Retour à l'accueil

Repêchage 2022 | Top 32 des meilleurs espoirs selon Mat (mi-saison)

En décembre dernier, je publiais une liste préliminaire pour le TSLH Espoirs. Depuis, plusieurs matchs ont été ajoutés à mes échantillons. Malheureusement, le WJC n’en fait peu partie même si, en toute honnêteté, ce tournoi n’est pas un «deal breaker» à mes yeux. Dans ce texte, je vous présente mon top32 des meilleurs espoirs pour le repêchage 2022. Il s’agit de ma liste de mi-saison et la prochaine liste sera la version finale qui regroupera probablement les 50 meilleurs espoirs à mes yeux.

Mon tableau synthèse se trouve au bas du présent article !
Version podcast vidéo complète au bas de l’article !

Résumé de mon travail jusqu’ici pour le repêchage 2022 :

  • 95 espoirs observés/73 classés subjectivement
  • 478 visionnements (1 joueur observé = 1 visionnement)

1. Shane Wright

Rang en décembre : 1er

Force (s) :

Intelligence et tir des poignets élites

Notes :

Certains remettent en doute sa capacité d’être un #1 incontesté pour le repêchage 2022. D’autres sont fâchés de voir que Connor Bedard est meilleur que Shane Wright. Pour ceux qui suivent les espoirs, il n’y a aucune surprise au fait que Bedard est supérieur. Son style de jeu s’apparente à celui de Crosby. Dans les séries, on verra de quel bois il se chauffe et ceux qui critiquent son implication sur le jeu pourraient être surpris.

 2. Matthew Savoie

Rang en décembre : 2e

Forces (s) :

Moteur offensif, tir élite

Notes :

J’aime Savoie depuis l’an dernier lorsque je l’ai observé dans la AJHL. Cette année, je trouvais qu’il ne jouait pas avec la même hargne qu’en AJHL ou en USHL l’an dernier. Ça revient tranquillement et il est en mesure de s’illustrer aussi à cinq contre cinq, ce qu’on voyait moins au début de la saison. Utilisé à l’aile depuis l’arrivée de Jack Finley, Savoie est encore plus dangereux qu’au centre.

3. Logan Cooley

Rang en décembre : 3e

Force (s) :

Jeu sur 200 pieds, patin et intelligence

Notes :

J’ai hésité à monter Cooley au 2e rang. Il le mériterait. Par contre, je trouve qu’il tente d’en faire trop parfois et dans une équipe comme le USNTDP, il n’a pas besoin de faire ça. Pour le reste, classer Savoie au-dessus de Cooley est une question de préférence en lien avec l’upside offensif, que je trouve supérieur chez Savoie.

4. Juraj Slafkovsky

Rang en décembre : 7e

Force (s) :

Physique/mobilité et mains

Notes :

Slafkovsky s’est mérité une hausse dans mon classement après un passage destructeur en Sarja. Rétrogradé temporairement de la Liiga, il a détruit la compétition offensivement et est revenu moins timide dans la Liiga. Le Slovaque est une parfaite combinaison de gabarit et de mobilité, capable de s’incruster entre les défenseurs aisément grâce à ses mains également. D’après moi, on parle ici du joueur qui pourrait arriver dans la NHL le plus rapidement.

5. Simon Nemec

Rang en décembre : 6e

Force (s) :

Mobilité élite, relance

Notes :

Nemec est le meilleur défenseur du repêchage 2022 et personne ne me convaincra du contraire. Depuis les Fêtes, on le voit plus attaquer le filet de proche et prendre de meilleurs tirs. Il a été très bon au WJC, pour le peu qu’on a vu. En Slovaquie, il est de loin meilleur que ce que Brandt Clarke (choix #8 en 2021) a démontré l’an dernier dans la même ligue.

6. Brad Lambert

Rang en décembre : 8e

Force (s) :

Possession de rondelle, intelligence, jeu sur 200 pieds

Notes :

Ce qui est frustrant dans le cas de Lambert, c’est que je sais qu’il a un potentiel offensif. Il l’a montré au WJC. Mais en Liiga, ce n’est pas mis de l’avant. En CHL, ce gars-là serait dans les meilleurs marqueurs. Il progresse réellement bien cette année. Dans un NHL où la possession de rondelle devient la clé de plus en plus, Lambert est votre homme pour contrôler le jeu. Un joueur sous-estimé littéralement dans ce repêchage 2022.

