Retour à l'accueil

Ce joueur est taillé pour les Canadiens de Montréal

Tout comme pour le repêchage 2020, le TSLH Espoirs vous offre des textes concernant les nouveaux prospects des Canadiens de Montréal sélectionnés au cours de la séance de 2021. Vous y trouverez une description écrite et une ou des vidéos vous illustrant le talent du jeune homme.

Le deuxième espoir abordé est Riley Kidney qui a été sélectionné au 63e rang en deuxième ronde.

RiIey Kidney
Canada
Centre
25 mars 2003
5 pieds 11 pouces et 168 livres
Gaucher

Outre la position de défenseur droitier, à mes yeux, les Canadiens de Montréal se devaient de repêcher plusieurs centres cette année. Il est vrai que l’organisation peut compter sur Nick Suzuki, Jesperi Kotkaniemi, Ryan Poehling et Jake Evans chez les professionnels, mais leur banque d’espoirs est bien pauvre à cette position. Je m’attendais donc à quelques sélections en ce sens et je n’ai pas été déçu en deuxième ronde, alors que Bergevin a choisi Oliver Kapanen et Riley Kidney.

Je dois avouer que je n’ai pas mis beaucoup d’efforts sur Kidney lors de mes visionnements cette saison et j’ai eu tort. Le jeune n’a donc pas fait partie de mon classement des 72 meilleurs espoirs et il aurait visiblement dû. C’est Cole Huckins, son coéquipier chez le Titan d’Acadie-Bathurst, qui a plutôt attiré mon attention dans mes écoutes, car l’aspect physique que le jeune déploie sur la glace m’a grandement impressionné. Ainsi, je n’étais pas pleinement attentif aux petits détails du jeu du nouvel espoir des Canadiens. C’est ce qui est le plus important chez Kidney, les petits détails. C’est bien sûr un cliché du hockey que d’avancer cela, mais c’est le cas pour lui. C’est un centre excessivement responsable qui présente un profil qui s’agence bien avec la philosophie du Tricolore.

L’arrivée de ce jeune dans la LNH n’est vraiment pas pour tout de suite. Ça devrait prendre 3 ou 4 ans avant de le voir fouler la patinoire du centre Bell. À mes yeux, c’est le parcours idéal pour lui, car ça lui permettra de régler ses lacunes, de prendre du poids et de parfaire son jeu offensif. Avec la jeune équipe du Titan d’Acadie-Bathurst, ce gaucher verra beaucoup d’action lors des deux prochaines saisons et le saut vers Laval se fera de la bonne façon par la suite.

Si on compare avec ses statistiques de l’an dernier, Kidney a eu une belle progression offensive, passant de 33 points en 59 matchs en 2019-2020 à 38 en 33 cette saison. Toutefois, c’est réellement en séries éliminatoires que le jeune a explosé et c’est en raison du fait qu’on le voyait beaucoup plus impliqué sur la glace et avec davantage de confiance en contrôle de rondelle. Vous ne cumulez pas 17 points, dont 15 passes, en 9 matchs éliminatoires dans la LHJMQ sans avoir de talent.

Je dirais que ce prospect est d’abord et avant tout un fabricant de jeu. Probablement l’un des bons de la LHJMQ quand il est dans une bonne “game” (comme en séries). Son sens de l’anticipation est bien développé et lui permet de voir les déploiements défensifs avant qu’ils ne se produisent. Cela lui ouvre donc la voie pour exploiter les faiblesses et créer des chances de marquer à profusion avec des actions rapides où il ne garde la rondelle qu’une fraction de seconde. En contre-attaque, je le trouve particulièrement dangereux pour ralentir le jeu et distribuer la rondelle à l’un de ses ailiers ou à la 2e vague (souvent un défenseur). Bref, son intelligence est facilement transposable chez les professionnels et je m’attends à l’y voir avoir un certain succès.

Outre le fait que Kidney est un bon passeur, c’est également un centre responsable dans sa zone. Cette année, il a été l’un des plus utilisés dans les situations difficiles en défensive et lorsqu’une avance devait être protégée. Je suis certain que ses entraîneurs l’adorent et que c’est l’un des aspects qui a conforté le CH dans sa sélection. Que ce soit pour appliquer de la pression dans les trois zones, suivre son homme, couvrir les lignes de passes ou neutraliser un joueur, Kidney utilise bien son bâton pour le faire. Il est certain que ce ne sera jamais un centre qui dominera physiquement ses opposants, mais avec son intelligence, je le vois devenir très efficace.

