Retour à l'accueil

EXCLUSIF | Un style gravé dans l’ADN d’Ethan Gauthier

Le TSLH Espoirs poursuit sa série de textes découlant d’une entrevue par visioconférence avec Ethan Gauthier du Phoenix de Sherbrooke. Le deuxième volet abordé concerne son ADN sur la glace, l’importance de son entourage pour sa carrière et ses modèles.

Crédit photo : Sebastien Gervais.

L’équipe du TSLH Espoirs réalisera cette saison des entrevues avec certains espoirs éligibles au repêchage 2023 de la LNH. Le but principal de ce nouveau projet est de faire connaître la cohorte plus en profondeur en se concentrant également sur le facteur humain. Ainsi, les jeunes hommes derrière les joueurs de hockey seront mis de l’avant, eux qu’on perçoit trop souvent comme de simples produits.

Vous pouvez consulter le premier volet de l’entrevue ici.

Une identité familiale

Les Gauthier sont reconnues pour leur style physique et leur intensité sur la glace. Que ce soit Denis, Julien, Kaylen ou Ethan, tous amènent ou ont amené un aspect physique que personne n’aime affronter. Le doyen l’a mentionné en entrevue (disponible mercredi midi), c’est ce qui les identifie, ce qui les démarque et c’est très important d’avoir une qualité élite pour atteindre la LNH.

Même si ça n’a pas toujours été le cas dans sa jeunesse, l’attaquant du Phoenix de Sherbrooke est maintenant conscient de ce qu’il faut pour ressortir dans le hockey professionnel. C’est donc ce qu’il tente d’offrir sur la patinoire chaque match. Néanmoins, avoir une constance dans ce style de jeu ne doit pas être aisé surtout si nous désirons demeurer discipliné.

« Ça fait partie de mon style de jeu d’être aux alentours du filet et de déranger l’adversaire, après le sifflet, de rester dans la face des autres … La plupart du temps, quand je pogne une punition, je réussi à sortir (un adversaire) avec moi ».

Ethan Gauthier

Questionné avant la partie de mercredi passée (16 novembre) contre Québec par les médias, Kaylen allait dans le même sens que son frère et son père. C’est dans leur ADN et, pour Ethan, de jouer avec confiance et arrogance lui permet d’être ce qu’on voit présentement. Un ailier qui donne tout et qui dérange avec les épaules et le bâton.

Vous pouvez consulter l’intégrale de l’entrevue vidéo dans le lien ci-dessous.

Une saine compétition

Son père, Denis, et son frère, Kaylen, ont eu un impact majeur sur la mentalité qu’Ethan Gauthier pratique présentement. Sans eux, l’attaquant ne serait pas le joueur qu’on connait présentement. Dès le Bantam, il a été pris en charge, pour ensuite devenir un avant d’impact.

L’ancien défenseur des Flames de Calgary ajoute que c’est surtout son aîné qui a été le vecteur de changement. Chez un adolescent, il n’est pas toujours facile d’aller dans le même sens que ses parents. Toutefois, quand le message vient du grand frère, ça peut parfois être moins cahoteux comme processus. C’est le cas du cadet qui a bien répondu aux échanges ou conseils et qui ne s’est jamais retourné par la suite.

« À un certain point, au niveau Novice, peut-être que je m’assoyais sur mon talent, mais heureusement que mon frère et mon père ont été là. Dès l’âge Bantam, ils m’ont fait réalisés beaucoup de choses et c’est là que ma carrière a pris son envol ».

Ethan Gauthier

Chaque jour, les deux frangins se poussent l’un et l’autre. Selon eux, c’est des petits détails qui font une différence au bout du compte. Que ce soit le plaisir de faire une répétition de plus que l’autre ou de mettre un poids un peu plus lourd, une saine compétition s’est installée dans le duo.

Denis Gauthier a renchérit sur ce constat après un moment de réflexion. Il souligne qu’il est vrai, dans le gym, qu’Ethan est rempli de fierté quand il se rapproche de son frère sur certains exercices. Ses fils ont développé une complicité qui les rendent (sa femme et lui) immensément fiers.

« Je suis tellement chanceux. J’ai jamais senti de jalousie entre mes deux fils … C’est deux gars qui se complètent vraiment bien … C’est de se pousser dans le gym. D’être capable de pousser ses limites tout le temps, de s’améliorer. C’est une saine compétition, mais je sens vraiment que les deux sont vraiment fiers l’un de l’autre ».

Denis Gauthier

La famille poursuit son appuie envers Ethan quotidiennement. Se sentant chanceux, il est très humble par rapport à leur rôle dans sa carrière. Ça va même au-delà du sang, car ce sont des amis de la famille qui accueillent les deux jeunes hockeyeurs sous leur toit en Estrie.

Plusieurs autres modèles de son entourage ont eu un impact sur sa carrière, dont Dawson Mercer dans sa jeunesse qui vivait en pension chez lui. Certains coéquipiers lui ont même amené du soutien depuis son arrivée dans la LHJMQ. De son propre aveu, Monroe-Boucher et Roy l’ont pris sous leur aile. Le choix des Canadiens a également commenté la situation en faisant un parallèle avec son propre parcours.

