Retour à l'accueil

Joe Vrbetic: la décision de passer pro fut relativement facile

Joe Vrbetic gardait les buts pour le Battalion de North Bay dans la OHL l’an dernier. À 19 ans, il signe un contrat professionnel avec le Rocket de Laval. L’entente est à deux volets entre la AHL et la ECHL. À 20 ans, il débute sa carrière professionnelle tout en étant éligible à retourner dans la OHL.

Qu’est-ce qui a pu motiver ce grand gaillard de 6’6 à prendre cette décision ?

Je me suis entretenu avec le gardien de 20 ans pour le TSLH Espoirs.

Une réelle fierté

Commençons d’abord par vous présenter un peu l’humain derrière le gros plastron de gardien. Joe Vrbetic est un jeune homme posé et calme. Pour lui, être sélectionné par les Canadiens de Montréal était une réelle fierté puisque l’équipe est historique tous sports confondus.

Le gardien de but était d’autant plus excité puisqu’il entendait son nom sortir pour une équipe qui évoluait près de chez lui. C’est à Hamilton qu’il a grandi et c’est à cet endroit qu’il a développé sa passion pour le hockey en très bas âge, mais en tant que joueur. En effet, la passion d’être un gardien de but lui est venue plus vers l’âge de 5 ans. Auparavant, il jouait au hockey pour le plaisir comme un joueur.

«Plus je vieillissais, plus j’aimais le travail d’être le dernier homme sur la patinoire. J’aimais cette pression de devoir protéger le filet.»

– Joe Vrbetic

C’est cette passion qui l’a mené vers la OHL, où il fut un choix de 2e ronde du Battalion de North Bay. Dans cette organisation, Vrbetic débarquait dans un contexte de reconstruction et il se devait d’être la muraille derrière un club très jeune entre 2019 et 2022.

Gros apprentissage dans la OHL

Il s’est ensuite présenté à son premier camp des recrues en 2021 chez les Canadiens. C’était peu de temps après sa sélection en 7e ronde. Personne ne le connaissait ou presque chez les amateurs. Il aura trouvé le moyen de laisser sa marque. Son gabarit et sa prestance au camp auront plu à plus d’un. Néanmoins, il lui restait encore une grosse saison à passer dans la OHL. Une saison post-COVID qui plus est.

À lire également: « Jonathan Drouin m’a beaucoup aidé »

Car oui, Joe Vrbetic a été sélectionné en 2021 alors qu’il n’a joué aucun match dans la OHL cette saison-là. Est-ce qu’une année complète sans match a eu un impact sur son développement ?

«Je ne pense pas que ça a eu un gros impact. L’année d’après, je crois que j’ai repris où j’ai laissé avant la pandémie. Ce n’était pas évident par contre, car en Ontario, tout était fermé. J’ai fait beaucoup de travail hors glace et sur la glace et je pense que ça a bien été au final.»

– Joe Vrbetic

La saison 2021-2022 devenait donc importante. Vrbetic a bien répondu dans l’ensemble pour le Battalion. En séries, il a toutefois partagé le filet avec son acolyte. Globalement et en considérant qu’il en était à une première saison après un an d’absence, Vrbetic a bien fait.

Décision facile

On en vient au début de la saison 2022-2023. C’est l’été et Vrbetic aura 20 ans en octobre. Tout pointe vers une autre saison à North Bay où l’équipe risque d’aspirer aux grands honneurs. C’est le cas d’ailleurs.

Or, le 17 juillet 2022, on apprend que Joe Vrbetic signe un contrat professionnel pour le Rocket. Ainsi, son contrat à deux volets lui permet de jouer dans la AHL et la ECHL. Une décision qui fut relativement facile.

«Nous avons eu une très bonne saison l’an dernier avec un bon push en séries. Je crois avoir connu une bonne saison. Lorsque j’ai appris que le CH voulait que je signe un contrat professionnel, c’était évident. Je veux devenir un joueur de la NHL, c’est mon rêve. Et prendre ce pas supplémentaire immédiatement, c’est de l’expérience de plus. Jouer avec des joueurs plus vieux, apprendre à devenir un professionnel tous les jours, dans les pratiques comme les matchs, c’est pourquoi j’ai décidé de tourner pro cette saison. »

– Joe Vrbetic

Pour l’instant, l’apprentissage se passe bien pour Vrbetic. Appelé à se déplacer entre Trois-Rivières et Laval jusqu’ici, Vrbetic s’ajuste très bien à cette réalité, mentionnant que «c’est comme faire des voyages en autobus.»

L’adaptation semble se passer bien à ce niveau. Vrbetic me confiait avoir une belle relation avec Philippe Desrosiers, un gardien expérimenté avec qui il a joué au camp des recrues du CH. L’espoir du CH se compte chanceux de pouvoir compter sur des joueurs d’expérience comme Kevin Poulin et Philippe Desrosiers dans l’entourage du Rocket et des Lions.

Performances sur la glace

Et sur la glace, comment se passe le début de saison de Joe Vrbetic ?

D’abord, le calibre de la ECHL ou de la AHL est nettement différent de la OHL. Comme l’explique l’espoir des Canadiens, les joueurs sont plus expérimentés, certes. Par contre, le hockey est plus rapide et intelligent. La précision également est plus importante et pour Vrbetic, c’est important d’être constamment alerte en raison de la rapidité accrue du jeu.

