Fermer

Publié par pascal.lapointe  -  21.Juillet.2020 - 07:17
4207  
 

Un as marqueur suédois comme cible au 9e rang | Analyse vidéo approfondie du jeu d'Alexander Holtz

Dernièrement, j’ai publié quatre textes concernant des espoirs du Tricolore. Avec toutes les vidéos qui sont mises à notre disposition depuis le partenariat avec Instat Hockey, les possibilités sont quasiment infinies en matière de recrutement. Ainsi, Alexander Romanov, Mattias Norlinder, Jayden Struble et Jordan Harris ont tous fait l’objet d’une analyse vidéo approfondie. Avant de passer aux suivants dans ma liste, c’est-à-dire Cole Caufield, Jesse Ylonen et Joni Ikonen (entre autres), je vais bifurquer vers le prochain repêchage. J’ai écrit de nombreux profils depuis janvier concernant les espoirs éligibles à la séance qui aura lieu en octobre. Je vais continuer d’en écrire, mais je voulais revisiter quelques joueurs qui pourraient être une cible du CH.

Avec le nouvel outil à ma disposition, je peux grandement améliorer mes profils de ses joueurs. Comme les chances d’en voir au moins un avec le CH sont bonnes, ça va éclairer un peu plus les lecteurs sur la qualité de ces jeunes. Un peu comme les textes sur les quatre joueurs nommés ci-haut, je vais appuyer mes dires avec des séquences vidéo. Je vais tenter d’être le plus concis et clair possible. N’hésitez pas à commenter, à poser des questions si vous en avez ou à faire des demandes spéciales.

La cible du jour est Alexander Holtz, le franc-tireur suédois.

Mobilité

Holtz est un joueur qu’on peut qualifier de dynamique offensivement. Son accélération n’est pas nécessairement la plus explosive, mais lorsque son erre d’aller est enclenché, il vole sur la glace. Ça le rend hyper dangereux en relance de l’offensive, mais aussi en entrée de zone où il attaque les zones libres avec rapidité. Ce n’est pas lui qui s’occupe généralement de contrôler le jeu sur la glace, alors, Holtz doit se déplacer constamment pour se mettre en option à celui qui est en possession du disque. Ainsi, c’est quand même rare qu’on le voie immobile.

Dans la séquence ci-dessous, on voit bien qu’il devra améliorer sa vitesse et ses premiers pas. C’est assez flagrant, mais il a une faim pour la rondelle que j’aime bien observer. À mes yeux, je ne vois pas de drapeaux rouges quant à sa mobilité. Ça viendra avec le temps, le travail et la maturité, j’en suis convaincu.


Vidéo illustrant la mobilité d’Alexander Holtz. Une fois décollée, il n’y a pas vraiment de problème. Propulsé par Instat Hockey.

Physique et défensive

Le Suédois ne sera jamais un joueur physique et/ou défensif. Toutefois, Holtz est très conscient de ce qu’il doit faire sur la glace. Il n’a pas tendance à être frileux le long des rampes et devant le filet, alors la base est là pour se démarque dans le futur. Pour ce qui est de la défensive, je crois que cet aspect de son jeu est sous-estimé. Je ne dis qu’il est un élément constant et élite sans la rondelle, mais ce n’est pas un cône. Oui, Holtz peut parfois se faire prendre les deux pieds dans le ciment, mais généralement, on l’y voit actif et bien positionné. En situation de replis et de permutation avec un défenseur qui monte la rondelle, je le trouve compétent. Ça demeure un gars intelligent sur la glace et l’expérience lui fera beaucoup de bien. Je le vois pogner un solide mur sur les petites glaces à ce niveau personnellement. J’ai bien hâte de le voir en Amérique du Nord.

Les deux vidéos ci-dessous montrent beaucoup de séquences positives et négatives dans les trois zones. Sérieusement, bien que je m’amuse à le comparer à Ilya Kovalchuk, je crois qu’il est meilleur sans la rondelle que le Russe dans ses belles années. L’avenir nous dira s’il développera cet aspect.


