Fermer

Publié par mat.para  -  1.Juin.2020 - 10:47
Abonnez-vous:

1257  
 

Chronique vintage | Duel de joueurs: qui de Mats Sundin ou de Peter Forsberg devait être préféré à l'époque?

NHL.jpg
Photo par Mark Mauno ©
Dans l'histoire du hockey, la Suède a produit d'excellents joueurs à travers les années. De plus en plus, les hockeyeurs issus de ce pays s'illustrent tant à l'internationale que dans la LNH. Même si les résultats du pays ne sont pas ceux escomptés dans les différentes compétitions internationales, on ne peut dénier le fait que les Suédois sont une valeur sûre en termes de repêchage et de recrutement. Dans les années 90, on commençait à voir une certaine émergence avec en tête, un certain joueur de centre format géant.

Repêchage 1989. Les Nordiques de Québec parlent en premier et choisissent, en provenance du Djurgardens IF Stockholm, Mats Sundin. Le gros joueur de centre décide de continuer son développement pour une saison de plus dans la SEL avant de joindre les rangs de l'équipe québécoise. Jeune recrue au sein d'un groupe mené par Joe Sakic, Sundin s'impose rapidement alors que les Nordiques entrent dans leur période creuse que représente le début des années 90. Quelques repêchages plus tard, soit celui de 1991, un autre suédois devient la tête d'affiche.

Un certain Peter Forsberg est choisi par les Flyers au 6e rang en provenance de la SEL également, cette fois au sein du MODO. Rapidement, les comparaisons commencent. Bien que Forsberg n'affiche pas un gabarit aussi impressionnant que Sundin, les deux partagent le même style de jeu à l'époque. Or, qui aurait cru qu'un jour, les Nordiques allaient devoir choisir entre l'un de ces deux prodiges. Voici donc un duel entre deux joueurs: Mats Sundin ou Peter Forsberg ?

L'histoire

En fait, l'histoire viendra scinder ce duel rapidement. Les Nordiques préféreront Forsberg à Sundin à l'époque. Comme expliqué dans le podcast portant sur l'histoire des Nordiques, l'arrivée de Forsberg était tellement anticipé lors de la saison 93-94 qu'on préparait déjà le terrain. Toutefois, le lock-out de 94-95 viendra freiner les ardeurs de Forsberg, mais il finit par rejoindre les Nordiques lorsque la saison s'entamera. Mais dans toute cette histoire, pourquoi parle-t-on de Forsberg chez les Nordiques alors qu'il fut un choix des Flyers ?

J'imagine que vous êtes au courant, mais laissez-nous le soin de le rappeler. Forsberg fut la pièce maîtresse de la transaction d'Eric Lindros, le premier choix des Nordiques en 1991. Alors que les Nordiques avaient accepté deux offres pour Lindros (celle des Flyers et celle des Rangers), on a décidé de pencher vers celle qui procurerait non seulement Forsberg, mais aussi Ron Hextall, Steve Duchesne, Chris Simon, Mike Ricci, Kerry Huffman, deux choix de 1ere ronde et 15M$ US.

Donc, on savait que Forsberg, qui préférait se développer en Suède et jouer aux Jeux olympiques avant de se rapporter en LNH, allait devenir une pièce importante de l'organisation. Pendant ce temps, Sundin se développait, mais il jouait la même position que Sakic ET Forsberg. Ce n'était qu'une question de temps avant que le choix n'arrive. Lors des séries 93, Pierre Pagé était l'entraîneur en chef en plus d'endosser le rôle de DG. Ce dernier a invectivé Sundin dans ce qui allait devenir une polémique en soi à Québec. Son engueulade devant la télévision nationale fut reprise à plusieurs reprises. Sundin avait conclu sa première saison de 100 points cette année-là, mais cette prise de bec avec l'entraîneur-chef allait clairement changer le cours des choses. Sundin, muet devant un Pierre Pagé en furie, demeurera avec l'organisation la saison suivante, mais son rendement baisse d'une trentaine de points. Avec l'arrivée de Forsberg, on décide de l'échanger aux Leafs.


