Retour à l'accueil

Josh Anderson: bilan de mi-carrière

Les Canadiens de Montréal sont présentement dans une séquence de 3 revers consécutifs. Si on veut ajouter un angle un peu plus dramatique, on pourrait même dire qu’ils ont subi 8 défaites à leurs 11 dernières sorties. Dans tous les cas, la saison du CH est parsemée de hauts enivrants (l’espace d’un soir) et de bas plus répétitifs, qui s’entremêlent dans une perception biaisée de certains partisans sur le genre d’équipe que nous avons depuis quelques saisons et/ou il s’agit surtout d’un simple mécanisme d’autodéfense puisque, évidemment, nous voulons les aimer… nos Canadiens.

Et à travers les méandres d’une autre saison de reconstruction, où les différentes petites histoires s’écrivent au fur et à mesure que les petits drames resurgissent, que ce soit sur les efforts du guerrier Brendan Gallagher ou le cheminement de notre shérif Arber Xhekaj entre Laval et Montréal ou la belle éclosion de Mike Matheson, il y a la fable interminable de Josh Anderson: cet attaquant de puissance, qui patine parfois comme le vent, sans jamais aboutir à un dénouement satisfaisant dont la finalité perdurerait plus d’une journée ou deux.

Évidemment, il lui arrive de foncer vers le filet, d’entrer en zone adverse de manière énergique pour peut-être envoyer la rondelle en fond de territoire ou peut-être faire une passe imprécise à un coéquipier qui ne s’y attendait possiblement pas. Et avec une récolte de 7 buts et 5 passes en 42 rencontres cette saison, c’est peut-être juste ça que Josh Anderson peut apporter à une équipe de la LNH, mais ça semble bien peu pour un joueur qui écoule présentement la 4e année d’un contrat de 7 saisons qui lui rapporte 5.5M$ par année.

Mais qu’attend-t-on exactement de Josh Anderson? Espère-t-on encore 30 buts par saison? 60 points peut-être? Un attaquant de puissance pouvant changer l’allure d’une rencontre? Est-ce toujours réaliste après huit saisons dans la LNH de penser qu’il sera un jour ce joueur que nous espérons qu’il devienne? A-t-il jamais même fourni des indices nous permettant de croire qu’il pouvait être ce joueur?

Maintenant âgé de 29 ans et après 499 matchs dans la LNH, il serait intéressant de regarder objectivement ce que la carrière de Josh Anderson a à nous offrir en terme d’informations pertinentes pour évaluer le genre de joueur qu’il est et qu’il pourrait devenir.

Josh Anderson est un choix de 4e ronde des Blue Jackets de Columbus lors de l’encan 2012 (95e au total). Avant d’être repêché, il a joué trois saisons dans la OHL avec les Knights de London. À ses deux premières années avec London, il a remporté la coupe J. Ross Robertson (remis à la meilleure équipe de la OHL) à deux reprises, et alors qu’il s’agit d’accomplissements très impressionnants, il est intéressant d’analyser l’impact que Josh Anderson a eu sur ces deux conquêtes.

Carrière junior avec les Knights de London

En 2011-2012, Josh Anderson a terminé au 15e rang des pointeurs des Knights.

Classement des pointeurs – Knights de London – saison régulière 2011-2012

RangJoueurPJBAPts
1Seth Griffith*68454085
2Vladislav Namestnikov*63224971
3Jared Knight52262652
4Max Domi*62212849
5Ryan Rupert63173148
6Greg McKegg*30192241
7Andreas Athanasiou*63221537
8Matt Rupert48122335
9Austin Watson*29112435
10Chris Tierney*65112334
11Dane Fox34131932
12Olli Maatta*5852732
13Bo Horvat*64111930
14Scott Harrington*4432326
15Josh Anderson*64121022
*joueur ayant joué dans la LNH

Encore plus étonnant, en séries éliminatoires, la même année, il a été presqu’invisible, n’obtenant que 5 points en 19 rencontres.

Classement des pointeurs – Knights de London – séries 2011-2012

RangJoueurPJBAP
1Olli Maatta*1961723
2Seth Griffith*19101323
3Vladislav Namestnikov*1941418
4Austin Watson*1910717
5Ryan Rupert199615
6Greg McKegg*154711
7Matt Rupert19459
8Max Domi*19459
9Jarred Tinordi*19358
10Jared Knight15448
11Tyler Ferry19257
12Scott Harrington*19167
13Chris Tierney*19527
14Josh Anderson*19235
*joueur ayant joué dans la LNH

En 2012-2013, durant la saison régulière, la production offensive de Josh Anderson fût un peu plus significative, alors qu’il a obtenu 49 points en 68 matchs.

