Fermer

Publié par NashvilleFrance  -  23.Octobre.2016 - 05:01
2446  
 

Décidément, rien ne va plus dans l'aréna des Islanders : au Barclays Center, même la glace est épouvantable

NYI.jpg
Photo par David Jones ©
Les Islanders ont connu leur lot de mésaventures et de polémiques depuis leur déménagement vers Brooklyn au cours de l'été 2015, et il faudra désormais en ajouter une nouvelle à la liste. En marge de la victoire des new-yorkais face à l'Arizona vendredi dernier (3-2), l'attaquant Cal Clutterbuck a fortement critiqué la qualité de la glace sur laquelle les deux formations se sont mesurées, comme le rapporte Arthur Staple sur le site internet du journal Newsday :

"Après 5 ou 6 minutes dans le second tiers, ça se voyait que ce serait une de ces nuits..." a expliqué l'attaquant "C'était juste impossible d'enchaîner trois passes, la glace était injouable. Mais nous avons trouvé un moyen."

De fait, il ne s'agit pas d'une première pour le Barclays Center, dont la glace a déjà été qualifiée "d'atroce" par Kyle Okposo (via Brett Cyrgalis du New York Post) au cours de la dernière saison. Selon ce qu'a indiqué l'analyste Chris Botta sur twitter, c'est la tuyauterie de l'amphithéâtre qui serait en cause, puisque sa constitution ne permet tout simplement pas de maintenir une température assez basse pour se conformer aux normes de la LNH :




Si la situation est sensée s'améliorer alors que l'hiver new-yorkais s'apprête à ramener le froid aux abords de l'aréna, reste que ces problématiques seront à nouveau d'actualité dès le printemps prochain, avec des conséquences encore plus fortes en cas de long parcours en séries pour les Islanders :




Une entente toxique, qui va de désastres en désastres

Alertés par les nombreuses critiques, les propriétaires de la franchise continuent leurs tentatives afin de préparer, le plus rapidement possible, l'édification d'une nouvelle enceinte. Selon Larry Brooks du New York Post, Jonathan Ledecky tenterait toujours de mettre en place un projet d'aréna dans le Queens, non loin du Citi Field des Mets. Cependant, la question du financement demeure particulièrement épineuse dans une aire urbaine déjà bardée de nombreuses salles (Madison Square Garden, Prudential Center, Barclays et le récemment rénové Nassau Coliseum) où les pouvoirs publics ne devraient guère s'attarder à soutenir le plan d'une seule équipe professionnelle.

Pendant ce temps, et comme nous vous le rapportions il y a deux jours, l'assistance moyenne pour les rencontres des Islanders continue, comme l'an passé, de stagner autour des 13 000 spectateurs. Les raisons de ce désamour suite au déménagement vers Brooklyn sont nombreuses, avec notamment le traitement polémique réservé aux partisans par la direction du Barclays Center. En août dernier, nous rappelions les propos tenus durant l'hiver par Brett Yormark, un dirigeant de l'aréna, qui invitait les personnes placées sur des sièges obstrués à "regarder le match sur leurs téléphones". Difficile également la cohabitation entre les fans et les riverains, ces derniers se plaignant, lors du parcours des Isles en séries, du bruit occasionné autour de l'enceinte. Et c'est sans oublier les problèmes de générateurs qui avaient placé le Barclays dans le collimateur des agences environnementales en 2013, avant que la direction ne prenne des mesures.

Très clairement, la modification du système de tuyauterie n'est pas à l'ordre du jour pour les propriétaires de l'aréna, en partie parce que les Islanders possèdent un bon de sortie pour quitter l'amphithéâtre en 2019. Dans la lignée de la politique appliquée par le Barclays Center depuis l'arrivée de l'équipe, sa direction ne devrait donc pas mettre la main à la poche pour rendre son infrastructure plus hospitalière à la pratique du hockey, surtout si ses locataires sont sur le départ. Alors que l'entente entre les deux parties apparaît, depuis le premier jour, comme vouée à l'échec, il faudra cependant trouver une solution au plus vite afin de sortir cette franchise historique de l'impasse dans laquelle elle se trouve. Sans quoi, l'assistance moyenne aux rencontres des Isles pourrait bien poursuivre sa chute.

 Islanders de New York - ( NYI )

Ass. de l'est


Saison Position LNH Position EST PJ V D OTL PTS % Victoire BP Moy. B.P./match BC Moy. B.C./match
2018-2019 5e 4e 82 48 27 7 103 0.585 223 2.72 191 2.33
2017-2018 22e 11e 82 35 37 10 80 0.427 261 3.18 293 3.57
2016-2017 18e 10e 82 41 29 12 94 0.5 239 2.91 238 2.9

Lou Lamoriello - Directeur général


+1
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!

ISLANDERS DE NEW YORK - 2019-2020

8 contrats à échéances au 2020-06-21.
4 joueurs autonomes au 2020-06-21.
4 joueurs autonomes avec restriction au 2020-06-21.
Dirigé par monsieur Lou Lamoriello



CONTRAT À ÉCHÉANCE POUR LA SAISON 2019-2020

 [G] - Thomas Greiss 3,33$ M 2017-2020 JA
 [LW] - Matthew Martin 2,5$ M 2016-2020 JA
 [D] - Ryan Pulock 2$ M 2018-2020 JAR
 [C] - Derick Brassard 1,2$ M 2019-2020 JA
 [C] - Joshua Ho-Sang 0,87$ M 2019-2020 JAR
 [C] - Mathew Barzal 0,86$ M 2017-2020 JAR
 [RW] - Tom Kuhnhackl 0,85$ M 2019-2020 JA
 [D] - Devon Toews 0,7$ M 2018-2020 JAR


DATES IMPORTANTES SAISON 2019-2020

Début de la saison : 2019-10-02
Fin de la saison : 2020-04-04
Date limite des transactions : 2020-02-23
Début du marché des agents libres : 2020-06-21



MASSE SALARIALE POUR LA SAISON 2019-2020

Plancher salarial : 60,2 $ M
Plafond salarial : 81,5 $ M



EN VRAC

Réseaux sociaux