Javascript doit etre activé dans votre navigateur pour accéder a www.toutsurlehockey.com
Fermer

Publié par mat.para  -  10.Mai.2018 - 08:53
2046 
 

Peut-on réellement justifier les succès des Golden Knights avec les règles du repêchage d'expansion?

VGK.jpg
Difficile de ne pas embarquer dans le «bandwagon» des Golden Knights à ce moment de l'année. La perception des gens à l'égard de ce club depuis le début de l'année a pris un tangente imprévisible et l'excitation est à son comble alors que la troupe de Gerard Gallant se pointe le nez en finale d'association. Bien avant le début de l'année, de gros doutes planaient quant à la ville de Las Vegas, que l'on ne qualifiait pas comme une «ville de hockey». Une fois la saison entamée, on ne croyait pas du tout que Vegas maintiendrait le rythme, alors qu'on affirmait que «de toute façon, ils ne feront pas les séries.»

Peu après les Fêtes, devant les performances impressionnantes de la formation, on commençait plutôt à changer le fusil d'épaule en affirmant «qu'il serait intéressant, voire même excitant de voir Vegas en séries.» Vers la fin de la saison, alors que les GN ne dérougissaient point, les affirmations se modifiaient au fil des jours: «Ce serait incroyable qu'ils terminent premier, mais en séries, ils ne feront pas long feu.» Une fois en séries, surtout après une première ronde à sens unique, la perception véhiculée envers ce club atteint son apogée, alors qu'on en est au stade où l'on se demande vraiment si Vegas ne pourrait pas soulever la Coupe Stanley pour de vrai.

Des embûches, amenez-en !

Non seulement les Golden Knights sont partis d'un club dont les éléments n'ont en majorité jamais joué ensemble, mais les embûches se sont accumulées en cours de saison. Les pertes subséquentes de Marc-André Fleury, Malcolm Subban et d'Oscar Dansk auraient bien pu dérouter la formation de Vegas. Pourtant, la toute nouvelle équipe a maintenu un rythme intéressant, alors que Maxime Lagacé devait servir de gardien d'office sans aucune expérience en la matière. Ce fut difficile, mais Vegas a poursuivi son chemin quand même vers la première place de leur division.

La «saga Shipachyov» n'aura également pas aidé dans l'entourage du club. Non seulement on ne trouvait pas le moyen de l'amener dans le grand club pour des raisons de ballottage, mais on vendait ce joueur dominant de la KHL comme un peu le visage de cette nouvelle franchise. Or, à son arrivée dans l'alignement, le Russe n'aura rien fait d'intéressant, si bien que les liens se sont brisés et Shipachyov est retourné chez lui. Une petite tache dans le processus d'expansion, qui sera effacé par le rendement des joueurs déjà dans l'alignement. Le rappel de Shea Theodore se concrétise également par la suite et la formation est fin prête pour la gloire.

Avantagé par les règles d'expansion...vraiment?

Certes, les Golden Knights ont eu la possibilité de repêcher de bien meilleurs joueurs qu'à l'époque où le Wild, les Predators, les Thrashers et les Blue Jackets entraient dans la LNH. Par contre, on parle des années 1999 à 2001 et nous sommes maintenant en 2018. La parité de la LNH a augmenté de façon exponentielle depuis et la qualité des joueurs que l'on retrouve au sein des différents clubs est beaucoup plus imposante qu'elle ne l'était jadis.

En outre, justifier les succès des Golden Knights avec les règles ajustées de l'expansion, c'est démontrer de la jalousie mal placée envers ce club. Lorsqu'on observe l'alignement partant de Vegas, on constate que présentement, aucun de ces joueurs ne joueraient sur un premier trio d'une équipe en séries ailleurs dans la LNH. En guise d'exemple, Marchessault et Neal sont probablement les deux seuls qui pourraient répondre aux critères, mais Neal ne jouait déjà pas sur le premier trio à Nashville et on se demande si Marchessault aurait conservé son poste sur la première unité en Floride avec le rendement de Barkov, Bjugstad et de Dadonov cette saison.

En parlant de Jonathan Marchessault, plusieurs mentionnent qu'en favorisant Vegas au repêchage d'expansion, la formation a pu mettre la main sur un marqueur de 30 buts, ce qui ne s'est jamais fait dans les autres processus d'expansion. Mettons quelque chose au clair immédiatement. Les Panthers auraient facilement pu protéger Marchessault avant ce repêchage. Facilement ! Ils ont préféré opter pour la formule leur permettant de protéger un défenseur supplémentaire et c'est Alex Petrovic qui a été sauvé. Conserver Petrovic et donner Marchessault à Vegas... Est-ce vraiment la LNH qui est en tord dans ce dossier, sérieusement ?

Une brigade moins coûteuse et plus efficace

Georges McPhee et Gerard Gallant sont en train de donner une leçon de «managing» à leurs homologues de la ligue. En effet, en ayant une masse salariale de 68,7M$ (sans oublier qu'ils ont les salaires de Grabovski et de Clarkson), les Golden Knights démontrent que l'on peut être dominant, sans avoir de gros salariés. Par exemple, la brigade défensive qu'offrent les Knights en ce moment ressemble à ceci:

- Nate Schmidt
- Brayden McNabb
- Shea Theodore
- Deryk Engelland
- Luca Sbisa
- Colin Miller

Cette brigade coûte actuellement 9,388M$. Certaines formations versent ce montant à un seul joueur de leur brigade défensive. En moyenne à travers la LNH, on parle d'une dépense d'environ 20M$ pour une brigade défensive et on ne garantie par du tout qu'elle sera efficace à ce prix là. En observant les six défenseurs de la formation partante des Golden Knights, comment peut-on affirmer qu'ils ont été avantagés ? À l'exception de Theodore, ce sont tous des défenseurs cinq, six et sept.