7. Danila Yurov

Rang en décembre : 4e

Force (s) :

Créativité offensive, tir, protection de rondelles

Notes :

En général, Danila Yurov est assez complet comme joueur. Par contre, le manque de donnée de par son utilisation déficiente en KHL comme à faire grincer des dents. Je l’ai observé toutefois dans la MHL. Malheureusement, j’ai trouvé qu’il trichait à quelques occasions, partant pour la zone offensive alors que le jeu en zone défensive n’était pas encore sous contrôle.

8. Connor Geekie

Rang en décembre : 11e

Force (s) :

Intelligence, physique, mains

Notes :

Geekie est un joueur excessivement intelligent sur la patinoire. À cinq contre cinq, il tire largement son épingle du jeu, même parfois plus que Savoie. Je ne suis pas inquiet de son patin, car il est constamment bien positionné et anticipe très bien les situations. Il peut se glisser dans les espaces restreints et déjouer grâce à ses bonnes mains. Je ramène le comparatif de mon collègue Pascal puisqu’il a raison de voir en Geekie un genre d’Anze Kopitar.

9. Frank Nazar III

Rang en décembre : 13e

Force (s) :

Possession de rondelle, tir, intelligence

Notes :

Nazar est monstrueux présentement dans le programme et sa progression est très satisfaisante jusqu’ici. Ses attaques au filet sont régulièrement efficaces. Non seulement il joue bien en général dans les derniers temps, mais la production suit également. C’est un joueur qui, à mes yeux, n’aura aucun problème à transitionner vers le style de jeu professionnel.

10. Jonathan Lekkerimaki

Rang en décembre : 19e

Force (s) :

Diversité de tirs et créativité offensive

Notes :

Bond de géant pour Lekkerimaki qui est, à mes yeux, plus qu’un franc-tireur comme on pourrait penser. Sa transition de la Nationell vers la SHL s’est faite plus tard qu’un gars comme Ohgren, qui fut rappelé occasionnellement plus tôt. Je croyais que Lekkerimaki allait avoir un peu de difficulté à transposer son style vers la SHL et au contraire, il y joue très bien. Il possède l’un des meilleurs tirs du repêchage 2022.

11. Isaac Howard

Rang en décembre : 10e

Force (s) :

Intensité, explosion, mains

Notes :

Howard m’était tombé dans l’œil parmi les espoirs du programme pour sa fougue, son éthique de travailleur acharné et ses aptitudes offensives. Il est très dynamique sur le jeu. Par contre, la raison pourquoi il a baissé sous Frank Nazar, c’est que ce dernier performe vraiment mieux que Howard ces derniers temps. Qui plus est, Howard essaie constamment de marquer. Il tire, tire et tire, mais ça ne rentre pas. Parfois, il essaie d’en faire trop même, donc il commet plus de revirements en se débarrassant de la rondelle. Sa petite régression n’est pas si grave à mes yeux. Il demeure un de mes préférés du repêchage 2022.

12. Ivan Miroshnichenko

Rang en décembre : 5e

Force (s) :

Tirs, physique

Notes :

Ivan Miroshnichenko n’a pu éviter la descente avec son jeu récemment. On le sent encore désintéressé par moment en VHL. J’ai vu quelques bons matchs où il entrait au filet pour récupérer des rondelles, mais le fait qu’il triche très souvent m’a convaincu de le descendre. Miroshnichenko prend trop l’habitude de monter en zone neutre alors que le jeu n’est pas contrôlé dans la zone défensive. La VHL est une ligue à bas rythme, donc peut-être que ceci explique cela. Son tir demeure dangereux et il s’en sert très souvent comme option privilégiée plutôt que la passe.

