Javascript doit etre activé dans votre navigateur pour accéder a www.toutsurlehockey.com
Fermer

Publié par Superwiwi  -  30.Novembre.2014 - 16:33
1499 
 

Opinion : On sait ce qui cloche à Edmonton

EDM.jpg
Nous sommes le 25 Juin 2010 à Staples Center, Los Angeles, Steve Tambellini arrive sur le podium, prend le micro et met fin à la rivalité Tyler Seguin/Taylor Hall en choisissant Taylor Hall comme premier choix de repêchage, Taylor devient alors la première brique de la reconstruction des Oilers d’Edmonton. Le but était simple, bâtir l’équipe via la draft d’entrée. En effet des équipes comme les Blackhawks de Chicago et les Penguins de Pittsburgh sont de parfaits exemples de cette méthode, avec pour la première la réussite qu’on connaît avec des joueurs comme Brent Seabrook, Jonathan Toews et Patrick Kane, alors que la seconde se réjouie de joueurs comme Marc-Andre Fleury, Evgeni Malkin et bien sûr Sidney Crosby. Ces deux équipes sont partis de presque rien et du fin fond des classements de la LNH pour devenir parmi les plus grandes équipes que l'histoire est connue. D’un côté la ligue a joui d’une rivalité unique en son genre entre Pittsburgh et Washington à l’image de leurs capitaines respectifs Sidney Crosby et Alex Ovechkin, et la fameuse question, “mais qui est le meilleur des deux?”, alors que les Blackhawks eux se sont offert deux Stanley Cup en 2010 et 2013 et sont considérés pour certains analystes comme une nouvelle génération de dynastie du hockey. Ce qui est très intéressant dans ces deux modèles c’est qu’il ne s’agit pas que de drafter uniquement des premiers choix de draft mais juste de “bien” drafter.

De 2010 à 2012, les Oilers ont eu la chance presque unique de repêcher le premier choix pendant trois saisons consécutives, ce qui ne s’était produit qu’une seule fois dans l’histoire de 1989 à 1991 avec les Nordiques de Québec. Les Oilers ont repêché Taylor Hall en 2010, Ryan Nugent-Hopkins en 2011 et Nail Yakupov en 2012 et on peut ajouter Darnell Nurse 7e choix en 2013 et Leon Draisatl 3e choix l’an dernier. Avec cette quantité de joueurs talentueux, on peut penser que les Oilers sont enfin en mesure de voir les premières dividendes, et pourtant on est encore loin de voir ses fameux résultats et très peu de choix de leurs diverses repêchages sont parvenus à devenir des joueurs de la LNH à temps plein. Malheureusement entre temps quelques coaches se sont vus montrer la porte de sortie comme Craig MacTavish après 8 saisons passées derrière le banc des Oilers, notre défunt Pat Quinn, Tom Renney et Ralph Krueger. Je mentionne aussi notre ami Dallas Eakins qui depuis le début de la saison est dit comme étant sur le siège éjectable.

Les Oilers sont présentement en pleine série de défaites, 9 défaites consécutives pour l’équipe et une seule maigre victoire sur le mois de Novembre. Beaucoup d’analystes ont reporté que les Oilers sont au milieu de beaucoup de discussions d’échanges et je pense que outre Taylor Hall, et à demi-mesure Ryan Nugent-Hopkins, tout le reste de l’équipe peut être placé aux enchères. Beaucoup pense que de David Perron et Jordan Eberle sont des appâts de premier plan. Pendant très longtemps je pensais que Eberle incarnait les Oilers d’Edmonton comme aucun autre joueurs et était justement le leader spirituel de cette équipe et qu’il aurait du être nominé capitaine en lieu et place de Andrew Ference. Mais au jour d’aujourd’hui et avec tout ce qui se passe à Edmonton je doute qu’il fasse parti des plans à long termes et qu’il puisse patiner dans le futur Rogers Place. Il a encore une grosse valeur sur le marché et beaucoup d’équipes doivent être intéressé par son jeu et ses qualités offensives.

L’unique vérité est que cette équipe a pendant trop longtemps déçu ses partisans, la communauté du hockey sur glace en général, et j’ose le dire, y compris son héritage.