L'union fait la force

Le dicton ne peut être plus vrai lorsqu'on pense à la formation de Gerard Gallant. Étant lui même un rejeton, que l'on a balayé du revers de la main en Floride l'an dernier, on ne pouvait espérer mieux comme entraîneur au sein de cette équipe. Après tout, les Golden Knights sont un club composé de joueurs rejetés par leur formation. La majorité des éléments en présence jouaient sur un troisième trio, sur une troisième paire de défense, passait du temps sur la galerie de presse ou jouait dans la LAH l'an dernier. Avantagés les Golden Knights ? Vraiment pas. Jaloux de ce qu'ils ont accomplis avec si peu ? Fort probablement...

 Golden Knights - ( VGK )

Ass. de l'ouest


Saison Position LNH Position OUEST PJ V D OTL PTS % Victoire BP Moy. B.P./match BC Moy. B.C./match
2017-2018 5e 3e 82 51 24 7 109 0.622 268 3.27 225 2.74

George McPhee - Directeur général



VGK - CONTRATS À ÉCHÉANCE POUR LA SAISON 2017-2018

JOUEURS AUTONOMES SANS RESTRICTION (JA)
JOUEUR POSITION SALAIRE DERNIER CONTRAT
Mikhail Grabovski C 5$ M 2014-2018
James Neal L 5$ M 2012-2018
Jason Garrison D 4,6$ M 2012-2018
David Perron L 3,75$ M 2016-2018
Luca Sbisa D 3,6$ M 2015-2018
Clayton Stoner D 3,25$ M 2014-2018
Brandon Pirri C 0,65$ M 2017-2018
Oscar Dansk G 0,65$ M 2017-2018
JOUEURS AUTONOMES AVEC RESTRICTION (JAR)
JOUEUR POSITION SALAIRE DERNIER CONTRAT
William Karlsson C 1$ M 2016-2018
Colin Miller D 1$ M 2016-2018
Shea Theodore D 0,86$ M 2015-2018
Tomas Hyka C 0,71$ M 2017-2018
Teemu Pulkkinen LW 0,7$ M 2017-2018
William Carrier LW 0,69$ M 2016-2018
Maxime Lagace G 0,65$ M 2017-2018
Zachary Leslie D 0,65$ M 2017-2018
Tomas Nosek L 0,61$ M 2016-2018


0
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!
Nombre de réponse : 1
#123389

Hash1979
oui les règles d'expansion ont bcp aider les Knights mais c'est surtout les clauses de non mouvement qui ont aider exemple William Karlson n'aurai jamais été disponible si les Blue jackets n'était pas pris avec plusieurs de ces contrats là de même pour Shea Théodore avec les Ducks et fleury à utiliser cette clause pour être seulement disponibles pour las Vegas
C'est-à-dire que les trois joueurs les plus importants de Vegas n'aurai pas été la sans ces clauses

12.Mai.2018 - 13:41   
   0  

GOLDEN KNIGHTS DE LAS VEGAS - 2017-2018

17 contrats à échéances au 2018-07-01.
8 joueurs autonomes au 2018-07-01.
9 joueurs autonomes avec restriction au 2018-07-01.
Dirigé par monsieur George McPhee



CONTRAT À ÉCHÉANCE POUR LA SAISON 2017-2018

 [C] - Mikhail Grabovski 5$ M 2014-2018 JA
 [L] - James Neal 5$ M 2012-2018 JA
 [D] - Jason Garrison 4,6$ M 2012-2018 JA
 [L] - David Perron 3,75$ M 2016-2018 JA
 [D] - Luca Sbisa 3,6$ M 2015-2018 JA
 [D] - Clayton Stoner 3,25$ M 2014-2018 JA
 [D] - Colin Miller 1$ M 2016-2018 JAR
 [C] - William Karlsson 1$ M 2016-2018 JAR
 [D] - Shea Theodore 0,86$ M 2015-2018 JAR
 [C] - Tomas Hyka 0,71$ M 2017-2018 JAR
 [LW] - Teemu Pulkkinen 0,7$ M 2017-2018 JAR
 [LW] - William Carrier 0,69$ M 2016-2018 JAR
 [C] - Brandon Pirri 0,65$ M 2017-2018 JA
 [G] - Maxime Lagace 0,65$ M 2017-2018 JAR
 [D] - Zachary Leslie 0,65$ M 2017-2018 JAR
 [G] - Oscar Dansk 0,65$ M 2017-2018 JA
 [L] - Tomas Nosek 0,61$ M 2016-2018 JAR


DATES IMPORTANTES SAISON 2017-2018

Début de la saison : 2017-10-04
Fin de la saison : 2018-04-07
Date limite des transactions : 2018-02-26
Début du marché des agents libres : 2018-07-01



MASSE SALARIALE POUR LA SAISON 2017-2018

Plancher salarial : 55,4 $ M
Plafond salarial : 75 $ M



EN VRAC

Réseaux sociaux