Retour à l'accueil

Pourquoi pas des matchs interligues dans la LCH?

Plus d’une soixantaine d’équipes composent la Ligue canadienne de hockey. Elles proviennent des trois circuits de hockey junior au pays; la Ligue de hockey de l’Ontario (OHL), la Ligue de hockey de l’Ouest (WHL) et la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

Pourtant, bien que les trois ligues en forme une seule au Canada et dans quelques villes aux États-Unis, il existe très peu d’occasion où les amateurs de hockey junior ont la chance de les voir réunir. Annuellement, il y a le tournoi de la Coupe Memorial. Cet évènement d’envergure regroupe les trois formations championnes des ligues respectives, en plus de l’équipe de la ville hôte. 

Sinon, depuis quelques saisons, les Olympiques de Gatineau (LHJMQ) et les 67’s d’Ottawa (OHL) disputent une série de deux matchs dans une rivalité que l’on surnomme «La bataille de la rivière des Outaouais.» À chaque année, les deux affrontements attirent les hostilités. 

Les Olympiques de Gatineau étaient en visite à la Place TD, domicile des 67’s d’Ottawa, dans le cadre de leur programme double face à leurs rivaux en Outaouais, le 9 février dernier. Photo: Dominic Charette.

Cette guerre entre les deux équipes a lieu depuis des années déjà, mais ratera son tour en 2023-2024. Au moment de la sortie du calendrier régulier, aucune décision n’avait encore été prise sur l’interdiction des bagarres dans le circuit de hockey junior au Québec. Devant cette incertitude, la LHJMQ et la Ligue de l’Ontario avaient décidé d’un commun accord de suspendre les affrontements interligues. 

Avec la décision sur les bagarres maintenant rendue, c’est à se demander si les matchs entre les Olympiques et les 67’s reprendront dans un futur rapproché. 

Poussons même la réflexion afin de savoir si ce n’est pas le couteau qui tranche le débat quant à la possibilité de voir davantage de parties interligues? Il faut dire que ce n’est pas la première fois que la question est soulevée. Mais n’y a-t-il pas plus de pour que de contre?

Les différences entre la LHJMQ, la OHL & la WHL

Plus de parties interligues, plus de chance de vendre le produit de chaque ligue à l’autre. Parce que ce n’est pas tous les amateurs de la LHJMQ qui sont abonnés au forfait des trois ligues sur CHLtv, par exemple. Je dirais même que c’est une minorité, et le contraire est aussi vrai. 

Le produit et le niveau de jeu des trois ligues diffèrent, bien qu’ils se rejoignent à un point commun. Les équipes de la Ligue de l’Ouest sont souvent plus imposantes physiquement et le style de jeu s’apparente davantage à celui de la Ligue américaine. Du côté du Québec, c’est très axé sur l’offensive et en Ontario, il y a une bonne balance entre les deux. Ce sont des stéréotypes, mais aussi des tendances observées dans chacun des circuits au fil des années.

Le narratif que la Ligue de hockey junior majeur du Québec est inférieure à la OHL et la WHL provient du bassin de joueurs moins profond. Ce n’est pas un secret pour personne, il y a moins de joueurs au Québec, alors que la population québécoise est bien en-dessous de celle du côté de la frontière ontarienne. 

Il y a également l’argument de la parité. 

Les meilleures équipes de la LHJMQ sont au même niveau que les meilleures formations en Ontario et dans l’Ouest. D’ailleurs, les résultats des dernières Coupe Memorial vont dans ce sens. Cela dit, le calibre est inférieur au classement. La preuve; 17 points séparaient la quatrième meilleure équipe de la LHJMQ l’an dernier, les Olympiques de Gatineau, aux Tigres de Victoriaville, classés cinquième. 

En Ontario, on notait une différence de huit points entre la deuxième équipe la mieux située et la sixième. D’ailleurs, ce sont les Petes de Peterborough, dixième au classement, qui ont raflé les grands honneurs. Dans l’Ouest, douze des 22 équipes ont amassés au moins 70 points à la conclusion du calendrier régulier. 

La LHJMQ étant souvent diminuée aux quatre coins du pays, des affrontements interligues ne seraient pas une solution pour comparer le hockey québécois à celui de l’Ontario et de l’Ouest? Il y aurait de la logistique et de l’organisation. Ce n’est pas une décision qui se prend facilement. Les Giants de Vancouver (WHL) ne pourraient pas aller jouer à Rouyn-Noranda, par exemple. Il faudrait, notamment, revoir le calendrier et le nombre d’affrontements.

Augmentation de la rivalité

Je ne sais pas si vous avez vu les matchs entre les Olympiques et les 67’s la saison dernière. Si tel est le cas, vous allez être d’accord avec moi dans l’affirmation que ce furent des rencontres disputées à vives allures. 

