Javascript doit etre activé dans votre navigateur pour accéder a www.toutsurlehockey.com
Fermer

Publié par olivier.breton  -  2.Juillet.2018 - 12:43
10 
3851 
 

Chronique : Le Canadien de Montréal | Le mot à ne pas prononcer

MTL.jpg
Ce mot soi-disant effrayant, épeurant, qui constitue un effroi pour la direction du Canadien de Montréal. Ce mot semble controversé, mal-aimé, et il semble donner une mauvaise image à cette organisation qui remporté 24 coupes Stanley durant son histoire. Bergevin et Molson le nient et le refusent catégoriquement. Vous aurez compris que ce mot est la reconstruction.

La situation actuelle

On ne se fera pas de cachette en ce 2 juillet, le Canadien est loin d'être dans les équipes favorites pour remporter la coupe Stanley l'an prochain. À mon humble avis, qui certains diront quelques fois qu'elle est somme toute pessimiste, le Canadien n'a aucunement les outils pour se battre dans une place en séries. C'est là que les propos de Marc Bergevin à ce niveau me désolent. Pourquoi s'entêter à faire croire aux partisans que cette équipe qui a terminé au 28e rang l'an dernier puisse rivaliser avec des équipes comme les Leafs, les Bruins ou les Penguins? L'an prochain, la division Atlantique sera une des plus redoutables : le Lightning, les Bruins, les Leafs, les Panthers et la possible résurrection des Sabres.

Mise à part l'arrivée de Domi, qui disons-le, n'est pas un sauveur, aucun changement majeur n'est survenu entre le repêchage et aujourd'hui. Et soyons clairs, je ne suis pas en train de dire que Bergevin a pris de mauvaises décisions dans les derniers jours. Le prix à payer pour O'Reilly était immense, nous l'avons constaté hier. Tavares n'était pas une option, car les agents libres de haut niveau ne signent pas à Montréal, je n'ai rien inventé, les faits sont là. Alors, Bergevin a su user de patience cette fois-ci en ne donnant pas de contrat à la Karl Alzner, ce qui constitue en mon sens une sage décision.Il regarde pour l'avenir et ne flanche pas.

Alors, pourquoi ne pas utiliser le mot "reconstruction" dans le fameux plan de Bergevin qui semble encore être un secret d'État? Il mentionne que son équipe est jeune, que les jeunes joueurs de l'organisation grandiront ensemble. Il vient tout juste de repêcher Jesperi Kotkaniemi, troisième choix au total. L'équipe attend aussi impatiemment la venue de Ryan Poehling, premier choix de l'équipe en 2017. Le jeune Jake Evans constitue également un espoir intéressant au centre. Ainsi, Bergevin prône la patience, car ses "sauveurs" ne sont pas prêts. Alors, pourquoi ne pas être honnête avec les partisans? Est-ce que ses propos servent à ne pas perdre la sympathie des partisans et à ainsi ne pas nuire à la vente de billets lors de la prochaine campagne?

Les cinq travaux de Bergevin

En tant que gérant d'estrade, je crois que ma position est claire. Le mot reconstruction doit être accepté, prononcé et vu de façon positive. Est-ce que le mot reconstruction veut dire que l'équipe doit accepter de ne pas participer aux séries pendant cinq, six ou sept ans? Pas nécessairement. C'est un processus qui peut être plus court qu'on pense. Mais, la patience sera de mise. Pourquoi ne pas accepter le fait que la fameuse fenêtre est refermée pour quelques années? Selon moi, la réponse est simple : l'âge de Carey Price et de Shea Weber. Ces deux joueurs veulent gagner tout de suite, pas dans cinq ans. Les deux joueurs n'ont jamais goûté à une finale de la coupe Stanley, ce qui est dommage pour ces athlètes de haut niveau. Cela donne probablement des maux de tête à Marc Bergevin. Mais, le fait est que ces deux joueurs ne pourront pas sauver l'organisation l'an prochain. Ils devront accepter la transition et donner tout ce qu'ils ont à donner afin de redonner une identité à cette organisation. Finalement, en ce qui concerne Max Pacioretty, Marc Bergevin doit à tout prix régler la situation à court terme. C'est l'heure des décisions. Si le Canadien n'obtient pas juste prix pour son capitaine, il est mieux de le garder.

Ainsi, les espoirs de qualité doivent se multiplier dans l'organisation afin de se sortir de cette malheureuse situation. C'est le prix à payer pour créer à nouveau cette image glorieuse et triomphante que représentaient les Canadiens de Montréal. Je ne prône pas le "tanking", mais je prône le réalisme. Il faut reconstruire le Canadien de Montréal.

