Retour à l'accueil

À la loupe | Découvrez le choix de 5e tour du Canadien: Jakub Dobes

Depuis le repêchage sur notre site, nous vous offrons des profils détaillés des nouvelles acquisitions du Canadien de Montréal. Tyler Toffoli, Josh Anderson, Kaiden Guhle, Jan Mysak, Luke Tuch et Sean Farrell ont été scrutés à la loupe par mon collègue Pascal. Aujourd’hui, je vous propose ma propre analyse du gardien Jakub Dobes (Dobeche), choix de cinquième tour de l’organisation Montréal. Ce dernier évolue à Omaha, le même club qui accueille Rhett Pitlick, un espoir du CH. C’est possiblement là, le lien à faire avec la sélection du gardien format géant.

Je commencerais mon texte en vous certifiant que je ne me considère point comme un expert en gardien de but. Cela dit, afin de réaliser un exercice pertinent et complet, j’ai regardé cinq rencontres de Jakub Dobes grâce à la plateforme InStat Hockey en plus d’effectuer des doubles vérifications sur certains points techniques à l’aide de plusieurs séquences découpées bien ciblées. Le but de ce profil n’est pas d’établir où se situera le développement de Dobes dans 5 ans, puisque personne ne le sait vraiment. Un gardien de but prend beaucoup plus de temps pour arriver à sa pleine maturité dans son jeu comparativement à un joueur.

Le travail de gardien de but est tellement mental que dans le développement d’un jeune de 19 ans comme Dobes, c’est difficile d’y aller d’une projection certaine. Cela dit, après mes visionnements, je peux vous offrir mes observations sur son potentiel actuel, sur ses acquis et sur ses lacunes. Car oui, dresser un profil de joueur ou de gardien nécessite une mise en lumière des lacunes à mon avis. Sur ce, voici Jakub Dobes !

Position: Gardien
Attrape de la gauche
6 »5, 197 livres
Né le 27 mai 2001 (19 ans)
Évolue pour les Lancers d’Omaha en USHL
Devrait rejoindre l’Université de l’Ohio (NCAA) en 2021
Choix de 5e tour du Canadien (136e)

En général, je qualifierais Jakub Dobes comme un beau projet. Avec un tel gabarit à un si jeune âge, difficile de dire autrement. Lorsqu’on sait qu’un gardien autre que de qualité élite peut devenir bon vers la mi-vingtaine, on comprendre qu’il reste encore beaucoup de temps devant Dobes pour s’améliorer. Le cerbère des Lancers d’Omaha m’apparaît comme un gardien capable de livrer la marchandise contre les bons clubs, mais qui a tendance à se relâcher, lorsque moins occupé ou contre des clubs moins puissant. Ce qui ressort beaucoup de son jeu, c’est que c’est un gros gardien, qui  »goal » petit. J’y reviendrai dans mes points plus techniques. À noter qu’au sein des Lancers, Dobes est le plus jeune gardien et il a partagé le travail avec Kyle McClellan (21 ans, 32 matchs) et avec Akira Schmidt (20 ans, 6 matchs).

Positionnement

En commençant par un premier match de présaison le 13 septembre 2019, je craignais beaucoup la suite de mes visionnements. Dobes m’apparaissait faible et son positionnement me déplaisait beaucoup. Dans un positionnement initial idéal, les gardiens en général empiètent la ligne de leur demi-cercle avec leur patin plutôt que de rester creux dans leur  »crease ». Dobes, à mon premier match visionné, demeurait au milieu de son demi-cercle. Rapidement, je me suis dit qu’il faisait trop confiance en sa grosseur, mais heureusement, c’est un point que je n’ai pas revu dans mes autres visionnements. Oui, il arrivait parfois sur des buts qu’il était trop creux dans son filet, mais cela arrive à bien d’autres gardiens. Dobes était clairement à son meilleur lorsqu’il  »challengeait » les lancers. Lorsque son papillon se faisait sur la ligne de son demi-cercle, bien centré, il était dur à battre.

Comme on voit sur l’image ci-haut, cela peut devenir problématique de rester aussi creux sur un tir loin comme tel. Par contre, plus la saison avançait, plus Dobes défiait les lancers et c’est à ce moment qu’il  »goal » plus gros. Après deux matchs, je constatais que le positionnement initial de Dubas était moyen et que son positionnement final lors de ses déplacements l’étaient tout autant. J’y reviendrai plus bas.

Déplacements et contrôle des rebonds

Dans mes premiers matchs, je trouvais que Dobes utilisait beaucoup ses mitaines dans des moments où il pouvait simplement se laisser frapper par la rondelle avec son plastron. On le voit dans le vidéo ci-bas d’ailleurs. Sur un tir non dévié à sa gauche, son corps se dirigeait à droite complètement pour finalement arrêter la rondelle avec son gant. Il a de bonnes mitaines et il utilise bien ses jambières pour diriger les rebonds. Son contrôle de rebond est bon, dépendamment du déplacement qui précède l’arrêt. En début de saison, je trouvais qu’il manquait d’explosivité dans ses jambes. Par conséquent, il utilisait régulièrement des doubles poussées dans ses déplacements latéraux et celles-ci n’étaient pas suffisamment puissantes. Il accusait donc un retard sur les tirs en provenance des points de mise en jeu de type  »lancer sur réception ».

