Fermer

Publié par pascal.lapointe  -  28.Mars.2020 - 07:50
2133  
 

Vedette en devenir | Nicolas Beaudin : Un défenseur bâtit pour le hockey moderne

CHI.jpg
En cette période d’incertitude planétaire face à la pandémie de la COVID-19, une nouvelle chronique voit le jour et aura comme sujet les espoirs déjà repêchés qui se rapproche de la LNH. Au départ, les jeunes du Canadien devaient être ceux couverts. Toutefois, comme je ne veux pas de redondance sur le contenu des articles par rapport à ce qu’on retrouve ailleurs sur la toile, j’ai décidé d’étendre cela à toutes les équipes au travers de la LNH. Je n’ai pas encore de liste définie des joueurs que je vais aborder ni de formule ni de structure. Je me donne carte blanche de texte en texte. Ainsi, je suis ouvert aux suggestions de joueurs et on pourrait même faire des sondages ou des demandes spéciales si c’est le genre de texte qui vous intéresse (sur Facebook, Twitter, Toutsurlehockey ou message privé). Pour le moment, ce sera à un rythme d’un joueur par semaine (je l’espère), mais si la réponse des lecteurs est bonne, je devrais augmenter le rythme à deux. Le premier joueur présenté est le Québécois Nicolas Beaudin.

Nicolas Beaudin



Un défenseur de nouvelle génération disponible au repêchage 2018

Originaire de Châteauguay au Québec, Nicolas Beaudin représentait l’un des plus beaux espoirs québécois de la séance de 2018. À ce moment, le défenseur était décrit comme un arrière offensif à petit gabarit. Malgré sa taille, le Québécois affichait la capacité à l’utiliser à bon escient pour sortir vainqueur des batailles à un contre un. En demeurant bas et en priorisant le maniement de son bâton, ça favorisait l’absorption des chocs et la reprise ou la conservation du disque. Bien qu’il ne fût pas considéré comme un patineur élite, sa mobilité n’était pas notée comme un point négatif. En effet, son intelligence et sa vision lui permettaient de compenser son manque d’explosion grâce à l’anticipation de ce qui se passait sur la glace. Affichant une confiance déconcertante en toutes situations, Beaudin n’était pas à risque pour sa formation junior. Ses décisions avec ou sans la rondelle étaient bien calculées et ponctuées d’actions qui faisaient la différence. En fait, si on lit entre les lignes, ce qui ressort le plus des rapports de repérage de l’époque est son intelligence et sa manière d’exploiter chaque situation à son avantage.



Position dans les classements

Si on regarde son positionnement dans les divers classements au travers de la toile, Beaudin se plaçait en 2e ronde tout au long de la saison précédant le repêchage. Pour donner un exemple concret, chez les patineurs nord-américains, la centrale de recrutement de la LNH a fait passer le jeune homme de la 36e à la 31e place de janvier à avril 2018. C’est donc demeuré assez stable au cours de la saison, et ce, dans toutes les listes des experts. Ainsi, il n’est pas requis de vous faire un résumé de chacune d’elle, car c’est le même constat partout ou presque. Les seuls qui semblaient l’avoir en première ronde ou presque sont les Blackhawks de Chicago. En effet, c’est au 27e échelon que le jeune Québécois a été sélectionné par la formation de l’Illinois.



Stratégie pour le repêchage

Du propre aveu de Mark Kelley, vice-président du recrutement amateur des Blackhawks, l’état-major n’avait pas nécessairement de stratégie quant à leur sélection de fins de première ronde. Soulignant que la séance comprenait un spectre de joueurs intéressants assez élargi, on ne retrouvait pas nécessairement de consensus après le 22e rang. Ainsi, leur stratégie était : on verra ce qui va se dessiner avant notre sélection. Une fois que ce sera à notre tour, une décision sera prise. Ce qu’on peut comprendre est qu’ils avaient quelques joueurs en tête, mais ne savaient pas du tout si ces derniers allaient être encore disponibles.



Une formation satisfaite de sa sélection

Une fois le repêchage fait, M. Kelley ne tarit pas déloge envers le Québécois faisant maintenant partie de leur organisation. Selon lui, ce sont les instincts de l’espoir qui le démarquaient. En possession de la rondelle, il était un atout pour son équipe de par son positionnement et sa gestion du disque en transition. Questionné sur un changement de philosophie quant au gabarit des joueurs de plus en plus petit, l’homme d’expérience a mentionné que c’est un produit de la « game » qui se joue en ce moment. Un défenseur se doit de se replier et de bouger la rondelle rapidement. Comme les individus à taille réduite sont souvent plus rapides, et bien, le lien est facile à faire. Bref, le monsieur était content que le Québécois se soit rendu jusqu’à eux. Son développement fera foi de tout, mais la base et le potentiel sont là pour donner un excellent produit à Chicago.



