Fermer

Publié par pascal.lapointe  -  11.Juin.2020 - 07:52
8801  
 

Cole Caufield ne serait comparable à aucun joueur de la LNH, qu'en est-il des neuf autres meilleurs espoirs du Canadien ?

MTL.jpg
Photo par Mathieu Tremblay
L’une des choses les moins évidentes, lorsqu’on analyse le talent des jeunes joueurs repêchés ou non, est de donner une image aux lecteurs du style de jeu préconisé par le sujet du texte. On a beau l’illustrer à l’aide de mots ou de vidéos, ce n’est jamais aussi éloquent qu’on le voudrait. Qu’on le veuille ou non, avancer qu’un défenseur est mobile et que sa technique de patin est élite tout comme sa vision du jeu veut tout dire, mais en même temps, c’est très large.

Une des techniques les plus utilisées est la comparaison entre le jeune et un joueur établi dans la LNH. C’est une pratique courante qui aide grandement les lecteurs à mettre une image sur les mots. Toutefois, ça comporte des risques, car les débats qui en découlent peuvent parfois s’envenimer. Rien de mieux qu’un argumentaire autour de la ressemblance de Byfield avec Malkin ou Getzlaf pour échauffer les esprits des internautes qui préfèrent l’une ou l’autre des comparaisons. Lorsqu’on s’adonne à cette pratique, il ne faut pas trop se tromper et s’est préférable d’être prêt à argumenter.

C’est ce qu’on fait Marc Dumont et Scott Wheeler de The Athletic dernièrement avec une série de textes. En effet, faisant le tour des formations de la LNH, les deux analystes ont décidé de comparer les 10 meilleurs espoirs de chacune d’elle à des joueurs établis. Leurs textes essaient de se concentrer sur des comparaisons qui sont réalistes. Pas de Patrice Bergeron pour des centres responsables ni de Milan Lucic pour des avants physiques. Que des joueurs dont le potentiel peut être à porter pour l’espoir.



Le Canadien a été leur cible le 5 juin dernier. On voit toujours deux comparables, c’est-à-dire l’un si le potentiel maximal est atteint et l’autre s’il ne l’est pas. Les discussions qui peuvent en découler sont très intéressantes. Enfin, les joueurs utilisés sont actifs dans la LNH.

1. Cole Caufield - 19 ans - NCAA - Ailier droit

Potentiel maximal : Aucun
Potentiel minimal : Aucun

Malheureusement pour les amateurs du Canadien, aucun comparable n’est donné ici pour leur meilleur espoir. En effet, les analystes mentionnent qu’aucun ailier dans la grande ligue n’a un style semblable à lui. On voit souvent Alex DeBrincat sur la toile comme comparaison, mais, selon eux, c’est surtout parce qu’il est petit et qu’il peut marquer des buts. C’est plutôt du côté de Mike Cammalleri qu’ils se dirigent en terme de style et de Derek Roy.

Pour l’ancien de Canadien, c’est pour la façon qu’il avait de se démarquer qu’il est évoqué tout comme celle à produire d’un angle difficile. Concernant l’ancien des Sabres, ce qui le rend similaire à Caufield est leur efficacité en étant le troisième homme en attaque. Néanmoins, aucun des deux joueurs ne remplit parfaitement la liste des qualités de l’Américain et c’est pourquoi ils préfèrent ne pas s’arrêter sur un choix.



2. Alexander Romanov - 20 ans - KHL - Défenseur gaucher

Potentiel maximal : Dmitry Orlov
Potentiel minimal : Trevor Daley

On entend parler de la comparaison avec Dmitry Orlov depuis un petit moment déjà et c’est normal. Que ce soit leur excellente mobilité, leur jeu physique ou leur efficacité, les similitudes sont multiples. La seule chose que les auteurs redoutent est la possibilité que Romanov présente de la difficulté à se démarquer physiquement dans la LNH. S’il ne réussit pas, Trevor Daley demeure une bonne comparaison en raison de ses qualités dans les deux sens de la glace et la possibilité de l’utiliser sur les unités spéciales.



