Fermer

Publié par pascal.lapointe  -  23.Juillet.2020 - 07:26
3179  
 

Trop petit pour la LNH, jamais il ne va faire la ligue, diront certains | Analyse vidéo approfondie de Cole Caufield et démystification des critiques à son égard

MTL.jpg
Photo par John Chedid ©
Après avoir passé au travers des quatre meilleurs espoirs à la défensive chez le Canadien, je m’attaque aujourd’hui à Cole Caufield. On connait tous ce petit Américain pour son talent de marqueur, mais aussi pour son petit gabarit. En raison de sa taille, beaucoup demeurent sceptiques quant à la possibilité de le voir un jour être utile dans la LNH. De plus, d’autres mentionnent qu’il n’est bon qu’à marquer des buts, rien d’autre. Est-ce qu’ils ont raison ? Est-il un choix gaspillé par l’état-major ? Eh bien, je vais analyser son jeu dans ce texte en m’appuyant sur des vidéos extraient d’Instat Hockey. Je vais essayer de demeurer réaliste afin de relativiser les attentes que les partisans doivent avoir envers lui. Marc Bergevin, l’entraîneur de Caufield dans la NCAA et lui-même ont déjà mentionné sur quoi le droitier devait travailler l’an prochain pour devenir un meilleur joueur. Est-ce que les aspects mentionnés sont véridiques ? Les prochaines lignes vous le diront.

Si vous voulez consulter les textes sur les autres espoirs, veuillez cliquer sur leur nom ci-dessous :

- Alexander Romanov
- Mattias Norlinder
- Jayden Struble
- Jordan Harris

Offensive et mobilité

Ce n’est pas une surprise pour personne, Cole Caufield prend tout son sens en offensive. Son talent pour marquer des buts est réellement élite. Ce jeune peut mettre la rondelle où il le désire et son arsenal de tir est diversifié. Toujours menaçant, il a le don de se faire oublier dans les espaces libres afin de se mettre en option pour ses coéquipiers. Doté d’une paire de mains capable de déjouer les défenseurs, je ne dirais pas que c’est l’une de ses forces. Il est capable, mais pas de façon régulière. Son maniement de bâton est excellent, mais surtout pour placer la rondelle où il veut pour effectuer un lancer. Caufield peut aussi bien battre un gardien avec un écran ou sans. La puissance de son mouvement suffit à mystifier n’importe qui. L’image ci-dessous montre tous les tirs tentés par l’Américain cette saison. On a les buts (« G » entourés de rouge), les tirs au but réussi (points noirs), les tirs au but ratés et bloqués (« X » noirs). Globalement, ce qui peut être observé est que le petit ailier droit n’est pas un joueur de périphérie. Il aime lancer de l’enclave et à partir des cercles de mises en jeu.


Image illustrant tous les tirs de Cole Caufield lors de la saison 2019-2020. Propulsé par Instat Hockey.

L’une des critiques que l’on voit sur lui est que Caufield ne fait que marquer des buts. En offensive, il ne fait rien d’autre. Personnellement, je trouve qu’il n’y a rien de plus faux. Je concède que ce n’est pas lui qui fonce sur les joueurs adverses en échec avant et qui est partout à la fois, mais comment voulez-vous qu’il domine physiquement son adversaire avec sa taille. Non, Caufield est plus du genre à utiliser son bâton quand un ennemi ne s’en attend pas afin de récupérer la rondelle. C’est aussi un joueur qui se positionne bien à l’attaque et qui est toujours en mouvement pour couper les relances ainsi que les options à l’ennemi. Alors, l’Américain est capable de créer des revirements. Le tout sera grandement amélioré quand son explosion sera plus marquée. Ne vous trompez pas, c’est un excellent patineur, mais pour sa grandeur, il va falloir que le petit droitier soit plus explosif afin de créer de la séparation avec l’adversaire. Techniquement compétent, je crois que ce ne sera pas difficile. Suffit d’augmenter sa masse dans le bas du corps. Je n’ai pas fait de vidéo montrant que sa mobilité, j’ai plutôt construit deux fichiers de situations en offensive où on peut le voir en mouvement. Ça m’a permis d’alléger un peu la charge à visionner pour les lecteurs.

