Retour à l'accueil

Analyse | Comment se sont construits les Devils?

La semaine dernière, je suis tombé sur un article de The Athletic que j’ai grandement apprécié. Quelques-uns de leurs collaborateurs tentaient de prédire une hiérarchie des meilleures équipes lors de la saison 2025-26. Selon leur format, les Devils trôneraient en tête de la LNH dans 3 ans et demi. Leurs critères se basaient à 75% sur la qualité du noyau actuel et la relève de l’équipe (joueurs de moins de 23 ans). Je me suis donc posé la question: comment s’est construite l’équipe actuelle des Devils? Voici donc une analyse sur comment s’est bâtie la révélation de la LNH cette saison.

Noyau actuel

Avant toute chose, il importe d’analyser à quoi ressemble le noyau actuel de l’équipe. Nonobstant des blessés, voici ce à quoi ressemble les Devils, selon Dailyfaceoff.com et le temps de jeu moyen :

Alignement des Devils cette saison

Parmi les éléments les plus importants de l’équipe, une grande partie du noyau offensif est âgée de 25 ans ou moins. Du plus vieux au plus jeune: Bastian a 25 ans, Bratt, Sharangovish, Boqvist et McLeod ont 24 ans, Hischier et Zetterlund ont 23 ans, Hughes et Mercer en ont 21 et Holtz n’a que 20 ans. On parle ici de 10 attaquants sur 14 qui n’ont pas encore dépassé la mi-vingtaine. En défensive, outre Brendan Smith, le plus vieux est Dougie Hamilton, à 29 ans. Bref, on peut affirmer sans se tromper que les Devils sont sur la pente ascendante.

La relève

Avec la promotion de Holtz en LNH au courant des dernières semaines, on peut résumer la relève des Devils en un mot: défensive. En effet, les meilleurs éléments sont (presque) tous des défenseurs. En KHL, l’attaquant Arseni Gritsyuk ne connaît pas la progression offensive espérée cette année. Dans la Ligue Américaine, c’est le même son de cloche pour Nolan Foote, Tyce Thompson et Reilly Walsh. Sans tenir compte de Holtz, on peut affirmer que les 4 meilleurs espoirs des Devils sont des défenseurs: Seamus Casey, Shakir Mukhamadullin, Simon Nemec et Luke Hughes. Il ne faut cependant pas oublier, comme mentionné précédemment, que le noyau de l’attaque est très jeune.

Le repêchage, toujours la clé du succès

En plus d’avoir eux-mêmes sélectionné leurs plus beaux espoirs (mentionnés au paragraphe précédent), les Devils ont repêché 14 des 24 joueurs composant leur alignement régulier. Comme vous serez aptes à le remarquer, les millésimes 2016 et 2017 ont été très bons:

Les 14 joueurs réguliers repêchés par le New Jersey (11 att, 1 déf et 2 gardiens)

Certes, le New Jersey a bénéficié de non pas un, mais de deux coups de chance du destin en 2017 et en 2019 (et aussi en 2022), mais les départements du recrutement et du développement méritent de beaux bonus de Noël. Être en mesure de mettre la main sur 3 attaquants évoluant sur l’avantage numérique (1er ou 2e) à l’extérieur des 2 premières rondes est plutôt rare. En effet, les sélections de Bratt (2016), Zetterlund (2017) et Sharangovich (2018) sont une bénédiction pour les Devils.

De plus, les Devils ne se sont pas trompés souvent avec leurs choix de première ronde. Les sélections de Hughes et Hischier, qui sont devenus les deux premiers centres de l’équipe, payent déjà. Même si on espérait davantage, Michael McLeod est devenu un bon joueur de soutien, Alexander Holtz n’a que 20 ans et a encore un avenir prometteur devant lui et Dawson Mercer fait déjà regretter à une dizaine de DGs d’avoir levé le nez sur lui. Et ça, c’est sans compter les sélections de Mukhamadullin (20e, 2020), Hughes (4e, 2021) et Nemec (2e, 2022) qui pourraient peut-être un jour faire rougir de jalousie la défensive des Devils du début des années 2000 (bon j’exagère peut-être un peu ici). Rappelons que Nolan Foote et le choix de Mukhamadullin ont été acquis en retour de Blake Coleman (Tampa).

