Retour à l'accueil

Rocket de Laval | Bilan de mi-saison

Le Rocket de Laval a atteint le stade de la mi-saison (36 matchs) le 13 janvier dernier. Pour l’occasion, dans les prochaines lignes, j’irai de mes observations et analyses au sujet du club-école du Canadien de Montréal.

Beaucoup d’adversité

S’il fallait décrire cette mi-saison du Rocket en un mot, je choisirais l’adversité. Que ce soit sur la glace ou à l’extérieur de celle-ci (blessures chez le Rocket et chez le Canadien), le Rocket a démontré beaucoup de résilience face à cette adversité. J’établirai certaines comparaisons entre les résultats du premier et du deuxième quart de la saison pour illustrer cette résilience.

Les attaquants

  • Anthony Richard: A
  • Peter Abbandonato: A-
  • Rafaël Harvey-Pinard: A-
  • Rem Pitlick: A-
  • Jesse Ylonen: A-
  • Alex Belzile: A-
  • Lucas Condotta: B+
  • Joël Teasdale: B+
  • Brandon Gignac: B
  • Gabriel Bourque: B
  • Xavier Simoneau: B-
  • Mitchell Stephens: C+

Non-évalué: Nate Schnarr, Jan Mysak, Danick Martel, Anthony Beauregard, Pierrick Dubé, John Parker-Jones.

Les défenseurs

  • William Trudeau: A
  • Corey Schueneman: A-
  • Justin Barron: B+
  • Tory Dello: B
  • Nicolas Beaudin: B
  • Mattias Norlinder: C+

Non-évalué: Madison Bowey, Otto Leskinen, Eric Williams, Santino Centorame, Olivier Galipeau.

Gardien de but

  • Kevin Poulin: A-

Non-évalué: Cayden Primeau, Joe Vrbetic.

______________________________________________

Anthony Richard

18 buts, 14 mentions d’aide en 29 matchs. +2.

Comme anticipé lors de mon bulletin de quart de saison, Anthony Richard a été le premier joueur du Rocket à être rappelé par le Canadien. Il a disputé 7 matchs avec le Canadien entre le 19 décembre et le 7 janvier, y récoltant son premier but en carrière dans la LNH ainsi qu’une mention d’aide. Il a maintenu un différentiel de +2 et a été utilisé en moyenne 10 min par match au sein de la quatrième unité d’attaque. À son retour à Laval, Richard reprend exactement où il a laissé. Il est tout simplement dominant, surtout grâce à sa vitesse. Il aura d’ailleurs l’occasion de briller devant ses partisans lors de la Classique des Étoiles de la LAH qui aura lieu le 5-6 février prochain à la Place Bell.

Peter Abbandonato

7 buts, 16 mentions d’aide en 30 matchs. +2.

Abbandonato est une valeur sure au centre pour le Rocket en cette première moitié de saison. Son jeu efficace au centre lui permet de pallier à l’absence des vétérans Alex Belzile et Brandon Gignac (blessures). Alors qu’il se voit être relégué à l’aile gauche du troisième trio le 3 décembre, Abbandonato offre une solide performance avec 2 buts marqués. Il s’inscrit avec régularité sur la feuille de pointage et fait preuve de professionnalisme, peu importe où on l’utilise. Un bel atout qu’est Abbandonato cette saison!

Rafaël Harvey-Pinard

15 buts et 10 mentions d’aide en 36 matchs. -2.

Le Québécois s’est mérité un rappel avec le grand club en compagnie de son compagnon de trio Rem Pitlick, le 17 janvier dernier. Il y a quelques jours, RHP a marqué son premier but en carrière au Centre Bell face aux Leafs de Toronto. Le jeune homme est engagé à chacune de ses présences. Il a fait la pluie et le beau temps avec le Rocket avec Alex Belzile et Rem Pitlick, les 3 hommes ont cumulé 34 points lors de leurs 8 matchs ensemble sur la première unité d’attaque.

