Javascript doit etre activé dans votre navigateur pour accéder a www.toutsurlehockey.com
Fermer

Publié par spectre73  -  11.Novembre.2016 - 10:55
1590 
 

Les gardiens des Jets, le talon d'Achille de la formation?

WPJ.jpg
Photo par Lisa Gansky ©
Les Jets de Winnipeg ne l'ont pas eu facile la saison dernière. Ils ont subi beaucoup de blessures en plus d'avoir des ratées à tout les points de vue. Kevin Cheveldayoff a abandonné la saison dernière afin de se permettre de repêcher un joueur exceptionnel au repêchage de 2016 et avec Patrik Laine, on peut dire qu'il ne s'est pas trompé.

Il y a toujours un coupable

Cette saison, Cheveldayoff a pris une décision qui a en surpris plus d'un alors qu'il envoyait son vétéran gardien de but Ondrej Pavelec dans la AHL avec le Moose du Manitoba. Pavelec était dans la LNH à temps plein depuis le départ de Kari Lehtonen à Dallas en 2010 et il était capable du meilleur comme du pire lorsqu'il était d'office devant le filet. Il en est à sa dernière année d'un contrat de 5 ans d'une valeur de 19.5 millions et tout porte à croire que s'il n'est pas échangé sous peu, il terminera ce contrat dans la AHL.

Présentement, on ne peut pas dire que Cheveldayoff s'est trompé sur cette décision, car Pavelec accorde 3.15 buts par match et il peine à maintenir son pourcentage au-dessus de 0.910%, donc s'il veut vraiment revenir à Winnipeg, il devra faire preuve de plus de caractère et connaître de meilleurs matchs. Chaque fois qu'une équipe connaît des ratées, on doit trouver un coupable et faire des changements et Cheveldayoff semble avoir jeté son dévolu sur Pavelec, malheureusement pour le gardien tchèque.

Ondrej Pavelec - (G) - WPJ - [ 29 ans ]

Saison PJ V D OTL JB % ARRÊT $ moyen
2016-2017 8 4 4 0 0 0.888 3,9$ M
2015-2016 34 13 13 4 1 0.904 3,9$ M
2014-2015 50 22 16 8 5 0.918 3,9$ M


Profondeur offensive

Les Jets n'ont pas fait d'énorme changement à leur attaque dans la dernière année. On peut notamment parler de l'échange qui envoyait Andrew Ladd à Chicago lors de la dernière date limite des transactions et qui leur permettait de mettre la main sur Marko Dano, un choix de 1re ronde 2016 et un choix conditionnel de 2018. Échanger son capitaine, c'est toujours difficile, mais avec les demandes salariales de Ladd, on peut encore féliciter Cheveldayoff pour cette décision, lui qui a pu insérer Dano dans sa formation. Ce dernier produit quand même bien depuis qu'il a été rappelé de la AHL avec 3 points en 5 matchs.

Le succès offensif des Jets repose cependant sur 4 joueurs actuellement. Mark Scheifele a décidé de poursuivre sur sa lancée de la saison dernière alors qu'il est non seulement le meilleur marqueur de son équipe, mais il domine actuellement les joueurs de la LNH avec 19 points en 15 matchs. L'été dernier, il a touché le gros lot avec un contrat de 8 ans d'une valeur de 49 millions et jusqu'à maintenant, il ne déçoit personne.

Le nouveau capitaine, Blake Wheeler semble profiter de l'explosion offensive de Scheifele, car le gros attaquant de 6 pieds 5 produit également de façon constante avec 11 points en 15 matchs. Il semble également exercer un bon leadership sur les jeunes de l'organisation et jusqu'à preuve du contraire, il est un remplaçant remarquable à Ladd en termes de leadership.

Les 2 jeunes, Nikolaj Ehlers et Patrik Laine en mettent actuellement plein la vue à la planète hockey. Laine qui bat un record détenu par le grand Teemu Selanne en plus d'inscrire son nom dans l'histoire de la ligue avec ses 2 tours du chapeau alors que Ehlers le complète très bien sur la glace également. Les Jets ont une bonne base offensive sur lequel ils peuvent bâtir et à ce noyau, on peut également rajouter Dano, Adam Lowry, Mathieu Perreault, Joël Armia et Brandon Tanev.

Mark Scheifele - (C) - WPJ - [ 24 ans ]

Saison EQ PJ B A PTS PTS/PJ +/- $ moy.
2016-2017 WPJ 79 32 50 82 1.04 18 6,125$ M
2015-2016 WPJ 71 29 32 61 0.86 16 6,125$ M
2014-2015 WPJ 82 15 34 49 0.6 12 0,863$ M


Solide défensive

Le nom de Dustin Byfuglien n'est plus à faire dans cette ligue. L'ancien gagnant de la coupe Stanley s'est installé à Atlanta/Winnipeg et il est le défenseur dominant de cette équipe et encore plus depuis qu'il a signé un lucratif contrat de 7.6 millions par saison jusqu'en 2021. Il est un peu surprenant de voir qu'il n'a pas encore récolté de but cette saison, car avec un puissant tir comme le sien, il est une arme redoutable sur l'avantage numérique.

