Fermer

Publié par pascal.lapointe  -  13.Octobre.2020 - 08:17
Abonnez-vous:

13963  
 

Voici mes choix si j’avais été Timmins au repêchage 2020

Chaque année, comme bon nombre de Québécois, je suis le repêchage très attentivement. Cette saison n’a pas été différente des autres. Que ce soit les 89 profils que j’ai publiés, le live auquel j’ai participé pour la couverture de la séance avec Toutsurlehockey.com et tout le reste du contenu que l’on a produit, c’est un sujet qui me passionne énormément. Chacun présente un vilain plaisir à critiquer ou encenser les sélections des différentes équipes et je n’en échappe pas. Je vous présente donc ma critique du repêchage des Canadiens pour la dernière séance et vous partage ce que j’aurais fait à leur place.

Vision d’ensemble

Premièrement, je ne vais pas toucher aux choix que Bergevin a échangés, je vais seulement commenter les sélections qui ont eu lieu. Comme j’ai dit dans le titre, je vais jouer le rôle de Timmins (ou Churla) ici et non Bergevin. On parlera donc de choix au repêchage, c’est tout.

Alors, globalement, pour le CH, j’ai trouvé qu’il s’agissait d’un repêchage de milieu de peloton. Peu de risque a été pris et c’est bien correct comme ça. Avec la jeunesse dans la formation, la banque d’espoirs et la limite des contrats, je m’attendais à beaucoup d’Américains repêchés et ç’a été le cas. La CHL, incluant la LHJMQ, comprend de bons joueurs chaque année, mais ce n’était peut-être pas le bon « timing » pour le CH de sélectionner de jeunes jouant dans ses ligues. On en a eu la preuve, alors que seulement deux espoirs sur une possibilité de huit ont joué la dernière année au Canada. Ceci a engendré une grogne chez de nombreux partisans prônant le talent local, mais je ne m’embarquerai pas dans ce débat. Je l’ai déjà fait dans un précédent texte que voici.



Maintenant, lançons-nous ronde par ronde !



Première ronde


16e rang - Kaiden Guhle
18 janvier 2002
Sherwood Park, AB, Canada
6 pieds 3 pouces
187 livres
WHL
Défenseur gaucher



Parlant au 16e rang, il y avait beaucoup d’options pour Timmins et sa troupe. Kaiden Gule est un excellent choix pour raffermir un corps défensif. Ce n’est pas uniquement un arrière défensif. Il est affublé d’une excellente mobilité, d’un tir foudroyant et d’une première passe notable. Ce n’est pas la sélection la plus « sexy » que le CH aurait pu faire, mais elle est acceptable et, surtout, compréhensible. La relève en défensive à gauche n’est pas congestionnée et Guhle ne représente pas un choix gaspillé en ce sens.



Je crois qu’il n’est pas si loin de la LNH. Beaucoup « d’experts » mentionnent qu’il s’agit d’un projet seulement parce que Kaiden est un grand défenseur. Ce n’est pas le cas. Son jeu est déjà mature tout comme son physique. Il ne reste qu’à prendre du millage pour faire le saut.

Choix que j’aurais fait : Dawson Mercer


En fait, je crois que Mercer est un choix tout aussi intéressant que Guhle, tout en étant aussi peu « sexy ». L’attaquant droitier des Saguenéens de Chicoutimi ne présente pas un profil de vedette. C’est un ailier complet pouvant prendre également des mises en jeu qui présente une intelligence au-dessus de la moyenne. Sur le coup, je n’étais vraiment pas content que le CH passe par-dessus ce jeune qui joue pour mon équipe junior favorite, mais maintenant, je l’accepte et le comprend.



Mercer demeure mon choix personnel, mais nous verrons d’ici quelques années qui a raison. Fort possible que les deux jeunes se développent à merveille et qu’ils soient équivalents. Nous verrons. En fait, tout le long du texte, vous pouvez prendre en compte cette phrase : nous verrons. On parle ici de potentiel et de préférence personnelle. Je suis un gars tout seul devant son ordi qui regarde des centaines de matchs par année et non une équipe professionnelle de recruteur qui cumule des milliers de matchs combinés. Ainsi, ça demeure un texte d’opinion, gardez ça en tête.