13. Rutger McGroarty

Rang en décembre : 14e

Force (s) :

Physique, prise de décision rapide

Notes :

Dans les forces de Rutger McGroarty, j’aurais pu écrire simplement TOUT. L’ailier du programme a de bonnes mains, un bon tir, de bonnes habiletés de passeur et il est dangereux devant le filet adverse. C’est un joueur très complet qui m’a pris du temps à mieux cerner. Sa progression est stable cette saison, ce qui explique pourquoi il n’a pas trop bougé depuis ma liste de décembre. Il joue vraiment une «game» de professionnel et une transition vers le niveau supérieur ne devrait pas être un problème.

14. Marco Kasper

Rang en décembre : 23e

Force (s) :

Hargne, patin explosif, mains

Notes :

Kasper est un joueur qui a effectué un bond important dans mon classement. J’ai tellement aimé le voir en action contre Canada dans un match perdu d’avance au sein de l’Autriche. Malgré le pointage de 7-1, il continuait de défier physiquement les joueurs adverses après le sifflet et il conservait un haut rythme de jeu. Rétrogradé momentanément en J20 en Suède, il n’a aucunement boudé. Il s’est présenté et a profité de l’occasion pour s’éclater offensivement, ce qu’il n’a pas toujours l’occasion de faire à Rogle dans la SHL. Il jouait en J20 à 200% comme il le fait toujours et c’est quelque chose que j’apprécie chez lui.

15. Joakim Kemell

Rang en décembre : 9e

Force (s) :

Tirs

Notes :

On me trouvera sévère, mais j’espère au moins me faire donner des contre-arguments à ce rang qui risque de faire sourciller quelques-uns. Joakim Kemell est un joueur qui m’a beaucoup plu au Hlinka. Une fois qu’on le regarde en profondeur, on voit un joueur unidimensionnel dont la force est très bien exploitée dans son équipe. Mais les joueurs adverses commencent à le connaître, et Kemell ne produit plus autant. En regardant ses matchs, l’excuse de sa blessure il y a quelques mois ne colle pas à la réalité. On justifie sa baisse de production par sa blessure, mais c’est faux. Il ne joue pas comme quelqu’un blessé. Il est malheureusement victime de sa réputation et la Liiga s’est ajustée à cet inconnu qui brûlait la ligue au début de l’année avec sa seule arme : son tir. Il demeure dangereux offensivement, ce serait difficile de l’oublier. Le jour où Kemell me prouvera qu’il peut faire autre chose que de lancer dans le filet ou dans la baie vitrée, il pourra remonter dans mon classement pour le repêchage 2022.

16. Jimmy Snuggerud

Rang en décembre : 22e

Force (s) :

Tirs, lucidité offensive

Notes :

Jimmy Snuggerud est un joueur qui fait pas mal tout bien sur la patinoire. J’ai très peu de défauts à lui trouver. Il joue sans tricher et l’attaquant s’impose dans la zone offensive. Il vient créer du chaos dans l’enclave et demeure en mesure de dérouter les gardiens avec son tir vif et dangereux. Snuggerud est un joueur très constant dans le programme qui sait suivre le haut rythme d’un match.

17. Nathan Gaucher

Rang en décembre : 17e

Force (s) :

Tir, intelligence, physique

Notes :

Gaucher connait de bons moments depuis le mois de décembre. Il sait se montrer efficace avec son tir, qui demeure son arme de prédilection. Son jeu sur 200 pieds et sa capacité d’être physique ne me laisse pas de doute à l’esprit : ce joueur sera un NHLer. Plusieurs s’inquiètent de son patin. En fait, Gaucher choisit ses moments où exploser et c’est souvent en entrée de zone qu’il va mettre la pédale au fond. Lorsqu’il le fait, il affiche une bonne rapidité et ses pieds bougent bien. Outre ses qualités d’hockeyeur, j’aimerais pointer le fait que Gaucher porte le ‘’A’’, à 17 ans, dans l’équipe de Patrick Roy. C’est une marque de reconnaissance qui en dit long. On m’a d’ailleurs déjà mentionné que Gaucher était un jeune homme hyper mature issu d’une famille d’intello et qui prend à cœur autant le hockey que les études. C’est aussi un féroce compétiteur et toutes ces aptitudes, mélangées avec son talent, font de lui un espoir de qualité pour le repêchage 2022.