Vidéo montrant les lacunes défensives d’Alexander Holtz, mais aussi les points encourageants. Propulsé par Instat Hockey.


Vidéo illustrant l’aspect physique d’Alexander Holtz. Propulsé par Instat Hockey.

Offensive

Bon. Maintenant, on arrive dans le bout intéressant. Alexander Holtz est l’un, sinon LE marqueur de ce repêchage. Son arsenal de tirs est très diversifié et peut battre n’importe quel gardien que par sa vélocité. Son élan est court et précis, tandis que le Suédois peut envoyer la rondelle où il le désire. Son jeu en offensive tourne autour de la création de chances de marquer. Toujours en recherche de l’espace libre ou de ligne de passe, Holtz est rarement inactif. Comme je l’ai mentionné plus tôt, ce n’est pas quelqu’un qui se fie qu’aux autres pour récupérer la rondelle. C’est souvent lui qui est en poursuite et qui met de la pression sur l’adversaire. Sa vision du jeu est très sous-estimée sur la toile à mon sens. Il est capable de créer des jeux pour ses coéquipiers, mais la plupart du temps, Holtz les utilise pour éventuellement recevoir une passe menant à un but. Pour finir, ce n’est vraiment pas un joueur de périphérie. Se salir le nez ne lui fait pas peur et c’est l’une des caractéristiques qui me plait beaucoup chez lui.

Les vidéos ci-dessous illustrent bien, je le crois, son habilité en zone adverse. J’y ai inséré des séquences en avantage numérique où il est dangereux et en mouvement. L’autre vidéo montre une partie de ses buts cette année. Ça ne prend pas vraiment une grosse analyse pour voir que ce jeune est talentueux près du gardien. J’aime bien voir que Holtz possède un bon timing au niveau des permutations entre coéquipiers. Ça me démontre que sa vision est bel et bien développée.


Vidéo illustrant le mouvement offensif d’Alexander Holtz et sa capacité à se positionner pour être une menace constante. Propulsé par Instat Hockey.


Vidéo montrant une partie des buts d’Alexander Holtz cette saison. Quel tir ! Propulsé par Instat Hockey.

Conclusion

Avant d’avoir accès aux vidéos d’Instat Hockey, je trouvais qu’Alexander Holtz était plutôt unidimensionnel. À mes yeux, le Suédois était un marqueur de buts, c’est tout. Avec les visionnements que je viens de faire, je peux vous dire qu’il est bien plus que ça. L’ailier droit provoque ses chances et il est utile à son équipe même sans la rondelle. Capable d’appliquer de la pression et de soutirer la rondelle à ses adversaires, c’est un joueur actif qui est une menace dans tous les sens du terme. Son jeu physique, son accélération (sa technique aussi) et son jeu en défensive doivent tous être améliorés, mais je le vois devenir une vraie menace dans la LNH. Je m’attends à ce qu’il pogne un mur en Amérique du Nord sur les petites glaces, mais rien d’insurmontable. Pour le Canadien, même s’il y a la présence de Cole Caufield et Jesse Ylonen dans la banque d’espoirs à droite, l’ajout d’Alexander Holtz serait la bienvenue. Avoir Caufield et Holtz dans la même équipe amènerait tellement de puissance en attaque. Avec Kotkaniemi qui je crois sortira de sa coquille d’ici deux ans et Nick Suzuki qui est un fabricant de jeu hors pair, ça ferait une attaque plus qu’intéressante. Est-ce qu’il a des chances d’être disponible au 9e rang (si le CH y repêche)? Oui définitivement. Est-ce que le CH le considèrera ? Je suis sûr que leur scout en Suède, Christer Rockstrom, le voit dans sa soupe. Ce n’est pas nécessairement mon joueur préféré du top 10, mais être déçu de sa venue serait inutile. C’est tout qu’un joueur.




Écoutez notre dernier épisode du TSLH Podcast


0
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!

Réseaux sociaux