Retour à l'accueil

Zeev Buium : Analyse détaillée

Zeev Buium est un défenseur gaucher qui aura su conquérir le cœur des observateurs hockey au cours de la saison. Évoluant pour l’Université de Denver, on l’aura notamment vu se tailler un rôle important au sein des États-Unis lors du Championnat Mondial de Hockey Junior.

Lorsqu’on le regarde jouer, ce n’est pas très surprenant qu’il soit classé si haut dans les listes publiques. Zeev Buium est le patineur le plus évasif de tout le repêchage. Il possède une excellente agilité sur patin qui lui permet de rebrousser chemin à tout moment. C’est assez impressionnant de le regarder effectuer des pivots sur lui-même pour se défaire d’un adversaire. Il peut enchaîner les changements de direction l’un après l’autre jusqu’à ce que son couvreur lui concède une ouverture. Cela lui permet également de gagner une quantité considérable de temps pour qu’une option se libère ou pour qu’un coéquipier lui vienne en support.

Sa confiance en ses moyens lui permet de tirer profit de son agilité alors qu’il excelle à appâter des joueurs sur lui à la ligne bleue pour ensuite effectuer une succession de mouvement d’épaule pour les laisser dans la poussière. Il y a définitivement un ‘Pattern’ dans ses sélections de jeux, qui est de prendre la fuite vers la droite, amenant la rondelle de son côté du revers. Bien qu’il soit vrai que de constamment opter pour les mêmes sélections de jeux puisse être considéré comme une béquille, je crois que c’est la meilleure solution que possède Buium puisque son explosion sur patin n’est pas si bonne que cela (aller sur son revers lui permet d’étendre sa portée avec la rondelle), mais plus important encore, il fait un excellent usage de son bras libre pour repousser son adversaire !

Ayant un gabarit plutôt moyen, Buium trouve une façon d’élever sa protection de rondelle avec cet usage judicieux de son bras libre.

Le joueur originaire de l’État de la Californie est une option priorisée dans les schémas de sa formation pour transporter la rondelle. Il trouve succès dans cette facette en repérant très rapidement les routes qui se ferment devant lui et quelles autres avenues il peut prendre. Son efficacité est aussi augmentée par les feintes qu’il réalise devant des adversaires avec sa tête et ses épaules. Il se permet de leur vendre de fausses routes et c’est de cette façon qu’il parvient à déjouer des joueurs sur la patinoire.

Buium est un joueur qui a tout de même assez de ‘chien’ sur la patinoire. Sans nécessairement donner de mise en échec, il bataille fermement le long des bandes et s’il peut donner la vie dure à un adversaire, il va le faire.

C’est à partir d’ici que je dois commencer à parler des aspects moins reluisants dans son jeu. Bien que j’apprécie son désir de compétitionner, Buium possède un physique assez moyen pour un défenseur (6’0, 183 lbs) et il y a un notable manque de force physique lorsqu’il tente de pousser ses adversaires. Ceux-ci essuient ses poussées facilement et peuvent compléter leur jeu sans grandes embuches.

Cela limite considérablement son efficacité défensive et même en possession de la rondelle, Buium a tendance à la conserver trop longtemps et il se retrouve souvent en situation où il doit la protéger avec son physique, et ce que la nature lui a fourni n’est pas suffisant. Ce qui m’inquiète un peu est que sa confiance en ses moyens dans ces situations est plus grande qu’elle ne le devrait.

Pour revenir sur son patin, je crois qu’il faut demeurer prudent lorsqu’on l’analyse patiner. Oui, son agilité sur pied est remarquable et de très bonnes choses en découlent, mais cela n’est pas un bon baromètre pour juger adéquatement sa vitesse en tant que telle. Évaluer un joueur en mouvement face à des joueurs statiques est plutôt trompeur. Lorsque je regarde Buium patiner en ligne droite, je ne trouve pas que sa vitesse soit supérieure à la moyenne.