Deuxième ronde


47e rang - Luke Tuch
7 mars 2002
Baldwinsville, NY, États-Unis
6 pieds 2 pouces
203 livres
Ailier gauche

On peut difficilement demander mieux que Luke Tuch pour ce choix sérieusement. Ce n’est pas nécessairement un espoir aux capacités offensives élevées comme son frère, mais son profil manque aux Canadiens. Il s’agit d’un attaquant de puissance qui joue dur et qui patine bien. Responsable sur la patinoire, Tuch est un atout pour son équipe et je suis certain que ses entraîneurs l’adorent. Il peut jouer plusieurs rôles et rien n’est dit qu’il ne deviendra pas un attaquant des deux premiers trios.



L’Américain pourra prendre son temps dans la NCAA pour les prochaines années et on ne pourrait en demander mieux pour. Son style de jeu sera plus efficace avec un corps mature et le calendrier du hockey universitaire américain est propice aux entraînements sur et hors glace. Le CH peut prendre son temps avec lui et c’est l’idéal.

Choix que j’aurais fait : comme le Canadien a eu deux choix collés, j’aurais pris Jan Mysak en premier. Le second aurait été probablement Luke Tuch. J’aurais considéré Emil Andrae ou Vasili Ponomaryov, mais Tuch représente plus les besoins du CH.


48e rang- Jan Mysak
24 juin 2002
Litvinov, République tchèque
6 pieds
181 livres
Attaquant gaucher

Je ne comprends absolument pas pourquoi Mysak a glissé autant au repêchage. Je sais que la fenêtre pour l’évaluer en Amérique du Nord a été courte durant l’année, mais son potentiel est énorme. C’était l’un de mes préférés de la séance et je le voyais facilement en première ronde. Je sais que plusieurs vous vendront cette salade, mais je trouve qu’il s’agit d’un vol en bonne et due forme.

Excellent marqueur de buts, Mysak est un avant responsable qui présente de bonnes mains. Dans son pays, il jouait dans le hockey professionnel et lorsqu’il a transféré dans l’OHL, il a marqué 15 buts en 22 matchs. Ce n’est quand même pas mauvais. On le voyait assoiffé avec la rondelle et un peu trop égoïste par moment. Personnellement, je crois que c’était afin de se faire remarquer le plus possible et non pas un problème d’attitude, car tout le monde est unanime à son endroit : c’est un bon « kid ». Je vais vous concocter un profil détaillé sur lui dans les prochains jours, mais d’ici là vous pouvez consulter le texte que j’ai fait plus tôt cette année. Je ne pourrais pas être plus heureux que lui pour ce choix, alors il n’y aura pas de « choix que j’aurais fait ».



Quatrième ronde


102e rang - Jack Smith
6 juillet 2002
St. Cloud, MN, États-Unis
5 pieds 11 pouces
185 livres
Attaquant gaucher

Je ne peux pas dire que je connaissais Smith avant sa sélection. Je me suis donc informé un peu sur lui et je comprends sa sélection. C’est un attaquant qui a dominé partout où il est passé et qui se retrouvera dans un programme prisé par les recruteurs au Minnesota. Ce qu’on peut lire sur lui est qu’il adore contrôler le jeu dans les trois zones sur la patinoire. Il est l’attaquant le plus travaillant de son équipe en plus d’avoir un gabarit dans la moyenne. Son éthique de travail est « top notch » et son patin reluisant également. Bref, je vous en dirai plus dans un profil détaillé prochainement, mais avec ce que j’ai lu, ça ne semble pas un mauvais choix. Toutefois, j’avais une vision différente du CH pour ce rang.

Choix que j’aurais fait : William Villeneuve.


