Fermer

Publié par pascal.lapointe  -  13.Juillet.2020 - 09:06
4803  
 

Un espoir du Tricolore à la ligne bleue agit en vrai général en Suède | Analyse vidéo approfondie du jeu de Mattias Norlinder

MTL.jpg
Après vous avoir fait une analyse du jeu d’Alexander Romanov dans la KHL, je vais maintenant me pencher sur le cas de Mattias Norlinder, le Suédois. Ce qui circule sur la toile a de quoi emballer n’importe quel partisan du Canadien. Comparé à des grands de l’histoire ou à PK Subban par moment, il ne faut pas oublier que l’espoir joue dans la deuxième meilleure ligue en Suède et non pas la première. Ses performances demeurent encourageantes, mais on doit tempérer nos attentes. Néanmoins, c’est un jeune talentueux et très intelligent. Le texte qui suit tentera de vous exposer les atouts qu’il possède et de faire en sorte que vous ayez une image à mettre sur son talent. C’est bien beau regarder des faits saillants et se fier aux dires des autres, mais il vaut mieux le voir jouer pour faire sa propre opinion et c’est ce que je vais tenter de faire ici pour vous.

Mobilité et relance

Depuis sa sélection, nous savons que Mattias Norlinder est un bon patineur, mais dans quoi est-il bon au juste ? Alors qu’Alexander Romanov excelle dans ses pivots et la prise de puissance lors de ceux-ci, le Suédois se démarque plutôt au niveau de sa vitesse de pointe. Agile et « smooth », l’accélération du gaucher est moins marquante que celle du Russe, mais sa vitesse maximale est élevée. Ça lui prend un peu de temps, mais une fois atteinte, c’est difficile de l’arrêter. Gardant toujours la tête haute, Norlinder peut vous faire payer de diverses façons. Que ce soit à l’aide d’une passe précise ou d’un jeu de jambes pour vous contourner, l’espoir est très plaisant à regarder en relance.

Je crois que ce sera l’aspect de son jeu qui sera le plus difficile à transposer à la LNH. Avec les patinoires plus petites et les adversaires moins passifs, la pression viendra vite sur lui. Un an en AHL l’aidera surement à s’y accoutumer. J’espère que ce sera le chemin emprunté par le CH. Même si ce ne sera pas facile (l’adaptation), je ne doute pas qu’il va s’en sortir. C’est un joueur avec une bonne vision et une excellente première passe. Couplé avec sa mobilité et son gabarit, je le vois devenir une force en relance pour l’équipe. La vidéo ci-dessous vous donne une bonne idée de son talent dans ces situations.


Vidéo montrant une succession de séquences impliquant Mattias Norlinder #6 en situation de relance. On peut voir qu’il est autant à l’aise à transporter le disque qu’à faire une longue ou une courte passe précise. Présenté par Instat Hockey.

Avantage numérique et apport offensif

La principale qualité de l’espoir du Tricolore, à mes yeux, est son jeu en avantage numérique. S’occupant souvent des entrées de zones et de la distribution de la rondelle, Norlinder est un vrai général à la ligne bleue. Les matchs et la quantité de séquences que j’ai visionnées m’ont montré un jeune aux allures de vétérans qui voit tout sur la glace et qui peut exploiter une défensive ennemie à sa guise. Possédant un bon tir, plus précis que puissant, ses armes sont assez diversifiées pour le rendre imprévisible en situation de surnombre. La première vidéo ci-dessous vous montre plusieurs séquences en avantage numérique. Elles sont très éloquentes et ressemblent à ce qu’on voit généralement lorsqu’il se retrouve dans ce genre de situation. Vous remarquerez qu’il n’est jamais à 100 km/h, mais plutôt calme avec la tête haute et un bon contrôle de ce qui se passe. Avec tout l’espace qu’il y a sur la glace, pas besoin d’être pro actif à se jeter partout. Toutefois, dans la LNH, va falloir qu’il démontre plus de dynamisme. Dans la SHL, on aura déjà un bon échantillon de ses capacités. On réévaluera l’an prochain pour voir si ça s’améliore.


Vidéo de Mattias Norlinder #6 en avantage numérique. On le voit distribuer la rondelle et transporter le disque sans trop de difficulté. Présenté par Instat Hockey.