Rem Pitlick

4 buts, 16 mentions d’aide en 17 matchs. +6

L’attaquant a rejoint le Rocket le 11 novembre après avoir été ignoré au ballotage par les 31 autres formations de la LNH. Il a dès lors récolté 2 aides dans une victoire contre les Comets d’Utica, dont une sur le but égalisateur. Lors de ses 8 derniers matchs avec le Rocket, Pitlick n’a été blanchi que 2 fois de la feuille de pointage ( 3 buts, 11 mentions d’aide ) ce qui lui a valu un rappel avec le Canadien. Les habiletés offensives de Pitlick ont été maintes fois encensées aux quatre coins du vestiaire du Rocket.

Jesse Ylonen

8 buts, 19 mentions d’aide en 34 matchs. -4

Le rendement en termes de points de Jesse Ylonen demeure similaire avec celui observé au quart de saison. Il pointe au deuxième rang des pointeurs du Rocket avec 27 points, derrière Anthony Richard. Je lui reprochais, au quart de saison, un certain manque d’intensité. En regardant d’un peu plus près sa fiche, on constate que la grande majorité de ses points ( 5 buts et 11 mentions d’aide ) ont été obtenus sur l’avantage numérique. Ce n’est pas négatif en soi, mais j’aimerais en voir un peu plus à force égal. J’aimerais aussi voir Ylonen utiliser son tir plus souvent, même si Rafaël Harvey-Pinard est le seul à le devancer à ce chapitre. Son pourcentage de réussite de tir se situe autour de 9%, il pointe au 13e rang du Rocket à ce chapitre.

Alex Belzile

8 buts et 10 mentions d’aide en 26 matchs. +2

Le capitaine du Rocket est le plus récent à avoir été rappelé par le Canadien qui est décimé par les blessures. Il est un véritable meneur sur la glace et à l’extérieur de celle-ci du côté de Laval. Ralenti par une blessure en début de saison, le vétéran de 31 ans jouait fort probablement le meilleur hockey de sa carrière dans les dernières semaines. Il compte 7 buts et 7 mentions d’aide du 3 décembre (retour de sa blessure) au 13 janvier. Il est au cœur des plus récents succès du Rocket au poste de premier centre en l’absence de Brandon Gignac.

Lucas Condotta

9 buts et 3 mentions d’aide en 36 matchs. 0

Lucas Condotta est utilisé tantôt à l’aile, tantôt au centre. Il est efficace et simple dans son jeu. Faits intéressants, tous ses points ont été obtenus à forces égales et il montre le deuxième meilleur pourcentage de réussite de tir de son équipe (19,6%) derrière Anthony Richard (20,9%). J’aime beaucoup l’engagement dont fait preuve Condotta en cette mi-saison.

Joël Teasdale

7 buts et 7 mentions d’aide en 24 matchs. -4

Le vétéran a pris les choses en main offensivement depuis le 14 décembre dernier. Il a connu 5 matchs de deux points lors de cette séquence de 11 matchs. Il a également réussi un tour du chapeau le 20 janvier dernier (la mi-saison a été atteinte le 13 janvier) dans une victoire surprenante contre les Bears de Hershey, qui trône au sommet de la conférence de l’est. Il a marqué 2 buts décisifs cette saison, au 1er rang de son équipe en compagnie de Rafael Harvey-Pinard. Le Rocket aura besoin de son vétéran en l’absence du capitaine Alex Belzile.

Brandon Gignac

4 buts et 13 mentions d’aide en 28 matchs. 0

Le joueur de centre joue de la bonne façon dans les trois zones, générant beaucoup d’occasions de marquer pour son équipe. Absent depuis le 28 décembre pour cause de blessure, il est de retour au jeu ce soir contre Belleville. Son retour sera positif par l’énergie et l’enthousiasme qu’il amène au sein du groupe. On pouvait d’ailleurs le croiser autour du vestiaire les jours de matchs lorsqu’il était sur la touche, toujours très sympathique!