3. Ryan Poehling - 21 ans - AHL - Centre/Ailier gauche

Potentiel maximal : Boone Jenner (sans le jeu physique de haut niveau)
Potentiel minimal : David Kampf

Poehling n’est pas un joueur de périphérie. C’est un centre qui supporte le jeu en fond de territoire et qui adore être impliqué envers ses coéquipiers pour créer de l’offensive. Son tir n’est pas d’une efficacité incroyable, mais c’est un travaillant rapide et efficace. C’est une très bonne façon de décrire Boone Jenner également. Toutefois, là où l’attaquant des Blue Jackets se démarque un peu plus est son tempérament qui l’amène parfois à perdre les plombs. Est-ce que Poehling réussira à atteindre le cap des 40 points avec régularité ? C’est là que Kampf rentre en ligne de compte. Selon Dumont et Wheeler, si l’offensive de Poehling ne se développe pas, l’Américain pourrait avoir le même impact que lui.

Ce n’est pas le but de retranscrire le texte au complet, alors je vais seulement vous énumérer les autres comparaisons pour animer les débats.



4. Cale Fleury - 21 ans - AHL - Défenseur droitier

Potentiel maximal : Dmitri Kulikov

5. Mattias Norlinder - 20 ans - SHL - Défenseur gaucher

Potentiel maximal : Henri Jokiharju avec du flair pour le dramatique

6. Jesse Ylonen - 20 ans - Liiga - Ailier droit

Potentiel maximal : Oliver Bjorkstrand
Potentiel minimal : Melker Karlsson

7. Jordan Harris - 19 ans - NCAA - Défenseur gaucher

Potentiel maximal : Alex Goligoski avec plus de retenue
Potentiel minimal : Mario Ferraro

8. Jayden Struble - 18 ans - NCAA - Défenseur gaucher

Potentiel maximal : mélange de Vince Dunn et Oliver Kylington

9. Cam Hillis - 19 ans - OHL - Centre

Potentiel maximal : Taro Hirose et Dylan Sikura

10. Cayden Primeau - 20 ans - AHL - Gardien

Potentiel maximal : Elvis Merzlikins
Potentiel minimal : David Rittich

Comme je l'ai mentionné plus haut, c'est difficile d'en venir à des comparaisons, mais celles-ci semblent plutôt justes et réalistes. Qu'en pensez-vous ?




0
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!

CANADIENS DE MONTRÉAL - 2019-2020

10 contrats à échéances au 2020-07-01.
4 joueurs autonomes au 2020-07-01.
6 joueurs autonomes avec restriction au 2020-07-01.
Dirigé par monsieur Marc Bergevin



CONTRAT À ÉCHÉANCE POUR LA SAISON 2019-2020

 [C] - Max Domi 3,15$ M 2018-2020 JAR
 [R] - Dale Weise 2,35$ M 2016-2020 JA
 [G] - Keith Kinkaid 1,75$ M 2019-2020 JA
 [D] - Noah Juulsen 0,86$ M 2017-2020 JAR
 [D] - Christian Folin 0,8$ M 2019-2020 JA
 [LW] - Charles Hudon 0,8$ M 2019-2020 JAR
 [D] - Victor Mete 0,75$ M 2017-2020 JAR
 [D] - Xavier Ouellet 0,7$ M 2019-2020 JA
 [C] - Joseph Blandisi 0,7$ M 2019-2020 JAR
 [RW] - Michael McCarron 0,7$ M 2019-2020 JAR


DATES IMPORTANTES SAISON 2019-2020

Début de la saison : 2019-10-02
Fin de la saison : 2020-04-04
Date limite des transactions : 2020-02-24
Début du marché des agents libres : 2020-07-01



MASSE SALARIALE POUR LA SAISON 2019-2020

Plancher salarial : 60,2 $ M
Plafond salarial : 81,5 $ M



EN VRAC

Réseaux sociaux