Fermer

Publié par spectre73  -  2.Mai.2017 - 13:03
5786  
 

Il y a 5 ans, Marc Bergevin devenait directeur général du Canadien | Bilan des 5 dernières années sous l'ère Bergevin

MTL.jpg
Photo par Lisa Gansky ©
En 2012, le Canadien de Montréal terminait une saison de misère en étant non seulement exclus des séries, mais en terminant 28e au classement général. Tout est allé de travers à commencer par le congédiement de Jacques Martin pour engager un entraîneur sans expérience anglophone et pour finir par le congédiement de l'ancien directeur général Pierre Gauthier avant même que la saison se termine.

Marc Bergevin devient donc le 17e directeur général de la concession qui possède plus de 100 ans d'histoire. Son discours de nomination laisse entendre de bien belles choses, notamment les chances qui seront données aux jeunes de l'organisation. Avec la sélection d'Alex Galchenyuk au 3e rang au total, on a de quoi être emballé et surtout parce que Bergevin provient d'une organisation qui a remporté une coupe Stanley en 2010 en faisant confiance aux jeunes.

2012-2013

La saison commencera en janvier à cause du lock-out, mais le mandat de Bergevin commence le 2 mai et sa première tâche, se dégoter un entraîneur. Il fera donc confiance à Michel Therrien qui effectue un retour dans la LNH depuis 2009 où il fut congédié par les Penguins.

Signatures: Brandon Prust, Colby Armstrong, Francis Bouillon
Transactions: Erik Cole,

Il allait faire confiance aux jeunes disait-il? C'est ce qu'il a fait avec Brendan Gallagher et Alex Galchenyuk qui joueront leur 1re saison dans la LNH respectivement et avec de bonnes statistiques offensives. Tous ces beaux changements résulteront en une participation en séries éliminatoires dont les adversaires seront les Sénateurs d'Ottawa. Avec un Price plus ou moins confiant, le Canadien se retrouve en vacance après 5 matchs, mais sort de cette saison écourtée avec de l'expérience derrière la cravate, mais surtout avec une équipe qui n'est encore celle de Marc Bergevin.

Constat: Une équipe qui a fait confiance à certains jeunes et qui a joué sans pression. Déception en série, notamment à cause de la non-production des gros canons et du côté du gardien de but également.

2013-2014

C'est avec une attitude positive que l'on entame la saison et avec un peu plus de poids tant en attaque qu'en défensive.

Signatures: Daniel Brière, Douglas Murray
Transactions: Georges Parros, Thomas Vanek, Dale Weise, Mike Weaver

Avec un Carey Price en santé et dans sa bulle, son équipe parvient à inscrire 100 points dans la saison et terminer 3e de sa division. Ils affrontent le Lightning de Tampa Bay en 1re ronde et parviennent à disposer d'eux en seulement 4 matchs, mais les Bolts avaient perdu les services de Ben Bishop tout juste avant les séries. Ils retrouvent les Bruins de Boston en 2e ronde et comme à chaque série contre les Bruins, on a droit à toute une confrontation auquel le Canadien ressortira gagnant en 7 matchs pour ensuite affronter les Rangers de New York. On connaît la suite, le Canadien perd les services de Carey Price au 1er match et même avec Dustin Tokarski devant le filet, ils parviennent à repousser la série au 6e match avant de s'incliner et rater leur chance de participer à la finale de la coupe Stanley pour la 1re fois depuis 1993.

Constat: Que du positif de cette saison alors que Bergevin est allé chercher un attaquant d'impact lorsqu'il le fallait, sans que ce dernier ne contribue à la hauteur de son talent cependant, mais les jeunes ont également prit du galon pour propulser cette équipe en finale de conférence. Qui sait ce qui se serait produit si Price avait été en santé contre les Rangers?

2014-2015

Changement de direction du côté du leadership de l'organisation, car on perd les services du capitaine Brian Gionta et on décide d'échanger le vétéran Josh Gorges qui, à l'époque, était vu comme un possible capitaine pour la formation si Gionta partait. Aux dires de Bergevin, il est temps de remettre cette équipe dans les mains des jeunes qui progressent sans arrêt, toutefois, on n'est pas en mesure de nommer un capitaine pour cette saison.