18. Owen Pickering

Rang en décembre : Non-classé

Force (s) :

Jeu général, mobilité

Notes :

Pickering est un joueur que j’ai regardé tard. Dès les premiers instants, j’ai été conquis par la stabilité de son jeu. C’est un défenseur mobile, qui possède de bonnes mains et qui cible parfaitement ses moments pour joindre l’attaque. Il protège bien la rondelle de ses opposants et j’aime aussi comment il est agile avec son bâton tant en contre-attaque, en tentative de débordement ou en couverture de zone. Globalement, c’est un excellent défenseur avec du potentiel. J’aime aussi comment il se colle à ses adversaires dans la zone offensive pour ensuite se détacher rapidement pour devenir une option pour ses coéquipiers.

19. Liam Ohgren

Rang en décembre : 18e

Force (s) :

Passes, intelligence

Notes :

J’aime beaucoup Liam Ohgren et j’ai bien apprécié sa transition vers la SHL. Elle s’est effectuée plus tôt que celle de Lekkerimaki et Ohgren était même utilisé plus fréquemment et dans des situations plus variées que son coéquipier à Djurgardens. Or, Lekkerimaki figure plus haut, car ce dernier possède, à mes yeux, plus d’upside offensif qu’Ohgren. L’ailier demeure tout de même un fin passeur qui est très intelligent sur la patinoire. Son jeu général lui permet de se démarquer dans la SHL, mais pas nécessairement offensivement.

20. Pavel Mintyukov

Rang en décembre : Non-classé

Force (s) :

Mobilité, mains, intensité

Notes :

À l’image de Pickering, Mintyukov est un défenseur que j’ai observé plus tard dans la saison. Les premiers matchs de début de saison que j’ai observé, je demeurais sur ma faim un peu. Mon collègue Pascal m’a dit de persister, car sa progression est impressionnante. Et c’est le cas. L’arrière jouant à Saginaw prend plusieurs coches à la mi-novembre environ. Moins éparpillé qu’en début de saison, il est efficace dans toutes les sphères du jeu. Il a de solides mains pour un défenseur et sa hargne lui permet de se démarquer tant offensivement que défensivement. Lors des matchs observés, j’ai trouvé qu’il était constamment dans la face de ses adversaires en zone défensive. Pourquoi je le place 20e après seulement 5 visionnements ? Tout comme Pickering, tout le potentiel qui habite Mintyukov fait en sorte que je le préfère à Casey, Mateychuk ou Jiricek chez les défenseurs.

21. Seamus Casey

Rang en décembre : 20e

Force (s) :

Mobilité, lecture du jeu

Notes :

Seamus Casey stagne dans mes évaluations. Ce qu’on voyait au début de la saison est ce que l’on voit aujourd’hui. C’est un patineur très fluide, très mobile et qui distribue la rondelle avec brio. Je le trouve très bon en possession de la rondelle et malgré sa taille, il demeure un fier compétiteur le long des rampes. J’apprécie aussi sa lecture du jeu avant de prendre une décision. Il scanne très bien la surface quelques secondes avant de prendre sa décision. La fluidité de son patin le classe parmi les meilleurs de ce repêchage à mes yeux.

22. Cutter Gauthier

Rang en décembre : 24e

Force (s) :

Tir, protection de rondelle

Notes :

La progression de Gauthier se passe bien depuis décembre. C’est un gros attaquant qui applique une bonne pression en offensive. Qui plus est, son tir est aussi dangereux. Il a joué au centre comme à l’aile dans les matchs observés. Gauthier demeure tout aussi bon, peu importe où on l’utilise. L’attaquant du programme américain profiterait toutefois plus s’il gardait ses pieds en mouvement en entrée de zone. Parfois trop passif, Gauthier peine parfois à percer la muraille défensive et des tirs de loin s’en suivent. En général, il protège très bien la rondelle avec son corps, donc s’il se maintient en mouvement en entrée de zone, il pourrait être bien plus dangereux.

