Fermer

Publié par mat.para  -  19.Janvier.2020 - 17:23
7649  
 

Une autre recrue s'invite dans la course au trophée Calder | Son parcours différent le mènera-t-il au titre de recrue de l'année?

NHL.jpg
La course au trophée Calder demeure intéressante depuis le début de la saison alors que plusieurs prédictions coulent. Si Kaapo Kakko et Jack Hughes semblaient favoris avec le frère de ce dernier et Cale Makar, un jeune suédois du nom de Victor Olofsson s'est invité. Malheureusement pour le joueur des Sabres, il est présentement sur la touche pour plusieurs semaines, ce qui lui fera perdre du terrain éventuellement. Pourquoi éventuellement ? Car le joueur est blessé depuis le 3 janvier dernier et il est toujours en tête des marqueurs chez les recrues. Makar arrive maintenant à égalité avec Olofsson, suivi par Quinn Hughes (34 points). D'un point de vue rapide, il y a beaucoup de chances de voir un défenseur remporter le prestigieux prix de recrue par excellence. Par contre, une autre recrue s'invite dans le bal avec ses excellentes performances dans les derniers jours.

Un développement fort différent

Ce jeune joueur, c'est Dominik Kubalik. L'attaquant des Hawks de Chicago est dans une séquence phénoménale présentement avec un rendement de 13 points à ses 8 derniers matchs. Pendant cette séquence, Kubalik a secoué les cordages à 9 reprises. Au total, il cumule présentement 31 points, bon pour le quatrième rang chez les recrues de la LNH. Kubalik n'a que deux points de moins qu'Alex DeBrincat et seul Patrick Kane a plus de buts avec 24, contrairement à 20 pour la recrue. Choisi en septième ronde par les Kings en 2013, l'organisation l'a échangé l'an dernier contre un choix de cinquième ronde. À ce moment, l'attaquant de 24 ans n'avait pas encore de contrat d'entrée. Il évoluait en LNA en Suisse, une ligue qu'il dominait assez aisément. Le Tchèque a connu un parcours assez atypique contrairement à la majorité des joueurs de la LNH.

En OHL à ses débuts juniors, il se joint ensuite au Plzen HC en République tchèque. Il y passe quatre saisons avant de se joindre à la LNA. Au final, tout son développement se déroule en Europe et ce n'est que depuis deux ans qu'il attire les regards sur la scène internationale. En 2018, il représente son pays au Jeux olympiques et en cinq rencontres, il cumule deux buts. Lors des championnats mondiaux la même année, il amasse huit points en autant de matchs. C'est en l'observant performer sous le drapeau de son pays que les Hawks tombent sous le charme de l'ailier gauche. L'organisation n'a pas dû regretter puisque peu de temps après son acquisition en janvier 2019, Kubalik connait un championnat du monde du tonnerre avec 12 points en 10 matchs.

Sceptique quant à sa capacité de s'adapter rapidement en LNH, les partisans peuvent respirer. Après un lent départ, sa production ne fait qu'augmenter au fil du calendrier. Qui sait, peut-être terminera-t-il dans les trois finalistes pour l'obtention du trophée Calder...



0
  

VOIR AUSSI


Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!
Nombre de réponse : 1
#131887

Gotchon
Il ne faut pas que dire qu'il a dominé en Suisse, il a porté son équipe.

Avant sa venue, Ambri luttait contre la relégation. Il arrive, l'équipe disputes les séries éliminatoires. Il part, l'équipe lutte contre la relégation.

En suisse, il a été un phénomène, il a fait ce qu'il voulait sur la glace. J'avais déjà dit qu'à l'époque Chicago avait réussit tout un coup en le signant.

Par contre, il sera un peu court pour le Calder, s'il n'avait pas connu un départ un peu lent, peut-être aurait-il pu se classer dans les finalistes, mais il est trop loin derrière les autres.

Ce qui est intéressant pour les Blackhawks, c'est qu'il développe une super chimie avec Toews.

20.Janvier.2020 - 15:25   
   0  

Réseaux sociaux