Pour compléter le top 4 défensif, Tobias Enstrom, Tyler Myers et Jacob Trouba sont d'excellent défenseur pouvant servir de pilier devant les gardiens de but. Bien que ce dernier ait eu une dispute contractuelle avec l'organisation, son talent est indéniable et à seulement 22 ans, il peut encore prendre du galon et prendre la relève de Byfuglien en tant que défenseur #1 de l'équipe dans un avenir rapproché. Outre Enstrom, les Jets possèdent une défensive lourde et qui peut faire payer l'adversaire dans le territoire défensif et dans la conférence de l'Ouest, cet aspect n'est pas à négliger.

Dustin Byfuglien - (D) - WPJ - [ 32 ans ]

Saison EQ PJ B A PTS PTS/PJ +/- $ moy.
2016-2017 WPJ 80 13 39 52 0.65 10 7,6$ M
2015-2016 WPJ 81 19 34 53 0.65 4 7,6$ M
2014-2015 WPJ 69 18 27 45 0.65 9 7,6$ M


Tout passe par les gardiens

La décision d'envoyer Pavelec dans la AHL a été pour faire de la place à Michael Hutchinson, qui agissait déjà comme second l'an dernier, mais également pour pouvoir monter le jeune Connor Hellebuyck. L'an dernier, la blessure à Pavelec a permis aux Jets de donner une chance au jeune gardien de 23 ans et il n'a pas déçu en terminant la saison avec une moyenne de 2.34 buts accordés en 26 matchs. Ce fut plus difficile pour Hutchinson qui a terminé la saison à 2.84 buts accordés en 30 matchs, mais cette saison, les dirigeants des Jets se sont dit qu'un tandem Hutchinson/Hellebuyck pourrait donner une saine compétition entre les 2 et ainsi, être bénéfique pour l'équipe. Ce n'est pas le cas.

Hutchinson n'a remporté que 2 de ses 7 matchs en accordant 3.19 buts et ne pouvant pas maintenir son pourcentage au-dessus de 0.900%. C'est inconcevable pour un gardien de la LNH de présenter ce genre de chiffre, car même dans la AHL, ce ne serait pas suffisant pour faire gagner son équipe. Le gardien de 26 ans s'était imposé lors de la saison 2014-15 alors qu'il avait remporté 21 de ses 38 départs avec une excellente moyenne de 2.34 buts accordés, mais depuis cette saison-là, Hutchinson n'a que 11 victoires en 37 matchs, ce qui est nettement insuffisant.

Michael Hutchinson - (G) - WPJ - [ 27 ans ]

Saison PJ V D OTL JB % ARRÊT $ moyen
2016-2017 32 9 12 3 1 0.902 1,15$ M
2015-2016 32 9 15 3 0 0.907 0,575$ M
2014-2015 38 21 10 5 2 0.915 0,575$ M


De son côté, le jeune Hellebuyck s'est vu invité avec l'équipe nord-américaine en septembre dernier, à la coupe du Monde puisqu'il avait connu une bonne fin de saison l'an dernier. Il a connu de bons moments avec l'équipe lorsqu'il a été d'office et il est parvenu à se tailler un poste avec les Jets en début de saison. L'ancien choix de 5e ronde, 130e au total de 2012 a fait un peu mieux que son coéquipier alors qu'il a remporté 5 de ses 10 matchs en maintenant une moyenne de 2.80 buts accordés par match. En se fiant au calendrier régulier des Jets, Paul Maurice semble avoir identifié Hellebuyck comme le gardien #1, car il lui donne la majorité des départs de l'équipe. Il a du talent et il doit encore progresser dans la cette ligue, car à 23 ans, il n'est pas du tout à son apogée, mais Hellebuyck doit rehausser son niveau de jeu s'il désire maintenir son équipe dans une bonne position au classement, car actuellement, personne ne peut vraiment venir le déloger comme #1 de la formation.

Connor Hellebuyck - (G) - WPJ - [ 23 ans ]

Saison PJ V D OTL JB % ARRÊT $ moyen
2016-2017 57 26 19 4 4 0.907 0,668$ M
2015-2016 26 13 11 1 2 0.918 0,668$ M


Qu'est-ce qui manque aux Jets?

Ils ont la 5e meilleure attaque et la 6e meilleure défensive de la ligue, mais pourtant, ils ne jouent que pour 0.500 avec une fiche de 7-7-1. Que manque-t-il aux Jets de Winnipeg pour être dominant dans cette ligue et se classer parmi les meilleures équipes du circuit?

