Fermer

Publié par mat.para  -  13.Octobre.2019 - 10:11
15103  
 

''Le Canadien a eu la décision la plus facile du repêchage'' | L'organisation saura-t-elle capitaliser sur cette chance?

MTL.jpg
Photo par Arnold C
Repêchage 2019, plusieurs noms sont évoqués autour du CH. Choisira-t-on Ryan Suzuki pour le jumeler un jour avec son frère Nick ? Le CH choisira-t-il un Québécois en première ronde, considérant la présence de Raphael Lavoie, Jakob Pelletier et Samuel Poulin dans les meilleurs espoirs pour le premier tour ? Penchera-t-on pour un défenseur gaucher ou un attaquant comme Alex Newhook ? Les hypothèses et les listes d'experts et de pseudo-experts se succèdent et les choix varient pour chaque personne. Par contre, s'il y a une seule prédiction qui n'a pu être évoquée, c'est celle entourant le choix du Canadien de Montréal.

Une chance inouïe

On en est au 10 choix de la première ronde. Vancouver choisit le gros ailier russe Vasili Podkolzin. Par la suite, Arizona penche pour un défenseur suédois en Victor Soderstrom. Là, plusieurs se demandent: Et Cole Caufield dans tout cela ? Le petit attaquant hyper-talentueux n'a toujours pas entendu son nom et pourtant, plusieurs experts le classaient dans le top10. Matthew Boldy et Spencer Knight se succèdent, respectant la logique des classements d'experts. Jusqu'ici, personne n'a fait un bond de géant passant du top 20 des prédictions au top 10 des sélections, mais deux prédictions du top10 ne sont pas encore sortis (Krebs et Caufield). Au tour de Philadelphie de parler. L'organisation prend... Cam York ! Si le défenseur était probablement dans la mire du CH, comment peut-on ne pas être enthousiaste de voir Cole Caufield encore disponible ?

Avec le 15e choix, le Canadien de Montréal choisit, de l'équipe nationale américaine de développement, Cole Caufield
- Shea Weber

Le plus grand joueur de l'estrade effectue la sélection du plus petit joueur du repêchage. À partir de là, la machine montréalais commence:

- ''Encore un petit joueur.''
- ''Le Canadien choisit encore dans la filière américaine.''
- ''C'est qui lui ?''

Chez les optimistes et les réalistes, les réactions ressemblaient plus à:

- ''Quel vol du CH''
- ''Le CH met la main sur tout un marqueur naturel.''
- ''Kotkaniemi, Suzuki, Poehling et là, Caufield !!!''

Ici, on ne met qu'une poignée de réactions tirées des différents réseaux sociaux. Comme chaque choix de première ronde, il y a des contents et des mécontents. On se rappelle du visage d'une partisane du CH lorsque le nom de Kotkaniemi fut entendu en 2018. La stupéfaction, la déception et l'incompréhension régnait dans ce visage d'une dame qui ne semblait pas du tout savoir qui était ce jeune finlandais. Peu de temps après, gageons que cette dame regrette d'avoir vu passer son visage dans tous les médias.

Toute une fin de semaine

Pour Cole Caufield, c'est encore le même son de cloche. Si plusieurs s'amusent au dépend de cette sélection, la majorité va dans le sens où le CH a réalisé probablement LE vol du repêchage. Eric Engels rapportait hier via son compte Twitter qu'un recruteur lui a confié que le CH a eu la décision la plus facile de tout le repêchage. Caufield était un ''must'' et plusieurs experts vont en ce sens. L'attaquant n'a pas tardé également à faire l'étoffe de son talent lors du tournoi Hlinka cet été et à ses débuts en NCAA en fin de semaine.

En effet, sous les couleurs de l'Université du Wisconsin, le premier choix de Montréal a terminé sa fin de semaine de travail avec quatre buts et une mention d'aide en deux rencontres. Plusieurs analystes hockey s'avancent à le comparer à des légendes comme Brett Hull de par son style de jeu. En début d'année, le principal intéressé affirmait qu'il souhaitait joindre le CH le plus rapidement possible, étant même prêt à mettre un terme à sa carrière en NCAA pour signer son contrat d'entrée.

Signera-t-on Caufield rapidement pour un dernier petit ''push'' pour les séries cette saison ? La laissera-t-on se développer au moins une saison en NCAA ? Chose certaine, Cole Caufield ne demeurera pas quatre ans dans la NCAA. L'an dernier, on le décrivait comme quoi il produisait à cause de la présence de Jack Hughes à ses côtés. Ce dernier est maintenant dans la LNH et cela n'empêche pas Caufield de se démarquer et de bien faire paraître une autre sélection de première ronde en Alex Turcotte.



0
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!

CANADIENS DE MONTRÉAL - 2019-2020

15 contrats à échéances au 2020-06-21.
10 joueurs autonomes au 2020-06-21.
5 joueurs autonomes avec restriction au 2020-06-21.
Dirigé par monsieur Marc Bergevin



CONTRAT À ÉCHÉANCE POUR LA SAISON 2019-2020

 [C] - Max Domi 3,15$ M 2018-2020 JAR
 [R] - Dale Weise 2,35$ M 2016-2020 JA
 [G] - Keith Kinkaid 1,75$ M 2019-2020 JA
 [C] - Matthew Peca 1,3$ M 2018-2020 JA
 [C] - Nate Thompson 1$ M 2019-2020 JA
 [C] - Nick Cousins 1$ M 2019-2020 JA
 [D] - Noah Juulsen 0,86$ M 2017-2020 JAR
 [D] - Christian Folin 0,8$ M 2019-2020 JA
 [LW] - Charles Hudon 0,8$ M 2019-2020 JAR
 [D] - Victor Mete 0,75$ M 2017-2020 JAR
 [C] - Philip Varone 0,7$ M 2019-2020 JA
 [D] - Gustav Olofsson 0,7$ M 2019-2020 JA
 [RW] - Michael McCarron 0,7$ M 2019-2020 JAR
 [D] - Xavier Ouellet 0,7$ M 2019-2020 JA
 [RW] - Riley Barber 0,7$ M 2019-2020 JA


DATES IMPORTANTES SAISON 2019-2020

Début de la saison : 2019-10-02
Fin de la saison : 2020-04-04
Date limite des transactions : 2020-02-23
Début du marché des agents libres : 2020-06-21



MASSE SALARIALE POUR LA SAISON 2019-2020

Plancher salarial : 60,2 $ M
Plafond salarial : 81,5 $ M



EN VRAC

Réseaux sociaux