Et lorsqu’il est appelé à défendre les contre-attaques, c’est tout de même assez commun de le voir se faire battre par l’extérieur. Son bâton n’est pas le meilleur dans ses situations, déjà qu’il n’est pas aidé de la plus longue des portées.

Pour revenir sur ses jeux en possession de rondelle en zone offensive, je trouve que le côté ‘Flashy’ et excitant que ceux-ci offrent à induit beaucoup de gens en erreur quant à sa réelle efficacité offensive et à ce que son potentiel est. Dans un grand nombre de ces séquences, Buium ne semble avoir aucune idée préétablie en tête. Il se retrouve en constante improvisation jusqu’à ce qu’il n’ait plus d’espace : il va soit perdre une bataille le long des rampes ou il va devoir prendre un tir non menaçant, de loin, en se retournant. Ces jeux ne sont pas effectués dans l’intention d’ouvrir une ligne de passe, mais plus pour gagner du temps. Ce qui m’amène à croire que son potentiel offensif est plus limité que l’on peut croire à priori.

Ce genre de jeux se produisaient plus fréquemment au fil que la saison progressait, ce qui est curieux, car cela coïncide également avec son ascension dans les classements. Je crois que la multiplication de ces erreurs est due à un trop plein de confiance en ses propres moyens.

Sur certaines séquences, on était en droit de se demande s’il ne souffrait pas d’un manque de vision de jeu. Ce qui n’est pas le cas. Il doit seulement apprendre à jouer avec plus de simplicité.

Son jeu en distribution de rondelle est bien, sans plus. J’accorde plus de valeur à des possessions brèves de rondelle lorsque vient le temps de faire circuler le disque, que de voir un joueur tourner infiniment en rond dans la zone offensive. Souvent, lorsque l’on porte attention à la structure défensive adverse, il est beaucoup plus probable qu’une ouverture se crée avec un jeu de passe collectif qu’avec une possession de rondelle prolongée d’un seul joueur.

En première moitié de saison, j’avais un gros problème avec le faible volume de jeux générés par une efficace circulation de rondelle de Buium. Cela est désormais mieux. De plus, sur le plan technique, il est doué pour tromper les attaquants adverses alors qu’il garde son regard rivé sur le gardien avant d’y aller d’une remise transversale. La projection de ces jeux se transpose bien, par contre, j’aimerais voir plus de variété dans ses sélections de jeux alors qu’il opte toujours pour la même cible (joueur à sa droite).

En tant que tireur, Buium ne se montre pas une très grande menace. Son lancer est plutôt moyen, par contre il effectue un bon boulot pour s’avancer assez près (avec ou sans la rondelle) avant de décocher. La plus grosse limitation émane une fois de plus d’un volume simplement trop bas. Buium n’envoie pas assez de rondelles au filet. Des défenseurs parviennent à amasser beaucoup de pts en amenant des rondelles au filet, et Buium ne prend pas assez de tirs, et je rajouterais qu’il n’est pas le meilleur pour trouver des lignes de tir en provenance de la ligne bleue.

Historiquement, Buium n’a jamais été un grand producteur de pts et cette saison, l’offensive de l’Université de Denver fonctionnait à plein régime. Cela me porte à me méfier un peu de sa production qui pourrait bien être gonflée. Par contre, pour être juste, je me dois de préciser que Buium a terminé au 3e rang des pts par match de son équipe (49 pts en 40 parties) et cela demeure impressionnant.

S’il y a un thème récurrent dans mon évaluation, des défenseurs au fil des dernières saisons est que ceux-ci n’ont pas besoin d’être de de grands producteurs de pts pour obtenir une place de prédilection dans mes classements. Cela pourrait excuser Buium de bien des torts, par contre, je trouve son jeu défensif assez moyen.

En grande partie à cause de son manque de force physique et due au fait qu’il se fait souvent contourner par l’extérieur, comme dit plus tôt. Mais aussi, car son jeu en situation d’un contre un n’est pas suffisamment bon pour moi.