Les joueurs autonomes

Les Devils ont aussi été choyés par le marché des agents libres. Lors des deux dernières saisons mortes, le directeur-général Tom Fitzgerald a offert 4 contrats bien calculés.

Premièrement, à l’été 2021, Fitzgerald a signé Tomas Tatar pour 2 ans/4,5M$ par année. L’ancien du Canadien sortait d’un divorce houleux avec le tricolore et espérait relancer sa carrière à Newark. Ce contrat n’est pas une grande réussite, puisque le Tchèque n’a récolté que 46 pts en 107 rencontre avec le New Jersey. Un rendement moyen de 35 pts par tranche de 82 matchs. Par contre, le contrat se terminant l’été prochain, les Devils n’ont pas eu à sacrifier une onze de potentiel afin de donner une chance à Tatar.

Deuxièmement, à la même période, le DG des devils a frappé un coup de circuit nommé Dougie Hamilton. Personne, mais absolument personne ne voyait Hamilton au New Jersey pour 7 ans/9M$ annuellement. Après une première année houleuse, incluant une blessure, Hamilton est de retour dans son rôle de défenseur étoile. Ayant signé à 28 ans, Hamilton terminera ce contrat à 34 ans; il est dans la fleur de l’âge. En comparant le rôle, l’âge et la durée du contrat, on peut voir que ce pacte est une réussite phénoménale pour les diables.

Contrats se comparant à celui de Dougie Hamilton

Les contrats modernes les plus comparables sont ceux de Seth Jones (8 années à 27 ans), Morgan Rielly (8 années à 28 ans) et Darnell Nurse (8 années à 27 ans). Comme Dougie Hamilton, ces joueurs termineront leur contrat à l’âge de 34 ans (35 pour Rielly). La seule différence est qu’Hamilton était libre comme l’air. On remarque souvent que les joueurs autonomes sans compensation (UFA) signent des contrats plus juteux, justement parce que les équipes n’ont pas besoin d’échanger choix et espoirs pour acquérir une valeur sûre. Cependant, ce ne fut pas le cas pour le New Jersey. Ils ont acquis leur défenseur étoile au prix normal du marché.

Troisièmement et quatrièmement, cet été, les Devils ont signé deux autres joueurs. Les vétérans Ondrej Palat (5 ans/6M$ annuel) et Brendan Smith (2 ans/1M$ annuel) se sont joints à la fête. Dans le cas de Palat, il s’agit d’un contrat un peu plus risqué, mais mérité. C’est d’autant plus vrai si l’on considère que la relève d’attaquants des Devils est dégarnie. Palat (EN SANTÉ) devrait pouvoir offrir de bons services sur un 2e ou 3e trio en plus de l’avantage numérique. Dans le cas de Smith, le contrat ne dure que 2 ans et ne coûte à peu près rien. De façon générale, on parle de deux bonnes signatures.

Les transactions

Sans réaliser de coup de circuit ici, les Devils ont de belles transactions intéressantes à analyser. Erik Haula est arrivé cet été contre Pavel Zacha. Est-ce que Zacha est meilleur? Oui! Est-ce qu’il a davantage de potentiel? Aussi. Est-ce qu’il était dans un cul-de-sac au New Jersey? Absolument. Le changement de décor a fait du bien aux 2 joueurs et donc, aux 2 équipes.

Quelques jours plus tard, les Devils échangeaient l’espoir Ty Smith et un choix de 3e ronde à Pittsburgh, en retour de John Marino. Smyth tarde un peu à se développer, mais la présence d’autant de relève en défense au New Jersey fait en sorte que les Devils n’avaient plus de place pour lui. Aussi bien aller chercher un bon vétéran en retour d’éléments qui ne leur sont plus vraiment utiles.

Jamais deux sans trois pour Tom Zitzgerald. En l’espace de 8 jours l’été dernier, celui-ci a réalisé 3 transactions. Celle-ci, la première des trois, est assurément la plus importante. Le 8 juillet dernier, les Devils ont donné un choix de 3e ronde aux Capitals en plus de leur permettre de s’avancer du 46e au 37e échelon en 2e ronde. En retour, la formation du New Jersey recevait Vitek Vanecek. Je ne suis toujours pas convaincu que Vanecek soit la solution à long termes tant attendue. Après tout, le portier n’a jamais gardé les buts plus de 42 matchs dans une saison. Bien qu’il gagne une majorité de parties, Vanecek n’impressionne pas au niveau des statistiques avancées. À chacune de ses trois saisons depuis son arrivée, le Tchèque a stoppé moins de rondelles que ce qu’il devrait. Sa moyenne de buts alloués est ordinaire et son pourcentage d’arrêt l’est davantage. Malgré que je ne sois pas convaincu, si Vanecek s’avérait être l’élu, le prix payé pour l’obtenir serait absolument risible.

