Brian Wilde après le repêchage 2023

Nick Suzuki tomberait 3e chez les centres selon Brian Wilde après le repêchage 2023
Canadiens Montréal 30 janvier 2023

Rapport hebdomadaire | Luke Tuch sur une belle séquence, Sean Farrell domine et plus encore…

Rapport hebdomadaire | Luke Tuch sur une belle séquence, Sean Farrell domine et plus encore…
Canadiens Montréal 30 janvier 2023

Banque d’espoirs | Le CH exclu du top10 de Scott Wheeler

Banque d’espoirs | Le CH exclu du top10 de Scott Wheeler
Canadiens Montréal 28 janvier 2023

Owen Beck deviendra seulement le 12e joueur de 18 ans à jouer pour les Canadiens

Owen Beck
Canadiens Montréal 27 janvier 2023

Canadiens | Owen Beck est rappelé

Owen Beck

Commentaires

Laisser un commentaire