Gabriel Bourque

7 buts et 6 mentions d’aide en 33 matchs. -4

Comme mentionné dans son bulletin de quart de saison, la production offensive de Bourque est assurément un « plus ». Bourque devra également jouer un grand rôle en l’absence d’Alex Belzile et Rafael Harvey-Pinard. Il a d’ailleurs porté le « C » en l’absence de Belzile contre les Marlies de Toronto le 21 janvier dernier.

Xavier Simoneau

4 buts et 16 mentions d’aide. -6

Xavier Simoneau réagit déjà comme un vétéran. Après avoir été à l’écart pour 7 matchs en raison d’une blessure au nez, il a tardé à retrouver son rythme. Il reconnaît que depuis quelques matchs, il se cherche, mais le groupe d’entraîneur a réitéré sa confiance envers lui. Simoneau a le caractère pour passer à travers cette première période d’adversité dans sa carrière professionnelle. Il a récolté son premier but en 16 matchs samedi dernier contre Toronto. Il demeure parmi les meilleures recrues du circuit à la mi-saison.

Mitchell Stephens

4 buts et 8 mentions d’aide en 32 matchs. +3

Le vétéran mérite une note légèrement majorée par rapport à celle obtenue au quart de saison. Il demeure indiscipliné par moments et ne présente pas la constance attendue d’un vétéran. Il peut et il doit en donner plus.

William Trudeau

1 but, 2 mentions d’aide en 24 matchs. -1

Les statistiques de William Trudeau ne reflètent évidemment pas son rendement exceptionnel depuis le rappel de Justin Barron et la blessure de Nicolas Beaudin. La progression du jeune défenseur de 20 ans se fait à vitesse ‘’grand V’’. Il utilise son physique intelligemment et joue un match difficile pour l’adversaire, sa prise de décision est impressionnante et il affiche une confiance débordante. Lui et Corey Schueneman forment la première paire défensive et Trudeau est le seul défenseur utilisé sur le premier avantage numérique. Il est parmi les joueurs qui m’impressionnent le plus matchs après match. Je suis bien intriguée de voir la suite!

Corey Schueneman

5 buts et 9 mentions d’aide en 31 matchs. +5

Schueneman fait preuve de plus de constance dans son jeu et est utilisé à outrance par son entraîneur-chef. Il forme un duo dynamique et difficile à affronter avec William Trudeau. Je revois le Corey Schueneman efficace que j’ai appris à découvrir lors de son premier passage à Montréal. Si le Canadien devait échanger un vétéran à la ligne bleue d’ici la date limite, je miserais un petit 2$ sur le rappel de Schueneman.

Justin Barron

7 buts et 9 mentions d’aide en 25 matchs. -3

Justin Barron joue avec une belle confiance avec le Canadien actuellement. Il a simplifié son jeu en arrêtant de vouloir « traverser » le gardien de but avec des lancers frappés foudroyants qui manquaient trop souvent la cible. Sa prise de décision varie selon son niveau de confiance, qui est un facteur important pour un jeune joueur. Je m’attendais à le voir revenir à Laval au retour de Matheson, tant mieux pour le kid! Il a des aptitudes offensives indéniables et gagne en confiance avec le grand club.

Tory Dello

2 buts et 5 mentions d’aide en 24 matchs. +7

Dello est un élément important de la brigade défensive du Rocket, étant un des seuls défenseurs « stay home ». Il est à l’écart du jeu depuis le 4 janvier en raison d’une blessure. Son retour dans l’alignement sera important pour le jeu défensif du Rocket dans un moment de la saison où chaque tir bloqué vaut son pesant d’or.

