Retour à l'accueil

Martin Lapointe: «Tu ne peux pas baser ton évaluation sur un tournoi»

Wow, tel joueur joue un gros tournoi. Assurément un choix top 5 au prochain repêchage ! Et tel joueur repêché par telle équipe, quel vol ! Et lui qui fut un choix de premier tour, aucun point encore. Quel flop !

Ce ne sont là que trois minces exemples des commentaires que l’on peut lire à gauche et à droite sur les réseaux sociaux. Tous les ans, le Championnat mondial junior amène un lot d’évaluation positive ou négative envers les jeunes joueurs de demain. Lorsqu’on calcule à son maximum, le tournoi peut durer sept matchs pour certains espoirs. Les calendriers réguliers de ces mêmes espoirs peuvent durer entre 40 et 80 matchs, dépendamment de la ligue où ils évoluent. Les performances des espoirs du WJC représentent donc de 5 à 14% d’un calendrier hockey sans blessure. Et ces matchs de tournoi sont disputés en l’espace de dix jours.

Lane Hutson: un peu plus au ralenti

Il faut faire attention avec le principe du biais de récence. Avant la rencontre contre la Slovaquie, Lane Hutson subissait la critique ouvertement sur les réseaux sociaux pour ses performances offensives. Le fait qu’il n’ait récolté aucun point dans un match où les buts des USA se sont comptés en dizaine a frustré de nombreux partisans. Contre l’équipe de Filip Mesar, Hutson conclut son match avec 3 passes et soudainement on est rassuré.

«C’est un jeune qui veut gagner, c’est un jeune qui aime jouer la rondelle. C’est un fabricant de jeu qui aime créer des opportunités pour les autres. Il connaît un début de tournoi plus au ralenti, plus tranquille, mais plus les matchs vont être importants, plus il va être correctexprimait Martin Lapointe, directeur du recrutement amateur du CH, dans un entretien avec RDS.

Le défenseur américain ne connaît effectivement pas un tournoi exceptionnel contre les meilleurs hockeyeurs de son âge. Il joue néanmoins de très grosses minutes et la demande des entraîneurs n’est pas nécessairement de mener la charge. On veut qu’il défende bien et son entraîneur l’a d’ailleurs louangé à ce sujet pendant le tournoi. Ça ne se fait pas sans bourde, mais dans l’ensemble, il peut tenir son bout dans une facette du jeu qu’il doit continuer de parfaire pour réussir sa transition vers le hockey professionnel.

«Depuis que je travaille avec lui au quotidien, je me dis que les gens devraient probablement parler davantage de ses prouesses défensives. […] Ce qui m’a le plus impressionné, c’est son désir et sa volonté à réduire le temps et l’espace de l’adversaire, à jouer sans la rondelle, à défendreexpliquait l’entraîneur de l’équipe américaine David Carle en entrevue avec Nicolas Landry de RDS.

Mesar à l’opposé

Durant l’entretien de Martin Lapointe avec Stéphane Leroux, on pouvait comprendre que le jeu de Filip Mesar plaît bien au directeur du recrutement amateur. Cependant, Lapointe ne s’est pas caché qu’il aimerait voir Mesar «jouer plus vers l’intérieur et s’impliquer davantage physiquement.» Or, chez les partisans, on sent une évaluation complètement à l’opposé de celle visant Hutson.

Depuis le début du tournoi, il y a plusieurs personnes qui remettent en doute le potentiel d’Hutson et l’argument principal implique les statistiques offensives. À l’inverse, plusieurs se montrent hyper satisfaits envers Filip Mesar, qui cumule les points régulièrement du côté de la Slovaquie. Pourtant, ça n’empêche pas Martin Lapointe de pointer des petites lacunes envers Mesar et très peu envers Hutson.

«Tu ne veux pas baser ton évaluation sur un tournoi. C’est pour ça que les évaluateurs regardent au-dessus de 200 matchs par année,» mentionnait Martin Lapointe dans son entrevue à RDS.

Pas de conclusion hâtive

C’est une portion du tournoi que je déteste chaque année. On regarde les joueurs 2-3 matchs dans le Championnat mondial junior et ensuite on tire des conclusions sur le potentiel. Le WJC constitue un élément d’évaluation de plus dans le développement des joueurs. Sans plus. C’est un indicateur de performance en fonction des meilleurs au même âge. Cependant, il faut considérer le rôle du joueur dans son équipe, avec qui il joue et surtout, il faut se sortir les yeux de la feuille de pointage.