Je ne mets pas William Villeneuve, car il est Québécois. C’est plutôt, car c’est un sacré bon risque à prendre au 102e rang. Personnellement, je me demande royalement pourquoi il a glissé aussi bas. Il doit y avoir quelque chose que j’ai manqué lors de mes visionnements ou d’autres aspects dont je ne suis pas au courant en dehors de la glace. C’est tout un joueur de hockey dans le junior. En plus d’être mobile, Villeneuve est un quart-arrière qui produit à un rythme très élevé dans la LHJMQ. Il y a du travail à faire dans son territoire, mais sérieusement, ce n’est pas si pire que cela et il a le temps.



Au niveau du CH, il répond à un besoin. C’est un défenseur droitier qui possède un bon talent offensif. C’est un manque au niveau de la banque d’espoirs et il y répond parfaitement bien. On pourrait aussi avoir considéré Thimo Nickl des Voltigeurs que j’adore, mais j’aurais pris la chance qu’il glisse plus (ce qu’il n’a pas fait).

109e rang – Blake Biondi
24 avril 2002
Hermantown, MN, États-Unis
6 pieds
192 livres
Centre droitier

Biondi a été tout simplement sensationnel la saison dernière dans un calibre de jeu qui n’est pas le plus relevé. Je vais être honnête, je ne le connais pas. J’ai vu son nom et quelques faits saillants sur Twitter durant la saison, mais je ne me suis jamais attardé à lui. On retrouve toutefois un peu d’informations sur la toile. Ce qu’on peut lire est qu’il est un centre intelligent qui joue la pédale au plancher. The Hockey Writer mentionne que Biondi gagne ses batailles à l’aide de sa rapidité et de sa force. Ce n’est pas nécessairement le plus gros, mais son conditionnement semble notable. Biondi adore contrôler l’action sur la patinoire dans les trois zones. Je ne m’aventurerai pas plus longtemps que cela, car, de toute façon je vais faire un profil détaillé de lui dans les prochaines semaines.

Choix que j’aurais fait : Martin Chromiak.


Personnellement, je n’aurais pas pu attendre plus longtemps avant de prendre cet espoir. Je ne comprends (encore une fois) pas pourquoi il a glissé aussi bas. Fort possible que l’échantillon a été trop petit pour les recruteurs de la LNH vu qu’il est arrivé en Amérique après les fêtes. Ce n’est pas nécessairement un talent élite, mais il est très responsable en plus de compléter à merveille la jeune sensation Shane Wright qui sera repêchée probablement premier en 2022. Je lui vois une évolution constante dans la prochaine année et j’ai bien hâte d’en être témoin.



124e rang – Sean Farrell
2 novembre 2001
Hopkinton, MA, États-Unis
5 pieds 9 pouces
174 livres
Ailier gauche

Je sais que ce joueur est adoré sur la toile malgré sa taille. C’est tout d’abord un fabricant de jeu de haut niveau. Affublé d’une intelligence au-dessus de la moyenne, Farrell adore prendre des risques en offensive. Sans la rondelle, on le voit responsable et capable de neutraliser les meilleurs trios adverses. Sa taille, au niveau actuel, ne l’empêche pas de jouer dans le trafic, mais ce sera un projet au niveau supérieur. Un projet selon The Hockey Writers. Encore une fois, je vous confirmerai le tout dans un futur rapproché après l’avoir regardé jouer grâce à Instat Hockey.

Choix que j’aurais fait : William Dufour.


Encore un Québécois pour moi à ce stade-ci. Non, ce n’est pas en raison de sa nationalité que je l’aurais pris, mais bien en raison de son profil. C’est un attaquant de puissance en bonne et due forme. J’adore voir jouer Dufour. Ce n’est pas le plus explosif sur patin, mais une fois que ce sera réglé, je crois que ce sera beau de le voir aller. Jouant dans le trafic et du coude en tout temps, Dufour possède le potentiel de piloter un troisième trio (ou deuxième si tout va excessivement bien) dans la LNH. Les Voltigeurs vont tellement être intéressants à voir jouer dans les deux prochaines années.