Nicolas Beaudin

2 buts et 11 mentions d’aide en 17 matchs. +8

L’ancien premier choix des Hawks en 2018 a connu des débuts un peu tumultueux à son arrivée à Laval. Il a toutefois élevé son jeu d’un cran, particulièrement sur les patinoires adverses. Lors de la séquence de 6 matchs entre le 10 décembre et le 4 janvier, Beaudin a récolté 1 but et 8 mentions d’aide. Il se démarque par sa vision de jeu en zone offensive et sa relance en transition. À l’écart du jeu depuis le 11 janvier en raison d’une blessure, Beaudin voudra certainement reprendre où il a laissé à son retour.

Mattias Norlinder

7 mentions d’aide en 33 matchs. -7

Le choix de 3e ronde du Canadien en 2019 connaît une première moitié de saison décevante. Il n’a pas su s’imposer et élever son jeu d’un cran en l’absence de plusieurs défenseurs pour cause de blessures. Il montre de bons « flashs » mais demeure un défenseur à risque dans sa zone. Norlinder présente d’ailleurs le pire différentiel de son équipe.

Kevin Poulin

7 victoires, 11 défaites et 2 défaites en surtemps. Moyenne de but accordée à 3.29, % efficacité à .882.

Le vétéran gardien de but a livré la marchandise jusqu’à présent cette saison malgré ses statistiques un peu modestes. Poulin est un des principaux acteurs qui permet au Rocket d’espérer une place en séries d’après saisons. On peut s’attendre à ce qu’il voit moins d’action en deuxième moitié de saison avec le retour de Cayden Primeau en santé.

En conclusion

Le Rocket se comporte mieux défensivement, une chimie semble s’installer sur la glace plus la saison avance. Le désavantage numérique demeure le pire de toute la LAH à 69,9% d’efficacité. On doit absolument être discipliné dans une deuxième moitié de saison cruciale. À ce stade-ci, les victoires morales ne sont pas suffisantes. La Place Bell est pratiquement à guichet fermé à tous les matchs depuis les fêtes, ce qui amène beaucoup d’énergie aux joueurs.

Podcasts
& vidéos

13 janvier 23

#78. Évaluation des espoirs du WJC 2023 par le TSLH Espoirs

Cette semaine, 4 membres du TSLH Espoirs discutent du Championnat mondial junior 2023.

31 décembre 22

#77. Le Forum TSLH: Championnat mondial junior 2023

Pascal et Mat prennent vos questions et jasent du prochain WJC 2023 ! Nos intervenants vous offrent aussi leur prédiction concernant le tournoi.

31 décembre 22

#76. (Partie 1) Analyse des espoirs du CH en ce début de saison

Dans cet épisode, nous vous partageons nos observations sur les espoirs du CH en ce début de saison.

Nouvelles

Actualité NHL 27 janvier 2023

Matty Beniers sera absent de la formation ce soir

Matty Beniers sera absent de la formation ce soir
Actualité NHL 26 janvier 2023

Andrei Kuzmenko s’entend pour 2 autres années avec Vancouver

Andrei Kuzmenko s’entend pour 2 autres années avec Vancouver
Canadiens Montréal 25 janvier 2023

Cayden Primeau cédé à Laval

Canadiens de Montréal
Canadiens Montréal 21 janvier 2023

Canadiens | Au tour d’Alex Belzile d’être rappelé en renfort

Canadiens de Montréal
Actualité NHL 17 janvier 2023

La fin approche pour Jesse Puljujärvi à Edmonton

La fin approche pour Jesse Puljujärvi à Edmonton
Canadiens Montréal 14 janvier 2023

Canadiens | Bilan de mi-saison

Kent Hughes - Jeff Gorton - marc bergevin
Hockey 14 janvier 2023

Mark Stone: doit-on craindre le pire des scénarios ?

Mark Stone: doit-on craindre le pire des scénarios ?
Actualité NHL 10 janvier 2023

Le Rocket de Laval a du renfort

Le Rocket de Laval a du renfort

Commentaires

Laisser un commentaire