Signatures: Jiri Sekac, Tom Gilbert, Manny Malhotra
Transactions: Torey Mitchell, Brian Flynn, Jeff Petry, Bryan Allen, Sergei Gonchar, Devante Smith-Pelly, Pierre-Alexandre Parenteau

La décision de laisser l'équipe entre les mains des jeunes rapporte des dividendes à la direction, car non seulement le Canadien connaît une bonne saison, mais il la termine avec 110 points au classement général dont l'artisan principal est Carey Price, qui remportera les trophées Hart, Vézina, William Jennings et Ted Lindsay. On a donc des attentes un peu démesurées de la part des partisans, car avec le long parcours de l'année précédente et la bonne saison qu'ils viennent de connaître, on ne s'attend à rien de moins que la finale de la coupe Stanley. Malheureusement, après avoir disposé des Sénateurs en 6 matchs en 1re ronde, ils s'inclineront en 6 matchs contre le Lightning en 2e ronde.

Constat: Encore une fois, on ne peut qu'être content de cette saison, notamment par le brio de Carey Price qui, avouons-le, parvient à mettre un voile rose devant les yeux des partisans qui croient que cette équipe est aspirante à la coupe Stanley.

2015-2016

On entame cette saison encore une fois sous le signe du positivisme du côté de l'organisation en nommant le nouveau capitaine de la formation, Max Pacioretty.

Signatures: Paul Byron (ballottage), Mark Barberio, Alexander Semin, Charlie Lindgren, Tomas Fleischmann
Transactions: Philip Danault, Stefan Matteau, Mike Brown, John Scott, Ben Scrivens, Victor Bartley, Zack Kassian

Après un remarquable début de saison de 9 victoires en autant de matchs, le voile rose tombera le 25 novembre 2015 en même temps que Carey Price dans un match contre les Rangers à Madison Square Garden. Sans savoir que Price ne reviendrait pas au jeu durant cette saison, on fait confiance au duo formé de Mike Condon à sa saison recrue avec Dustin Tokarski pour ensuite amener Ben Scrivens en milieu de saison. Les blessures viendront littéralement ruiner la saison alors que Michel Therrien a dû composer avec une défensive aussi verte que les pommes en début d'été.

On croyait à un long parcours en séries, on est vite retombé sur terre en se questionnant sur le caractère et sur le leadership de cette équipe, et ce, malgré la nomination d'un nouveau capitaine. L'expérience Zack Kassian et Alexander Semin fut un échec lamentable et tout ça mis ensemble, ça aura forcé Bergevin à revoir certains aspects de son organisation.

Constat: Évidemment, ce sera un échec, mais ça permettra au Canadien de parler au 9e rang de l'encan 2016 pour sélectionner Mikhail Sergachev.

2016-2017

La question que tout le monde se pose: Est-ce que Carey Price est en santé?

Signatures: Artturi Lehkonen (Suède), Alexander Radulov, Andrew Shaw, Zach Redmond, Al Montoya
Transactions: Shea Weber, Brandon Davidson, Steve Ott, Dwight King, Andreas Martinsen, Nikita Nesterov, Jordie Benn

Non seulement Price est santé, mais il est en très grande forme et il le démontre pendant la 1re moitié de saison. Le Canadien connaît encore un bon début de saison dont les surprises sont Philip Danault et Paul Byron. Certaines blessures surviennent à des éléments clés comme Galchenyuk et Markov et on commence à se relâcher un peu et tellement que Bergevin se voit dans l'obligation de congédier son entraîneur et ami, Michel Therrien afin de le remplacer par Claude Julien qui, 1 semaine auparavant, avait subi le même sort par les Bruins.

L'arrivée de Julien aidera l'équipe à terminer au 1er rang de la division avec 103 points, mais alors que tout le monde croyait qu'ils passeraient en 2e ronde sans trop de problèmes, les Rangers en ont décidé autrement en éliminant le tricolore en 6 matchs.

Constat: On ne peut pas vraiment dire que c'est une saison positive, car même si Price a été très bon, le Canadien ne marque pas de but et ne l'a pas fait en séries afin de supporter le gardien. On se pose toujours la question sur l'avenir de certains joueurs dont Alex Galchenyuk et les partisans commencent à s'impatienter.