La vision offensive du jeune est aussi développée. Comme je disais plus haut, plusieurs soulignent qu’il ne fait que marquer. Créer des jeux ne semble pas dans ses cordes. Encore une fois, je suis en désaccord. Il n’est pas un Suzuki, je le concède, mais tout est fait pour créer de l’offensive chez lui. Caufield sait que l’adversaire attend un lancer de sa part. Ainsi, il tire souvent avantage de la situation pour attirer des joueurs à lui et passer la rondelle à un coéquipier libre. Alors, sa création de chances de marquer pour ses compagnons de trio est intimement liée à sa vision, mais également à son talent de franc-tireur. Capable de se mouvoir pour ouvrir les lignes de passes et faire bouger la boîte défensive, je ne suis jamais vraiment en doute lorsque le disque se retrouve sur son bâton (surtout en avantage numérique), car je sais ce sera menaçant. Parlant de l’avantage numérique, c’est surtout là qu’il est efficace en offensive et c’est une des choses qu’il devra travailler l’an prochain. C’est un joueur qui est capable de transporter le disque et effectuer des entrées de zone également. En fait, ça arrive assez souvent qu’il soit responsable de le faire. Caufield est assez efficace dans cet aspect du jeu. Comme les défenseurs reculent souvent à son approche, on peut le comprendre, mais est-ce que ce sera aussi facile dans la LNH ? Assurément pas, mais de savoir que la capacité de le faire est là, c’est bon signe.

La première vidéo ci-dessous vous montre beaucoup de situations en offensive. Vous allez remarquer que Caufield est souvent dans le fond du territoire à gauche afin de profiter de son angle fort (un peu comme Ovechkin le fait). C’est son bureau. Dans les séquences, on voit des tirs du poignet, des tirs sur réception, dans le haut du filet, du côté de la mitaine, en échappée, à 2 contre 1, bref, toutes sortes de buts. Dans la deuxième vidéo, ce sont des situations où l’Américain démontre une belle vision offensive. Je crois que ces deux vidéos résument bien le talent de l’espoir. On peut également apprécier la mobilité du jeune dans les deux séquences, mais aussi qu’il n’est pas le plus rapide. C’est un joueur assez impliqué en territoire adverse, mais il est vrai que Caufield pourrait un peu moins se fier à ses coéquipiers pour lui donner la rondelle. Il va falloir apprendre à être celui sur qui on peut compter.


Vidéo montrant que Cole Caufield peut mettre la rondelle où il le veut et est une menace constante en attaque. Propulsé par Instat Hockey. N.B. Le son de la vidéo a été effacé lors de l’extraction, j’ai donc inséré de la musique pour comprends. Désolé de ce désagrément.


Vidéo montrant la vision offensive de Cole Caufield. L’Américain n’est pas qu’un franc-tireur, c’est un bon élément en attaque capable de créer des occasions de marquer pour ses coéquipiers.

Jeu physique et défensive

Je ne crois pas avoir besoin de vous convaincre que l’espoir du Canadien n’est pas un joueur physique et que sa tenue en défensive n’est pas au point. Caufield est surtout une arme offensive, alors dans sa zone, il joue très haut et dès que son équipe est sur le point de récupérer la rondelle, on le voit foncer vers la zone adverse. Parfois, le droitier évalue mal ses montées et ça crée des surnombres/revirements en relance. J’aimerais le voir plus bas pour porter main forte à ses coéquipiers. Il est fort possible que le tout fasse partie du plan de match de l’entraîneur, mais faudrait régler cela pour sa carrière professionnelle. De plus, lorsque Caufield joue bas, ce n’est pas le plus actif. Souvent, ses pieds sont immobiles et ses couvertures sont manquées. Il va falloir que l’espoir s’engage un peu plus. Le franc-tireur n’a pas été repêché pour son jeu dans son territoire, mais être impliqué avec plus de constance serait bien. Je ne crois pas qu’il est complètement incompétent, car son positionnement est bon, mais ça peut encore s’améliorer. En fait, après les fêtes, on a déjà vu de l’amélioration.

