Fermer

Publié par pascal.lapointe  -  25.Février.2020 - 08:41
15694  
 

Comment rater sa chance deux fois selon Bergevin

MTL.jpg
Photo par Arnold C
Repêcher en fonction des besoins

L’an dernier, le Canadien possédait deux choix de deuxième ronde, c’est-à-dire le 46e et le 50e. Le premier est devenu Jayden Struble, tandis que le second a servi de monnaie d’échange afin d’acquérir un choix de troisième ronde et un de cinquième ronde. Mattias Norlinder (64e) et Jacob Leguerrier (126e) ont été sélectionnés afin de regarnir en nombre la banque d’espoirs. L’un des objectifs clairs du CH au repêchage était de choisir le plus possible des défenseurs gauchers. Avec ces trois joueurs, on peut dire mission réussie, car, peu importe l’impact qu’ils auront à l’avenir, les trois évoluent à cette position. On ne fera pas trop un gros débat sur la stratégie globale du Canadien de choisir en fonction des besoins ou sur ces joueurs spécifiques, mais à quel point selon vous ont-ils passé à côté de joueurs de talent pour combler leurs lacunes ?



Un petit attaquant intéressant

Je ne remets pas en doute ici le potentiel de Struble, Norlinder ou LeGuerrier qui sont des espoirs défendables, mais d’autres options évidentes s’offraient à l’organisation. Vous me voyez venir, si j’énonce tout ceci, c’est évidemment pour vous parler d’un joueur en particulier. Il ne s’agit pas d’un défenseur offensif gaucher ni d’un joueur à gros gabarit, mais bien d’un ailier gauche de 5 pieds et 9 pouces faisant osciller la balance à 164 livres. Je vois déjà les commentaires sur sa grandeur et celles de nos joueurs, mais je vous demande d’ouvrir vos horizons et de vous concentrer sur son talent. Parce qu’il en a des tonnes.



Description de Robertson

L’an dernier, lorsque je faisais mes profils pour les joueurs susceptibles d’intéresser le Canadien en deuxième ronde du repêchage, je décrivais Robertson comme tel :

Nick est un joueur déterminé et l’un des plus jeunes cette année. Bien que l’ailier soit petit, il joue gros et sa fougue élimine tout doute concernant sa taille. Robertson est très offensif, mais il est un projet, un diamant brut. L’équipe qui va le prendre va devoir travailler pour faire de lui un joueur de la NHL, mais le potentiel est définitivement là. Son classement est assez stable dans les listes, c’est-à-dire entre 25 et 40.

Nick ferait n’importe quoi pour gagner. Sa vitesse de pointe est très élevée tout comme son accélération. Il est très fort au niveau du bas du corps ce qui fait que l’Américain est difficile à tasser. On le voit abondamment décélérer pour ensuite accélérer abruptement afin de déstabiliser les défenseurs. Il a un très bon contrôle de son bâton et un tir puissant. Le trafic ne l’effraie pas et la pédale est toujours au plancher avec lui. C’est un des préférés de ses entraineurs et ça va continuer au niveau professionnel, car selon moi, il va s’y rendre.

Pour le Canadien, ce joueur représente ce que les partisans aiment. Avec le bon développement et le support nécessaire, il deviendrait un des favoris de la foule tout comme Gallagher. J’adorerais qu’il soit sélectionné au début de la deuxième ronde. Son jeu s’apparente beaucoup à celui de Jaden Schwartz.

Toronto Maple Leafs are proud to select...

Finalement, le jeune homme aura été sélectionné un peu plus loin que je l’estimais, c’est-à-dire au 53e rang par les Maple Leafs de Toronto. Le Canadien aurait donc eu la possibilité de le choisir deux fois, mais comme ce n’est pas ce genre d’espoirs que l’organisation visait, il n’a pas été considéré. Statistiquement, l’an passé, l’ailier a connu une bonne saison avec une fiche de 55 points en 54 matchs. Cette année, sa production a explosé. L’espoir a élevé son jeu d’un cran. En 41 matchs, il compte 73 points, dont 47 buts. On l’a également vu évolué au Championnat du monde junior où son équipe a malheureusement perdu en quart de final, mais n’en demeure qu’il est ressorti du lot.