23. Noah Ostlund

Rang en décembre : 16e

Force (s) :

Contrôle de rondelle, patin

Notes :

Au premier regard, j’ai tout de suite apprécié le style de Noah Ostlund. En possession de rondelle, il me rappelait le style d’un certain William Eklund. La rondelle lui colle à la palette. Par contre, plus la saison avance, plus un questionnement demeure : est-ce qu’il n’est qu’un excellent joueur junior ? Il contrôle magnifiquement bien le jeu grâce à son contrôle de rondelle et il crée beaucoup d’espace à ses coéquipiers. Par contre, le manque de finition me tanne parfois. En le regardant, j’ai l’impression qu’il facilite beaucoup la tâche à des joueurs comme Ohgren et Lekkerimaki, mais isolons Ostlund et j’ai peur qu’il ne soit pas aussi efficace. C’est ce qui explique sa petite chute.

24. David Jiricek

Rang en décembre : 21e

Force (s) :

Tir, intensité

Notes :

Au risque de me répéter, je sens qu’on me trouvera sévère sur le cas de Jiricek. J’ai de la difficulté à concevoir, de la façon dont il joue sur la patinoire, que le défenseur soit placé à l’occasion dans le top5 du repêchage 2022. David Jiricek est un défenseur capable du meilleur comme du pire. Offensivement, il peut se montrer très dangereux avec son lancer frappé ou son tir des poignets. Souvent inconscient d’où il se trouve en couverture de zone défensive, Jiricek a beaucoup de lacunes sur le plan défensif. En fait, il est bon et mobile que vers l’avant. Son patin est bon vers l’avant, mais lorsqu’on le regarde vers l’arrière et sur ses pivots, c’est très laborieux. Ainsi, ses meilleures chances de contrer l’attaque adverse sont de foncer sur l’adversaire pour couper le «gap» rapidement en haut de zone. En relance, il est efficace lorsqu’il a le temps. Sous pression, il va souvent se débarrasser de la rondelle à un endroit où l’adversaire la reprend aisément. Sa prise de décision et ses habiletés de patin douteuses lorsqu’il n’est pas vers l’avant sont des lacunes trop importantes pour que le positif, soit son tir et son intensité, me convainque de le monter pour mon classement final du repêchage 2022.

À lire également sur TSLH:

25. Denton Mateychuk

Rang en décembre : 32e

Force (s) :

Passes, patin

Notes :

Au début de la saison, on aurait dit que je n’accrochais pas sur Mateychuk. Plus la saison avance, plus je comprends mieux cet espoir à la défense. J’aime comment il va se replier en relance pour se créer plus d’espace. Ses habiletés sur patin lui permettent bien souvent de se défaire de la pression soit en se donnant de l’espace ou en explosant vers l’avant. Mateychuk affiche une très belle lucidité offensive lorsqu’est le temps de distribuer la rondelle. Par contre, je n’aime vraiment pas son utilisation en avantage numérique. À la position de «bumper», je trouve qu’on ne met aucune de ses habiletés en valeur. Défensivement, je le trouve également plus solide. Sa prise de décision pour monter à l’attaque semble moins aléatoire que dans les matchs observés au début de l’année.

26. Alexander Perevalov

Rang en décembre : 15e

Force (s) :

Tir, protection de rondelle

Notes :

Au début de la saison, je trouvais que Perevalov avait ce profil de joueur complet. En KHL lors d’un rappel, je l’avais trouvé plus efficace que Danila Yurov. Or, plus mes visionnements avancent et plus je découvre un joueur qui se met à tricher beaucoup. Des départs hâtifs pour la zone neutre alors que l’adversaire a encore le contrôle du disque, j’aime moins ça. Il arrivait qu’on le perdait tout simplement de vue pour enfin réapparaître dans l’angle de la caméra vraiment plus tard. Tout ce temps, il était demeuré passif en zone neutre. J’ai aussi trouvé qu’il attaquait moins souvent le filet et défiait peu les défenseurs en «man-to-man». Ainsi, il effectuait des tirs hauts dans l’enclave. Avec la qualité de tir qu’il possède et avec son gabarit, il gagnerait à se rapprocher du filet en perçant la défensive adverse. Il demeure un tireur dangereux qui peut aussi alimenter ses coéquipiers.

27. Jack Devine

Rang en décembre : 35e

Force (s) :

Patin, intelligence

Notes :

L’attaquant des Pionneers de Denver fait son entrée dans mon top32 après avoir raté la coupure de peu en décembre. Son duo avec Brett Stapley est assez dévastateur dans les derniers temps et l’excellent jeu de Devine depuis le début de l’année est maintenant récompensé par des points au compteur. Très bon patineur et intelligent sur la patinoire, il s’adapte jusqu’ici très bien au rythme de la NCAA. De plus, il joue avec un excellent club et sait très bien tirer son épingle du jeu. Jack Hughes est dans la même position et l’adaptation se passe mieux du côté de Devine.