Je voulais ensuite vous montrer tous les buts du Suédois. On a vu plusieurs fois cette saison des buts spectaculaires passer sur la toile. Ces buts se faisaient très souvent près du filet et je me demandais si c’était coutume chez lui de se présenter dans l’enclave. Eh bien, oui, tous ces buts se sont fait en avant du filet. Norlinder est un arrière très actif dans l’ensemble du territoire offensif. Ses lancées peuvent venir de partout et, lorsque vous êtes son partenaire de jeu, il faut demeurer attentif aux permutations. L’image ci-dessous vous présente tous les tirs réussis, manqués et bloqués de Norlinder cette saison.


Image montrant le positionnement de tous les tirs réussis (point noir), manqués (X) et bloqués (X) lors de la saison 2019-2020. Les "G" entourés de rouge sont les buts du défenseur. Présenté par Instat Hockey.

Comme vous pouvez voir, ça vient de partout, mais ses buts sont situés en avant du filet. Pour un défenseur, c’est assez impressionnant. Alors, je vous ai donc sorti une vidéo relatant tous les buts du défenseur cette année afin que vous puissiez admirer son talent. Vous remarquerez la puissance de son tir des poignets et son aisance pour les tirs voilés. C’est aussi un joueur avec une excellente paire de mains en espace rapproché.


Vidéo montrant tous les buts de Mattias Norlinder #6 lors de la saison 2019-2020. Présenté par Instat Hockey.

Jeu en défensive et physique

Le Suédois n’est pas un joueur physique comme Alexander Romanov. C’est plutôt un arrière qui va utiliser son positionnement, sa mobilité et son bâton pour contrer l’adversaire. On ne le verra pas sortir de grosses mises en échec, jamais, mais il n’est pas un élément qu’on peut tasser aisément non plus (dans l’Allsvenskan). En moyenne, c’est moins d’un plaqué par match. Je ne doute pas nécessairement de sa force physique ou de sa capacité à distribuer les mises en échec, mais je crois que Norlinder n’y est pas habitué.

En effet, la ligue n’est pas reconnue pour être physique et, avec tout l’espace qu’il y a, c’est normal. La vidéo qui suit montre trois séquences où l’on voit le Suédois administrer de bons coups d’épaule. Ce sont surtout des situations routinières que l’on voit normalement dans un match de hockey. Il est listé à 6 pieds et 179 livres par eliteprospects.com, mais je crois, personnellement, qu’il est plus grand et gros que cela. Pour ce qui est de son absorption des contacts, ce n’est pas un problème pour lui. Dans la vidéo, j’ai inséré des séquences où l’on voit l’adversaire finir ses mises en échec sur Norlinder. Ce que j’aime voir est qu’il n’a pas peur de payer le prix pour finir ses dégagements ou passes. Il est couramment le premier sur la rondelle dans ses poursuites et on aime voir ça. Il y a deux moments où il se fait frapper en espace ouvert. Va falloir faire attention à cela, car dans la LNH, ça va faire beaucoup plus mal.


Vidéo montrant la capacité de Mattias Norlinder à distribuer les mises en échec et à absorber celles de l’adversaire. Présenté par Instat Hockey.

Dans sa zone, Norlinder qui joue la majorité du temps à droite n’est pas le meilleur, mais pas le pire non plus. Il peut jouer d’un côté comme de l’autre, mais est plus souvent utilisé à droite. Le gaucher s’efforce de protéger le devant du filet et couper les lignes de passes selon la situation. Ça ne semble pas aisé de le contourner, mais ça arrive à quelques reprises lorsque l’adversaire a un bon élan et que Norlinder joue trop haut à la ligne bleue. Si on le compare à Romanov, ce dernier est meilleur pour couvrir son homme, mais je ne dirais pas que Norlinder n’est pas bon.

Ce qu’il faut comprendre est que le jeu n’est pas très relevé en Allsvenskan. C’est plutôt « soft » comme niveau. Vous allez voir dans la vidéo ci-dessous des situations du Suédois dans son propre territoire. Je ne le trouve pas très proactif personnellement, mais tous les joueurs ne semblent pas y aller à 100 km/h. Je crois que c’est une illusion de la grande patinoire et de l’aspect physique qui n’est pas très exploité en Suède. En SHL, ce sera quelque peu différent et j’ai bien hâte de le voir y évoluer l’an prochain. Je n’ai pas vraiment besoin de vous faire une description de chaque séquence. Ce sont tous des jeux typiques d’un défenseur qui joue dans son territoire. C’est plutôt banal je dois dire. Au moins, on sait qu’il est capable, donc c’est une bonne nouvelle pour un arrière aussi doué à l’attaque.