C’est pour cela qu’en lisant les commentaires négatifs envers Huston avant le match contre la Slovaquie, le poil me dressait des bras. Les plus rationnels, et ils sont majoritaires, comprennent qu’Hutson n’a pas le même rôle qu’en NCAA. Et comprennent que Mesar et en position pour cumuler beaucoup de points.

J’ai simplement l’impression de revivre le traitement Cole Caufield à l’époque. On se souvient qu’en tant que plus vieux joueurs du tournoi, il n’avait pas répondu aux attentes offensivement à son dernier WJC. A-t-il mal viré pour autant ? Peut-on parler du mauvais WJC de Nick Suzuki ? Alexander Nylander avait été dominant aussi, plus que son frère William même. Les exemples sont nombreux et pourtant, chaque année c’est la même chose !

Lane Hutson en AHL ?

Je ne m’en suis jamais caché. Je vois Lane Hutson aller en AHL à ses débuts professionnels. Ça fait partie de mon évaluation depuis deux ans déjà. Sa force d’explosion n’est pas suffisante pour se démarquer dans un style de jeu plus rapide et physique comme la NHL. On le voit légèrement dans le tournoi que cet aspect de son jeu peut lui nuire. Cela ne m’empêche pas de croire en son potentiel de défenseur de 1er PP et de 1ere paire. J’ai souvent ajouté un bémol à l’effet qu’il devra être appuyé d’un solide défenseur efficace défensivement.

L’évaluation ne change pas en fonction du tournoi, mais le WJC vient simplement appuyer ces observations réalisées sur deux saisons. Comme Martin Lapointe le mentionne, un tournoi ne fait pas une carrière. On peut se calmer avec Lane Hutson. Et avec Mesar. Et avec tous les espoirs qui performent bien ou mal dans ce tournoi ou dans toute autre compétition internationale. Ce sont des éléments d’évaluation sans plus. Des examens, mais pas le bulletin du diplôme final !

À LIRE SUR TSLH:

Podcasts
& vidéos

21 février 24

#119. (Partie 1) Classements de mi-saison du TSLH Espoirs - Rangs 32 à 16

Dans cet épisode, le TSLH Espoirs se rencontre pour vous partager leur liste des meilleurs espoirs pour le repêchage 2024. Mat, Pascal, Simon Servant et Seb Gagné présentent leur liste et parlent des différents profils de joueurs qui se pointeront au repêchage 2024.

06 février 24

#118. Top 5 des équipes qui repêchent le mieux dans les cinq dernières années !

Dans cet épisode, nous abordons un sujet proposé par un membre Patreon ! Pascal et Mat présentent les 5 équipes qui, selon eux, ont le mieux repêché au cours des cinq dernières années.

04 février 24

#117. Sean Monahan échangé et Special sujets des Patreon !

Dans cet épisode, nous réagissons à la transaction de Sean Monahan. Comme l'épisode fut tourné avant la transaction, vous aurez accès à nos spéculations entourant une possible transaction impliquant Monahan.

Nouvelles

Actualité NHL 27 février 2024

CH: un match sous haute surveillance contre les Coyotes

CH: un match sous haute surveillance contre les Coyotes
Actualité NHL 26 février 2024

CH | Samuel Montembeault devant le filet, deux cas incertains pour demain

CH | Samuel Montembeault devant le filet, deux cas incertains pour demain
Actualité NHL 23 février 2024

Date limite des transactions 2024 | Aller à la guerre avec des tire-pois

Date limite des transactions 2024 | Aller à la guerre avec des tire-pois
Actualité NHL 22 février 2024

Ballottage | Le Canadien réclame Colin White et place Brandon Gignac au ballottage

Ballottage | Le Canadien réclame Colin White et place Brandon Gignac au ballottage
Actualité NHL 20 février 2024

Canadiens | Il y a 15 ans, une bombe entachait la réputation de l’organisation !

Canadiens | Il y a 15 ans, une bombe entachait la réputation de l’organisation !
Actualité NHL 19 février 2024

Hebdo CH | Opportunité saisie par Davidson et Xhekaj rattrape Guindon !

Hebdo CH | Opportunité saisie par Davidson et Xhekaj rattrape Guindon !
Actualité NHL 19 février 2024

Craig Button: «Le CH pourrait aspirer aux séries dès l’an prochain!»

Craig Button: «Le CH pourrait aspirer aux séries dès l’an prochain!»
Canadiens Montréal 18 février 2024

CH: les gardiens manquent de rythme et c’est dommageable pour tous

CH: les gardiens manquent de rythme et c’est dommageable pour tous

Commentaires

Laisser un commentaire