28. Lane Hutson

Rang en décembre : 27e

Force (s) :

Patin, intensité, contrôle de rondelle

Notes :

Que peut faire un défenseur de 5’8’’, 148 livres, dans un top32 pour le repêchage ? Disons que je ne m’attends pas à ce qu’il sorte en première ronde et si cela arrive, j’en serai très heureux. Cela dit, Hutson est présentement le meilleur défenseur du programme américain à mes yeux. Pourquoi est-il plus bas que Casey ? C’est simplement une question de projection de potentiel dans le futur. Lane Huston est un joueur qui excelle en possession de rondelle. C’est quasi impossible d’attraper Hutson lorsqu’il a la rondelle avec lui. Ses changements de direction cassent littéralement des chevilles. Qui plus est, il pense souvent à sa prochaine action. Lorsqu’il effectue une passe, il se replace rapidement pour recevoir une autre passe. C’est un défenseur qui est aussi efficace pour contrer l’adversaire malgré sa taille. C’est plus difficile, à cause de son gabarit, de statuer sur une transition réussie ou non vers le prochain niveau. Mais j’aime beaucoup regarder Hutson et je doute qu’il quitte mon top32 d’ici la fin de la saison.

29. Luca Del Bel Belluz

Rang en décembre : Non-classé

Force (s) :

Tir, sens de l’anticipation

Notes :

J’ai peu de notes jusqu’ici pour Luca Del Bel Belluz, car je n’ai que 4 matchs observés. Par contre, il m’est rapidement tombé dans l’œil avec son tir autant foudroyant que précis. Il s’est classé rapidement dans les meilleurs tirs du repêchage 2022. De loin ou de près, De Bel Belluz peut la loger là où maman cache les biscuits. Un centre avec ce gabarit qui possède un tir de la sorte, ça ne peut que monter dans mon classement. Son patin est correct, sans plus, mais il se rachète excessivement bien avec son sens de l’anticipation. J’ai observé des matchs de début de saison et des plus récents et son jeu est assez constant. Mon échantillon demeure petit, mais si j’ai une projection à faire : il montera dans ma liste du repêchage 2022 plus l’année avancera.

30. Kevin Korchinski

Rang en décembre : Non-classé

Force (s) :

Mobilité, contrôle de rondelle

Notes :

À l’instar de Del Bel Belluz, Korchinski est un joueur que j’ai ajouté dans mes visionnements avant la sortie de cette liste de mi-saison. L’arrière des Thunderbirds démontre qu’il a du potentiel, mais il m’en faudra plus pour vraiment apprécier l’espoir à sa juste valeur.  Présentement, je trouve qu’il est excellent pour changer le jeu de bord grâce à ses habiletés en contrôle de rondelle. C’est un défenseur mobile que j’ai vu jouer tant à gauche qu’à droite. Il est très mobile sans nécessairement avoir le coup de patin le plus explosif. C’est un bon distributeur de rondelle même si parfois, ses passes en relance sont télégraphiées. Sa présence dans mon top32 est justifiée légèrement par le jeu très décevant d’Elias Salomonsson, qui n’a pas passé la coupure.

31. Tucker Robertson

Rang en décembre : 31e

Force (s) :

Mise en jeu, jeu en espace restreint, passes

Notes :

Avoir un «overager» dans un top32 n’est pas toujours commun. Tucker Robertson m’a séduit en début d’année et son jeu en général demeure assez constant. J’ai noté une petite baisse de production causée possiblement par une rétrogradation sur la 2e unité. L’arrivée de Mason McTavish ne lui a pas servi en ce sens, car Peterborough employait l’espoir des Ducks au centre. Par contre, les qualités dans le jeu de Robertson sont toujours là. Il est très efficace au cercle de mise en jeu même quand le centre opposé à lui s’appelle Shane Wright. Robertson se démarque dans les endroits où les espaces sont restreints (long des rampes, devant le filet, etc.). Son coup de patin est probablement sa plus grosse lacune, mais son bon positionnement camoufle le tout par moment. D’ici la fin de l’année, je ne pense pas qu’il monte dans mon classement. Demeurera-t-il dans mes 32 meilleurs espoirs ? Les séries pourraient dicter gros sur son classement final.