La vidéo ci-dessous montre plusieurs séquences des lacunes physiques et défensives de Cole Caufield. Le jeune a déjà souligné qu’il devra améliorer son jeu dans ces aspects, alors je m’attends à ce que ce soit mieux l’an prochain. Je vais assurément faire un suivit pour voir sa bonne volonté.


Vidéo illustrant les lacunes physiques et défensives de Cole Caufield. On devrait voir une nette amélioration l’an prochain. Nous verrons. Propulsé par Instat Hockey.

Conclusion

Pour terminer le texte, je dirais que le jeune a raison sur ce qu’il a à améliorer. En mai, souhaitant gagner le Hobey Baker l’an prochain, l’espoir a mentionné qu’il voulait devenir plus complet. Caufield veut devenir celui sur qui ses coéquipiers peuvent compter dans les moments importants. Il veut initier les jeux et ne plus dépendre d’un fabricant de jeux pour compter. En défensive, Caufield veut être plus impliqué pour aider son équipe. Bref, la confiance est là chez lui, mais tous ces objectifs sont énormes à remplir en une année. Est-ce qu’il va réussir ? Il a définitivement le talent, l’attitude et le temps de le faire. Alors, je crois qu’on verra une nette amélioration dans son jeu sur 200 pieds. Je ne dis pas qu’il deviendra un ailier bon dans les deux sens, mais ne plus être un cône en défensive serait déjà un bon en avant. Pour ce qui est de faire 2 points par match en moyenne (comme il le souhaite), je doute fortement qu’il y parvienne avec tous les départs d’éléments importants de la formation cet été. Nous verrons, mais je suis confiant que Caufield parvienne à la LNH et, qu’avec Kotkaniemi ou Suzuki, il devienne un élément important du top 6.


Écoutez notre dernier épisode du TSLH Podcast


0
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!

CANADIENS DE MONTRÉAL - 2020-2021

15 contrats à échéances au 2021-06-23.
8 joueurs autonomes au 2021-06-23.
7 joueurs autonomes avec restriction au 2021-06-23.
Dirigé par monsieur Marc Bergevin



CONTRAT À ÉCHÉANCE POUR LA SAISON 2020-2021

 [LW] - Tomas Tatar 5,3$ M 2017-2021 JA
 [C] - Phillip Danault 3,08$ M 2018-2021 JA
 [RW] - Joel Armia 2,6$ M 2019-2021 JA
 [LW] - Artturi Lehkonen 2,4$ M 2019-2021 JAR
 [LW] - Jordan Weal 1,4$ M 2019-2021 JA
 [C] - Jesperi Kotkaniemi 0,93$ M 2018-2021 JAR
 [C] - Ryan Poehling 0,93$ M 2018-2021 JAR
 [D] - Cale Fleury 0,77$ M 2018-2021 JAR
 [G] - Charlie Lindgren 0,75$ M 2018-2021 JA
 [D] - Gustav Olofsson 0,75$ M 2020-2021 JA
 [D] - Victor Mete 0,74$ M 2020-2021 JAR
 [LW] - Brandon Baddock 0,7$ M 2020-2021 JA
 [C] - Laurent Dauphin 0,7$ M 2020-2021 JAR
 [D] - Noah Juulsen 0,7$ M 2020-2021 JAR
 [C] - Alex Belzile 0,7$ M 2020-2021 JA


DATES IMPORTANTES SAISON 2020-2021

Début de la saison : 2021-01-01
Fin de la saison : 2021-05-01
Date limite des transactions : 2021-02-23
Début du marché des agents libres : 2021-06-23



MASSE SALARIALE POUR LA SAISON 2020-2021

Plancher salarial : 69,1 $ M
Plafond salarial : 81,5 $ M



EN VRAC

Réseaux sociaux