Un potentiel qui se confirme

Maintenant, sans exagération, bien qu’on le voie comme un projet l’an dernier, on pourrait le voir batailler l’an prochain pour un poste dans la LNH. Surtout si on prend en compte le manque d’espace de l’équipe sur la masse salariale. Son gabarit demeure frêle, mais il ne joue pas comme un joueur de sa taille. Je ne sais pas où en ait rendu son poids, mais je gagerais qu’il pèse plus que ce qui est inscrit sur la toile. Plusieurs observateurs le classent maintenant dans la première ronde du repêchage et l’impression est que son ascension parmi les meilleurs de son année ne fait que commencer. À l’avenir, les partisans du Canadien vont le détester. Son évolution vers le top 6 de Toronto n’est pas assurée bien évidemment, mais son potentiel est réellement intéressant. Je crois que les Maple Leafs ont trouvé leur Gallagher. Je ne veux pas dire qu’il sera une petite peste comme notre vrai capitaine (opinion personnelle), mais il sera ce joueur à petit gabarit qui peut jouer avec tout le monde et produire à un bon rythme. Je ne veux pas dire que le CH n’a pas bien fait de repêcher en fonction de ses besoins, mais l’évolution de l’ailier tend à me dire qu’on aurait peut-être dû prioriser le talent cette fois-ci. L’avenir nous dira qui a eu raison.




À lire également



Kovy a choisi sa destination
Pageau signe à long terme à Long Island
Cousins s'en va à Vegas
Skjei en Caroline
Marleau change d'adresse
Kovy tentera sa chance avec les Capitals
Trocheck acquis par les Hurricanes

-1
  

VOIR AUSSI


Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!
Nombre de réponses : 5
#132516

Dgamateur
Le repêchage c'est comme jouer au dard ou si tu veux de la fidélité c'est préférable d'acheter un chien.Même au dard il faut des résultats car les joueurs ne lancent pas le dard n'importe où et un chien il faut s'en occuper pour l'aider à se développer.
La seul vérité c'est les résultats car eux c'est réel.
Marc Bergevin en est rendu à blâmer la chance et quand il fait un bon échange c'est de la chance?
Pour le prochain Directeur Gérant on devrait faire passé un test de chance à 100 candidats et prendre le plus chanceux.
Je me cherche une autre équipe mais je suis pas capable donc je suis pogné avec une équipe qui a pas fait les séries depuis 3 ans et avec des chances que les choix au repêchage des dernières années soient meilleurs que ceux du début de l'embauche de M" Bergevin qui se moque de nous.
Je répète la seul vérité c'est les résultats pas un pitch de vente d'un DG.

26.Février.2020 - 22:02   
   -3  
#132514

Ced244
Le CH est pas la seule équipe a avoir passé par dessus... Et il a aucune garentie que ce choix sera dans la NHL. Il va falloir attendre 5 ans pour mieux juger ce repêchage

25.Février.2020 - 23:23   
   +1  
#132512

luc.lachance
Mtl doit choisir le meilleur joueur disponible il bouchera assurément un trou peu importe la position

25.Février.2020 - 16:44   
   0  
#132511

luc.lachance
comment dire.....repeche le meilleur joueur disponible qui de toute facon il pourra combler un trou existant a toutes les positions


25.Février.2020 - 16:40   
   -2  
#132509

thusk-
C'est facile de revenir apres le repechage et dire finalement ce choix la exactement en 2e round était meilleur que les autres.

Robertson a du potentiel oui, je doute très fortement qu'il soit a Toronto l'an prochain car il manque tout simplement de place pour lui surtout avec des Bracco, Korshkov et compagnie beaucoup plus prêt à la NHL.

Robertson va-t-il réellement être meilleur et avoir une meilleure carrière qu'un Norlinder ou autre, c'est encore la beaucoup trop tôt.

25.Février.2020 - 10:57   
   +3  

CANADIENS DE MONTRÉAL - 2019-2020

10 contrats à échéances au 2020-07-01.
4 joueurs autonomes au 2020-07-01.
6 joueurs autonomes avec restriction au 2020-07-01.
Dirigé par monsieur Marc Bergevin



CONTRAT À ÉCHÉANCE POUR LA SAISON 2019-2020

 [C] - Max Domi 3,15$ M 2018-2020 JAR
 [R] - Dale Weise 2,35$ M 2016-2020 JA
 [G] - Keith Kinkaid 1,75$ M 2019-2020 JA
 [D] - Noah Juulsen 0,86$ M 2017-2020 JAR
 [D] - Christian Folin 0,8$ M 2019-2020 JA
 [LW] - Charles Hudon 0,8$ M 2019-2020 JAR
 [D] - Victor Mete 0,75$ M 2017-2020 JAR
 [D] - Xavier Ouellet 0,7$ M 2019-2020 JA
 [C] - Joseph Blandisi 0,7$ M 2019-2020 JAR
 [RW] - Michael McCarron 0,7$ M 2019-2020 JAR


DATES IMPORTANTES SAISON 2019-2020

Début de la saison : 2019-10-02
Fin de la saison : 2020-04-04
Date limite des transactions : 2020-02-24
Début du marché des agents libres : 2020-07-01



MASSE SALARIALE POUR LA SAISON 2019-2020

Plancher salarial : 60,2 $ M
Plafond salarial : 81,5 $ M



EN VRAC

Réseaux sociaux