J’ai observé aussi qu’il se laisse beaucoup déporter dans ses déplacements jusqu’à la mi-saison. Cela fait en sorte qu’il est peut-être moins en mesure de contrôler ses rebonds. Dobes est excessivement efficace lorsqu’il ne se retrouve pas hors position, car son manque d’explosivité paraît moins lorsqu’il raccourcit ses distances de déplacement. Qui plus est, lorsqu’il est en mesure de conserver un positionnement adéquat, il ne reste plus grand place dans le filet pour les tireurs tellement il est gros.

Attitude et combativité sur glace

Jakub Dobes est un gardien qui se présente quand c’est le temps, mais a tendance à disparaître lorsqu’il est moins sollicité. Ses moins bons matchs étaient ceux où il pouvait passer presque une période complète sans se faire réellement tester et du moment que le match tournait de sens, Dobes ne pouvait garder son club dans la bonne direction. Par contre, contre le Steel de Chicago (meilleure équipe de la USHL), il a connu un excellent match le 18 janvier 2020. La veille de ce match, il a dû embarquer pour 28 minutes et ensuite affronter le meilleur club du circuit en dedans de 24h. Il a donné six buts, mais quand on dit que les statistiques ne représentent parfois pas la réalité, j’ai eu un bon exemple ici. Sur ses six buts, trois étaient des déviations qu’il ne pouvait strictement rien. Ses déplacements étaient beaucoup meilleurs et des 48 lancers reçus, plusieurs venant de Brendan Brisson, de Sean Farrell et de Sam Colangelo étaient dangereux. Il a neutralisé beaucoup de jeux et beaucoup de chances par son aisance dans ce match et j’ai apprécié le fait qu’il a continué de se battre même si son club tirait de l’arrière par beaucoup.

Le gardien à la nationalité tchèque occupait le poste de numéro 1 pour son pays au championnat mondial junior A. Avant que vous ne jugiez ce tournoi, sachez qu’il regroupe pas mal tous les meilleurs joueurs USHL et le calibre est très bon. C’est d’ailleurs dans ce tournoi que Dobes a connu ses meilleurs matchs. En contrôle de ses déplacements, Dobes défiait les lancers comme il se doit. Par contre, lorsqu’on revenait dans la USHL, il fonçait sur des lancers vraiment pour rien, se mettant dans une situation vulnérable pour un rebond. Sa prise de décision au niveau de l’anticipation devra s’améliorer avec le temps.

Dobes sort régulièrement de ses ancrages lors de dégagement, mais il n’est pas si habile à le faire. Par contre, n’allez pas devant lui pour lui brouiller la vue. Premièrement, à la grandeur qu’il a, c’est difficile de lui nuire et le joueur risque de ressortir avec un bâton dans les parties intimes. Cela dit, j’aime moins lorsqu’il tente de  »tracker » la rondelle en s’élevant vers le haut. Je préférerais qu’il conserve une position plus accroupie, d’autant plus qu’il a le gabarit pour utiliser cette technique. Cela lui permettrait d’aller chercher la fraction de seconde manquante sur son déplacement.


Résumé de mes observations en vidéo, qui est une présentation d’InStat Hockey

En résumé

Cela fait beaucoup de points techniques j’en conviens, mais laissez-moi vous résumer le fond de ma pensée sur ce gardien de but. Il connaît de très bons matchs et est en mesure de garder son club dans la joute lorsque l’adversaire est de qualité. Par contre, lorsqu’il est moins testé, il a tendance à prendre des décisions douteuses, à effectuer des déplacements moins explosifs et à moins se concentrer sur son positionnement. Cela dit, son meilleur match demeure celui de la médaille de bronze au championnat mondial junior A contre les États-Unis, qui affichait une bonne équipe avec Sam Colangelo, Brendan Brisson, Sean Farrell, Rhett Pitlick et Gunnarwolf Fontaine. Il a neutralisé cette puissante attaque à l’aide de bons déplacements et en se laissant frapper par la rondelle, sans vouloir en faire trop. C’est de cette façon qu’il connaîtra du succès universitaire pour ensuite aspirer à une carrière professionnelle.

À mon avis, il est trop tôt pour statuer si ce gardien de 19 ans accèdera à la ligue nationale. Il lui reste encore une saison USHL puis quatre ans en NCAA, mais aussi beaucoup de maturité à gagner. Il se devra dans le futur de réduire l’écart entre ses bonnes et ses moins bonnes prestations et surtout, il faudra qu’il trouve un moyen de rester focus lorsqu’il manque d’action dans sa zone. Cette constance peut venir avec le temps et c’est ce qui le rendrait d’autant plus dominant. Son développement sera intéressant à suivre. Jakub Dobes possède le gabarit et il démontre de beaux  »flashs » quand l’opposition est là, donc c’est encourageant. Voici un vidéo qui résume beaucoup mes observations.