Cette saison, ils doivent composer avec des blessures encore une fois, mais la faiblesse de l'équipe semble visiblement être du côté des gardiens de but. Hellebuyck et Hutchinson ne parviennent pas à garder leur équipe à flots et ça leur coûte des victoires. Un gardien dominant peut leur faire gagner entre 10 à 20 points au classement, lorsque l'équipe connaît des ratées, mais actuellement ce n'est pas ce qui se passe.

Un marché de gardien de but

Cette année, plusieurs équipes ont 2 gardiens de but #1 dans leur formation. Les Penguins doivent composer avec Marc-André Fleury et Matthew Murray, les Red Wings distribuent équitablement les matchs entre Petr Mrazek et Jimmy Howard alors que du côté de Tampa Bay, Andrei Vasilevskiy semble être en train de chasser Ben Bishop de la Floride.

Cheveldayoff a encore de l'espace sous le cap salarial afin de pouvoir réaliser une transaction. Un bon gardien de but viendrait assurément aider son équipe à se classer en série et à pouvoir faire un bon bout de chemin, car historiquement, les Trashers/Jets n'ont pas gagné 1 seul match en séries éliminatoire en 2 présences (2006-07 et 2014-15).

 Jets de Winnipeg - ( WPJ )

Ass. de l'ouest


Saison Position LNH Position OUEST PJ V D OTL PTS % Victoire BP Moy. B.P./match BC Moy. B.C./match
2016-2017 21e 9e 82 40 35 7 87 0.488 246 3 255 3.11
2015-2016 25e 11e 82 35 39 8 78 0.427 212 2.59 236 2.88
2014-2015 14e 7e 82 43 26 13 99 0.524 223 2.72 204 2.49

Kevin Cheveldayoff - Directeur général


+1
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!
Nombre de réponses : 3
#110985

Djbigkane
@SharksFan

Les autres équipes voie arrivé les Penguins aussi, ce qui diminue la valeur de celui-ci sans rien lui enlevé de son talent. Les autres équipes savent que les Penguins sont coincé, autant côté salariale que côté gardien but "risque d'en perdre un au draft d'expansion"

Et avec le "lot" de gardien de disponible la valeur des gardiens n'est pas a leur juste prix selon moi, ce qui explique le peu de mouvement.

13.Novembre.2016 - 01:06   
   0  
#110974

SharksFan
@Hash1979
Surtout que les Jets ont une jolie banque d'espoir qui pourrait intéresser les Penguins. Tout dépendrait de Fleury s'il désire changer d'adresse.

12.Novembre.2016 - 13:30   
   +1  
#110967

Hash1979
Fleury me semble être le meilleur candidat mais aussi simplement un bon gardien vétéran pour épauler le jeune hellebuyck suffirait à améliorer l'équipe à cette position

11.Novembre.2016 - 17:16   
   +2  

JETS DE WINNIPEG - 2016-2017

15 contrats à échéances au 2017-07-01.
0 joueur autonome au 2017-07-01.
0 joueur autonome avec restriction au 2017-07-01.
Dirigé par monsieur Kevin Cheveldayoff



CONTRAT À ÉCHÉANCE POUR LA SAISON 2016-2017

 [G] - Ondrej Pavelec 3,9$ M 2012-2017 JA
 [C] - Chris Thorburn 1,2$ M 2014-2017 JA
 [G] - Michael Hutchinson 1,15$ M 2016-2017 JA
 [C] - Andrew Copp 0,93$ M 2014-2017 JAR
 [D] - Paul Postma 0,89$ M 2015-2017 JA
 [L] - Brandon Tanev 0,87$ M 2016-2017 JAR
 [D] - Joshua Morrissey 0,86$ M 2015-2017 JAR
 [D] - Ben Chiarot 0,85$ M 2015-2017 JAR
 [C] - Nicolas Petan 0,76$ M 2015-2017 JAR
 [C] - Chase De Leo 0,72$ M 2015-2017 JAR
 [R] - Anthony Peluso 0,68$ M 2015-2017 JA
 [G] - Connor Hellebuyck 0,67$ M 2014-2017 JAR
 [LW] - J.C. Lipon 0,65$ M 2016-2017 JAR
 [C] - Quinton Howden 0,65$ M 2016-2017 JA
 [D] - Brian Strait 0,6$ M 2016-2017 JAR


DATES IMPORTANTES SAISON 2016-2017

Début de la saison : 2016-10-12
Fin de la saison : 2017-04-09
Date limite des transactions : 2017-03-01
Début du marché des agents libres : 2017-07-01



MASSE SALARIALE POUR LA SAISON 2016-2017

Plancher salarial : 54 $ M
Plafond salarial : 73 $ M



EN VRAC

Réseaux sociaux