Du hockey junior comme on l’aime; intense, physique et juste sur la limite. Bien sûr, il y a l’aspect que les deux équipes jouent à moins de 20 minutes de l’une de l’autre. Mais plus de matchs interligues veut aussi dire une rivalité qui se développe bien au-delà du tournoi de la Memorial entre les trois circuits. Les équipes apprendraient à se connaître.  

L’ancien commissaire de la LHJMQ, Gilles Courteau, avait mentionné par le passé vouloir que le modèle de sa ligue ressemble à celui de la MLB, au baseball majeur. Au sein de l’institution de la MLB, la Ligue nationale et la Ligue américaine coexiste. Les deux ligues ont des règlements différents et couronnent un champion. Mais c’est la MLB qui chapeaute le tout et qui négocie les ententes commerciales, les partenariats, les droits de télévision et plus encore. Au final, chacune des ligues bénéficient de ce fonctionnement. 

La différence est que dans le baseball majeur les deux ligues disputent des matchs entre elles tout au long de la saison, avant l’affrontement ultime entre les deux équipes championnes. Le modèle de la Ligue canadienne est donc plutôt similaire, moins les matchs interligues justement. 

D’intégrer ce type d’affrontements quelques fois durant la saison régulière permettrait aussi aux partisans de découvrir les plus beaux espoirs, sans devoir se déplacer. Imaginez si Connor Bedard avait disputé quelques matchs au Québec et en Ontario durant ses trois saisons avec les Pats de Regina. 

Maintenant, la question des bagarres. Si les bagarres sont permises en Ontario et dans l’Ouest, comment la LHJMQ se débrouillerait? C’est simple, ce serait comme la Coupe Memorial. Après tout, lorsque c’est une formation québécoise qui est hôte du tournoi, les autres équipes se conforment aux règles de la Ligue. Il s’agit d’une formalité, alors pourquoi ne pas la transposer lors de matchs interligue?Quand une équipe de la LHJMQ rendrait visite à une équipe de la OHL, elle devrait respecter les règlements de la ligue et vice versa.

En tant qu’amateur de hockey junior, il est difficile de ne pas voir comment cette initiative ne ferait que rayonner le calibre au quatre coins du pays.

Podcasts
& vidéos

21 février 24

#119. (Partie 1) Classements de mi-saison du TSLH Espoirs - Rangs 32 à 16

Dans cet épisode, le TSLH Espoirs se rencontre pour vous partager leur liste des meilleurs espoirs pour le repêchage 2024. Mat, Pascal, Simon Servant et Seb Gagné présentent leur liste et parlent des différents profils de joueurs qui se pointeront au repêchage 2024.

06 février 24

#118. Top 5 des équipes qui repêchent le mieux dans les cinq dernières années !

Dans cet épisode, nous abordons un sujet proposé par un membre Patreon ! Pascal et Mat présentent les 5 équipes qui, selon eux, ont le mieux repêché au cours des cinq dernières années.

04 février 24

#117. Sean Monahan échangé et Special sujets des Patreon !

Dans cet épisode, nous réagissons à la transaction de Sean Monahan. Comme l'épisode fut tourné avant la transaction, vous aurez accès à nos spéculations entourant une possible transaction impliquant Monahan.

Nouvelles

LHJMQ 22 février 2024

Vers une réduction du calendrier de la LHJMQ?

Vers une réduction du calendrier de la LHJMQ?
LHJMQ 21 février 2024

LHJMQ: Baie-Comeau a de la compétition au premier rang

LHJMQ: Baie-Comeau a de la compétition au premier rang
LHJMQ 07 février 2024

La 3e équipe de la LHJMQ congédie son entraîneur !

La 3e équipe de la LHJMQ congédie son entraîneur !
LHJMQ 02 février 2024

Antonin Verreault comme un poisson dans l’eau avec les Huskies

Antonin Verreault comme un poisson dans l’eau avec les Huskies
Actualité NHL 31 janvier 2024

Serge Beausoleil lance un autre message aux entraîneurs trop rapides sur la gâchette

Serge Beausoleil
LHJMQ 30 janvier 2024

Repêchage LNH 2025: Gabriel D’Aigle n’est pas le seul gardien de la LHJMQ à surveiller

Repêchage LNH 2025: Gabriel D’Aigle n’est pas le seul gardien de la LHJMQ à surveiller
Espoirs NHL 25 janvier 2024

Match des meilleurs espoirs | Changements majeurs à prévoir d’ici l’an prochain ?

Match des meilleurs espoirs | Changements majeurs à prévoir d’ici l’an prochain ?
Espoirs NHL 24 janvier 2024

Raoul Boilard impressionne au match des meilleurs espoirs de la LCH

Raoul Boilard impressionne au match des meilleurs espoirs de la LCH

Commentaires

Laisser un commentaire