32. Ty Nelson

Rang en décembre : 30e

Force (s) :

Tir

Notes :

Je ne suis pas le plus grand fan de Ty Nelson. Son patin à reculons est possiblement son pire défaut et il ne s’aide pas en mettant le genou par terre trop souvent pour bloquer de possibles tirs. Il se compromet souvent en agissant de la sorte et Mason McTavish lui a fait comprendre à quelques reprises d’ailleurs. Une petite manœuvre, Nelson se met en position de bloc et McTavish le contourne aisément pour marquer. La production de Nelson est presqu’à 50% en avantage numérique. En entrée de zone, j’aimerais qu’il scanne mieux ses options. Il affiche tout de même un potentiel offensif supérieur à des défenseurs tels que Simon Forsmark et son jeu est moins décevant que celui d’Elias Salomonsson. Il demeure donc dans mon top32 du repêchage 2022, mais pourrait glisser si un joueur comme Tristan Luneau me convainc qu’il peut être aussi dominant que l’an dernier.

Joueurs exclus depuis décembre:

  • Jack Hughes (33e)
  • Elias Salomonsson (34e)
  • Simon Forsmark (35e)
  • Devin Kaplan (39e)
  • Filip Bystedt (40e)
Top 32 mi-saison du repêchage 2022
Top 32 du repêchage 2022 avec Mat, Simon et Pascal du TSLH Espoirs

Podcasts
& vidéos

17 mai 24

#132. Special Patreon, Catton ou Lindstrom (?) et l'ascension de Beckett Sennecke !

Mat et Pascal répondent à vos questions et traitent de vos sujets ! En prime, on commente l'actualité de la NHL !

17 mai 24

#131. Épisode spécial Loterie du repêchage avec Marty du Podcast La Relève !

Couverture spéciale de la loterie du repêchage NHL avec le TSLH Podcast et Marty du Podcast La Relève !

17 mai 24

#130. Tournoi U18, bilan des espoirs du CH en NCAA et la défensive du CH en 24-25

Dans cet épisode, on reçoit Simon Servant pour discuter du tournoi U18, regroupant de nombreux espoirs pour le repêchage 2024, mais aussi pour 2025 et 2026 ! On enchaîne ensuite avec un bilan rapide des espoirs de la NCAA appartenant aux Canadiens de Montréal. Et ensuite, Mat vous présente sa brigade défensive pour les Canadiens en 2024-2025 !

Nouvelles

Actualité NHL 26 mai 2024

Nikita Okhotyuk en KHL malgré les sanctions de la IIHF ?

khl
Championnats mondiaux 26 mai 2024

Kaiden Guhle, blessé, absent pour le dernier match du Championnat du monde

Kaiden Guhle, blessé, absent pour le dernier match du Championnat du monde
Signature 25 mai 2024

Le défenseur le plus productif de la WHL signe son contrat d’entrée

Luca Cagnoni
Actualité NHL 24 mai 2024

Mike Commodore insulte publiquement le nouvel entraîneur des Jets

Mike Commodore insulte publiquement le nouvel entraîneur des Jets
Actualité NHL 24 mai 2024

Les Jets de Winnipeg ont trouvé leur nouvel entraineur-chef

Les Jets de Winnipeg ont trouvé leur nouvel entraineur-chef
Actualité NHL 24 mai 2024

Devils: de grosses promesses auprès du nouvel entraîneur Sheldon Keefe

Devils: de grosses promesses auprès du nouvel entraîneur Sheldon Keefe
Actualité NHL 24 mai 2024

Les plus récentes rumeurs concernant le marché des agents libres en NHL

Les plus récentes rumeurs concernant le marché des agents libres en NHL
Transaction NHL 24 mai 2024

Transaction: les Hawks s’avancent et les Islanders reculent !

Transaction: les Hawks s’avancent et les Islanders reculent !

Commentaires