Javascript doit etre activé dans votre navigateur pour accéder a www.toutsurlehockey.com
Fermer

Publié par mat.para  -  5.Janvier.2018 - 08:50
2477 
 

À la loupe | Comment a-t-on pu passer d'un duo Luongo-Schneider à Markstrom-Nilsson chez les Canucks?

VAN.jpg
Photo par Leech44 ©
Il y a environ quatre ans de cela, les Canucks de Vancouver pouvaient compter sur l'un des meilleurs duos de gardiens de la LNH en Roberto Luongo et Cory Schneider. La saison précédant le départ de ce dernier, les Canucks se classaient premier de leur division, pour ensuite terminer dans les derniers de l'Ouest la campagne suivante. C'est d'ailleurs au cours de cette campagne, soit en 2013-2014, qu'on a décidé d'échanger Luongo aux Panthers, moins d'un an après avoir envoyé Schneider aux Devils. Depuis, beaucoup de choses se sont passées et maintenant en 2018, on ne peut dire que Vancouver s'est amélioré dans le filet.

«And the Vancouver Canucks are proud to select...»

Lors du repêchage de 2004, les Canucks choisissent Cory Schneider comme tout premier choix. À cet époque, ce sont Dan Cloutier et Johan Hedberg qui occupent le filet à Vancouver. La formation se débrouille bien lors de la saison 2003-2004, se faisant toutefois expulser lors du premier tour des séries. La saison suivante, c'est le jeune Alex Auld qui prend le contrôle du filet malgré des performances bien ordinaires. On a évidemment un besoin criant dans le filet alors que devant, on peut s'appuyer sur Markus Naslund, Todd Bertuzzi et les frères Sedin pour continuer de bien performer.

Cory Schneider
se développe, pendant ce temps, dans les rangs universitaires américains. Il n'est prêt qu'en 2007 pour débuter sa carrière dans l'organisation des Canucks. À la surprise générale, Schneider se développe rapidement et il performe bien en LAH. L'acquisition d'un gardien numéro un le 23 juin 2006 vient donc peser lourd dans la balance, car on aura un problème tantôt dans le filet.

Vancouver reçoit: ROBERTO LUONGO, Lukas Krajicek, Choix R6
Floride reçoit: Bryan Allen, Alex Auld, Todd Bertuzzi

L'arrivée de Luongo semblait, de prime à bord, régler tous les problèmes vécus entre les deux poteaux depuis des années. À sa première saison, il garde le filet pour 76 matchs, affiche une moyenne de 2,28 et montre une efficacité de 0,921. Le meilleur gardien de la ligue à cet époque n'est toutefois pas en mesure de guider son club en séries, un malaise qui le suit pendant tout son passage chez les Canucks (et sa carrière également). Luongo affiche donc d'excellentes statistiques chez les Canucks, mais est incapable d'assurer en séries. Un autre problème se pointe également à Vancouver et c'est celui de voir Cory Schneider fin prêt pour passer à l'étape suivante.

En effet, le gardien américain est limité à une trentaine de départs en relève à Luongo et il conserve d'impressionnante statistique. Malheureusement, sa progression plafonne en raison de la présence de Luongo. On décide donc de le transiger aux Devils, à l'été 2013, contre un choix de première ronde au repêchage de 2013. C'est donc cette transaction qui a permis aux Canucks de choisir Bo Horvat comme neuvième choix lors de cet encan. Une transaction favorable pour les deux formations, mais on ne constatera l'effet positif seulement en 2016, quand Horvat débute en LNH.

La route est donc ouverte pour Luongo, mais il baisse de régime la saison suivant la transaction de Schneider. La grogne des partisans met de la pression sur l'organisation, car on reproche au gardien québécois de ne pas connaître de bonnes séries. En mars 2014, moins d'un an après s'être débarrassé de Schneider, on transige Luongo aux Panthers en compagnie de Steven Anthony. Les Canucks reçoivent le gardien «prometteur» Jacob Markstrom et Shawn Matthias. Une transaction que l'on qualifie de vol pour les Panthers, même si Luongo ne rajeunit pas.

Et maintenant ?

En 2013-2014, après le départ de Luongo, on termine l'année avec Eddie Lack devant le filet. Le club ne va nulle part et est exclus des séries. John Tortorella est remercié et l'inquiétude règne au sein de l'organisation et de ses partisans. Lack s'est bien débrouillé, mais clairement qu'il n'est pas le gardien que l'on voit assumer le rôle de partant l'année suivante.

À l'été 2014, les Canucks lancent l'appel de la reconstruction en envoyant Ryan Kesler aux Ducks. On se débarrasse d'un gros salaire, ce qui permet à l'organisation de signer le joueur autonome Ryan Miller. Cette saison-là, Miller partage les tâches avec Lack, mais c'est ce dernier qui affiche les meilleures statistiques. Le rendement de Miller est grandement critiqué, alors qu'on le voyait comme un franc remplaçant de Luongo. L'expérience n'est pas concluante, mais il faut dire que la formation devant Miller n'est pas reluisante non plus.

On décide donc, à l'été 2015, d'échanger Eddie Lack. Markstrom est prêt pour assumer le rôle d'auxiliaire, un an et demi après son acquisition contre Luongo. Le duo de gardien connait des ratés, beaucoup de ratés. L'équipe est exclue des séries, mais on ne rejette point la faute sur le duo de gardien. La reconstruction fait mal, mais c'est un passage obligé.