Il est temps que cette équipe change vraiment et de façon radicale. Je ne dis pas de recommencer à zéro et d’appuyer sur le bouton reset, mais MacTavish doit entreprendre une stratégie différente et si cela veut dire échanger Eberle, alors qu’il le fasse. Quand je dis que l’équipe doit changer de façon radicale je pense aussi à un autre aspect de cette équipe. La direction doit changer et notamment tout le département des dépisteurs. Je me suis posé la question suivante, comment se fait il qu’une équipe est si mal drafté depuis si longtemps? En cherchant à droite et à gauche je me suis surpris à trouver la réponse très facilement aussi choquante soit elle. En effet alors que des joueurs étaient échangés, des coaches et des directeurs généraux virés, le seul et unique département qui n’a quasiment pas changé depuis 2007 est le département de dépistage. Stu MacGregor est Directeur du Recrutement Amateur depuis 2007 et Morey Gare est Directeur des Dépisteurs depuis 2008 après avoir été dépisteur pour les Oilers depuis 2001. Je ne souhaite pas trop m’avancer dans les affirmations que je vais porter mais il me semble que rien a changé dans ce département depuis quelques années et notamment les années où Edmonton aurait du repêché avec efficacité afin de reproduire un modèle semblable à Pittsburgh et Chicago. Une autre donnée que je vais lancer comme ça, est le succès que l’équipe a eu dans le repêchage en dernières rondes qui avoisine le néant. Les Oilers d’Edmonton font parti de ces équipes qui ne parviennent pas à dénicher de petit trésor dans les rondes finales du repêchage.
Il est clair qu’en voyant ça le département de dépistage des Oilers est inefficace et que la racine du problème vient de là. On pourrait considéré que MacTavish et Kevin Lowe sont bon mais malheureusement le fait qu’ils ont été incapable d’analyser la faiblesse de l’équipe à sa racine me fait dire que c’est suffisant pour les virer sur le champ. J’ai prêté attention à Edmonton depuis 2008, ésperant chaque année qu’il ferait mieux que l’année précédente. 6 ans se sont écoulées et toujours rien et on s’apprête peut-être à connaître une nouvelle révolution interne. Il se peut que les Oilers d’Edmonton regarde plus du côté de Connor McDavid que les Sabres de Buffalo ou bien les Panthers de Floride.

PS: dans leur roster actif de 23 joueurs, les Oilers ne comptent que 7 joueurs draftés par leurs soins alors que du côté des Barons de Oklahoma sur 23 joueurs actifs seulement 10 sont issus du repêchage des Oilers. Je n’ai pas compté les ententes directes avec des agents libres non draftés.

+6
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!
Nombre de réponses : 7
#90052

Ced244
@Dryden29

J'espère qu'ils ne repêcheront pas McDavid!!! Sa serait ridicule... ILS ONT BESOIN D'UN DÉFENSEUR.

14.Décembre.2014 - 12:47   
   +1  
#90041

Dryden29
Edmonton est un contry club sur la glace(les jeunes supposés vedettes qui ont recus des millions;6 pour les 3 connus et ils n'ont pas eu des contrats de transition comme ailleurs)et au niveau administratif.Ils changent les pions mais gardent les amis entre eux.....C'est une blague et ils ne méritent pas de participer au derby Mcdavid....Si j'étais ce dernier,e refuserais d,aller a Edmonton en raison de la direction ridicule...

13.Décembre.2014 - 21:33   
   0  
#89849

gab.duhamel
Honnêtement, une grande restructuration est de mise au niveau du personnel des pauvres Oilers. Ils devraient complètement prendre un autre virage, comme le Canadien l'a fait en 2011 (ou 2012?) lorsqu'ils ont embauché le duo Bergevin-Therrien et d'autres membres importants. Mais je ne ferais cela qu'à la saison morte. Pou l'instant, je ferais une transaction semi-majeure pour limiter les dégâts. Les Oilers ont besoin de renfort partout, le DG actuel devra faire preuve d'imagination prochainement et dénicher celui qui sera peut-être une relance pour Edmonton...

4.Décembre.2014 - 20:12   
   0  
#89757

Ced244
je crois que le problème est en haut... C'est pas normal qu'un DG d'une équipe de la LNH ne comprenne pas que sa défensive n'a pas d'allure...

En plus, on trouve le moyen de se trompez avec le 1er choix overall! Si tu regardes les sélections des Oilers après la 1re ronde... SA FAIT DURE.

Il faudra congédier le coach et, surtout, le DG

1.Décembre.2014 - 17:27   
   +1  
#89745

Hicham55
Si jamais les Oilers obtienne Eichel ou McDavid j'explorerais l'opportunité d'échanger RNH en retour d'un défenseur numéro 1.

Sinon j'aurais Noah Hannifin dans ma mire.

Sinon il y a tuoujours l'opportunité de faire un échange Yakupov Ference vs Larson attaquant de caractère comme Clowe, Rutuu ou autre au New-Jersey.

1.Décembre.2014 - 11:40   
   0  
#89737

Superwiwi
Oui carrément, un autre problème que je ne mentionne pas aussi est la qualité de l'entourage. Il me semble qu'il y a un problème dans le développement des joueurs. Ce n'est pas possible qu'un joueurs du calibre de Yakupov devienne poussière aussi vite. Il serait bon de le tradé tant qu'il est jeune et qu'il a un minimum de valeurs.