En février 2020, les Devils ont échangé leur capitaine, le vétéran Andy Greene aux Islanders. En retour, ils ont reçu un choix de 2e tour (et un espoir névralgique). Dans une transaction similaire à l’été 2021, les Devils ont profité du plafond salarial menottant Joe Sakic. Ils ont envoyé ce même choix au repêchage (et un espoir névralgique) à Denver en retour de Ryan Graves. Graves contre Greene, un autre bon coup de Fitzgerald.

La meilleure transaction, et de loin, est celle à l’origine de l’arrivée de Jonas Siegenthaler. Un choix de 3e ronde contre un défenseur ordinaire devenu bon depuis son arrivée? Pas tout à fait. Je parle de la fameuse transaction de Taylor Hall aux Coyotes en décembre 2019. Les Devils avaient reçu plusieurs éléments, dont le défenseur Kevin Bahl, en plus de choix de premier et de troisième tour. Le choix de première ronde est devenu Dawson Mercer et celui de troisième ronde fut échangé aux Capitals contre Siegenthaler. Pas un mauvais retour n’est-ce pas?

Voici le résumé de toutes les transactions:

Conclusion

Finalement, il est clair que les Devils ont eu la loterie de leur côté à plus d’une reprise. Outre cela, on remarque qu’ils ont souvent repêché, puis développé leurs joueurs adéquatement. De plus, on constate plusieurs belles sélections après la deuxième ronde, ce qui est non négligeable dans les succès de cette équipe. Un excellent et quelques bons contrats octroyés aident à solidifier cette équipe, tout comme les bonnes transactions effectuées lors des 3 dernières années.

Ce qui me saute aux yeux dans le cas des Devils est l’absence d’erreur dans leurs actions. Ils ont rarement manqué leur coup au repêchage et n’ont aucune transaction ou signature qui leur soit dommageable. En somme, ils ont plusieurs bons coups, mais n’en ont surtout aucun mauvais.

Podcasts
& vidéos

31 janvier 23

#79. Analyse des espoirs des Canadiens de Montréal (Partie 2)

Voici la deuxième partie de nos analyses des espoirs du CH en cette saison 2022-2023.

13 janvier 23

#78. Évaluation des espoirs du WJC 2023 par le TSLH Espoirs

Cette semaine, 4 membres du TSLH Espoirs discutent du Championnat mondial junior 2023.

31 décembre 22

#77. Le Forum TSLH: Championnat mondial junior 2023

Pascal et Mat prennent vos questions et jasent du prochain WJC 2023 ! Nos intervenants vous offrent aussi leur prédiction concernant le tournoi.

Nouvelles

Actualité NHL 04 février 2023

Sonny Milano prolongé par les Capitals de Washington

Sonny Milano
Actualité NHL 27 janvier 2023

Matty Beniers sera absent de la formation ce soir

Matty Beniers sera absent de la formation ce soir
Actualité NHL 26 janvier 2023

Andrei Kuzmenko s’entend pour 2 autres années avec Vancouver

Andrei Kuzmenko s’entend pour 2 autres années avec Vancouver
Hockey 25 janvier 2023

Rocket de Laval | Bilan de mi-saison

Rocket Laval
Canadiens Montréal 25 janvier 2023

Cayden Primeau cédé à Laval

Canadiens de Montréal
Canadiens Montréal 21 janvier 2023

Canadiens | Au tour d’Alex Belzile d’être rappelé en renfort

Canadiens de Montréal
Actualité NHL 17 janvier 2023

La fin approche pour Jesse Puljujärvi à Edmonton

La fin approche pour Jesse Puljujärvi à Edmonton
Canadiens Montréal 14 janvier 2023

Canadiens | Bilan de mi-saison

Kent Hughes - Jeff Gorton - marc bergevin

Commentaires

Laisser un commentaire