Classement des pointeurs – Knights de London – saison régulière 2012-2013

RangJoueurPJBAIts
1Max Domi*64394887
2Seth Griffith*54334881
3Alex Broadhurst*65234063
4Bo Horvat*67332861
5Chris Tierney*68183957
6Josh Anderson*68232649
*joueur ayant joué dans la LNH

C’est en séries éliminatoires qu’il y a une baisse drastique dans la production d’Anderson comme en témoigne ses 3 points en 19 matchs lors de la 2e conquête de la coupe J. Ross Robertson.

Classement des pointeurs – Knights de London – séries 2012-2013

RangJoueurPJGAIts
1Max Domi*21112132
2Alex Broadhurst*21101828
3Seth Griffith*2191625
4Bo Horvat*2116723
5Chris Tierney*2161521
6Ryan Rupert2111920
7Olli Maatta*2141014
8Remi Elie*21448
9Kyle Platzer21246
10Nikita Zadorov*20246
11Brett Welychka16426
12Paxton Leroux14145
13Tyler Ferry21235
14Dakota Mermis*21134
15Scott Harrington*17044
16Matt Rupert11123
17Josh Anderson*19123
*joueur ayant joué dans la LNH

À sa dernière saison avec les Knights de London e 2013-2014, il a amassé 51 points en 59 parties de saison régulière et un surprenant total de 9 points en 9 rencontres en séries, alors que les Knights ont été éliminé en 2e ronde.

Ses débuts avec les Blue Jackets

À ses débuts dans la LNH, Josh Anderson a surtout joué dans la AHL pour le club-école des Blue Jackets de Columbus: les Flacons de Springfield en 2014-2015 et les Monsters de Cleveland en 2015-2016. En 110 rencontres dans la AHL, il a cumulé 56 points. En 2015-2016, il a même remporté la coupe Calder (remis à la meilleure équipe de la AHL) avec les Monsters, participants à 12 des buts des siens en 15 rencontres.

À partir de la saison 2016-2017, il fera partie de l’alignement des Blue Jackets pour les quatre saisons suivantes et il produira à un rythme respectable pour un joueur repêché en 4e ronde et s’établissant dans la LNH dans une équipe équilibrée.

SaisonÉquipePJBAPts
2016-17Columbus Blue Jackets78171229
2017-18Columbus Blue Jackets63191130
2018-19Columbus Blue Jackets82272047
2019-20Columbus Blue Jackets26134

En 2019-2020, il voit sa saison être compromise lorsqu’une blessure à l’épaule le tiendra à l’écart du jeu pendant 5 mois. Au moment de sa blessure, il avait un rendement peu impressionnant de 1 but et 3 passes en 26 rencontres.

Anderson se joint aux Canadiens

Le 6 octobre 2020, Josh Anderson est acquis par les Canadiens de Montréal en échange de Max Domi, son ancien coéquipier avec les Knights de London. Il signe ensuite un lucratif contrat de 7 ans à 5.5M$ par saison.

À première vue, cette acquisition semblait être raisonnable. Anderson avait connu une saison 2018-2019 plutôt intéressante avec 47 points en 82 matchs, mais il s’avèrera que la production d’Anderson à Montréal ne dépassera jamais vraiment les 30 points par saison, et ce, s’il arrive à éviter l’infirmerie.

SaisonÉquipePJBAPts
2020-21Montreal Canadiens5217724
2021-22Montreal Canadiens69191332
2022-23Montreal Canadiens69211132
2023-24Montreal Canadiens427512

Dans un contexte où il semble plutôt évident que depuis le début de sa carrière Josh Anderson joue un hockey assez unidimensionnel, basé sur son poids et sa rapidité, il n’y a pas vraiment d’analyse concrète qui permettrait de croire aux observateurs les plus optimistes qu’Anderson puisse au jour apporter autre chose qu’une productivité passagère et limitée, avec très peu de valeur périphérique qui pourrait justifier un salaire de 5.5M$ par saison, et ce pour encore trois autres années.

Comparatifs

Si on regarde à travers la LNH, Josh Anderson n’est pas le seul joueur dans le fin vingtaine avec un contrat démesuré par rapport à ses performances sur la glace. On n’a qu’à penser à Anthony Mantha qui termine cette saison un contrat de 4 ans qu’il lui rapporte 5.7M$ par saison pour une production bien en dessous des attentes ou à Jakub Vrana qui peine à maintenir un poste dans la LNH tout en terminant cette année un contrat de 3 saisons lui rapportant 5.25M$ par année.

L’histoire de la LNH est remplie de ces joueurs qui n’ont pas été à la hauteur des attentes, mais y aurait-il un exemple concret d’un joueur ayant évolué dans des paramètres similaires à ceux de Josh Anderson et qui aurait eu du succès? Peut-être Oliver Bjorkstrand.