Il s'en passe des choses en 5 ans

Les joueurs qui sont partis depuis 5 ans sont:

JoueurAnnéeRaison du départ
Scott Gomez2013Rachat de contrat
Tomas Kaberle2013Rachat de contrat
Erik Cole2013Transaction contre Michael Ryder
Colby Armstrong2013Contrat terminé
Brandon Prust2015Transaction contre Zack kassian
Georges Parros2014Contrat terminé
Francis Bouillon2014Contrat terminé
Zack Kassian2016Transaction contre Ben Scrivens
Michael Ryder2013Contrat terminé
Josh Gorges2014Transaction contre 2 choix de 2e ronde (BUF)
Brian Gionta2014Contrat terminé
Thomas Vanek2014Contrat terminé
Raphaël Diaz2013Transaction contre Dale Weise
Daniel Brière2014Transaction contre P-A Parenteau
Pierre-Alexandre Parenteau2015Rachat de contrat
Dale Weise2016Transaction contre Philip Danault
David Desharnais2017Transaction contre Brandon Davidson
Devante Smith-Pelly2016Transaction contre Stefan Matteau
Travis Moen2014Transaction contre Sergei Gonchar
Rene Bourque2014Transaction contre Bryan Allen
P.K. Subban2016Transaction contre Shea Weber
Sergei Gonchar2015Contrat terminé
Bryan Allen2015Contrat terminé
Ben Scrivens2016Contrat terminé
Mike Condon2016Ballottage (PIT)
Peter Budaj2014Transaction contre Eric Tangradi
Tomas Fleischmann2015Transaction contre Philip Danault
Lars Eller2016Transaction contre 2 choix de 2e ronde (WSH)
Greg Pateryn2017Transaction contre Jordie Benn
Manny Malhotra2015Contrat terminé


On ne peut pas vraiment dire que Bergevin n'a pas été actif durant ces 5 ans, mais force est d'admettre qu'il n'est pas nécessairement allé chercher le joueur d'impact qui aurait pu faire une différence dans les séries auxquelles son équipe a pris part. En 5 ans, c'est 4 participations en série sur 5, dont 3 rondes remportées, ce qui n'est pas suffisant si on croit que le Canadien n'est pas loin de la coupe Stanley.

Son arrivée a laissé une bouffée de fraîcheur alentour de l'organisation et de ses partisans, mais le peuple québécois est impatient envers le Canadien et après presque 25 ans d'attente, ils en ont assez de se faire dire que ça s'en vient. 2017-18 sera une saison de prédilection pour le directeur général du Canadien, sans quoi les partisans réclameront sa tête.

 Canadiens de Montréal - ( MTL )

Ass. de l'est


Saison Position LNH Position EST PJ V D OTL PTS % Victoire BP Moy. B.P./match BC Moy. B.C./match
2018-2019 14e 9e 82 44 30 8 96 0.537 246 3 236 2.88
2017-2018 28e 14e 82 29 40 13 71 0.354 207 2.52 258 3.15
2016-2017 8e 4e 82 47 26 9 103 0.573 223 2.72 198 2.41

Marc Bergevin - Directeur général


+3
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!
Nombre de réponses : 3
#114817

Djbigkane
Un des point fort de Bergevin, c'est évalué un joueur pour conclure une transaction. Dans tous les échanges qu'il à fait il n'a pas passé pour "stupide" pas trop payé et selon moi a 80% du temps a eu le juste te prix voir même plus dans certain cas.

Ses meilleurs échanges sont selon moi dans l'ordre.
1- Vanek Vs 2e choix et un espoir qu'on attend pu parler.
2-Weise Vs Diaz
3- Danault et un choix de 2e ronde l'an prochain (2018) Vs Weise et Fleischmann.
4- Benn Vs Pateryn et un 4e choix cette saison (2017)
5 -Mitchell Vs Jack Nevins et un choix de 7e ronde
6- Gonchar Vs Moen

L'acquisition de Byron via ballotage aussi est un bon coup, et que dire de sa prolongation de contrat.

Les contrats donner a Pacioretty et Price.

Ce qui me déçoit c'est l'incapacité d'aller chercher un joueur clé en attaque, mais pour recevoir faut donner. Et ses mauvais contrats qu'il a donner ne fond pas trop mal à l'équipe je pense, et ceux qu'ils faisait mal à l'équipe y'a su les réparer.