Matchs visionnés
– Waterloo Blackhawks en USHL (13 septembre 2019) Victoire 6-2
– Team Canada East au CMJA U19 (14 décembre 2019) Victoire 6-4
– Chicago Steel en USHL (18 janvier 2020) Défaite 6-1
– Des moines Buccaneers en USHL (7 mars 2020) Victoire 5-3
– Équipe USA au CMJA U19 (15 décembre 2019) Défaite 2-1 OT med Bronze

Podcasts
& vidéos

20 mai 22

Top32 final des meilleurs espoirs pour le repêchage 2022 selon Seb Gagné du TSLH Espoirs

Seb Gagné vous livre son top 32 final des meilleurs espoirs pour le repêchage 2022.

20 mai 22

#58. Top 10 des meilleurs espoirs de la LHJMQ pour le repêchage 2022

Dans cet épisode, Mathieu et Pascal présentent leur top 10 respectif des meilleurs espoirs de la LHJMQ en prévision du repêchage 2022. Pour plus de nouvelles sur le hockey, visitez nous ! Site web: https://www.toutsurlehockey.com/ Facebook: https://www.facebook.com/toutsurlehockeycom Twitter: https://twitter.com/Toutsurlehockey?s=20 ***Abonnez-vous à nos chroniqueurs*** Mat: https://twitter.com/mat_paradis?s=20 Pascal: https://twitter.com/SousleradarLNH?s=20

15 mai 22

#57. Collaboration spéciale entre le TSLH Podcast et La Relève!

Épisode spécial ! Mathieu, Pascal et Simon s'assoient et jasent espoirs avec Anthony Desaulniers et Martin Therriault du Podcast La Relève !

Nouvelles

Actualité NHL 25 mai 2022

Les Flames au bord du gouffre

Ryan Nugent-Hopkins
Hockey 23 mai 2022

La bande à McDavid s’amuse

La bande à McDavid s’amuse
Actualité NHL 21 mai 2022

Les Oilers nivellent la série

Edmonton Oilers
Hockey 17 mai 2022

Prédictions de la deuxième ronde (Thomas)

Prédictions de la deuxième ronde (Thomas)
AHL 06 mai 2022

On connait le gardien partant pour le premier match de série du Rocket

On connait le gardien partant pour le premier match de série du Rocket
Canadiens Montréal 03 mai 2022

Le contrat de Weber transigé cet été?

Shea Weber
Hockey 20 avril 2022

Changement de garde au sommet d’Hockey Canada

team canada
Actualité NHL 11 avril 2022

Le vétéran des Kings Drew Doughty est passé sous le bistouri

los-angeles-kings

Podcasts
& vidéos

20 mai 22

Top32 final des meilleurs espoirs pour le repêchage 2022 selon Seb Gagné du TSLH Espoirs

Seb Gagné vous livre son top 32 final des meilleurs espoirs pour le repêchage 2022.

20 mai 22

#58. Top 10 des meilleurs espoirs de la LHJMQ pour le repêchage 2022

Dans cet épisode, Mathieu et Pascal présentent leur top 10 respectif des meilleurs espoirs de la LHJMQ en prévision du repêchage 2022. Pour plus de nouvelles sur le hockey, visitez nous ! Site web: https://www.toutsurlehockey.com/ Facebook: https://www.facebook.com/toutsurlehockeycom Twitter: https://twitter.com/Toutsurlehockey?s=20 ***Abonnez-vous à nos chroniqueurs*** Mat: https://twitter.com/mat_paradis?s=20 Pascal: https://twitter.com/SousleradarLNH?s=20

15 mai 22

#57. Collaboration spéciale entre le TSLH Podcast et La Relève!

Épisode spécial ! Mathieu, Pascal et Simon s'assoient et jasent espoirs avec Anthony Desaulniers et Martin Therriault du Podcast La Relève !

Commentaires

  1. Gotchon

    Quand je le vois évoluer sur cette vidéo, il a pour moi une faible représentation dans l'espace par rapport a son goal. C'est pour cela qu'il ne joue pas a la limite de son cercle, ça ses corrigé facile en quelques séances d'entraînement (juste apprendre a visionner des repères sur les 5 zones de trajectoires de tirs). Sa faiblesse dans les mouvements et son positionnement bas lors des tirs, complété par un bon jeu de la mitaine me font penser qu'il a beaucoup développer son jeu dans la rue, plus que sur la patinoire. Pour cela, il lui faudra beaucoup de job, physique et psychique. Le plus dur a corriger sera de rester droit sur les tirs, pas de coucher. Il a de très bons réflexes par contre, et ça c'est quelque chose qui ne s'apprend pas vraiment, donc il a un bon potentiel a développé. Plus que son coéquipier Akira par exemple(lui qui actuellement est meilleur, mais possède moins de potentiel a mes yeux).

Laisser un commentaire