L'année dernière, beaucoup de rumeurs entouraient Ryan Miller à l'effet que c'était sa dernière année. On tente donc de préparer Markstrom au rôle prochain de numéro un. Celui-ci affiche un rendement qui est inquiétant pour la suite à venir. Ryan Miller quitte l'organisation pour Anaheim via le marché des joueurs autonomes et on se retrouve avec un duo composé de Jacob Markstrom et d'Anders Nilsson. Cette saison, le duo affiche de très mauvaises statistiques alors que la reconstruction récolte son dividende en offensive et en défensive.

Ce duo risque de ne pas durer. Et avec toute l'histoire entourant les duos de gardiens à Vancouver, on ne devra pas commettre les mêmes erreurs avec le gardien d'avenir de l'organisation.

Un sauveur prochain...

Sélectionné en deuxième ronde lors de l'encan 2014, Thatcher Demko représente l'avenir du club devant le filet. Du moment que l'on a transigé Luongo, on a préparé l'avenir chez les gardiens de but. Toutefois, il fallait être conscient que Demko ne serait pas prêt dans l'immédiat. On se retrouve donc dans une période plus moche qu'est la transition pré-Demko. Développé au Boston College, il entame tout juste son parcours dans l'organisation des Canucks. À l'image de Schneider, Demko se développe rapidement. L'erreur à ne pas faire, qui a été commis dans le passé en acquérant Luongo, ce serait de mettre la main sur un gardien établi dès maintenant.

L'acquisition de Luongo a créé un problème avec le développement de Schneider pour ensuite tomber dans un bon dilemme entre les deux. Laissons Demko se développer, au risque de perdre avec Markstrom et Nilsson. Avec le rendement qu'il connait actuellement, Demko devrait être prêt d'ici deux ans. À ce moment, Boeser, Horvat, Baertschi, Virtanen, Hutton et tous les autres jeunes joueurs de l'organisation auront plus d'expérience derrière la cravate.

Suffit de ne pas acquérir un autre Luongo pour créer un nouveau problème avec Demko...

Jacob Markstrom - (G) - VAN - [ 28 ans ]

Saison EQ PJ V D DP Mba JB PctEff Salaire moyen
2017-2018 VAN 60 23 26 7 2.72 2 0.912 3,667$ M
2016-2017 VAN 28 10 11 3 2.54 0 0.912 1,55$ M
2015-2016 VAN 33 13 14 4 2.6 0 0.915 1,55$ M

Statistiques générées le 2018-10-01 20:25:57



Anders Nilsson - (G) - VAN - [ 28 ans ]

Saison EQ PJ V D DP Mba JB PctEff Salaire moyen
2017-2018 VAN 27 7 14 4 3.44 2 0.901 2,5$ M
2016-2017 BUF 27 10 10 4 2.5 1 0.923 1$ M
2015-2016 STL-EDM 30 10 13 2 3.01 0 0.901 1$ M

Statistiques générées le 2018-10-01 20:25:57


+1
  
Tags : Demko Canucks  Luongo 

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!
Nombre de réponses : 5
#120129

Lpck7540
J'espere que Demko vont etre leur gardien car leur reconstruction vont bien à l'attaque et à la défense sinon sa va etre long.

6.Janvier.2018 - 20:10   
   0  
#120107

Red
Ils n'auront rien gagner sous l'ère Sedin's brother, mais ils disposent d'une génération sans nul doute des plus électrisante qu'il soit. Excusez du peu :

Granlund - Horvat - Boeser
Goldobin - Pettersson - Virtanen
Gadjovich - Cassels - Lind

Juolevi - Pouliot

Demko (GK)

5.Janvier.2018 - 11:23   
   +1  
#120105

Killz90
Ouais jte l'accorde , Vancouver a payer le prix pour une belle reconstruction et cela va raporter prochainement . Ils ont un noyau de bons jeunes joueurs ! Boeser est vraiment incroyable !

5.Janvier.2018 - 09:31   
   +2  
#120102

mat.para
@Killz90 Erreur sur le coup, mais pour avoir Bo Horvat en retour (Choix R1)... Simplement que l'impact positif d'échanger Schneider n'a pas été immédiat

5.Janvier.2018 - 09:21   
   +5  
#120101

Killz90
Échangé Schneider dans le passé a été une grave erreur . Par contre le jeune Demko qui sen vien devrait devenir toute un gardien.

5.Janvier.2018 - 09:20   
   +2  

CANUCKS DE VANCOUVER - 2018-2019

15 contrats à échéances au 2019-07-01.
5 joueurs autonomes au 2019-07-01.
10 joueurs autonomes avec restriction au 2019-07-01.
Dirigé par monsieur Jim Benning



CONTRAT À ÉCHÉANCE POUR LA SAISON 2018-2019

 [L] - Daniel Sedin 7$ M 2014-2018 JA
 [C] - Henrik Sedin 7$ M 2014-2018 JA
 [LW] - Jussi Jokinen 1,1$ M 2017-2018 JA
 [C] - Tyler Motte 0,93$ M 2016-2018 JAR
 [C] - Griffen Molino 0,93$ M 2016-2018 JAR
 [D] - Philip Holm 0,93$ M 2017-2018 JAR
 [G] - Richard Bachman 0,65$ M 2017-2018 JA
 [RW] - Darren Archibald 0,65$ M 2017-2018 JA
 [C] - Joseph Labate 0,65$ M 2017-2018 JAR


DATES IMPORTANTES SAISON 2018-2019

Début de la saison : 2018-10-03
Fin de la saison : 2019-04-08
Date limite des transactions : 2018-02-25
Début du marché des agents libres : 2019-07-01



MASSE SALARIALE POUR LA SAISON 2018-2019

Plancher salarial : 58.8 $ M
Plafond salarial : 79.5 $ M



EN VRAC

Réseaux sociaux