Un constat d'échec est le club école qui ne performe pas, le développement des jeunes "stang" Un ménage est a faire surtout avec le club école qui s'en vient a Laval.

3.Mai.2017 - 03:27   
   0  
#114809

Benoy78
Il a fait un travail c.o.r.r.e.c.t dans l'ensemble, soit de maintenir l'équipe à se classer en série mais pour le reste...l'équipe n'est pas vraiment mieux qu'à son arrivée, elle se maintient dans la moyenne.

Les 5 échecs de Bergevin, selon moi évidemment.

1. Un centre Numéro 1 (Gainey, Gauthier et Bergevin ont échoué)

2. Bâtir une équipe gagnante par le repêchage(filière vide d'espoir de bon niveau)

3. Avoir signé Plekanec pour 2 autres années à trop gros prix, hypothéquant la masse de l'équipe!

4. Aucune Coupe Stanley(même pas aspirant après 5 ans)

5. Inviter Ginette Reno pour les hymnes nationaux en séries en pensant que ca motive les joueurs!

2.Mai.2017 - 21:10   
   -2  
#114800

Yan99
Moi je trouve qu'il fait du travail honnête. Il jongle avec des joueurs moyens et réussit à faire de bonnes transactions. SI on regarde dans le lot des joueurs ayant quittés le club, soyons franc, il n'y a rien de fantastique à part Vanek et Subban (un ayant quitté comme UFA, l'autre échanger contre Weber). Le reste, sur papier, ce n'est pas tant winner comme joueur (maybe Kassian qui fait un travail correcte du côté de Edmonton)...

Il ne peut pas pondre une transaction majeur avec des tranches de pain. Le problème ne vient pas de Bergevin si on ne gagne pas la coupe, mais bien au niveau du développement des jeunes en bas. Certes, une part du blâme lui revient car c'est
à lui de faire un choix sur le staff de son club ferme ainsi que de son équipe de recruteur, mais il n'en reste pas moins qu'en 5 ans, on ne peut pas dire que notre équipe est mauvaise...

: Price, Weber, Petry, Markov, Galchy, Gally, Pacio, Lekhonen, Danault, Shaw. Tous des joueurs pouvant évoluer à un haut niveau. Certes, on a pas de Crosby ou de Kane, mais on a jamais draft 1er non plus...Sauf en en 2012 dans un draft moyen ou seuls quelques joueurs ont bien explosés (Forsberg, Rielly....). Le top 3 du draft est décevant, Galchy étant le meilleur.

À suivre, disons que sa 5e année va se conclure autour du 1er juillet. On verra bien ce qu'il va nous sortir, mais il doit rebondir c'est évidant.

2.Mai.2017 - 15:14   
   +7  

CANADIENS DE MONTRÉAL - 2018-2019

11 contrats à échéances au 2019-07-01.
4 joueurs autonomes au 2019-07-01.
7 joueurs autonomes avec restriction au 2019-07-01.
Dirigé par monsieur Marc Bergevin



CONTRAT À ÉCHÉANCE POUR LA SAISON 2018-2019

 [RW] - Joel Armia 1,85$ M 2018-2019 JAR
 [D] - Jordie Benn 1,1$ M 2016-2019 JA
 [G] - Antti Niemi 0,95$ M 2018-2019 JA
 [D] - Brett Kulak 0,9$ M 2018-2019 JAR
 [RW] - Michael McCarron 0,87$ M 2018-2019 JAR
 [LW] - Artturi Lehkonen 0,84$ M 2016-2019 JAR
 [C] - Lukas Vejdemo 0,79$ M 2017-2019 JAR
 [D] - Mike Reilly 0,73$ M 2018-2019 JAR
 [D] - Xavier Ouellet 0,7$ M 2018-2019 JA
 [C] - Hunter Shinkaruk 0,65$ M 2018-2019 JA
 [LW] - Charles Hudon 0,65$ M 2017-2019 JAR


DATES IMPORTANTES SAISON 2018-2019

Début de la saison : 2018-10-03
Fin de la saison : 2019-04-08
Date limite des transactions : 2019-02-25
Début du marché des agents libres : 2019-07-01



MASSE SALARIALE POUR LA SAISON 2018-2019

Plancher salarial : 58.8 $ M
Plafond salarial : 79.5 $ M



EN VRAC

Réseaux sociaux