Fermer

Publié par pascal.lapointe  -  24.Janvier.2020 - 10:15
7226  
 

L'art de précipiter un espoir

WPJ.jpg
Photo par Pixabay
15e choix au total

L’an passé, je voyais plusieurs options pour le Canadien au 15e rang. Comme je me doutais fortement que le Canadien allait repêcher en lien avec leurs besoins, je me disais qu’un défenseur gaucher était assurément leur priorité. J’avais fait quelques textes en ce sens et eu quelques conversations bien pimentées sur diverses plateformes sur le sujet. Les mêmes joueurs revenaient dans les discussions : les défenseurs Cam York, Philip Broberg, Thomas Harley et Lassi Thomson ainsi que mon préféré Ville Heinola.

Il grimpe dans les classements

J’ai fait mes devoirs avec ce joueur tout au long de l’année. Je l’ai regardé jouer à plusieurs occasions en Liiga et, à l’instar de la majorité des observateurs, il monte dans ma liste constamment. Il est l’un de mes coups de cœur et je le vois comme le meilleur défenseur après Bowen Byram. Comme il semble de plus en plus avoir une filiale finnoise chez le CH, je me dis qu’il est un match parfait. Ville Heinola est tout d’abord un défenseur mobile capable de jouer sur les deux premières paires en Liiga. Comme il s’agit d’une ligue d’homme, je le vois arriver très tôt en LNH.

Un défenseur bâtit pour la nouvelle LNH

Son jeu est mature et son intelligence sur la glace renforce mon idée qu’il est bientôt près. Sa technique de patin en possession du disque est sans faille et, même s’il peut améliorer son explosion, il est bien au-dessus de la moyenne. En avantage numérique et en relance, il est capable de diriger le jeu et de dicter le tempo de l’action sur la glace. Son tir n’est pas du genre à pouvoir battre un gardien à tout coup, mais il est précis et ses tirs passes sont une de ses forces. Additionné avec sa vision élite, le tout donne un défenseur que je vois bâti pour la nouvelle LNH. Pour vraiment se démarquer, j’identifie qu’il doit améliorer sa masse musculaire. Son jeu physique, ses couvertures en défensive, son tir et son accélération s’en verront améliorer naturellement.

Des talents de premier ordre chutent au repêchage

À mes yeux, bien que c’était une possibilité vue leur gabarit, leur ligue ou leur blessure, je ne croyais en aucun cas qu’Alex Newhook, Peyton Krebs et Cole Caufield allaient être disponibles au rang du Canadien. Venu la journée du repêchage, je vois Cole Caufield descendre dans le repêchage jusqu’au 15e rang et je suis fou de joie que l’organisation le choisisse. Quelle chance de pouvoir compter sur son talent dans notre organigramme. En même temps, je suis déçu de voir Ville Heinola ignoré par mon équipe et sélectionné cinq rangs plus tard par une équipe qui aura grandement besoin de défenseur gaucher bientôt, les Jets de Winnipeg.

Camp d’entraînement des Jets de Winnipeg

Suite à son repêchage, le camp de Winnipeg se déroule à merveille pour lui et les partisans de l’équipe le voient dans leur soupe tout comme l’organisation. Il commence l’année avec l’équipe contre toute attente. Il faut dire que bien qu’il possède de nombreuses qualités, il n’a que 18 ans. Il n’est pas physiquement prêt pour la LNH surtout sur les deux premières paires. Paul Maurice l’utilise à profusion et il produit 5 points dans ses 8 premiers matchs ce qui me surprend fortement. Par contre, ce qui me surprend encore plus c’est qu’il est rétrogradé en AHL après ces 8 matchs et on voit une baisse de régime importante se produire. Après 3 matchs, le joueur et l’organisation décident qu’il vaut mieux qu’il poursuive sa saison en Liiga.

Un retour en Finlande difficile

En Liiga, à ce jour, il n’a produit qu’un point en 14 matchs. Son jeu est pire que l’an passé dans la même équipe. Il fait beaucoup d’erreurs de débutant, perd ses batailles le long des rampes et se bat avec la rondelle la plupart du temps. Il semble avoir oublié ses qualités et ce qui fait qu’il ait été un 20e choix au total dans le dernier repêchage. Au Championnat du monde junior, on voit une petite lumière au bout du tunnel, il y a produit 5 points en 7 matchs. Son jeu était beaucoup plus inspiré et on a vu qu’il semblait plus en confiance avec le disque sur son bâton. Alors, j’espère qu’il pourra prendre confiance et que la façon qu’il a été mal géré jusqu’ici ne nuira pas à son développement. Parce que c’est vraiment ça qui s’est produit. Peu importe son potentiel, il n’était pas prêt pour la LNH. Peut-être auraient-ils pu le faire jouer l’an prochain, mais cette année est un flop à mes yeux et j’espère qu’ils ne l’ont pas brûlé.