Cinquième ronde


136e rang – Jakub Dobes
27 mai 2001
Havirov, République tchèque
6 pieds 4 pouces
201 livres
Gardien de but

Je ne connais aucunement ce gardien de but malheureusement. C’est un « overager » qui était éligible l’an dernier. Il a connu une saison correcte l’an passé, mais je ne m’avancerai pas plus à son sujet avant de l’avoir vu jouer. Le fait demeure que j’aurais fait un autre choix et le voici.

Choix que j’aurais fait : Alexander Pashin.


Pashin est un opportuniste. Il est toujours bien placé pour faire mal à l’équipe adverse. Aussi loin dans le repêchage, c’est bien rare de tomber sur un joueur parfait. Pashin ne l’est vraiment pas, mais il sait faire une chose : profiter de faiblesse en défensive pour marquer des buts. J’ai rarement vu un attaquant anticiper aussi souvent une occasion de marquer et être aussi dangereux après qu’un revirement soit créé par l’un de ses coéquipiers. Avec des attaquants énergiques pouvant mettre de la pression sur l’adversaire, je suis certain qu’il pourrait exploser. Il a tout simplement un flair pour les espaces libres et pour se faufiler sans être vu. En 5e ronde, c’est un très beau risque.



Sixième ronde


171e rang – Alexander Gordin
31 juillet 2001
St. Petersburg, Russie
6 pieds 1 pouce
194 livres
Attaquant gaucher

Je ne crois pas que ce Russe soit un mauvais choix. Ce qu’on voit sur lui est qu’il a un lancer des ligues majeures. Ce n’est pas nécessairement un bon patineur (pas du tout même) et un avant responsable, mais il a sa pour lui : il l’a met top net quand il veut. Encore une fois, je ne le connais pas du tout pour le moment et vous reviens avec un profil détaillé dans les prochaines semaines.

Choix que j’aurais fait : Samuel Hlavaj.



Il y a tellement d’options. Adam Raska, Louis Crevier, Landon Kosior, Xavier Simoneau, Jacob Dion, Samuel Hlavaj, Brady Burns, Simon Knak, Théo Rochette, Juuso Maenpaa, Oliver Suni et j’en passe. C’est difficile de faire un choix dans toute cette liste. J’aurais probablement sélectionné Simoneau ou Hlavaj personnellement. Un gardien de but de cette trempa en 6e ronde c’est très appréciable et ne représente pas vraiment de risque. Le même constat est possible avec Simoneau. Le risque en vaut réellement la chandelle et je trouve dommage de ne pas les avoir avec le Canadien à l’heure actuelle. Bergevin et sa bande pourront se reprendre l’an prochain si le développement des jeunes se passe bien. Nous aurons beaucoup plus d’indices d’ici là.

Quels auraient été vos choix ?
Abonnez-vous:
Écoutez notre plus récent épisode du TSLH Podcast (Épisode 15: Entrevue avec Martin Pouliot, recruteur professionnel chez les Capitals de Washington)
Pour vous abonner au TSLH Podcast:
Listen on Apple Podcasts


+1
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!
Nombre de réponses : 5
#135170

Ced244
J'aurai vraiment aimé voir Chromiak, Villeneuve et Dufour avec l'équipe! Le CH aurait eu un super draft

Toutefois, j'adore le concept de repecher un gardien chaque saison. Cela apporte beaucoup de possibilité.

1- En renouvellement

2- En atout de transaction. En repechant un gardien dans les ronde tardive chaque année, un va finir par devenir un NHLer avec du potentiel! Si tu as deja un bon gardien, tu px envoyer cet espoir dans une équipe en besoin et aller soutirer des éléments pour l'équipe!