+7
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!
Nombre de réponses : 10
#125038

Hash1979
La reconstruction.ne déranges pas les partisans mais elle fait.peur au actionnaires

2.Juillet.2018 - 22:11   
   +2  
#125033

Ced244
Les Bruins ont fait leur reset après une élimination de justesse des séries. J'etais très surpris a l'époque d'une tel décision, mais il faut croire que sa l'a payé au final!! Imagine si lea Bruins avair repêcher Barzal et Chabot! Ce club aurait été l'un des meilleurs de la NHL avec probablement un des meilleurs duo au centre. Et le meilleur top 4 défensif

Chabot-McAvoy
Krug-Carlo!!

Wow

2.Juillet.2018 - 19:26   
   +1  
#125031

Dgamateur
Après avoir lu l'article et les commentaires ce que je retiens est que ce qu'on fait est plus important que ce qu'on dit.
Selon l'interprétation de Marc Bergevin il fait de la réparation pour 2018-19 ce qui n'est pas faux car il conserve Carey Price et Shea Weber.
Ça me fait peur car je préfère ce que Toronto a fait.
Dans le cas de Boston il y avait moins de réparation à faire et les Bruins avaient de bons joueurs offensifs.
J'aimerais que le Canadien puisse avoir dans sa formation un ou deux joueurs d'attaque de premier plan comme Matthews, Mcdavid, Crosby etc... mais pour cela il faut de la patience et reconstruire ce que M. Bergevin ne fait pas pour l' instant.

2.Juillet.2018 - 18:28   
   0  
#125027

thusk-
C'est une reconstruction, mais Bergevin fais juste jouer sur les mots. Dans sa tête reconstruction veut automatiquement dire liquider tout le monde pour rebatir, dans la mienne c'est beaucoup plus un processus ou tu essaie d'Accumuler le plus de choix possible en favorisant le meilleur développement possible.

Maintenant la il pourrait avoir des discussions, c'est par rapport exemple à un Weber ou Price...Pour moi, le Ch pourrait peut-être recevoit quelque chose de correct en retour mais le prix ne sera pas exorbitant en raison du cap hit de chacun de ces deux joueurs. Donc le dileme est si le retour va être plus profitable pour le bien de l'équipe ou si au contraire leur présence pour aider les jeunes à mieux se développer en essayant d'amener un cadre mieux fait va au final avoir plus d'impact. Dites-vous que c'est loin d'être certain de ce que rapporterait weber/price va dans la réalité réellement apporté quelque chose de significatf. Des joueurs de la sortes échanger pour des jeunes et que ces jeunes ne deviennent rien plus de que joueurs de profondeurs, y'en a deja eu plusieuurs..

2.Juillet.2018 - 17:15   
   +3  
#125018

Supersim777
Rendu où on en est, on est bien mieux de finir bas pour encore au moins 2-3 saisons pour faire le plein de choix et de jeunes. Dans environ 3-4 ans on commencerait à devenir assez compétitifs. Les jeunes dans le moment présent (Domi, Drouin, Lehkonen, De La Rose, Gallagher, Scherbak, Mete, Juulsen, Hudon etc) seront ou entreront dans leur prime en plus de plusieurs parmi les Kotkaniemi, Poehling, Ikonen, Olofsson, Fleury, Brook , Lernout, Evans, Ylonen, des bons choix en 2019 et 2020 qui vont se greffer au club. À ce moment là, Weber devrait encore au moins être un def de top 4 et Price devrait encore être un #1 performant. Les Benn, Plekanec, Schlemko, Shaw, Petry, Alzner seront graduellement remplacés par des plus jeunes pour moins cher. Rendu là si il nous manque quelques postes à combler, ce serait beaucoup plus logique de s'attaquer au marché des joueurs autonomes !

2.Juillet.2018 - 15:25   
   +1  
#125017

Yan99
@meister

Pas nécessairement liquider, mais si le gars veut quitter l'équipe, tu peux rien y faire. Au moment du virage jeunesse, Bergeron, Marchand, Rask était encore dans un âge très viable pour leur équipe. Krejci venait de taper le 30 ans quand le virage à débuter. Seul Chara se faisait vieux et ça fait deux ans que des rumeurs court à son sujet.

Boston ont bien fait, mais ils ont bâtit rapidement avec trois choix de première ronde back à back et ils avaient déjà de bons jeunes en banque. Le CH n'est pas tout à fait dans ce même monde.

