Fermer

Publié par mat.para  -  16.Octobre.2019 - 08:25
1061  
 

Déjà une baisse d'achalandage chez les équipes canadiennes? | Une seule formation fait salle comble hier

NHL.jpg
Photo par Pmx ©
Les mardis soirs sont souvent de grosses soirées dans la LNH. Hier, sept matchs étaient à l'affiche, ce qui représente un petit mardi comparativement à l'habitude. Du lot, cinq des sept formations canadiennes voyaient l'action hier, alors que les Senators et les Oilers bénéficiaient d'une journée de congé. Évidemment, en terme d'achalandage dans les amphithéâtres, les mardis risquent d'être moins payants que les samedis soirs. Par contre, dans le marché canadien, ce n'est habituellement pas cela qui empêche de faire salle comble.

Pourtant, hier, seuls les Maple Leafs de Toronto ont pu remplir tous leurs sièges au Scotiabank Arena. À Montréal, on n'a pas été en mesure d'offrir une salle comble, contrairement à l'habitude. Si on considère que les foules de moins de 10 000 sont fréquentes à Ottawa, peut-on affirmer que le marché canadien commence à baisser ? Du côté de Montréal, on n'a toutefois aucunement à s'inquiéter, car même si on ne remplit pas le Centre Bell un mardi soir, on demeure premier au niveau de l'assistance moyenne pour les matchs locaux.

Saison 2018-2019Assistance moyenne
Montréal 21 046
Toronto19 276
Calgary18 501
Edmonton18 347
Vancouver18 022
Winnipeg15 276
Ottawa14 553

Saison 2019-2020Assistance moyenne
Montréal 21 003
Toronto19 432
Calgary18 308
Edmonton18 347
Vancouver18 596
Winnipeg15 138
Ottawa11 715


On dénote quelques baisses dans certains marchés, mais en général les billets continuent de bien se vendre. Car il faut se rappeler, ces statistiques comptabilisent la vente de billets, et non le taux d'occupation. Du côté d'Ottawa, même la vente de billets est atroce jusqu'ici et Eugene Melnyk doit certainement en faire des boutons présentement considérant que son équipe n'est pas la plus riche du circuit.

De nos jours, avec tous les contrats de télévision et les alternatives telles que NHL Gamecenter Ice, le client n'est pas toujours enclin à se déplacer à l'aréna pour voir le match. Évidemment, quand on vend les concessions le septuple du prix réel, il va de soi que le partisan préfère demeurer chez lui, bière et popcorn à la main pour plutôt que de se déplacer et payer 25$ pour ces deux mêmes items, sans compter le prix du billet. Il s'agit-là d'un seul facteur qui explique l'énorme différence parfois entre l'assistance moyenne en frais de vente de billets et le taux d'occupation réel.

0
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!

Réseaux sociaux