Vidéo montrant Mattias Norlinder #6 dans son territoire. Présenté par Instat Hockey

Ses défauts

Oui, le Suédois est potable dans son territoire, mais sa nature fait en sorte qu’il est sujet aux revirements. C’est un joueur qui prend des chances. Que ce soit dans son territoire, en zone neutre ou chez l’ennemi, ça arrive que ses passes soient trop audacieuses et que ses décisions soient risquées. Je vous ai construit une petite vidéo qui ferait rouler des yeux n’importe quel entraîneur. Il est jeune, alors ce n’est pas un problème. C’est le bon moment pour faire ces erreurs. On en voyait beaucoup plus en début de saison, alors qu’après le Championnat du monde junior, son jeu a muri et s’est stabilisé. C’est de bon augure et je suis certain qu’on verra une nette amélioration l’an prochain et que la marche sera moins haute à franchir avec le Rocket.

Vous remarquerez que la vidéo comment avec une séquence où Norlinder se ramasse très haut en territoire adverse. Ce n’est pas une erreur en soi, mais ce phénomène arrive vraiment souvent chez lui. Il joue très haut chez l’ennemi. Il agit souvent comme un quatrième attaquant pour son équipe. C’est bien « cute » en Allsvenskan, mais si cet espoir devient aussi prévisible en LNH, l’adversaire va s’habituer et exploiter cette tendance. Il va seulement falloir qu’il évalue mieux quand le faire, c’est tout.


Attention aux âmes sensibles, vidéo de Mattias Norlinder #6 prenant de mauvaises décisions dans les trois zones.

Conclusion

Personnellement, je ne vois rien dans son jeu qui m’inquiète pour dire que Mattias Norlinder n’atteindra pas la LNH. Son jeu est construit pour le hockey moderne et, même si tu travailles devra être fait, j’ai bonne espérance qu’il y parvienne. Le Suédois devra augmenter son tempo en général (il est trop passif), améliorer son positionnement par rapport à ses adversaires, développer son accélération et stabiliser ses décisions. On a déjà vu une amélioration dans la plupart de ces catégories à mesure que la saison avançait, alors ça se passera bien. Le Canadien n’est pas pressé de l’accueillir à Montréal, alors je ne vois pas de mal à ce qu’il prend encore au moins deux ans (une année en SHL et l’autre avec le Rocket) avant de voir du temps en LNH. Norlinder semble une autre belle trouvaille en défensive pour le CH et s’ajoutera à la profondeur de l’équipe éventuellement.

J’espère que l’analyse vous a plu et je suis ouverts aux discussions, ainsi qu’aux demandent spéciales pour de futurs textes. Le prochain sera pour Jayden Struble, alors restez à l’affut.

Écoutez notre dernier épisode du TSLH Podcast


0
  

VOIR AUSSI

DERNIÈRES COMMENTÉES


Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!

CANADIENS DE MONTRÉAL - 2020-2021

15 contrats à échéances au 2021-06-23.
8 joueurs autonomes au 2021-06-23.
7 joueurs autonomes avec restriction au 2021-06-23.
Dirigé par monsieur Marc Bergevin



CONTRAT À ÉCHÉANCE POUR LA SAISON 2020-2021

 [LW] - Tomas Tatar 5,3$ M 2017-2021 JA
 [C] - Phillip Danault 3,08$ M 2018-2021 JA
 [RW] - Joel Armia 2,6$ M 2019-2021 JA
 [LW] - Artturi Lehkonen 2,4$ M 2019-2021 JAR
 [LW] - Jordan Weal 1,4$ M 2019-2021 JA
 [C] - Jesperi Kotkaniemi 0,93$ M 2018-2021 JAR
 [C] - Ryan Poehling 0,93$ M 2018-2021 JAR
 [D] - Cale Fleury 0,77$ M 2018-2021 JAR
 [G] - Charlie Lindgren 0,75$ M 2018-2021 JA
 [D] - Gustav Olofsson 0,75$ M 2020-2021 JA
 [D] - Victor Mete 0,74$ M 2020-2021 JAR
 [LW] - Brandon Baddock 0,7$ M 2020-2021 JA
 [C] - Laurent Dauphin 0,7$ M 2020-2021 JAR
 [D] - Noah Juulsen 0,7$ M 2020-2021 JAR
 [C] - Alex Belzile 0,7$ M 2020-2021 JA


DATES IMPORTANTES SAISON 2020-2021

Début de la saison : 2021-01-01
Fin de la saison : 2021-05-01
Date limite des transactions : 2021-02-23
Début du marché des agents libres : 2021-06-23



MASSE SALARIALE POUR LA SAISON 2020-2021

Plancher salarial : 69,1 $ M
Plafond salarial : 81,5 $ M



EN VRAC

Réseaux sociaux