Fermer

Publié par mat.para  -  10.Octobre.2019 - 12:22
6389  
 

Six joueurs toujours sans contrat qui pourraient signer des ententes pendant la saison

NHL.jpg
Photo par Lisa Gansky ©
Mardi dans la soirée, les Sharks annonçaient la mise sous contrat de Patrick Marleau. L'attaquant était toujours sans contrat après que les Hurricanes, d'un commun accord avec le principal intéressé, aient racheté la dernière année de son contrat. Le vétéran de 40 ans souhaitait ardemment rejoindre les rangs des Sharks, mais l'organisation s'est rapidement fermée à l'idée. De ce fait, la saison 2019-2020 s'est entamée et Marleau demeurait sans emploi. Avec un début de saison bien en-deçà de ce qu'on attendait à San Jose, il n'aura fallu que quatre matchs pour se raviser et signer l'ex porte-couleur de l'organisation. L'affiliation entre Marleau et les Sharks renaît et on espère beaucoup, du côté de l'organisation, qu'elle sera fructueuse afin de combler le vide laissé par le départ de Joe Pavelski.

Ceci dit, quelques noms circulent encore via le marché de l'autonomie. Il se pourrait fort bien que Marleau ne soit pas le seul vétéran à parapher un contrat pendant la saison chez les joueurs autonomes sans compensation. Voici quelques candidats susceptibles de trouver un emploi au cours de la saison 2019-2020.

Brian Boyle


Le gros joueur de centre est toujours sans emploi après avoir endossé le maillot des Predators en fin de saison passé. En effet, il avait été échangé par les Devils à la date limite des transactions contre un choix de deuxième ronde. Son apport à Nashville fut minime, inscrivant au passage cinq buts en 26 matchs en plus d'ajouter deux passes en trois matchs de séries. N'étant pas réputé pour être un marqueur hors-pair tout au long de sa carrière, Boyle peut tout de même endosser un rôle de quatrième centre en plus de voir de l'action sur les unités spéciales.

Selon le très informé Bob McKenzie, il semblerait que Boyle soit le prochain à imiter Marleau via le marché de l'autonomie. C'est du moins ce qu'il rapportait dans son dernier segment du Insider Trading sur les ondes de TSN. Avec la récente blessure d'Evgeni Malkin et l'émergence soudaine de Jared McCann, on pourrait décider de confier un rôle de centre à Brian Boyle du côté des Penguins de Pittsburgh. Une solution rapide qui ne coûterait pas cher à l'organisation, si ce n'est qu'un simple petit mouvement de personnel pour débloquer quelques milliers de dollars sur la masse.

Thomas Vanek


Il est tout de même surprenant de voir que Vanek n'a pas obtenu de chances via un essai professionnel ou sur un contrat d'une saison. L'an dernier, il avait signé à la fin de l'été chez les Red Wings et on croyait bien qu'il referait le coup cette saison. Malheureusement pour l'Autrichien de 35 ans, la valse des RFA a grandement impacté ses chances de se trouver un emploi puisque les équipes sont, pour la plupart, pris à la gorge avec la masse salariale. L'an dernier Vanek a cumulé 36 points en 64 matchs chez les Wings à un salaire de 3M$. C'est peut-être ce montant qui a freiné les organisations, croyant qu'il exigerait environ 2M$ sur son prochain contrat.

L'attaquant peut tout de même représenter une belle option malgré son âge. Avec un rendement moyen de 40-45 points par année au cours des cinq dernières saisons, il va de soi qu'en dépit de son âge grandissant, Vanek peut apporter une touche supplémentaire d'offensive dans un alignement. Reste maintenant à savoir combien sera prêt à accepter Vanek pour se joindre à un club et combien une formation est-elle prête à dépenser pour ses services.

Justin Williams


L'attaquant s'est prévalu de son autonomie pour s'écarter des patinoires de la LNH cette saison. Or, il n'a pas mis de côté sa carrière pour autant alors qu'à toutes les fois qu'il fut rencontré par les médias, il laissait planer le doute sur un retour éventuel dans le circuit Bettman en cours de saison. À l'âge de Williams, le salaire ne compte presque plus. Tout ce qu'il souhaite, c'est de remporter la Coupe une toute dernière fois. C'est pourquoi on croit que son retour ne se fera pas avant les Fêtes, afin de bien cibler LA formation qui risque de lui procurer cette dernière course au titre.

Est-ce que la Caroline fera partie de ses destinations, lui qui a endossé ce maillot l'an dernier ? Williams est un solide candidat pour une saison de 50 points, et ce, même à l'âge de 38 ans. Sa fiabilité en séries est également recherchée du côté des organisations et on parle ici d'un candidat de choix pour combler un alignement en prévision d'une course au titre. L'an dernier, il a cumulé 53 points en 82 matchs chez les Hurricanes.

Jason Pominville


Le vétéran a manifesté son souhait de signer à Buffalo ou à Montréal. L'organisation du Canadien a toutefois mentionné que Pominville ne figurait pas dans les plans avant de commencer la saison, alors il ne reste qu'à patienter de voir si les Sabres tendront une perche à leur ex porte-couleur. L'an dernier, le Québécois a cumulé 31 points en 73 matchs chez les Sabres. Évidemment, s'il signe avec une formation du circuit, ce sera bien en bas de son dernier contrat, qui s'élevait à 5,6M$ par année. Trouvera-t-il preneur d'ici la fin de la campagne ?

Chris Stewart et Luca Sbisa


Nous mettons les deux dans la dernière catégorie puisqu'ils sont présentement sous l'effet de contrat d'essai avec les Flyers et les Islanders respectivement. Jusqu'ici, rien n'indique qu'un contrat d'une saison leur sera octroyé, mais comme ils sont encore dans l'entourage de leur formation, on peut s'attendre à ce qu'ils subissent le même sort que Lee Stempniak l'an dernier. En effet, ce dernier est demeuré longtemps dans l'entourage des Bruins sous l'effet d'un PTO pour ensuite parapher une entente d'une saison avec le club le 24 février 2019. Des 32 joueurs invités à des camps, seuls Sbisa et Stewart n'ont pas encore vu leur avenir être scellé.

Imiteront-ils les six joueurs qui ont soutiré des contrats à la suite d'essai cette année ? Rappelons que Tobias Rieder (CAL), Michael Haley (NYR), Alex Petrovic (BOS), Scott Sabourin (OTT), Frederik Claesson (CAR) et Zac Rinaldo (CAL) ont réussi à convaincre leur organisation respective.

À LIRE ÉGALEMENT


Des bons mots de Naslund pour le nouveau capitaine des Canucks
L'entraîneur des Sabres envie le CH (mais peut-être moins avec le match que ces derniers ont disputé !)
L'infirmerie déborde à Pittsburgh

0
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!

Réseaux sociaux