Notre core est jeune, Price est jeune, mais Weber se dirige comme Chara. S'il désire partir, il va partir.

2.Juillet.2018 - 14:38   
   0  
#125011

meister
Pourquoi quand on parle de reconstruction il faut impérativement parler d un plan de 5ans?? Oui ça bien réussi à Toronto mais on à aussi des exemples où même après 5 ans ces toujours tout croche... Donc faut il impérativement devoir tout liquider et devoir absolument tanker?? Je dis pas de pas écouter les offre pour Price et Weber mais faut il absolument les donner comme certains le pense? Je regarde une équipe comme Boston qui on su faire un virage jeunesse mais on il eu besoin de liquidités Rask, Chara, Bergeron, Marchand et Kreijci? La réponse est non et c?est peut être ça la clé pour un marché comme Mtl soit de remplacer certain élément (out Benn, Schlemko, Alzner) par des bon jeunes prêt à jouer nhl au lieu de juste mettre des jeunes parce qu?il sont jeune car pour progresser un jeune doit oui jouer mais doit aussi gagner, peaufiner certain aspect de sont jeu et surtout dominer chose qui est plus facile à faire dans des rang inférieur....

2.Juillet.2018 - 14:26   
   +2  
#125009

mignonpetitchat
Harry Potter et le mot interdit du professeur Bergevin. Sa ferai un excellent livre !

2.Juillet.2018 - 14:21   
   0  
#125008

Yan99
La prochaine saison du Canadien pourrait être déterminante sur l'avenir de Price, mais plus particulièrement celle de Weber. En prenant en compte que Carey n'a que 30 ans et qu'il est encore dans son prime, malgré sa blessure et tout ce qu'on peut dire sur lui, pour encore plusieurs saisons, ce n,est pas nécessairement le cas de Shea. Son tir ne flanchera pas, il restera toujours au niveau, mais sa vitesse ainsi que son implication physique, eux, vont diminuer tranquillement. Voudra-t-il rester dans une organisation, qui à moins d'un miracle, c'est à dire la sur-production de ses joueurs et des prouesses signées Carey, ne sera sûrement pas des séries pour un ou deux et pas aspirante à la coupe avant trois ou quatre ans, ce qui le mènerait à environ 36 ou 37 ans ? Difficile à croire.

Kotkaniemi tout comme Poehling (n'a pas de contrat encore) ne vont pas faire le saut chez les pros l'année prochaine, sauf si Kotkaniemi démontre des habitudes hors norme. Evans devrait aller à Laval et le reste des jeunes ne sont pas prêt...Que ce soit les Brook, Fleury, Ikonen, Ilonen, Bitten, Vejdemo et compagnie.

On semble prôner le virement jeunesse tout en voulant compétitionner avec des vétérans et c'est bien, sauf qu'il est impossible de le faire dans la ligue d'aujourd'hui quand ton top 4 à la défensive est composer d'un top 1, un top 4 et de deux top 6 (Alzner n'est pas un quatrième défenseur et aucun jeune ne devrait assumer le rôle de top 4 cette année, ce que Rielly ou Mete risque de faire malheureusement). Quand ta ligne de centre est composé d'un allié transformer, un centre de 3e trio pas dans sa bonne chaise, un vétéran qui ne produit plus et un jeune centre en DLR qui sera au mieux un 3e centre dans le prime de sa carrière.

C'est bien beau demander à tes joueurs de sortir avec la rage au ventre et l'adversité, des Gallagher y'en a pas dans chaque joueur. Des moments Cendrillon comme Vegas, ça arrive pas à chaque année. J'irais même jusqu'à dire que Vegas va la trouver moins facile cette année. Plusieurs départs important comme Neal, Perron, Reaves et compagnie qui ont leur rôle à jouer en série comme en saison.

Le Canadien n'est pas Vegas. Le CH manque de talent et de profondeur dans les positions les plus importantes de l'hockey moderne. Autant on peut se débrouiller à la défensive, quand justement, tu possède le meilleur gardien au monde qui se doit de JOUER comme le MEILLEUR. Néanmoins, à l'attaque, ça marche pas ainsi.

Le CH est en reconstruction. Si ce n'est pas la direction qui le dit, nous les partisans pouvons le voir. Faisons passer le mot et rendons-nous à l'évidence, les séries ne sont pas pour tout de suite.

2.Juillet.2018 - 14:13   
   +5  
#125007

Erik_Le_Rouge
Wow excellent article !

2.Juillet.2018 - 13:07   
   +5  

Réseaux sociaux