1.Décembre.2014 - 03:07   
   +3  
#89735

Hicham55
La gaffe selon moi à été de drafter Yakupov à la place de Ryan Murray. Un duo Murray-Shultz et plus tard Nurse dans le top 4 cela regarde bien.

J'aime bien la selection de Draisatle. 2 eme centre two si je ne me trompe pas.

Eberle aurait effectivement du être nommer capitaine à la place de Ference et si on compare les Oilers à leur voisin de Calgary.. Il leur manque de joueur de caractère.

Le problème ce situe là, à la défense et le leadership de l'équipe. Selon moi les gardiens ne sont pas le problème et les coach pas a 100%.

30.Novembre.2014 - 23:16   
   +4  

OILERS D'EDMONTON - 2017-2018

15 contrats à échéances au 2018-07-01.
5 joueurs autonomes au 2018-07-01.
10 joueurs autonomes avec restriction au 2018-07-01.
Dirigé par monsieur Peter Chiarelli



CONTRAT À ÉCHÉANCE POUR LA SAISON 2017-2018

 [D] - Mark Fayne 3,63$ M 2014-2018 JA
 [C] - Ryan Strome 2,5$ M 2016-2018 JAR
 [L] - Patrick Maroon 2$ M 2015-2018 JA
 [C] - Mark Letestu 1,8$ M 2015-2018 JA
 [C] - Michael Cammalleri 1$ M 2017-2018 JA
 [LW] - Drake Caggiula 0,93$ M 2016-2018 JAR
 [D] - Matthew Benning 0,93$ M 2016-2018 JAR
 [L] - Anton Slepyshev 0,93$ M 2015-2018 JAR
 [D] - Darnell Nurse 0,86$ M 2014-2018 JAR
 [G] - Laurent Brossoit 0,75$ M 2016-2018 JAR
 [RW] - Jesse Puljujarvi 0,73$ M 2016-2018 JAR
 [RW] - Iiro Pakarinen 0,73$ M 2017-2018 JAR
 [D] - Yohann Auvitu 0,7$ M 2017-2018 JA
 [D] - Joey LaLeggia 0,7$ M 2017-2018 JAR
 [D] - Dillon Simpson 0,68$ M 2017-2018 JAR


DATES IMPORTANTES SAISON 2017-2018

Début de la saison : 2017-10-04
Fin de la saison : 2018-04-07
Date limite des transactions : 2018-02-26
Début du marché des agents libres : 2018-07-01



MASSE SALARIALE POUR LA SAISON 2017-2018

Plancher salarial : 55,4 $ M
Plafond salarial : 75 $ M



OILERS D'EDMONTON - 2017-2018

15 contrats à échéances au 2018-07-01.
5 joueurs autonomes au 2018-07-01.
10 joueurs autonomes avec restriction au 2018-07-01.
Dirigé par monsieur Peter Chiarelli



CONTRAT À ÉCHÉANCE POUR LA SAISON 2017-2018

 [D] - Mark Fayne 3,63$ M 2014-2018 JA
 [C] - Ryan Strome 2,5$ M 2016-2018 JAR
 [L] - Patrick Maroon 2$ M 2015-2018 JA
 [C] - Mark Letestu 1,8$ M 2015-2018 JA
 [C] - Michael Cammalleri 1$ M 2017-2018 JA
 [LW] - Drake Caggiula 0,93$ M 2016-2018 JAR
 [D] - Matthew Benning 0,93$ M 2016-2018 JAR
 [L] - Anton Slepyshev 0,93$ M 2015-2018 JAR
 [D] - Darnell Nurse 0,86$ M 2014-2018 JAR
 [G] - Laurent Brossoit 0,75$ M 2016-2018 JAR
 [RW] - Jesse Puljujarvi 0,73$ M 2016-2018 JAR
 [RW] - Iiro Pakarinen 0,73$ M 2017-2018 JAR
 [D] - Yohann Auvitu 0,7$ M 2017-2018 JA
 [D] - Joey LaLeggia 0,7$ M 2017-2018 JAR
 [D] - Dillon Simpson 0,68$ M 2017-2018 JAR


DATES IMPORTANTES SAISON 2017-2018

Début de la saison : 2017-10-04
Fin de la saison : 2018-04-07
Date limite des transactions : 2018-02-26
Début du marché des agents libres : 2018-07-01



MASSE SALARIALE POUR LA SAISON 2017-2018

Plancher salarial : 55,4 $ M
Plafond salarial : 75 $ M



EN VRAC

Réseaux sociaux