Une autre saison dans le junior 2018-2019

Après un été que l’on peut assurément imaginer comme fou pour le jeune homme, le Québécois se rend au camp d’entraînement des Blackhawks en septembre 2018 pour ensuite être envoyé dans le junior. L’objectif principal est de se concentrer sur son jeu défensif et de continuer de s’améliorer dans toutes les facettes de son jeu. On note donc une légère stagnation au niveau de la production (il est quand même le 5e défenseur le plus productif), mais à la fin de la saison, le but ultime de la saison est respecté. Beaudin est maintenant un joueur beaucoup plus complet, avec une attitude plus mature et un style qui sied mieux au hockey professionnel. Malgré un échec au camp de sélection d’équipe Canada junior, le défenseur a réussi à tirer le meilleur de sa saison pour son futur. Avec 187 points en 244 matchs sur quatre saisons, le junior n’a plus de secret pour lui et on s’attend à ce qu’il fasse le sauf dans la ligue américaine en 2019-2020.



Tournoi de Traverse City

Nicolas Beaudin
a débuté sa saison 2019-2020 avec une participation au tournoi de Traverse city. Cet évènement est tenu annuellement par les Red Wings de Détroit et comporte des affrontements entre les espoirs de diverses formations de la LNH. Notamment, c’est Columbus, Dallas, Minnesota, Rangers, Saint-Louis, Toronto et Chicago qui ont envoyé leurs jeunes se faire compétition du 6 au 10 septembre 2019.



Lors du tournoi, le Québécois a laissé une impression très positive avec 2 points en quatre matchs. Avec Adam Boqvist, il est vu comme l’espoir de Chicago ayant le plus de potentiel au niveau de la LNH. Ses qualités ressortent comme toujours et le même constat revient comme d’habitude : intelligence, positionnement et gestion de la rondelle. Tout se confirme après coup lors de la présaison que le jeune homme est prêt pour le hockey professionnel. Il fera donc ses débuts avec Rockford dans l’AHL. Aux dires de Stan Bowman, en raison de son gabarit, c’est le côté défensif qui sera difficile au commencement. L’adaptation ne sera pas facile, mais en raison de son cheminement dans la LHJMQ et de son intelligence, le directeur général s’attend à une bonne transition du jeune.

Des débuts encourageants

Stan Bowman avait raison, la transition se déroule bien pour Beaudin. Avant les fêtes, on voit que le jeu va vite pour lui et qu’il ne produit pas beaucoup. Ce n’est pas nécessairement par manque de confiance ou par difficulté, mais le défenseur s’habitue tranquillement au calibre et il est protégé par son entraîneur. De plus, Beaudin ne joue pas sur le jeu de puissance. Au retour des fêtes, sa tenue sur la glace s’améliore et la confiance ressort. Sa production n’explose pas nécessairement, mais son jeu sans la rondelle est beaucoup plus stable et le personnel d’entraîneurs l’utilise de plus en plus dans des situations importantes.

Bien qu’il ne s’attendait pas à jouer dans la LNH cette année, l’ancien choix de première ronde est rappelé par Chicago et joue son premier match le 11 mars 2030 contre San Jose. Il joue peu, mais se défend bien et le sentiment général est que son développement se passe bien à ce jour. Rockford joue son prochain match le 14 mars, alors il est prévu qu’il passera au moins le restant de la semaine dans la LNH. Toutefois, la pandémie force le sport professionnel en Amérique à retarder ses activités et le futur de la saison demeure incertain.

Néanmoins, le jeune se dit content d’avoir goûté à la LNH ce qui l’aidera cet été pour s’entraîner. Je vous à aller lire l’entrevue que Beaudin a faite avec Nicolas Landry de RDS. On y apprend des informations intéressantes sures comment le jeune voit sa saison et ses sentiments vis-à-vis la pandémie.