Entrevue avec le joueur

Du propre aveu du joueur, le retour en Finlande a été très difficile mentalement. Comme le style de jeu et l’environnement sont différents (en fait tout est différent), il a eu de la difficulté à se réadapter au jeu dans la Liiga. Il prend un jour à la fois et le temps viendra où il retrouvera ses repères. Il ne faut pas oublier qu’il a 18 ans et qu’il joue à une position difficile. Cette saison, il a joué à dans la LNH, dans la AHL et dans la Liiga. C’est beaucoup à gérer pour un jeune athlète.

Pour la suite

Pour le restant de la saison, j’ai espérance qu’il retrouve sa touche et qu’il joue avec moins de nervosité. Il devrait être de plus en plus à l’aise et sa confiance reviendra petit à petit. Il est de plus en plus coutume dans la LNH d’amener de jeunes joueurs dans la grande ligue trop rapidement. L’aspect monétaire y est pour beaucoup selon moi. Parfois, les jeunes réussissent à s’en tirer, mais ils se concentrent plus à ne pas faire d’erreur qu’à développer leur jeu. En effet, la LNH n’est pas une ligue de développement, c’est une ligue de performance. Chez le Canadien, on peut penser à Victor Mete et Jesperi Kotkaniemi. Ce sont de très bons jeunes joueurs, mais leur jeu n’était offensivement pas assez mature pour le show et j’ai l’impression qu’à long terme, ça va avoir des répercussions négatives sur leur apport à l’équipe. Mais bon, espérons que je me trompe que tous ces jeunes joueurs dépasseront nos attentes.

Connaissez-vous des jeunes que vous aimiez et qui ont été amenés trop tôt en LNH ? Êtes-vous du même avis que moi sur Ville Heinola, Jesperi Kotkaniemi et Victor Mete ?

À lire également



Difficile de ne pas s’emballer avec cet espoir

Repêchage simulé top 21 à 31

Repêchage simulé top 11 à 20

Repêchage simulé top 1 à 10

Une rumeur des plus surprenantes du côté de Boston

+1
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!

JETS DE WINNIPEG - 2019-2020

17 contrats à échéances au 2020-07-01.
11 joueurs autonomes au 2020-07-01.
6 joueurs autonomes avec restriction au 2020-07-01.
Dirigé par monsieur Kevin Cheveldayoff



CONTRAT À ÉCHÉANCE POUR LA SAISON 2019-2020

 [D] - Dmitry Kulikov 4,33$ M 2017-2020 JA
 [C] - Cody Eakin 3,85$ M 2016-2020 JA
 [G] - Laurent Brossoit 1,23$ M 2019-2020 JA
 [D] - Nathan Beaulieu 1$ M 2019-2020 JA
 [D] - Dylan DeMelo 0,9$ M 2018-2020 JA
 [C] - Jack Roslovic 0,89$ M 2017-2020 JAR
 [D] - Sami Niku 0,78$ M 2017-2020 JAR
 [] - Michael Spacek 0,75$ M 2017-2020 JAR
 [D] - Luca Sbisa 0,75$ M 2019-2020 JA
 [C] - Mason Appleton 0,74$ M 2017-2020 JAR
 [C] - Seth Griffith 0,7$ M 2019-2020 JA
 [D] - Anthony Bitetto 0,7$ M 2019-2020 JA
 [C] - Mark Letestu 0,7$ M 2019-2020 JA
 [RW] - Logan Shaw 0,7$ M 2019-2020 JA
 [RW] - J.C. Lipon 0,7$ M 2019-2020 JA
 [D] - Nelson Nogier 0,7$ M 2019-2020 JAR
 [LW] - C.J. Suess 0,7$ M 2019-2020 JAR


DATES IMPORTANTES SAISON 2019-2020

Début de la saison : 2019-10-02
Fin de la saison : 2020-04-04
Date limite des transactions : 2020-02-24
Début du marché des agents libres : 2020-07-01



MASSE SALARIALE POUR LA SAISON 2019-2020

Plancher salarial : 60,2 $ M
Plafond salarial : 81,5 $ M



EN VRAC

Réseaux sociaux