Oliver Bjorkstrand a été repêché en 3e ronde de l’encan 2013 (89e au total) par les mêmes Blue Jackets de Columbus qui ont repêché Josh Anderson l’année précédente. Tout comme Anderson, Bjorkstrand a passé ses deux premières saisons dans la LNH avec le club-école des Blue Jackets. Par la suite, l’attaquant danois s’est trouvé un poste permanent à Columbus où il a connu sa part de succès (plus qu’Anderson). Après quelques saisons à Columbus, l’équipe de Jarmo Kekalainen a aussi perdu foi en lui et l’a échangé aux Kraken de Seattle pour quelques choix de repêchage. À ce jour, Oliver Bjorkstrand est toujours un attaquant relativement prolifique, capable de produire entre 50 et 60 points par saison pour un salaire de 5.4M$ par saison jusqu’en 2026, ce qui est, techniquement, le genre de trajectoire que nous aurions souhaité pour Josh Anderson. Y a-t-il une nuance au niveau du talent brute entre ces deux joueurs? Possiblement, mais il reste néanmoins que leurs parcours sont très similaires.

Statistiques – Oliver Bjorkstrand – depuis 2017

SaisonÉquipePJBAPts
2017-18Columbus Blue Jackets82112940
2018-19Columbus Blue Jackets77231336
2019-20Columbus Blue Jackets49211536
2020-21Columbus Blue Jackets56182644
2021-22Columbus Blue Jackets80282957
2022-23Seattle Kraken81202545
2023-24Seattle Kraken46122436

Évidemment, il est toujours périlleux de parler des performances d’un joueur en comparaison avec son salaire et il y a beaucoup de différentes données qu’il faut considérer lorsqu’on s’aventure dans ce genre d’analyse (bien au-delà ces celles exposées dans ce texte), mais ce n’est pas nécessairement le but ici, alors qu’il s’agit plutôt de savoir si Josh Anderson ne pourra jamais devenir autre chose que ce qu’il a toujours été: un joueur physique, qui ne l’est pas tant, un joueur rapide, qui ne peut qu’aller en ligne droite, un joueur avec de bonnes intentions, qui ne trouve jamais sa place et surtout, un joueur surestimé… qui ne prendra jamais de valeur.

À lire aussi:

Bowen Byram devrait revenir au jeu mercredi

Une ligne toute tracée pour Lane Hutson vers la LNH

Expansion historique dans la BCHL

Podcasts
& vidéos

11 juin 24

#137. Top 32: Liste finale de Mathieu pour le repêchage 2024

Mathieu vous présente ses analyses et ses profils de joueur pour le repêchage 2024 concernant les 32 meilleurs espoirs, à ses yeux.

11 juin 24

#136. TOP32: Liste finale de Pascal pour le repêchage 2024

Dans cet épisode, Pascal vous présente ses 32 meilleurs espoirs pour le repêchage 2024 !

27 mai 24

#135. Mock Draft 2024 (Rangs 11 à 20) et prédiction pour la Coupe Memoriale !

Dans cet épisode, on poursuit notre Mock Draft NHL avec les rangs 11 à 20 et on met la table pour le tournoi de la Coupe Memoriale !

Nouvelles

Canadiens Montréal 17 juin 2024

Les joueurs du CH se sont-ils améliorés en 23-24 – Évaluation des centres

Les joueurs du CH se sont-ils améliorés en 23-24 – Évaluation des centres
Canadiens Montréal 16 juin 2024

Où évoluera Oliver Kapanen l’an prochain?

Oliver Kapanen - InStat Hockey
Canadiens Montréal 14 juin 2024

La fin pour Jesse Ylonen avec les Canadiens?

La fin pour Jesse Ylonen avec les Canadiens?
Canadiens Montréal 11 juin 2024

CH: transiger pour repêcher Cole Eiserman au repêchage 2024 ?

CH: transiger pour repêcher Cole Eiserman au repêchage 2024 ?
Canadiens Montréal 04 juin 2024

Canadiens | Du soutien pour Jakub Dobes avec le Rocket de Laval

Canadiens | Du soutien pour Jakub Dobes avec le Rocket de Laval
Canadiens Montréal 01 juin 2024

Dernière journée pour signer ces trois espoirs chez les Canadiens

Dernière journée pour signer ces trois espoirs chez les Canadiens
Actualité NHL 31 mai 2024

Un contrat pour Jared Davidson avec les Canadiens

Un contrat pour Jared Davidson avec les Canadiens
Canadiens Montréal 17 mai 2024

Jeff Gorton à Columbus: le CH dit non !

Jeff Gorton à Columbus: le CH dit non !

Commentaires

Laisser un commentaire