La suite des choses

Il est malheureux pour le jeu homme que la saison ait été suspendue. Toutefois, le défenseur a vraiment laissé une bonne impression quant à son développement. On ne s’attend pas à le voir dans la LNH dès le début de la saison l’an prochain, mais il sera dans les premiers rappelé. Comme il le mentionne dans l’entrevue, s’adapter à un nouveau calibre prend toujours du temps pour lui. Quand son rythme revient et qu’il s’accoutume, le jeune prend confiance et devient capable de jouer sa “game”. C’est donc à ce moment qu’on voit ses qualités ressortir et que le vrai Nicolas Beaudin apparait sur la patinoire.

Alors, s’il réussit à jouer beaucoup dans la LNH l’an prochain, ce sera une année d’adaptation où l’on verra des flashs du vrai Beaudin vers la fin du calendrier. La transition en défensive des Blackhawks de Chicago est bien entamée avec Nicolas Beaudin, Adam Boqvist et Lucas Carlsson qui ont fait leurs débuts dans la LNH cette année. Lorsqu’ils ajouteront Chad Krys, Alex Vlasic et Ian Mitchell dans leur alignement, ils pourront assurément se vanter comme étant complets à leur ligne bleue. Je ne crois pas que ce sera un corps défensif aussi élite que celui du Colorado, mais ces jeunes pourront rivaliser avec n’importe quelle équipe en raison de la profondeur et de leur jeu dans les trois zones. Le Québécois sera un élément important et beaucoup d’équipes regretteront de ne pas l’avoir sélectionné. Le long été qui s’en vient sera très important pour son futur et je ne doute pas qu’il mettra toute les énergies nécessaire afin d’atteindre son but.

À lire également


Analyse des banques d'espoirs : Hurricanes de la Caroline
ROmanov à Montréal sous peu
Olofsson prolongé
Mantha, profil d'un joueur qui va exploser sous peu
La KHL annule ses activités

+2
  

VOIR AUSSI

DERNIÈRES COMMENTÉES


Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!
Nombre de réponses : 5
#132666

pascal.lapointe
J?aime bien Robertson, je vais l?ajouter à manliste. Pour Adam, il est un peu petit mais 200 lbs. Je sais qu?il est bien aimé des partisans de dallas et qu?il connait un début professionnel correct (blessure je crois cette annee). C?est sur que ce nlest jamais mauvais de compter sur ce genre de joueur mais pour le CH manque un peu de joueur à bon gabarit

29.Mars.2020 - 07:59   
   0  
#132665

Ced244
@pascal.lapointe

Jason Robertson des Stars

Et.selon toi, est-ce qu'aller chercher Adam Machurin serait une bonne idée? Le jeune pourrait être NHL ready

29.Mars.2020 - 04:34   
   +1  
#132664

Opusizar
@pascal.lapointe
Le 1er choix 2018 des Bruins, John Beecher.
Est-ce un prospect ou un suspect (comme disait jadis Rodger Brulotte!!!).

28.Mars.2020 - 13:41   
   0  
#132662

pascal.lapointe
Merci beaucoup. As tu une suggestion pour des prochains joueurs ?

28.Mars.2020 - 12:24   
   0  
#132661

Opusizar
Beau travail, lecture intéressante en ce temps de ''pénurie'' de hockey.

28.Mars.2020 - 12:17   
   +1  

BLACKHAWKS DE CHICAGO - 2019-2020

9 contrats à échéances au 2020-07-01.
2 joueurs autonomes au 2020-07-01.
7 joueurs autonomes avec restriction au 2020-07-01.
Dirigé par monsieur Stan Bowman



CONTRAT À ÉCHÉANCE POUR LA SAISON 2019-2020

 [G] - Corey Crawford 6$ M 2014-2020 JA
 [LW] - Drake Caggiula 1,5$ M 2018-2020 JAR
 [D] - Slater Koekkoek 0,93$ M 2019-2020 JA
 [LW] - Dominik Kubalik 0,93$ M 2019-2020 JAR
 [C] - Dylan Strome 0,86$ M 2017-2020 JAR
 [G] - Malcolm Subban 0,85$ M 2019-2020 JAR
 [C] - Matthew Highmore 0,78$ M 2017-2020 JAR
 [LW] - Alexandre Fortin 0,71$ M 2017-2020 JAR
 [D] - Ian McCoshen 0,7$ M 2019-2020 JAR


DATES IMPORTANTES SAISON 2019-2020

Début de la saison : 2019-10-02
Fin de la saison : 2020-04-04
Date limite des transactions : 2020-02-24
Début du marché des agents libres : 2020-07-01



MASSE SALARIALE POUR LA SAISON 2019-2020

Plancher salarial : 60,2 $ M
Plafond salarial : 81,5 $ M



EN VRAC

Réseaux sociaux