14.Octobre.2020 - 01:38   
   +2  
#135169

hockeyfan14
William Dufour en 5e ronde aurait été un très bon pick. En plus que le CH n'a aucunement besoin d'un gardien (Jakub Dobes) qui de surcroit à 19 ans a eu une moyenne de .891 en USHL????? ET en plus cela aurait amoindri les critiques envers Timmins. Sérieusement, je ne comprends vraiment pas cette sélection.

13.Octobre.2020 - 21:38   
   0  
#135164

Gotchon
Choisir des joueurs de LCH qui sont encore éligible au repêchage de l'année prochaine dans les rondes tardives est une erreur. Tu perds une année d'évaluation de leur potentiel, est-ce qu'on a une statistique générale des équipes qui font cela? j'imagine qu'elles sont minoritaires en ce moment

13.Octobre.2020 - 20:37   
   +2  
#135161

Gervy70
Personnellement...j'aurais tenter le grand coup avec les Devils du New Jersey qui détenait 3 choix de premieres rondes....tu offres tes choix 46 et 47 en 2e ronde plus un jeune défenseur (Mete ou Juuhlsen )...et c'est pas assez ... un attaquant parmi les suivants : Lekkonen, Armia Byron...pour le 18e choix des Devils...

Avec celui là...tu prends une chance avec Henrix Lapierre..rien de moins !!!

13.Octobre.2020 - 18:54   
   0  
#135151

Respect
Je partage avec toi la 102 sélection en william villeneuve. Il a à peine 18ans je pense que c'est à cause de sa maladie. Mononucléose ou la maladie du baiser chez les adolescents qui se manifeste par de la fièvre des ganglions et surtt la fatigue.. Ça période d'incubation reste des semaines et le virus reste à vie dans l'organisme, le virus est silencieux mais se réactive malheureusement de manière périodique.
Ainsi que son différentiel de -52 à sa première année.
N'empêche que ça aurait été un bon pari. J'aurai même souhaité la sélection de la paire(poirier/villeneuve) et la laisser se développer. Chimie déjà existante.
Mais bon souhaitons leur une bonne carrière ainsi que pour les sélections faites par le ch.

13.Octobre.2020 - 09:28   
   +1  

CANADIENS DE MONTRÉAL - 2020-2021

15 contrats à échéances au 2021-06-23.
8 joueurs autonomes au 2021-06-23.
7 joueurs autonomes avec restriction au 2021-06-23.
Dirigé par monsieur Marc Bergevin



CONTRAT À ÉCHÉANCE POUR LA SAISON 2020-2021

 [LW] - Tomas Tatar 5,3$ M 2017-2021 JA
 [C] - Phillip Danault 3,08$ M 2018-2021 JA
 [RW] - Joel Armia 2,6$ M 2019-2021 JA
 [LW] - Artturi Lehkonen 2,4$ M 2019-2021 JAR
 [LW] - Jordan Weal 1,4$ M 2019-2021 JA
 [C] - Jesperi Kotkaniemi 0,93$ M 2018-2021 JAR
 [C] - Ryan Poehling 0,93$ M 2018-2021 JAR
 [D] - Cale Fleury 0,77$ M 2018-2021 JAR
 [G] - Charlie Lindgren 0,75$ M 2018-2021 JA
 [D] - Gustav Olofsson 0,75$ M 2020-2021 JA
 [D] - Victor Mete 0,74$ M 2020-2021 JAR
 [LW] - Brandon Baddock 0,7$ M 2020-2021 JA
 [C] - Laurent Dauphin 0,7$ M 2020-2021 JAR
 [D] - Noah Juulsen 0,7$ M 2020-2021 JAR
 [C] - Alex Belzile 0,7$ M 2020-2021 JA


DATES IMPORTANTES SAISON 2020-2021

Début de la saison : 2021-01-01
Fin de la saison : 2021-05-01
Date limite des transactions : 2021-02-23
Début du marché des agents libres : 2021-06-23



MASSE SALARIALE POUR LA SAISON 2020-2021

Plancher salarial : 69,1 $ M
Plafond salarial : 81,5 $ M



EN VRAC

Réseaux sociaux