Certaines de ses lectures sont déficientes, on a un exemple ici.

Un attaquant Tchèque envoie la rondelle derrière le filet pour se défaire de con couvreur. Ce dernier part à la course du joueur dont il est responsable. Buium est chargé de couvrir le joueur qui se dirige vers le devant du filet.

Voyant que son partenaire à la défense n’arrivera pas premier sur la rondelle, Buium décide d’aller derrière le filet pour harponner le joueur Tchèque, libérant un autre adversaire complètement seul dans l’enclave. Cela s’est résulté en but.

Je dois dire que des crampes au cerveau de ce genre ne sont pas nécessairement chose fréquente pour Buium, mais les limitations dans son jeu défensif sont bien réelles.

De ce que j’ai vu de Buium, ma projection s’arrête plus à un défenseur de 2e paire. Je crois que son jeu dans sa zone est moyen et que l’offensive est peut-être surestimée un peu. Par contre, s’il y a un joueur sur qui j’ai peur de me tromper, c’est sur lui. C’est tout de même très impressionnant ce qu’il a réalisé en NCAA, et n’étant pas un très grand fan de Sam Dickinson et Artyom Levshunov, je pourrais me faire convaincre sans grande résistance de le classer devant ces deux défenseurs. Ce qui me fait redouter de le mettre à ce rang, c’est qu’il joue avec un très grand niveau de confiance sur la patinoire, et s’il y a une chose qui peut permettre à un joueur d’atteindre un niveau supérieur, c’est la confiance.

Analyse vidéo :

Podcasts
& vidéos

06 juillet 24

#143. Draft Recap, analyse des choix du CH et marché des joueurs autonomes

Dans ce dernier podcast de la saison, Mat et Pascal vous parlent de tous les choix du CH après les avoir analysé dans les derniers jours. On revient sur les bons coups et les moins bons coups du repêchage en général ainsi que sur la journée des agents libres dans la NHL !

06 juillet 24

#142. Repêchage 2024 LIVE

Pour réentendre notre podcast en direct pour la tenue du repêchage 2024 dans la NHL, c'est ici !

25 juin 24

#141. Repêchage 2024: Top 32 détaillé de Simon Servant !

Dans cet épisode, Simon Servant vous offre ses analyses détaillées de son top 32 des meilleurs espoirs pour le repêchage 2024.

Nouvelles

Actualité NHL 11 juillet 2024

Des rumeurs évoquent une transaction impliquant Filip Mesar

Des rumeurs évoquent une transaction impliquant Filip Mesar
Actualité NHL 11 juillet 2024

J.J. Moser s’entend avec le Lightning de Tampa Bay

J.J. Moser s’entend avec le Lightning de Tampa Bay
Actualité NHL 11 juillet 2024

Un des meilleurs espoirs des Islanders tourne le dos à l’organisation !

Un des meilleurs espoirs des Islanders tourne le dos à l’organisation !
Actualité NHL 11 juillet 2024

Rutger McGroarty: sa cote baisse même ailleurs que chez les Jets !

Rutger McGroarty: sa cote baisse même ailleurs que chez les Jets !
Actualité NHL 10 juillet 2024

Une quatrième équipe dans la division Centrale pour Ryan Suter!

Une quatrième équipe dans la division Centrale pour Ryan Suter!
Hockey 09 juillet 2024

Rocket de Laval | Alex Beaucage s’ajoute au groupe d’attaquants

Rocket de Laval | Alex Beaucage s’ajoute au groupe d’attaquants
Actualité NHL 09 juillet 2024

Les Panthers prennent une chance avec Adam Boqvist

Les Panthers prennent une chance avec Adam Boqvist
Actualité NHL 09 juillet 2024

Konsta Helenius | Le plus récent projet des Sabres de Buffalo

Konsta Helenius | Le plus récent projet des Sabres de Buffalo

Commentaires