Au niveau de ses faiblesses, j’évoquerais son manque de force en général touchant de son tir à ses batailles à un contre un. Néanmoins, avec la maturité, ça devrait se régler. Il pourrait également être plus rapide et plus dynamique aussi. Ce n’est pas que l’espoir n’est pas impliqué, mais ses patins ne sont pas toujours en mouvement et ça augmenterait de beaucoup son niveau de jeu en le faisant (un peu comme durant les séries).

Bref, Riley Kidney est le genre d’espoir que les Canadiens n’ont habituellement pas de difficulté à développer. C’est pourquoi je m’attends à regretter de ne pas l’avoir classé avant le repêchage. Néanmoins, il reste du chemin à parcourir avant de le voir dans la LNH et on n’est jamais à l’abri d’un imprévu.

Podcasts
& vidéos

21 février 24

#119. (Partie 1) Classements de mi-saison du TSLH Espoirs - Rangs 32 à 16

Dans cet épisode, le TSLH Espoirs se rencontre pour vous partager leur liste des meilleurs espoirs pour le repêchage 2024. Mat, Pascal, Simon Servant et Seb Gagné présentent leur liste et parlent des différents profils de joueurs qui se pointeront au repêchage 2024.

06 février 24

#118. Top 5 des équipes qui repêchent le mieux dans les cinq dernières années !

Dans cet épisode, nous abordons un sujet proposé par un membre Patreon ! Pascal et Mat présentent les 5 équipes qui, selon eux, ont le mieux repêché au cours des cinq dernières années.

04 février 24

#117. Sean Monahan échangé et Special sujets des Patreon !

Dans cet épisode, nous réagissons à la transaction de Sean Monahan. Comme l'épisode fut tourné avant la transaction, vous aurez accès à nos spéculations entourant une possible transaction impliquant Monahan.

Nouvelles

Hockey 24 février 2024

Filet désert : Abbey Murphy imite Ridly Greig dans la NCAA!

Filet désert : Abbey Murphy imite Ridly Greig dans la NCAA!
Hockey 24 février 2024

Les Jets de Johnstown, cette équipe qui a inspiré le film culte «Slapshot»

Les Jets de Johnstown, cette équipe qui a inspiré le film culte «Slapshot»
Blessure 22 février 2024

Matthew Tkachuk et Gustav Forsling n’ont pas fini la rencontre du soir

Matthew Tkachuk et Gustav Forsling n’ont pas fini la rencontre du soir
Hockey 19 février 2024

Anthony Beauvillier de retour au jeu avec les Blackhawks

chicago-blackhawks
Hockey 17 février 2024

Jeremy Roenick: «un des pires choix de l’histoire de la NHL !»

Jeremy Roenick: «un des pires choix de l’histoire de la NHL !»
Actualité NHL 15 février 2024

Poolers | Retour au jeu de Connor Bedard dès ce soir?

Poolers | Retour au jeu de Connor Bedard dès ce soir?
Hockey 14 février 2024

Les plus longues suspensions de l’histoire de la LNH

Les plus longues suspensions de l’histoire de la LNH
Espoirs NHL 13 février 2024

Le jeune espoir Ivan Demidov connait toute une séquence dans la MHL!

Le jeune espoir Ivan Demidov connait toute une séquence dans la MHL!

Commentaires

  1. sébastien.allard-martel

    Perso je l'avais un peu plus loin, genre /-75e. En plus que des joueurs que je voyais partir plus tôt (de bcp pour certains) étaient encore là, comme Pastujov, Salminen, Robertsson (je n'était pas un grand fan de lui par contre), Martino, Svozil, Gaudreau, Lennox et Brent Johnson (que j'aimais beaucoup). Par contre, je dois dire que j'aime le fait qu'il ai connu d'aussi impressionnantes séries. D'habitude c'est annonciateur d'une progression fulgurante. On a souvent vu des prospects exploser après avoir connu du succès en série. Suzuki est l'exemple le plus proche de nous avec sa run débile avec le Strorm de Guelph en 2019.

Laisser un commentaire