En retour, les Nordiques obtiennent un vieux Wendel Clark dont les bonnes années étaient tous passées, Sylvain Lefebvre, Landon Wilson et un choix de 1er tour (Jeff Kealty). Les Nordiques avaient également donné un choix de 1er tour aux Leafs en compagnie de Sundin, de Garth Butcher et de Todd Warriner. Avec le recul, les Nordiques s'en étaient fait passer toute une. Les années sombres allaient se poursuivre après cette transaction, mais comment pouvait-on faire différemment ? Sakic, Forsberg, Sundin sur la ligne du centre, ça aurait été de la dominance. Par contre, les trois auraient exigé des temps de jeu élevés et dans la tête de l'organisation, on devait se départir de l'un d'eux. L'engueulade de Pagé envers Sundin aura fait pencher le balancier vers le gros centre.









Qui prenez-vous ?

On connaît ensuite la carrière de Sundin. Probablement l'un des meilleurs joueurs de centre à gros gabarit dans l'histoire, mais aussi possiblement le meilleur joueur des Leafs qui était passé à ce jour. Par contre, il n'aura jamais soulevé la Coupe. Est-ce un point pour lui enlever toute la gloire qu'il mérite ? Absolument pas. La carrière de Forsberg, on la connaît aussi. Ce dernier a soulevé la Coupe à deux reprises en plus d'être collé en tous points à l'histoire de l'Avalanche après la vente des Nordiques. Voici un tableau comparatif de nos deux joueurs suédois:
Stats en carrièrePeter ForsbergMats Sundin
Matchs7081346
Buts249564
Passes636785
Points8851349
Honneur individuelsCalder, Coupe Stanley (2x), Art Ross, Hart, Nommé dans les 100 meilleurs joueurs de la LNHTrophée Mark Messier ''Leadership'', Nommé dans les 100 meilleurs joueurs de la LNH

C'est difficile d'établir qui était le meilleur. Sundin a rarement joué pour de gros clubs alors qu'à Québec, les Nordiques connaissaient des saisons de misère à l'arrivée du Suédois et ce fut la même chose pour Toronto. Malgré tout, il a conclu sa carrière avec des statistiques des plus impressionnantes et s'est élevé comme une réelle vedette dans la ligue. De l'autre côté, on retrouve un Peter Forsberg qui fut ralenti par les blessures, surtout en raison de son style intense et physique. Il est difficile de ramener ce qu'aurait été sa carrière s'il n'avait pas autant été blessé, mais il n'en demeure pas moins que le Suédois a touché à de nombreux trophées.

Pour ma part, j'irais tout de même avec Sundin. Un prototype de joueur de centre de ce gabarit est tout simplement unique, d'autant plus qu'il a offert un rendement incroyable en carrière au sein de piètres équipes. Par contre, je me demande ce qu'aurait fait Forsberg en n'étant pas dans l'ombre de Joe Sakic...

Alors, qui choisissez-vous ?

Écoutez notre plus récent épisode du TSLH Podcast (Épisode 15: Entrevue avec Martin Pouliot, recruteur professionnel chez les Capitals de Washington)
Pour vous abonner au TSLH Podcast:
Listen on Apple Podcasts


0
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!
Nombre de réponses : 2
#133031

Ced244
Sundin pour la santé! Mais ce sont 2 grand joueur

2.Juin.2020 - 15:29   
   0  
#133030

Benoy78
N'eut été des blessures, Forsberg aurait donné raison entre les deux. Malheureusement, il n'y avait pas de boule de crystal.

Lorsque Lacroix s'est amené en 1994-1995 le club était tout monté, il n'y avait qu'à apporter quelques correctifs comme du caractère et du leadership, Clark répondait à ces critères, mais il était vieillissant et magané.

Point positif de l'échange, Wendel s'est transformé en Claude Lemieux l'année suivante et leur a rendu de fiers services pendant 5 autres années. Duo que Lemieux formait avec Forsberg.

2.Juin.2020 - 14:04   
   0  

Réseaux sociaux