À lire également: Top 15 | Classement des meilleurs espoirs chez les Canadiens de Montréal (édition janvier 2023)

En septembre 2021, j’écrivais ceci au sujet de Joe Vrbetic:

En général, il se déplace fluidement pour conserver son logo vis-à-vis la rondelle. Il possède également de bonnes habiletés avec sa mitaine. […] Ses déplacements sont très fluides et très «smooth» Par contre, à l’occasion, j’ai vu Vrbetic se déplacer pour faire un arrêt, mais il ne peut se replacer à temps en position pour le rebond. En fait, souvent il ne se déplace même pas, préférant juste placer sa mitaine ou son bloqueur en espérant un coup de chance.TSLH Espoirs (septembre 2021)

Depuis le début de la saison, je dirais que c’est toujours le cas. Le gardien de but s’efforce constamment à se faire frapper par la rondelle dans le plastron. Par contre, on sent qu’un ajustement doit se faire au niveau de la rapidité du jeu. Vrbetic est un gardien très calme devant son filet, mais ses déplacements manquent parfois d’explosivité pour être efficace. C’est une chose que j’identifiais d’ailleurs en 2021 et qui visiblement est toujours d’actualité.

Gabarit avantageux

Comme l’explique Vrbetic en entrevue, il est doté d’un gabarit avantageux pour un gardien et il en est pleinement conscient. Dans sa technique, on le voit qu’il tire profit de son 6’6. Il prend beaucoup de place devant le filet. L’athlète mentionne toutefois que c’est une chose d’avoir ce gabarit, mais l’important pour un gardien de but, c’est aussi de savoir bien s’en servir.

Selon mes observations, Vrbetic gagnerait peut-être plus justement à challenger les lancers en évitant de demeurer creux dans son filet. C’est une observation de 2021 qui et toujours d’actualité cette saison chez les professionnels.

Avec ce gabarit, je crois qu’en ajoutant de l’explosion dans ses mouvements, on pourrait parler d’un bon prototype de gardien. Son style calme est observable dans ses déplacements et ce n’est pas sans rappeler Carey Price, qui est une inspiration pour lui.

«Je suis 6’6, donc j’essaie de me servir le mieux possible de mon gabarit. Je crois être un gardien de but assez calme. Mon gardien de but favori toute ma vie fut Carey Price. Il est si calme et tout semble facile pour lui.»

– Joe Vrbetic

Malheureusement, lors du camp des recrues, Vrbetic n’a pu discuter avec le gardien du CH. Price s’affairait avec ses exercices puisqu’il était blessé et le jeune homme était suffisamment occupé au camp pour aller lui piquer un brin de jasette. Vrbetic avoue que c’était très plaisant de le voir aller malgré tout.

Podcasts
& vidéos

17 mai 24

#132. Special Patreon, Catton ou Lindstrom (?) et l'ascension de Beckett Sennecke !

Mat et Pascal répondent à vos questions et traitent de vos sujets ! En prime, on commente l'actualité de la NHL !

17 mai 24

#131. Épisode spécial Loterie du repêchage avec Marty du Podcast La Relève !

Couverture spéciale de la loterie du repêchage NHL avec le TSLH Podcast et Marty du Podcast La Relève !

17 mai 24

#130. Tournoi U18, bilan des espoirs du CH en NCAA et la défensive du CH en 24-25

Dans cet épisode, on reçoit Simon Servant pour discuter du tournoi U18, regroupant de nombreux espoirs pour le repêchage 2024, mais aussi pour 2025 et 2026 ! On enchaîne ensuite avec un bilan rapide des espoirs de la NCAA appartenant aux Canadiens de Montréal. Et ensuite, Mat vous présente sa brigade défensive pour les Canadiens en 2024-2025 !

Nouvelles

Actualité NHL 26 mai 2024

Nikita Okhotyuk en KHL malgré les sanctions de la IIHF ?

khl
Championnats mondiaux 26 mai 2024

Kaiden Guhle, blessé, absent pour le dernier match du Championnat du monde

Kaiden Guhle, blessé, absent pour le dernier match du Championnat du monde
Signature 25 mai 2024

Le défenseur le plus productif de la WHL signe son contrat d’entrée

Luca Cagnoni
Actualité NHL 24 mai 2024

Mike Commodore insulte publiquement le nouvel entraîneur des Jets

Mike Commodore insulte publiquement le nouvel entraîneur des Jets
Actualité NHL 24 mai 2024

Les Jets de Winnipeg ont trouvé leur nouvel entraineur-chef

Les Jets de Winnipeg ont trouvé leur nouvel entraineur-chef
Actualité NHL 24 mai 2024

Devils: de grosses promesses auprès du nouvel entraîneur Sheldon Keefe

Devils: de grosses promesses auprès du nouvel entraîneur Sheldon Keefe
Actualité NHL 24 mai 2024

Les plus récentes rumeurs concernant le marché des agents libres en NHL

Les plus récentes rumeurs concernant le marché des agents libres en NHL
Transaction NHL 24 mai 2024

Transaction: les Hawks s’avancent et les Islanders reculent !

Transaction: les Hawks s’avancent et les Islanders reculent !

Commentaires