« On a eu le même chemin un peu (premier choix au total en LHJMQ). Ça vient avec beaucoup de pression. C’est juste des petits conseils que je lui donne. Pour montrer l’exemple. Il faut que tu fasses ce que tu as à faire sur la glace ».

Joshua Roy

Du sang de meneur

Avec tous les départs chez le Phoenix depuis l’an passé et ceux à venir l’an prochain, dont son frère, la formation va rajeunir. C’est pourquoi Ethan Gauthier veut redonner et jouer un rôle de meneur. C’est en lui. En regardant ses proches, le droitier prend des notes et est décidé à prendre les devants même cette saison à 17 ans.

« Ça fait partie de moi un peu, d’avoir des caractéristiques de leader. Mon père était de même aussi dans sa carrière. Même chose pour mon frère … Même quand tu n’as pas de lettre. C’est un rôle que j’essaie d’avoir. (Même sans lettre) chacun a une part de responsabilité ».

Ethan Gauthier

Kaylen Gauthier a invité, dernièrement, son frère à participer à une réunion des vétérans de l’équipe et le jeune n’avait pas peur de prendre part à la conversation. Ainsi, malgré son âge, il affiche une belle maturité et une volonté de vouloir faire la différence ainsi que de montrer l’exemple à sa façon. C’est visiblement naturel dans la famille.

Quand le grand frère est passé de Drummondville vers Sherbrooke, ç’a été une nouvelle incroyable pour la famille. De plus, la transaction a eu un effet plus que bénéfique pour le cadet qui avait quelques difficultés en début de saison (avant la pause des fêtes). L’arrivée de son frère lui a amené ce qui lui manquait pour se concentrer sur ce qu’il avait à faire sur la glace.

C’est d’ailleurs le père qui a annoncé l’échange à ses fils lors d’une visite à leur chalet. Pour lui, c’est une chance unique que de voir ses deux fils performer dans la même équipe. Ça n’arrivera probablement plus jamais. Ainsi, s’il n’avait qu’un conseil à leur donner, ce serait celui-ci.

« Allez-vous créer des souvenirs. C’est le meilleur temps de votre vie, profitez-en ! »

Denis Gauthier

En dehors des modèles de leadership, Ethan Gauthier a aussi joué avec des joueurs juniors élites comme Zach Benson, Brayden Yager et, évidemment, Joshua Roy. Chacun présente une importance pour lui et lui ont permis d’amener son niveau à un autre pallié. C’est donc ce que nous allons aborder dans le dernier volet de l’entrevue avec l’espoir du Phoenix de Sherbrooke demain.

Il est également possible d’écouter une version audio de l’entrevue sur toutes les plateformes de balado disponibles sur la toile.

À lire également sur TSLH

Podcasts
& vidéos

13 janvier 23

#78. Évaluation des espoirs du WJC 2023 par le TSLH Espoirs

Cette semaine, 4 membres du TSLH Espoirs discutent du Championnat mondial junior 2023.

31 décembre 22

#77. Le Forum TSLH: Championnat mondial junior 2023

Pascal et Mat prennent vos questions et jasent du prochain WJC 2023 ! Nos intervenants vous offrent aussi leur prédiction concernant le tournoi.

31 décembre 22

#76. (Partie 1) Analyse des espoirs du CH en ce début de saison

Dans cet épisode, nous vous partageons nos observations sur les espoirs du CH en ce début de saison.

Nouvelles

Transaction NHL 30 janvier 2023

Bo Horvat échangé aux Islanders de New York!

trade-echange transaction
Canadiens Montréal 30 janvier 2023

Nick Suzuki tomberait 3e chez les centres selon Brian Wilde après le repêchage 2023

Nick Suzuki tomberait 3e chez les centres selon Brian Wilde après le repêchage 2023
Canadiens Montréal 30 janvier 2023

Rapport hebdomadaire | Luke Tuch sur une belle séquence, Sean Farrell domine et plus encore…

Rapport hebdomadaire | Luke Tuch sur une belle séquence, Sean Farrell domine et plus encore…
Canadiens Montréal 30 janvier 2023

Banque d’espoirs | Le CH exclu du top10 de Scott Wheeler

Banque d’espoirs | Le CH exclu du top10 de Scott Wheeler
Rumeurs NHL 30 janvier 2023

Un gardien #1 inattendu à Los Angeles ? | Du renfort à la date limite des transactions ?

Un gardien #1 inattendu à Los Angeles ? | Du renfort à la date limite des transactions ?
Rumeurs NHL 29 janvier 2023

Les dernières rumeurs dans la LNH, à cinq semaines de la date limite

Les dernières rumeurs dans la LNH, à cinq semaines de la date limite
Rumeurs NHL 29 janvier 2023

Le dossier de Bo Horvat continue de faire couler beaucoup d’encre | Déjà sept équipes ont signifié leur intérêt

Bo Horvat
Rumeurs NHL 29 janvier 2023

O’reilly avec les Maple Leafs? | Dubas serait très intéressé à deux joueurs des Blues

Maple Leafs

Commentaires